AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Bottins  Annexes  Animations  Flood  
Membres à l'honneur
Félicitations à Orion et Sjael !

Fermeture du forum
nous vous remercions pour cette
incroyable aventure
Ils sont attendus

-87%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
19.20 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 may we meet again (ora)

Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Eter Aasimar
Eter Aasimar

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 23/08/2019
✧ Orbes : 180
✧ Opales : 322
✧ Faceclaim : deepika padukone.
✧ Crédits : DANDELION (avatar) EXORDIUM. (sign) tumblr (gif)
may we meet again (ora) Tumblr_inline_okes6w4AwB1qlt39u_250
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : (commandante de la garde) formatrice pour les apprentis Greyhands pendant de nombreuses années, l'assassinat de sa fille l'a cependant décidée à quitter l'île flottante pour être sur le terrain et pour traquer le responsable.
✧ Idéologie : (anti-couronne) s'est jurée de dissoudre la Couronne et ses coutumes visant à privilégier une élite incapable de vraiment diriger et de faire les bons choix.
✧ Guilde : (greyhand) c'est une histoire de famille. a su se distinguer et se démarquer de ses pairs grâce à sa persévérance et sa détermination. (ligue de l'aube) seul remède à la vengeance qui lui dévore les entrailles. de là, elle joue un double jeu.

may we meet again (ora) Empty
MessageSujet: may we meet again (ora)   may we meet again (ora) Empty30/09/19, 05:28 pm

May we meet again
Tu poses le papier devant toi, te reculant tout au fond de ton fauteuil en fixant le plafond avec incertitude. Y’a tes sourcils qui se froncent tandis que ton esprit réfléchit à vive allure. Qu’est-ce que cela signifie ? que tu te demandes, en boucle. Machinalement, y’a tes mains qui se joignent et tes doigts qui s’entremêlent, tes pouces s’enroulant doucement dans une danse sans fin tandis que tes orbes fixent toujours un point invisible dans la pièce. Est-ce que c’est un piège ? Très probablement. Parce qu’on ne laisse pas un vulgaire bout de papier avec l’emprunte d’une main ensanglantée, une adresse chiffonnée, et un vient seule ou tu ne sauras rien si l’on a rien caché et si on veut clairement annoncer son jeu. Il n’y a pas de signature sur ce qui se résume à une invitation, bien que l’appartenance à la Main d’Ahara soit affichée. Est-ce que c’est le Cobra ? Est-ce qu’il consent enfin à te donner les informations que tu recherches ? Est-ce qu’il a découvert quelque chose ? Ou est-ce que c’est ce qu’il prétend alors qu’en réalité il ne souhaite qu’une chose, prendre sa revanche ? Les hypothèses sont trop nombreuses et trop incertaines pour que tu arrives à te fixer sur la probable vérité. Même tes runes restent silencieuse, Eirr restant silencieuse. Oui, ça pourrait être lui. Car après tout tu lui avais envoyé un message similaire quelques mois plus tôt. Ou un autre assassin qu’il a contacté et qui a quelque chose à te raconter.

Devant les nœuds qui se forment dans ta tête et la migraine qui risque de pointer le bout de son nez à n’importe quel moment tu décides de tout lâcher. Tu pousses un profond soupir, tes mains s’écartant l’une de l’autre pour ébouriffer tes cheveux et les remettre bien en arrière. Clairement, tout ça ne t’annonce rien qui vaille. Mais tu n’as pas le choix, et ta quête de vérité prime sur tout le reste. Alors oui, c’est probablement une erreur, d’y aller seule, dans ce qui semble être un piège et un aller simple pour se jeter dans la gueule du loup. Mais tu souhaites plus que tout savoir qui a assassiné ta fille, et devant cet objectif tu ne reculeras devant rien. Et puis tu connais les risques, les dangers, et ce n’est clairement pas sans t’être préparée que tu iras là-bas. Pas sans un minimum d’équipements et une stratégie d’échappement au cas où la situation dérape. T’es peut-être inconsciente, mais pas suicidaire. Et encore moins idiote.

La réflexion faite et la décision prise, tu te lèves de ton siège, attrapes ton manteau et ton sabre, puis quittes ton bureau. On t’a imposé de venir seule, mais pas de ne rien dire quand à où tu vas. Ainsi donc, tu transmets l’adresse à tes gardes les plus fidèles, leur ordonnant de venir à ta recherche si tu ne refais pas surface dans les deux heures. Tu leur donnes la consigne de patrouiller dans les alentours et de se tenir près à venir si un éclair fend soudainement le ciel. Juste au cas où. Les renseignements donnés, tu demandes à ce qu’on prépare ton cheval, et une fois fait tu te diriges vers les ruines d’Urqath, position indiquée sur ton invitation.

Tu ne connais pas très bien les lieux, ou du moins pas autant que tu l’aurais souhaitée. Mise à part qu’elle est le siège des malheureux et de la Ligue de l’Aube, tu ne peux que constater que tu n’en sais pas vraiment plus. Ce qui est un bon point pour le mystérieux autour de l’invitation et qui ne te fais que plus redouter la suite de cette journée. Urqath abrite bien des abris et bien des coupe-gorges. Tu pourrais être enlevée, ou même tuée, les soldats sous tes ordres mettraient probablement plusieurs jours pour te retrouver. Et encore, il y a bien des rumeurs au sujet de personnes qui s’aventurent dans les ruines et qui ne reviennent jamais. Qui sait ce qui se cache sous la Capitale…

C’est tendue et sur tes gardes que tu pénètres dans les ruines et te diriges vers l’endroit indiquée. L’adresse se résume surtout à une zone des souterrains et elle est vaste, ce qui fait qu’une fois que tu es descendue de ton cheval et que tu l’as attaché à un pilier tu erres de longues minutes, les mirettes aux aguets et la main logée sur la poignée de ton sabre pour pouvoir à tout moment le dégainer. Un bruit au-dessus de toi te fait sursauter et tu te stoppes, Eirr se réveillant pour te conseiller la prudence. Tu n’es plus seule, qu’elle semble susurrer. « Je sais que vous êtes là, que tu lances alors. Montrez-vous. » La voix se veut forte, assurée, et cruellement menaçante. Tu n’as pas de temps à perdre, surtout si c’est un lépreux ou un vulgaire voleur qui n’a rien à voir avec tes histoires. L’ombre qui se décide à se montrer te laisse un frisson d’effroi tandis que ton cœur loupe un battement. « Ora ? Tu plisses les yeux, peinant à discerner les traits cachés sous la capuche. C’est bien toi ? » La voix qui devient murmure tandis que le ton s’adoucit pour n’être que l’appel désespéré d’une mère envers sa fille qu’elle croyait perdue à tout jamais.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
may we meet again (ora)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Opal Crown :: Urqarth-
Sauter vers: