AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Bottins  Annexes  Animations  Flood  
Membres à l'honneur
Félicitations à Orion et Sjael !

Fermeture du forum
nous vous remercions pour cette
incroyable aventure
Ils sont attendus

Le Deal du moment : -34%
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
Voir le deal
66 €

Partagez
 

 + ANIMATION 2 # GROUPE 1.1

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty
MessageSujet: + ANIMATION 2 # GROUPE 1.1   + ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty16/10/19, 08:20 pm

Deuxième animation
- Enoncé 1  - Groupe 1

Vous vous êtes délectés du spectacle offert par toutes ces raretés exposées dans la salle principale, vous qui aviez hâte de découvrir les trésors du vieux Tel'domiel. Mais bien vite, la déception s'est invitée à la fête ; où sont les objets aux pouvoirs inouïs dont parlaient les rumeurs? N'était-ce que du vent, que des racontars sans aucun fondement? Vous peinez à y croire, convaincus que ce manoir regorge de bien plus de mystères que le vieillard ne veut bien le laisser entendre. Mais comment en avoir la certitude?
Vous laissez votre regard lorgner sur toutes les issues, espérant pouvoir en emprunter une dans la plus grande discrétion, bien que pour l'instant, cela soit impossible. La surveillance est maximale, à votre plus grand dam. Mais votre impatience vous pousse à envisager toutes les solutions, prêts à tout pour parvenir à vous échapper afin de mettre la main sur les précieux artéfacts, par curiosité... ou pour de plus sombres projets.

(le MDJ viendra faire un petit tour chaque fois que les trois participants auront posté)


@Aedan Gil'Elvar
@Myria An'Melhor
@Tuhrag Nalik


the opal crown - our stories are not yet legends
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty

Il y a quelque chose qui flotte dans l’air. Comme un soupçon d’insatisfaction, comme une impression de mensonge. Aedan ne peut s’empêcher de penser que quelque chose manque, que quelque chose est caché ; il a toujours eu un don pour dénicher les merveilles enterrées. Ses sourcils sont froncés, tandis qu’il observe d’un oeil perplexe les objets exposés. Est-ce donc là la collection mystérieusement inédite qu’on lui a promis ? L’explorateur n’y croit pas. Alors, ses yeux balayent, se promènent, détaillent. Il remarque les issues barrées, et celles qui sont gardées. Soudain, une drôle d’idée se met à germer dans un coin de sa tête - et n’en voulez pas trop à cet ancien aventurier de vouloir d’exiler. Il en est persuadé, les trésors sont gardés ailleurs, peut-être dans une autre salle ou dans un coffre. Il s’en moque, il veut s’en assurer, il veut combler ce besoin que lui crie son esprit si curieux. Alors, doucement, le jeune homme s’éloigne de la foule, le pas discret. Bien qu’il soit quelqu’un d’influent malgré lui, le blond a toujours su se faire petit ; invisible, du genre à fuir toutes les attentions sans soucis. Prudemment, il se dirige vers l’un des gardes, posté devant une porte à peine entrouverte, donnant sur un couloir. Il l’a bien choisi, cet employé de sécurité - c’est celui qui a l’air le moins impliqué. Celui qui donne des coups de pied dans le vide, qui souffle d’ennui, qui n’arrive plus à se tenir droit. Celui qui attend que quelque chose se passe pour ne pas s’endormir sur place.

Aedan s’approche, et à chaque pas, c’est un nouvel engrenage qui s’enclenche dans son esprit. Allez croire que le garçon a toujours été doué pour improviser - pour survivre dans la nature, il faut être débrouillard. Et s’avérer être bon menteur, ça fait partie de ces techniques essentielles pour se préserver. Et Aedan, depuis le temps, il a bien appris à ruser.

« Excusez-moi… monsieur ? »

Il a l’air désolé de se présenter ; belle fiction sur son visage tordu d’embarras feinté.
Le garde lève le regard vers lui.
Aedan se racle la gorge.

« Je ne voudrais pas vous déranger… mais je crois avoir vu quelqu’un mettre quelque chose dans les verres pour les invités. Et je ne pense pas qu’il s’agisse de l’un des employés…
Que dites-vous ?
Je dis que je crois que quelqu’un essaie de saboter le banquet et qu’il faudrait aller s’en occuper. J’avoue avoir déjà bu une coupe et ne pas me sentir très en forme depuis…
Pouvez-vous m’indiquer de qui vous parlez ?
Oh, bien sûr, mh… c’est… lui, là-bas. »

Puis Aedan, il désigne le vide, ne voulant incriminer personne à tort. Son doigt indique un amas de silhouettes indissociables, mais cela semble suffire ; le garde, trop heureux d’avoir enfin quelque chose à faire, se défait de son immobilisme, et s’écarte de son poste.

Alors, c’est ainsi que l’elfe s’éclipse. Sans constater du petit chaos qu’il vient de créer, il se faufile dans l’embrasure de cette porte.
Et il file.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Myria An'Melhor
Myria An'Melhor

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 20/07/2019
✧ Orbes : 759
✧ Opales : 1618
✧ Faceclaim : rosie huntington-whiteley.
✧ Crédits : SWEET DISASTER (avatar) ASTRA (sign) tumblr (gif)
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Tumblr_ppgfh0lCJ01y9cr6yo4_250
✧ Peuple : Nymphe
✧ Profession : (rentière) héritière du duché du sud, elle n'aura jamais à se salir les mains. (mécène) pour les artistes qui le méritent. (botaniste) sa véritable passion. possède un des plus beaux jardins de la capitale avec une collection rare et jalousement gardée.
✧ Idéologie : (pro-couronne) c'est grâce à cette dernière qu'elle peut vivre sa vie convenablement. s'il devait y avoir une révolte, elle aurait la tête coupée, alors autant soutenir le bon camp.

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty

ANIMATION 2 - groupe 1.1
Tes doigts qui caressent un des vases qui est exposé dans la grande salle. Qui migrent sur la cheminée juste en dessous et qui frôlent bien d’autres objets. Tu n’es pas experte en la matière, mais tu en sais assez pour savoir que ces objets ne sont pas d’une grande manufacture. Qu’ils ne sont là que pour meubler, que pour donner l’apparence d’une richesse illusoire. Si le petit-peuple est émerveillé par toutes ces babioles, la noblesse, quant à elle, à l’œil et ne se fait pas berner. Elle grogne, s’impatiente. On parle d’une vente aux enchères qui n’arrive pas, malgré les heures qui passent. Est-ce une entourloupe ? Un piège de la famille Tel’Domiel ? Voilà bien des années que l’on n’avait pas entendu parler du vieil Eribald, tes parents, quand ils avaient reçu les invitations, avaient même froncé des sourcils, le croyant mort depuis bien longtemps déjà. C’est au final la curiosité qui les avait poussés à venir, comme bon nombre d’autres personnes ce soir-là, et c’est la déception qui restait au bord des lèvres.

Tu erres d’une œuvre à l’autre, déjà lassée de cette soirée qui promettait bien des choses mais qui au final reste bien inférieure à ce que tu espérais. Tu t’ennuies, ton regard se dardant par moment vers Athimbod qui, sorti de sa convalescente, reste auprès de ses collègues militaires. Tu sais qu’il garde un œil sur toi, toujours, surtout depuis ce qui vous est arrivé il y a quelques mois. Alors tu lui lances un demi-sourire puis reportes ton attention vers ta flute de champagne qui diminue à vue d’œil. Tu as perdu le compte très rapidement, l’alcool te permettant de t’intéresser plus facilement aux autres et de feindre de l’intérêt là où il n’y en a pas pour faire passer le temps plus rapidement.

À force de trop boire, forcément, il y a l’appel des toilettes qui se fait sentir. Tu te diriges donc vers un garde qui t’accompagne jusqu’à la porte, située un peu plus loin dans un couloir qui vous est normalement inaccessible. Une fois soulagée, tu te diriges vers les robinets où tu perds plusieurs minutes à observer ton reflet dans le miroir. Tu peines de plus en plus à te reconnaitre. À t’accepter. Depuis qu’Athimbod et toi projetez de vous marier… C’est tout un pan de ta vie qui tombe et qui laisse place à un autre. Ton regard se rive vers ta bague de fiançailles, celle appartenant encore à Nikolaï. Il va falloir que tu lui dises, tôt ou tard… Après un soupire tu te diriges finalement vers la sortie, pour constater que le garde que tu imaginais resté derrière la porte n’y est plus. Au lieu de ça un couloir désert qui s’offre à toi d’un côté, et de l’autre les éclats de voix venant des salles où sont parqués les convives. Entre les deux le choix est rapidement fait, et te voilà qui te diriges vers l’inconnu, surement plus exaltant que cette soirée ennuyante.

_________________


Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Tuhrag Nalik
Tuhrag Nalik

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 04/10/2019
✧ Orbes : 61
✧ Opales : 224
✧ Faceclaim : Toni Mahfud
✧ Crédits : HOODWINK (avatar), ASTRA & VOCIVUS (signa)
✧ Peuple : Changeforme
✧ Guilde : Chimère chargée du recrutement pour le Serment des Ombres.

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty

sous les traits de Kydris A'salaei:
 

Ses mains le démangeaient depuis plusieurs longs jours, lui qui n’avait plus eu l’occasion de mettre en œuvre ses talents qui l’avaient conduit à la place qu’il occupait depuis cinq années, et voilà qu’était enfin arrivée l’occasion de retomber dans ses vieux travers qu’il n’avait plus nourris depuis trop longtemps à son goût. Sous sa peau d’Elfe brune au caractère frivole, Tuhrag était entré dans le manoir par la grande porte de façon plutôt facile, ce qui avait passablement enflammé son impatience de voir ce qu’on lui avait promis, un empressement mis à rude épreuve qui n’avait pas pu résister plus que quelques minutes. Le temps de voler une ou deux coupes, de lancer des sourires charmeurs, des œillades curieuses et des paroles innocentes, que son ombre s’était déjà faufilée par l’une des portes des domestiques pour prendre un chemin différent des autres convives.

Voleur aguerri depuis bien trop longtemps pour se souvenir avec précision de ses premières fois, le changeforme excellait à détecter du premier coup d’œil quels nobles et quels objets valaient le coup d’être dérobés, ce qui lui avait valu d’éviter bien des problèmes que ses Ombres avaient rencontrés à sa place ; aussi s’était-il attendu à ne plus savoir où donner de la tête durant cette soirée et de revenir avec les poches aussi remplies que la bedaine d’un invité qu’il manqua bien de renverser en tentant de s’approcher d’une des raretés du manoir. Quelle n’avait pas été sa déception quand, après avoir fait le tour de la pièce et des étalages, seuls quelques rares bibelots avaient retenu son attention, tous provenant d’une seule et même personne qui n’était même pas l’investigateur de la petite sauterie, ce qui l’avait condamné, bien malgré lui, à chercher ce qu’il était venu trouver ailleurs que sous les yeux avares et avides des nobliaux du coin.

Quiconque aurait marché dans les couloirs du manoir aurait désormais vu une jeune elfe voleter d’un mur à l’autre, d’une œuvre à l’autre, sans vraiment apercevoir ses doigts agiles s’emparer de quelques fragments d’une richesse qui ne semblait pas aussi épanouie que ce qui avait été laissé croire, mais avec cette déception toujours plus ancrée sur son visage fin à mesure que la promesse d’un vol fructueux s’éloignait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty

Deuxième animation
- Enoncé 1  - Groupe 1

Malgré la haute surveillance de la salle de réception, vous avez réussi à vous glisser entre les mailles du filet pour échapper à la vigilance des gardes. Mais les minutes s'égrènent et tandis que vous vous enfoncez au coeur de ce labyrinthe de l'étrange, vous avez davantage l'impression de vous perdre que d'être sur une piste intéressante.

Alors que vous commencez à désespérer, votre regard affûté est attiré par un détail figurant sur l'un des tableaux, une sorte de minuscule croix dont l'une des extrémités est plus longue que les autres. Intrigués, vous vous souvenez avoir vu un symbole similaire sur l'une des autres toiles. Des palpitations dans le ventre, vous scrutez l'oeuvre suivante, réalisant que les symboles semblent indiquer une direction, tantôt Nord, tantôt Ouest.
Suivant les indices de ce curieux jeu de piste, vous arrivez tous, chacun à votre tour, face à une porte laissée entrouverte. Perplexes, vous voulez revérifier que les croix indiquent bien cet endroit, mais celles-ci semblent s'être effacées de chacune des toiles. Bizarre.

Derrière la porte, les ténèbres vous accueillent, seulement éclairées par les rayons blafards de la lune qui traversent l'unique fenêtre de cette immense pièce, dont on ne peut discerner les contours. Néanmoins, cette faible lueur vous permet de distinguer quelques objets qui scintillent au loin, débordant de coffres déposés aux pieds d'immenses statues. Toutefois, il y a quelque chose dans l'air qui ne vous inspire pas confiance et vous incite à faire demi-tour...

A vous de choisir si vous décidez d'entrer, au risque de tomber nez-à-nez avec l'un des autres invités, dissimulé dans l'ombre, ayant suivi la même piste (ou pire encore), ou si vous préférez rebrousser chemin et vous diriger vers d'autres couloirs.



@Aedan Gil'Elvar
@Myria An'Melhor
@Tuhrag Nalik


the opal crown - our stories are not yet legends
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty

S’en aller vers le mystère, poursuivre l’inconnu - Aedan, il en a fait son quotidien pendant des années. Alors, voyez l’aise qu’il aborde lorsqu’il finit par s’échapper, narguant les invités qui ne l’ont pas vu s’infiltrer par cette porte dont il a débarrassé le gardien distrait. Le regard à l’affût, le pas léger, l’elfe de nuit se fait discret dans ces couloirs désertés et silencieux. Il frôle les murs, précautionneux, ne désirant pas se faire surprendre par d'autres employés de sécurité chargés d’effectuer quelques rondes dans les alentours de ce grand manoir de l’étrange. Ses yeux balayent, ses yeux caressent le moindre coin de décor, la plus infime parcelle d’environnement qui attise la curiosité de son regard. C’est alors que l’ancien aventurier remarque ces fameuses marques sur les coins de tableaux, marques qui ne semblent pas être de simples signatures d’un artiste reconnu - il y a un message caché derrière ces détails qui auraient si facilement échappé à n’importe qui. Alors, Aedan poursuit son inspection, jusqu’à comprendre que ces insignes forment des directions. Indications qu’il suit, soudain piqué d’une montée d'adrénaline à l’idée de faire partie d’un jeu de piste - voyez comme il aime jouer, le garçon de bonne famille. Il obéit à ces règles qu’il découvre sans sourciller. Même lorsque ses jambes viennent à s’arrêter, après que les flèches aient fini par le mener vers cette fameuse porte donnant sur un monde d’obscurité. Scrutant l’intérieur de la pièce sans encore y pénétrer, Aedan remarque les contours des silhouettes d’immenses statues, gardiennes de coffres aux trésors frappés par les rayons de la lune, s’infiltrant par une fenêtre. Quelque chose l’intrigue ; quelque chose ne tourne pas rond. Un souffle d’avertissement fait naître une nuée de frissons à la base de son échine, courant jusqu’en haut de sa nuque.

Il n’y a pas personne, encore, aux alentours. Il est seul, absolument livré à lui-même, confronté à son instinct d’explorateur et un besoin de prudence qu’il n’arrive pas totalement à ignorer. Les yeux clairs du jeune homme embrassent de nouveau la pièce, avant de finalement courir derrière son épaule - il regarde une dernière fois le couloir si bien éclairé. Il serait plus avisé de rebrousser chemin, d’abandonner cette quête qui risque fortement de ne le mener nulle part, à part vers des ennuis assurés. Mais Aedan, ça fait si longtemps qu’il n’a rien risqué, qu’il n’est pas sorti de sa zone de confort. Il y a cette part de lui, cette part qui ne demande qu’à chasser le quotidien et retrouver les frayeurs de l’inconnu qui le pousse à choisir l’option la plus dangereuse. Alors, finalement, l’elfe s’insuffle une dernière dose de courage dans une lourde inspiration, et il secoue la tête ; essaie de faire dégringoler dans son crâne les inquiétudes et les sages réflexions. Il s’abandonne à l’imprudence, pour une fois. Pour la connaissance, pour la nostalgie, pour l'amour du danger qui renaît en lui. Et alors, il avance d’abord seulement d’un pas, se plongeant en une enjambée dans les ténèbres. Les rayons argentés de l’astre lunaire frappent son visage de profil, et il continue de progresser vers les statues et les coffres remplis.

A-t-il fait le bon choix ?
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Myria An'Melhor
Myria An'Melhor

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 20/07/2019
✧ Orbes : 759
✧ Opales : 1618
✧ Faceclaim : rosie huntington-whiteley.
✧ Crédits : SWEET DISASTER (avatar) ASTRA (sign) tumblr (gif)
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Tumblr_ppgfh0lCJ01y9cr6yo4_250
✧ Peuple : Nymphe
✧ Profession : (rentière) héritière du duché du sud, elle n'aura jamais à se salir les mains. (mécène) pour les artistes qui le méritent. (botaniste) sa véritable passion. possède un des plus beaux jardins de la capitale avec une collection rare et jalousement gardée.
✧ Idéologie : (pro-couronne) c'est grâce à cette dernière qu'elle peut vivre sa vie convenablement. s'il devait y avoir une révolte, elle aurait la tête coupée, alors autant soutenir le bon camp.

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty

ANIMATION 2 - groupe 1.1
Le couloir qui t’accueilles à bras ouverts tandis que tu choisis la poudre d’escampette plutôt que la soirée mondaine. Y’a ton cœur qui palpite dans ta poitrine, intrigué par cet excès d’adrénaline et cette appréhension de l’inconnu. Tu erres pendant plusieurs minutes, observant les œuvres qui s’amassent de tous les côtés. Entre les tapis, les statues ou encore les tableaux, tu ne sais trop où donner de la tête. Y’a pas à dire, le propriétaire des lieux aime collectionner les œuvres, bien que le résultat laisse plutôt à penser qu’il les empile là où il y avait de la place. Le décor n’est pas tellement harmonieux, surtout surchargé, et ça te pique les yeux car c’est une grossière faute de goût. Ne lui a-t-on jamais appris que le mieux c’était le style épuré ? Qu’à tout entasser de la sorte on perd le regard des petits curieux et que les œuvres n’en sont que moins mises en valeur ?

Des portes qui s’enchainent, dont tu tentes par moment d’ouvrir. Mais toujours cette poignée éternellement figée. À croire que le vieux Tel’Domiel a prévu le coup et qu’il a préféré fermer ses portes à double tours pour éviter que les petits curieux ne viennent fouiner dans ses affaires. C’est après une énième tentative infructueuse que tu remarques, sur un tableau posé juste à côté, cette fameuse petite croix qui, à force de la voir sur d’autres œuvres, te fera penser à une direction. Le cœur au bord des lèvres te voilà prise dans un jeu de pistes dont tu es l’héroïne, pour le meilleur ou pour le pire. Au moins cela donne du piquent à ta soirée et te fait oublier ta lassitude passée.

C’est finalement devant une porte entrouverte que tu te figes. Les petites croix semblent indiquer cette direction. Tu passes légèrement ta tête dans l’embrasure pour n’apercevoir qu’obscurité, discernant à peine ce qu’il y a à l’intérieur grâce aux faibles rayons des Lunes. Si jusqu’à présent tu étais emballée par ce jeu, force est de constater qu’à présent l’euphorie est redescendue comme un soufflé et que tu redoutes plus qu’autre chose d’entrer dans la pièce. Elle ne t’inspire rien qui vaille, et ce n’est pas ton caractère peureux qui va te faire changer d’avis. Pinçant les lèvres, tu préfères donc rebrousser chemin. Tant pis pour ta quête, finalement rejoindre les convives ce n’est peut-être pas si mal. Alors que tu décides de passer le chemin, un bruit de parquet qui grince dans ton dos t’alerte. Au moment où tu te retournes, tu remarques une silhouette à l’autre bout du couloir, de là où tu venais. Forcément, tu sursautes et pousses un hurlement d’épouvante, avant de reconnaitre une jeune femme qui, comme toi, fixe les tableaux. « Vous m’avez fait peur, que tu souffles, partagée entre l’agacement d’avoir hurlé de la sorte et le soulagement que ça ne soit pas quelque chose. Vous aussi vous avez remarqué les croix sur les tableaux ? Elles s’arrêtent devant cette porte, mais j’avoue ne pas avoir le courage pour m’aventurer à l’intérieur. Enfin, pas toute seule, en tout cas. » La perche est lancée, à elle de voir si elle s’en empare ou si, comme toi, elle rebrousse chemin.  

_________________


Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Tuhrag Nalik
Tuhrag Nalik

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 04/10/2019
✧ Orbes : 61
✧ Opales : 224
✧ Faceclaim : Toni Mahfud
✧ Crédits : HOODWINK (avatar), ASTRA & VOCIVUS (signa)
✧ Peuple : Changeforme
✧ Guilde : Chimère chargée du recrutement pour le Serment des Ombres.

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty

sous les traits de Kydris A'salaei:
 

C’est définitivement déçu que Tuhrag marchait d’un pas toujours aussi léger à travers la demeure, ne jetant plus que des regards lassés à des œuvres qui pourtant auraient pu nourrir une famille pauvre pour plusieurs semaines. De telles peintures, il en voyait à chaque moment qu’il passait sous la peau de Kydris dès lors qu’il posait le pied dans les demeures de ses amis, et parfois même ne s’était pas gêné d’en prendre un ou deux sans que leurs propriétaires ne s’en rendent compte et, si au début, il en avait ressenti une immense joie et fierté, désormais ce n’était plus que de la lassitude qui faisait vibrer ses muscles lorsque ses yeux se posaient sur les coups de pinceaux.

Les yeux posés sur un autre tableau qui ne paraissait pas valoir plus que le commerce à peine plus grand qu’un placard de son autre peau, il en était d’ailleurs à quelques pas de rebrousser chemin et de quitter la fête plus tôt que prévu, les poches moins remplies mais malgré tout garnies de quelques richesses à revendre quand au détour d’un énième couloir — qui depuis bien de longues minutes lui semblait plutôt être un labyrinthe sorti tout droit du sud de Valarya — quand un hurlement résonna soudainement sur les murs de la demeure. Pris par surprise, car certain d’être le seul dans les parages à avoir réussi le tour de quitter la fête sans être vu, le changeforme sursauta en se tournant vers la source du bruit, une main d’instinct posée sur sa taille, là où était cachée une lame la plupart du temps. Cette soirée était la seule exception depuis bien longtemps où il n’avait pris aucune arme avec lui, au cas où son vol aurait mal tourné et qu’il lui aurait fallu prouver toute son innocence. Les sourcils haussés, il observa quelques secondes durant un visage qu’il connaissait que trop peu mais qu’il aurait aimé pouvoir approcher plus tôt.

Aussitôt qu’il se rendit compte à qui il avait affaire, sa véritable personnalité disparut au profit d’une Kydris avenante, qui s’approcha d’un pas lent de la belle blonde avec un sourire désolé sur le visage. « Je suis navrée, je ne pensais pas que quiconque s’aventurerait par ici aussi loin de la soirée. » Arrivée à quelques pas, elle pencha légèrement la tête vers l’avant pour la saluer avec un minimum de respect étant donné les circonstances, puis lança un regard curieux vers les tableaux qui avaient été désignés. L’Elfe les avait bien remarquées, ces petites croix étrangement dessinées dans des coins sombres des œuvres, sans vraiment y porter une grande attention, mais maintenant que la An’Melhor avait fait la remarque, elle se rendit compte que les marques avaient mystérieusement disparu. Les yeux légèrement plissés, elle se pencha sur le côté pour observer la porte que la jeune femme n’avait pas osé franchir seule, sans ignorer la légère touche de subtilité qui lui avait été lancée. « Il se peut que la curiosité soit mon plus vilain défaut », admit-elle dans un murmure volontairement sonore, alors qu’elle s’approchait du panneau de bois qui semblait avoir effrayé sa camarade. S’arrêtant à une distance raisonnable — mais assez proche pour qu’elle ressente une poussée d’adrénaline face à l’inconnu —, elle lança un nouveau sourire à la noble à ses côtés, à la fois réconfortant et empli de défi. « Vous pouvez aller chercher un de vos gardes pour vous accompagner, même si je doute qu’ils acceptent de vous laisser fureter par ici, ou vous pouvez vous contenter de ma présence pour y trouver un peu d’audace. » Elle était presque certaine que l’une des plus influentes de la capitale ne savait pas qui elle était, mais en vérité, elle ne pouvait qu’apercevoir les avantages de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty

Deuxième animation
- Enoncé 1  - Groupe 1

Il semblerait que les petits curieux aient l'esprit d'aventure, mais leur décision a-t-elle été judicieuse?

Tandis que les deux demoiselles quittent la clarté du couloir, la porte se referme brutalement derrière elles. Le claquement sonore surprend le jeune homme qui se trouve déjà au milieu de la pièce, ainsi que les murmures étouffés lui indiquant qu'il ne se trouve plus seul.

L'obscurité devient presque palpable, l'air se charge d'une atmosphère de plus en plus sinistre et inquiétante. Mais alors que les explorateurs d'un soir se retrouvent tous les trois vraisemblablement coincés dans la salle, l'un d'eux remarque une lueur étrange émaner de l'un des coffres scellés, gisant par terre. Une lumière émeraude, de la couleur des mystères et des trésors maudits. Serait-ce... de la magie? L'un des précieux artefacts se cacherait-il à l'intérieur de ce coffre qui semble verrouillé? Mais cette lueur est si lugubre... Ne vaudrait-il pas mieux fouiller l'obscurité à la recherche d'une issue?

Que choisirez-vous?



@Aedan Gil'Elvar
@Myria An'Melhor
@Tuhrag Nalik


the opal crown - our stories are not yet legends
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty

Aedan entend du bruit. Quelques bruissements, d’abord, qu’il confond avec les chants de la nuit - mais les mélopées s’approchent, se font plus fortes. De chuchotis, deviennent de véritables cris. Dissimulé par l’obscurité, l’elfe songe d’abord à un garde qui se dirige en sa direction, bien qu’il comprenne rapidement que les voix sont multiples et voguent sur des timbres trop doux pour appartenir à des hommes. Mais le jeune explorateur préfère ne prendre aucun risque, et se plaque contre l’un des murs pour ne pas tout de suite être aperçu. Dans l’angle de la porte laissée entrouverte, il voit les deux silhouettes se glisser, courbées sous le poids de la même inquiétude dont il semble être accablé. Fronçant les sourcils, Aedan se demande si elles ne sont finalement pas, comme lui, à la trace des indices laissés un peu partout dans le manoir.

Il décide alors de se décoller, prudemment, de la tapisserie, se laissant baigner par le halo de lumière argentée qui file par la fenêtre.

« N’ayez crainte, dit-il en tendant les mains en signe d’innocence, ce n’est… »

Ce n’est que moi.
Soit un peu personne.
Mais sa tentative de présentation est rapidement happée par le claquement de la porte qui se referme derrière les deux demoiselles, provoquant un sursaut général. Aedan comprend rapidement qu’ils sont coincés ici, mais ne semble pas encore se rendre compte de la gravité réelle de la situation ; il n’est pas aussi proche des issues qu’elles ne le sont. C’est pourquoi son regard est rapidement happé par les lueurs verdâtres qui s’échappent des coffres desquels il s’était déjà approché. Répondant à l’appel du mystère, il délaisse juste un instant l’idée de chercher à s’échapper. S’ils ont été menés jusqu’ici, cela doit bien être pour une raison - n’est-ce pas ? Le coeur de l’aventurier palpite, alors qu’il s’accroupit face au coffre en question. Dans ses yeux clairs se reflètent les rayons de clarté émeraude, mais sa main ne s’approche pas. Si le jeune homme a bien appris quelque chose en ces années de vadrouille, c’est à être prudent. Ainsi, ses doigts ne se risquent pas à effleurer ce que pourtant sa curiosité convoite de découvrir.

L’elfe se contente de se tourner vers les deux vagabondes, attirant leur attention sur ce qu’il vient d’apercevoir. Peut-être pour les avertir d’une potentielle solution à leur réclusion - ou d’un piège qui envenimerait les choses.

Aedan se redresse, toujours à proximité du coffre.

« Est-ce que, par hasard, l’une d’entre-vous s’y connaîtrait en magie ? Peut-être que quelque chose dans ce coffre nous fera sortir d’ici. »

Demande légèrement naïve - mais on est jamais trop précautionneux.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Myria An'Melhor
Myria An'Melhor

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 20/07/2019
✧ Orbes : 759
✧ Opales : 1618
✧ Faceclaim : rosie huntington-whiteley.
✧ Crédits : SWEET DISASTER (avatar) ASTRA (sign) tumblr (gif)
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Tumblr_ppgfh0lCJ01y9cr6yo4_250
✧ Peuple : Nymphe
✧ Profession : (rentière) héritière du duché du sud, elle n'aura jamais à se salir les mains. (mécène) pour les artistes qui le méritent. (botaniste) sa véritable passion. possède un des plus beaux jardins de la capitale avec une collection rare et jalousement gardée.
✧ Idéologie : (pro-couronne) c'est grâce à cette dernière qu'elle peut vivre sa vie convenablement. s'il devait y avoir une révolte, elle aurait la tête coupée, alors autant soutenir le bon camp.

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty

ANIMATION 2 - groupe 1.1
Visiblement la femme en face de toi a elle-aussi eu peur en entendant ton cri, car tu la vois sursauter à son tour. La tension est à son comble depuis que tu as découvert cette porte entrouverte, et force est de constater que tu n’es pas très à l’aise à l’idée d’y pénétrer. Mais il y a cette flamme qui brûle en toi et qui t’intime d’y aller. T’as toujours été très curieuse, alors ton cœur balance entre ton envie de braver l’inconnu et la raison qui te recommande la prudence. Tu ne connais pas cette femme, te doutes, vu le tissu de ses vêtements, qu’à défaut de faire partie de la noblesse elle possède une situation avantageuse. Une elfe de la haute bourgeoisie, pourquoi pas. Mais ça pourrait tout aussi bien être une elfe mercenaire ou une anarchiste de la Ligue de l’Aube. Depuis ton agression dans les rues de la Capitale, tu as développé une certaine forme de paranoïa. Comme si tu avais entraperçu les dangers qui existaient en dehors de ta tour dorée.

Tu tiques quand elle t’invite à revenir avec tes gardes du corps. N’apprécies pas tellement qu’elle insinue que tu ne puisses évoluer seule dans un tel environnement. Quand bien même elle dit juste et que t’es une peureuse dans l’âme, y’a ton côté orgueilleux qui prend le dessus sur le reste. T’as envie de lui prouver qu’elle a tort  et que t’es capable de rentrer dans cette pièce sans l’aide de qui que ce soit. « Allons-y, que tu souffles donc, piochant dans le peu de courage que tu possèdes pour passer devant et pour pénétrer dans la pièce sombre. » C’est une bien mauvaise idée, que tu te répètes, encore et encore, dans ta tête tandis que tu fais quelques pas à l’intérieur. Des statues un peu partout, des coffres entassés ça et là… C’est lugubre, comme ambiance.

Et alors que tu souhaites faire cette réflexion à voix haute, un bruit non loin de toi, ainsi qu’une voix qui résonne, te font de nouveau sursauter et hurler. Ça semble devenir une fâcheuse habitude… Un homme semble s’être écarté du mur pour venir à votre rencontre, et même s’il emploie un timbre de voix et avenant, ça ne t’empêche pas de manquer de défaillir. Ajouté à cela le bruit de la porte qui claque et tu sens tes jambes trembler sous ton poids. « Par Wilnir… que tu murmures, portant une main sur ton cœur pour tenter de te remettre de tes émotions. Vous vous êtes tous passés le mot pour essayer de me faire peur, c’est ça ? Tu prends une profonde aspiration, passant ton regard sur les deux individus avant de te diriger vers la porte. Tu essaies de l’ouvrir, en vain. C’est bloqué. » C’est malin, très malin. Maintenant tu es enfermée avec deux inconnus dans une salle qui te fait froid dans le dos. Tant pis pour la discrétion, tu fais le choix de tambouriner contre le bois de la porte, criant des « Ohé, y’a quelqu’un ? Nous sommes enfermés ! » en espérant qu’un garde qui passe par là vous entende. Mais c’est peine perdue et c’est essoufflée que tu finis par te taire, reprenant ton souffle tandis que l’homme vous demande si vous vous y connaissez en magie. Tu secoues négativement la tête, et reportes ton attention sur l’autre femme. Tous les espoirs reposent visiblement sur elle. « À mon avis ça ressemble plus à un piège qu’à une porte de sortie, que tu te permets quand même de commenter. » Cette lueur verdâtre est trop belle pour être vraie.   

_________________


Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Tuhrag Nalik
Tuhrag Nalik

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 04/10/2019
✧ Orbes : 61
✧ Opales : 224
✧ Faceclaim : Toni Mahfud
✧ Crédits : HOODWINK (avatar), ASTRA & VOCIVUS (signa)
✧ Peuple : Changeforme
✧ Guilde : Chimère chargée du recrutement pour le Serment des Ombres.

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty

sous les traits de Kydris A'salaei:
 

C’est à peine si l’ombre d’un sourire se mit à flotter sur les lèvres de l’Elfe, qui disparut tout aussi vite que la belle An’Melhor se tourna vers la porte pour la franchir, la brune juste derrière elle. Ça aurait été mentir de dire que l’occasion de marcher aux côtés d’une des femmes les plus reconnues de la capitale était mal tombé — même si elle aurait préféré, avec une petite rancœur contre elle-même, rester dans ce fichu couloir pour voler quelques objets avant de rentrer —, mais maintenant qu’elle entrait dans cette salle qui exultait de mystère, sa curiosité était piquée. Le claquement de la porte derrière elle ne l’atteignit que vaguement alors que ses yeux parcouraient déjà avec une ferveur brûlante l’obscurité qui les avait soudain englobées, mais ce fut définitivement le nouveau hurlement devant elle qui la fit revenir au moment présent. Hésitant à décider quel sentiment surplomberait l’autre — l’agacement, le désespoir ou l’amusement —, elle se contenta de lever les yeux au ciel en ignorant délibérément la blonde à ses côtés.

L’inconnu masculin qui semblait être présent depuis plus longtemps qu’elles deux fut victime de son regard méfiant et scrutateur, heureusement camouflé par l’obscurité qui régnait, avant que leur attention ne soit attiré par le coffre et l’état de la pièce qui les obligeait à rester entre eux. Ses longues années d’errance à travers le continent additionnées aux années passées à suivre des ordres barbares d’un couple qui n’avait pas survécu à ses propres monstres l’avait rendue particulièrement calme et réfléchie, au contraire de la noble présente entre ces murs qui sembla perdre sa patience bien trop rapidement. Une fois de plus, sous ses traits d’Elfe courtoise, elle dut appeler toutes ses forces pour s’empêcher de lui donner un bon coup sur la tête pour la faire taire et l’obliger à réfléchir plus de quelques secondes d’affilées, ce qui était visiblement hors de ses capacités. Décidant qu’avoir une personne si importante inconsciente ne risquait clairement pas de les aider s’ils venaient à rencontrer des gardes ou peu importe ce qui semblait être autour d’eux, elle se contenta de s’approcher du coffre, les yeux plissés.

« La mauvaise nouvelle, c’est que je n’ai aucun pouvoir qui puisse aider à ouvrir cette malle. » Elle avait bien vu le regard que l’An’Melhor avait posé sur elle, comme si leur seul espoir résidait dans le corps menu de celle qui lui avait presque tenu la main pour l’encourager à entrer — telle une enfant apeurée —, et d’un côté, elle aurait bien aimé la voir s’inquiéter plus encore à l’idée que ce coffre ne puisse délivrer aucun de ses mystères — si tant est qu’il puisse les aider plutôt que les tuer. Posant la main sur la surface en bois, elle ressentit comme une décharge remonter lentement le long de son bras, qui la fit frissonner de la tête aux pieds, mais la mauvaise impression qui commença à la ronger ne l’empêcha pas de se pencher un peu plus vers le coffre pour tenter de camoufler ses gestes aux deux curieux. Ses doigts de voleuse se mirent à trifouiller avec une certaine habileté et dextérité le montant, cherchant une issue, un cadenas, une simple faille dans le matériau qui lui servirait à lui ouvrir la voie. « La bonne nouvelle… c’est que si vous venez à être blessés par quoiqu’il peut y avoir à l’intérieur de cette chose, je pourrai vous soigner si vous le demandez gentiment. »

Un ultime clac résonna ensuite dans le silence morbide de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty

Deuxième animation
- Enoncé 1  - Groupe 1

Alors que la voleuse s'emploie à percer à jour les secrets du coffre, celui-ci refuse de céder. Toujours irrémédiablement fermé, il ne laisse échapper que des grincements sourds tandis que la lueur émeraude ne cesse de scintiller étrangement depuis l'intérieur.

Concentrés sur la tâche impossible de la jeune femme, les trois intrus ne perçoivent pas le léger changement qui s'est opéré dans l'air depuis qu'ils tentent d'ouvrir le coffre. Aucun ne remarque que quelque chose s'est éveillé, quelque chose d'aussi funeste et ancien que le trésor à ses pieds.
Alors que la serrure finit par céder, les convives égarés n'ont pas le temps de se pencher pour observer le contenu du coffre. D'un geste soudain et brutal, Kydris ( @Tuhrag Nalik ) est agrippée puis propulsée à plusieurs mètres au loin par une main qui semble surgie de nulle part. Sans leur laisser le temps de comprendre ce qui vient de se passer, leur assaillant s'empare de @Myria An'Melhor qu'il emprisonne avec force entre ses bras. Profitant de ce même élan, il referme l'étau autour de la jeune femme tout en pointant une lourde épée en direction d' @Aedan Gil'Elvar , l'interdisant d'approcher pour venir en aide à la jeune femme.

Dans la confusion, personne n'a réalisé que leur assaillant est taillé dans le marbre. Mais il est impossible de ne pas comprendre, désormais, que la statue qui gardait le coffre se trouve face à eux, retenant fermement sa prisonnière. Et qu'elle semble tout aussi vivante en cet instant que n'importe lequel d'entre eux.




@Aedan Gil'Elvar
@Myria An'Melhor
@Tuhrag Nalik

P.S. : si vous tentez une attaque - ou autre, n'hésitez pas à utiliser les dés pour en connaître le résultat.


the opal crown - our stories are not yet legends
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty

Tout s’est passé si vite - trop vite. Evidemment que les trésors sont protégés, et évidemment que le parfum du piège leur picotait facilement le nez, mais même l’explorateur qu’il est ne s’est pas attendu au déroulement de ces péripéties. Les jeunes femmes sont malmenées, emprisonnées, tandis que lui est forcé à rester acculé. S’il a essayé de se diriger en direction de la demoiselle étreinte pour lui éviter la violence du nouvel ennemi, Aedan est rapidement réduit à l’immobilisme lorsque l’éclat d’une épée vient scintiller sous son regard ahuri. Dans la panique, l’aveuglement de l’incompréhension, l’elfe met trop longtemps avant de correctement inspecter le nouvel assaillant ; il n’a rien d’humain. Il n’est pas fait d’os, ni de chair, mais semble plutôt taillé dans la pierre. Golem ensorcelé, et aujourd’hui geôlier de ces curieux imprudents, Aedan ne doute pas un seul instant que quelque chose qui ne peut pas réellement mourir n’hésite à tuer.

Alors, Aedan n’ose pas s’approcher - pas encore. Il n’est pas suffisamment vaillant pour agir sans réfléchir. Il se contente de lever les mains dans les airs, comme pour montrer qu’il est inoffensif.

Plutôt, il recule, et espère se retrouver aux côtés de la jeune femme à terre sans encombres. Il commence alors à progresser, prudemment, aux côtés de Kydris.

« Tout va bien…? »

Il chuchote.

« On dirait que cette… chose est faite de… de pierre ? »

Et la pierre, ou le marbre, ça se brise.
Mais pour l’heure, il faut trouver une stratégie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Opal Crown :: Bois de Berdathiel :: Manoir de l'étrange-
Sauter vers: