AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Bottins  Annexes  Animations  Flood  
Membres à l'honneur
Félicitations à Orion et Sjael !

Fermeture du forum
nous vous remercions pour cette
incroyable aventure
Ils sont attendus

Le Deal du moment :
Sélection d’ebooks gratuits en ...
Voir le deal

Partagez
 

 a million dreams (eden'el)

Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Saeunn Mogween
Saeunn Mogween

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 29/11/2018
✧ Orbes : 1524
✧ Opales : 2604
✧ Faceclaim : marina nery.
✧ Crédits : VOCIVUS (avatar) violent delights. (sign)
a million dreams (eden'el) 75df4eb4c82bc7701ff07dbc53dd25f3
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : (espionne) ombre dans l'obscurité actuellement infiltrée au palais des astres qui laisse dans son sillage une traînée de corps sans vie.
✧ Idéologie : (anti-couronne) la rage au ventre après le massacre de son clan. promesse faite de tous les venger et de faire s'effondrer ce pacte qu'elle trouve injuste pour les changeformes.
✧ Clan : (léopard) depuis toujours et à jamais. amertune et haine vorace depuis son extinction. (aigle) recueillie par ce clan qu'elle considère comme sa deuxième famille.
✧ Guilde : (mangeurs de peau) les traditions qui se doivent de perdurer afin d'honorer leurs ancêtres. (la ligue de l'aube) jeune léopard qui a soif de sang et de vengeance. la couronne doit tomber et pour ça, elle a depuis bien longtemps assombri son âme.

a million dreams (eden'el) Empty
MessageSujet: a million dreams (eden'el)   a million dreams (eden'el) Empty30/09/19, 11:46 am

A million dreams for the world
we're gonna make


Sous les traits de Mana:
 

La matinée qui se déroule sans encombre, pour ne pas changer. Les jours s’enchainent et se répètent avec une monotonie qui n’est pas pour te déplaire. Au fil des mois tu te surprends à acquérir une certaine dextérité, une aisance dans les tâches qu’on te confit. Tu te sens plus à l’aise et ça se ressent. Tu les sens, les regards des autres domestiques, qui ne sont plus si suspicieux que ça. Qui recommencent à te sourire. Ils ont confiance en toi. Aveuglément. La phase de passation entre Mana et toi semble être terminée, et force est de constater qu’au final tu t’en es pas si mal sortie que ça.

Alors oui, il y a eu des erreurs. Il y a même toujours des problèmes. Le Comte Gil’Darün en est un, et de poids. Parce qu’il sait qui tu es vraiment et se doute du danger que tu représentes pour la Noblesse et pour le Royaume en général. Il a été le premier à percer ta couverture et à comprendre que tu n’étais pas celle que tu prétendais être. Que tu n’étais pas Mana, cette chambrière à la Cour, mais quelqu’un d’autre. Quelque chose d’autre. Il aurait pu avertir la Garde dès ce moment, mais au lieu de ça il a préféré négocier. Pactiser avec le Diable. Reste à voir qui de vous deux est le plus diabolique, car le Comte, au-delà des apparences, est quelqu’un de dangereux et de vile. Il œuvre contre la Couronne pour que ses intérêts dominent le reste. Si au début ça t’a fait peur et que tu as douté de sa bienveillance à ton égard, le fait est qu’à présent une certaine confiance s’est instaurée entre vous. Tu le sais, qu’à la moindre complication, il n’hésitera pas à te vendre pour sauver sa peau. Mais en attendant, et bien il te traite bien. Avec de plus en plus d’égard et d’attention. En deviendrait presque bon avec toi. Quand bien même vos conversations tournent souvent autour d’espionnage ou de meurtres… Il use de tes talents secrets pour éliminer la concurrence, tandis qu’en échange il te fournit des informations sur la Noblesse qu’ensuite tu transmets à la Ligue. Une alliance des plus originales, qui pourtant continue de perdurer à mesure que les mois se suivent et se poursuivent.

L’heure du déjeuner qui sonne au loin, et te voilà qui finit d’étendre la pile de linges qui a diminué au fil de la matinée devant toi. La terrasse dans l’aile des domestiques est couverte de draps, comme à son habitude. Alors que ta supérieure t’intime que c’est à ton tour d’aller manger, tu te redresses et étires ton dos avec un soupire de satisfaction. Il était temps. Tu poses ton regard vers le ciel, dégagé. Il fait chaud et le vent qui souffle doucement apporte un brin de fraicheur qui n’est pas désagréable, loin de là. Une parfaite journée pour pique-niquer, que tu te dis. Ça tombe bien car tu as donné rendez-vous à Erelia, ou plutôt Eden’El dans les jardins pour que vous mangiez ensemble. Te mettant en route vers les cuisines, tu récupères le panier qu’un cuisinier a préparé pour toi. Tu le remercies chaleureusement tout en lui adressant un large sourire pour la faveur qu’il t’a accordée, te permettant même un baiser sur la joue. Tu t’amuses de le voir rougir et disparais avec un rire amusé. C’est ce qu’elle dégage toujours, Mana, un charme authentique qui ne laisse jamais personne indifférent.

T’installant dans les jardins, à l’abri des chemins utilisés par les nobles pour ne pas qu’on vous fasse de remarque désagréable, tu étales la couverture qui était sur le dessus du panier puis t’assoies dessus. T’observes les environs avec attention avant de reconnaitre la tête blonde d’Eden'El entre deux bosquets. « Eden’El ! que tu hèles en lui faisant signe de la main. » Ça te fait toujours bizarre de l’appeler comme ça. De la voir comme ça. Dans la peau de cette fille, de cette pauvre innocente, à qui elle a volé la vie. Mais c’est comme Mana et toi, et tu te dis que ça doit être réciproque. Attendant qu’elle se rapproche de toi, tu lances un « Tadaaaaa, en montrant le panier rempli de victuailles. J’espère que tu as faim parce que le repas promet d’être gargantuesque ! » Tu n’en espérais pas moins de ton ami cuisinier, bien que tu sois surprise de sa générosité et des risques qu’il a pris à ainsi te préparer un repas aussi copieux. Finalement, un baiser sur la joue c’était une bonne idée. Peut-être que ça lui donnera de faux-espoirs mais bon, si ça peut vous permettre de vous offrir des petits plaisirs plus souvent… « Comment tu vas ? Ça se passe bien au Palais ? » Un sourire qui éclaire ton visage tandis que tu invites ton amie à s’assoir à tes côtés et à profiter de ce moment qui s’annonce des plus sympathiques et paisible.

_________________

Courir. Courir toujours. Sans s'arrêter. Fuir. Fuir ce putain de passé qui nous colle à la peau, nous pourri notre journée, notre avenir, tout ce qu'on pourrait envisager d'être, de devenir, nous empêche de changer. Et l'Ombre qui grandit à l'intérieur, ronge et vous empêche de simplement souffler, ne serait-ce qu'un instant, se sentir enfin bien, sans penser à la noirceur qui nous entoure. Sombres. Sombres Pensées. Sombres Cœurs. Sombres Passés.


Dernière édition par Saeunn Mogween le 10/11/19, 10:10 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eden'El Ehrenfal
Eden'El Ehrenfal

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 03/09/2019
✧ Orbes : 86
✧ Opales : 417
✧ Faceclaim : Elle Fanning
✧ Crédits : Lazarus
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Domestique au Palais des Astres, espionne pour les Mangeurs de Peau
✧ Idéologie : Anti-couronne en tant que Mangeuse de Peau, mais au fond, cruellement neutre et perdue sur ce qui est bien ou mal
✧ Clan : Enfant du Clan du Léopard, errante depuis leur disparition
✧ Guilde : Mangeur de Peau

a million dreams (eden'el) Empty

    Eden'El était encore maladroite. Certains de ses supérieurs la traitaient régulièrement d'empotée. Mais heureusement, d'autres essayaient de la soutenir avec bienveillance et constataient ses progrès. Ça la consolait sûrement bien plus que ça n'aurait dû, parce qu'elle prenait ça bien plus à cœur qu'elle ne le devrait. Mais comment réussir à dissocier ce qu'elle était de ce qu'était sa couverture quand on n'était rien ? Les expériences d'Erelia, ses découvertes, ce qu'elle aimait et ce qu'elle n'aimait pas, pouvaient se résumer en quelques lignes sur un cahier. Elle était comme une page vierge qu'on pouvait réécrire à sa guise. Sans aucun doute, c'était un gros avantage pour sa mission d'infiltration. Elle essayait de faire de son mieux pour satisfaire les autres, les mangeurs, sa famille, mais aussi ceux qui l'entouraient au palais. Après tout, être dans les bonnes grâces de tout le monde ne pouvait être que bénéfique pour en retirer des informations.

    Aujourd'hui, bouffée d'air fraîche, elle mangeait avec Saeunn. Elle était la seule personne avec qui elle n'aurait pas besoin de marcher sur des œufs. Elle savait qui elle était, Saeunn. Elle était son amie. Elle savait qu'elle pourrait compter sur elle dans les moments les plus difficiles. Elle était sa famille. Alors, à l'heure convenue, elle se glissa dans les jardins pour guetter sa venue. Elle ne mourrait pas de faim, depuis qu'elle avait retrouvé les siens, elle ne mourrait plus de faim. Et c'était une des sensations les plus agréables qu'elle connaisse. Elle entendit son prénom, ou plutôt, le prénom de sa peau qui était peu à peu devenu le sien. Elle se retourna vivement sur un visage roux. Un de ceux de Saeunn.

    -Sa...


    Eden'El se figea quelques secondes, se mordant l'intérieur de la joue.

    -Mana, tu as un joli panier.


    Elle vint s'installer prés d'elle avec un large sourire sur le visage. Elle aurait aimé voir la vraie Saeunn, mais elle savait que dans cette enceinte, c'était impossible. Tout comme il lui était impossible de retirer la peau d'Eden'El pour faire apparaître ses longs cheveux bruns aux yeux de tous. Elles auraient une autre occasion, d'être toutes les deux telles qu'elle l'étaient réellement. Les yeux clairs de la jeune femme passèrent sur les différents victuailles qui avaient été préparés, un sourire sur les lèvres.

    -Je vais rouler après tout ça !


    Doucement, Erelia attrapa la main de son amie dans la sienne. Ça la rassurait, ce contact, avec quelqu'un en qui elle pouvait avoir confiance. Puis, elle prit un morceau de pain dont elle commença à grignoter la mie.

    -Ça va oui. J'imagine que ça pourrait être pire... Les autres domestiques ne sont pas toujours très agréables avec moi, je crois qu'ils trouvent que je les gène, mais je fais des progrès ! Et puis, Ranrek est vraiment gentil avec moi.


    Elle remit, d'un geste de la main, une mèche de cheveux derrière son oreille avant de relever le regard vers elle.

    -Et toi, comment est-ce que tu as fait pour réussir à t'adapter dans ta nouvelle peau ?
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Saeunn Mogween
Saeunn Mogween

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 29/11/2018
✧ Orbes : 1524
✧ Opales : 2604
✧ Faceclaim : marina nery.
✧ Crédits : VOCIVUS (avatar) violent delights. (sign)
a million dreams (eden'el) 75df4eb4c82bc7701ff07dbc53dd25f3
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : (espionne) ombre dans l'obscurité actuellement infiltrée au palais des astres qui laisse dans son sillage une traînée de corps sans vie.
✧ Idéologie : (anti-couronne) la rage au ventre après le massacre de son clan. promesse faite de tous les venger et de faire s'effondrer ce pacte qu'elle trouve injuste pour les changeformes.
✧ Clan : (léopard) depuis toujours et à jamais. amertune et haine vorace depuis son extinction. (aigle) recueillie par ce clan qu'elle considère comme sa deuxième famille.
✧ Guilde : (mangeurs de peau) les traditions qui se doivent de perdurer afin d'honorer leurs ancêtres. (la ligue de l'aube) jeune léopard qui a soif de sang et de vengeance. la couronne doit tomber et pour ça, elle a depuis bien longtemps assombri son âme.

a million dreams (eden'el) Empty

A million dreams for the world
we're gonna make


Sous les traits de Mana:
 

L’hésitation au bord de ses lèvres tandis qu’elle a le reflexe de t’appeler pour ton vrai prénom. Puis la voix qui se coupe, qui se corrige. Tu l’accueilles avec un large sourire et l’invites à s’assoir à côté de toi. Si dans tes débuts tu craignais qu’une telle erreur puisse se produire, force est de constater qu’à présent tu avais appris à être plus réaliste. Moins peureuse. Quand bien même elle t’aurait appelée Saeunn, quelles auraient été les probabilités pour que quelqu’un vous entende, qu’il s’intéresse à ce que vous dites et qu’il te connaisse assez pour savoir que tu ne te nommes pas comme ça ? Des risques infimes, qui, au fil des mois, tu as appris à écarter. Peut-être est-ce une erreur, d’être trop confiante. Qu’un jour ça pourrait te jouer des tours, mais quand bien même ta couverture serait définitivement compromise, ça ne signerait pas la fin. Erelia et toi pourrez vous enfuir. Vous cacher dans les bas-fonds de la Capitale où, sous vos véritables apparences, on ne pourrait vous retrouver. Libre à vous, ensuite, de choisir deux nouvelles cibles, et de tout recommencer. Le monde n’est pas préparé aux Changeformes infiltrés, pour la simple et bonne raison que jusqu’à il y a quelques années ça n’était que des rumeurs, que des bruits de couloirs. Et rares étaient, au final, les Changeformes à s’adonner à une telle pratique.

Alors oui, ça contrarieraient vos plans. Parce que la seconde phase d’action n’est pas prête. Quitter vos peaux maintenant serait au final une perte de temps et d’opportunités de gratter des informations par ci par là tout en préparant la suite de votre plan. Ça serait dommage. Pas une fin en soit, fort heureusement, mais ça serait décevant. D’avoir travaillé si dur en amont pour que tout parte en fumée. Surtout que pour le moment aucun de vous n’avez été repérés. Vous êtes plusieurs, au Palais, et si les débuts ont été difficiles pour tous à présent vous avez fait votre trou et vous vous êtes acclimatés. Vous faire repérer maintenant ne ferait qu’accroitre la méfiance de la Couronne, et il serait surement plus compliqué de naviguer en son sein. Des contrôles d’identité pourraient être faits régulièrement, et… Qui sait, peut-être qu’ils trouveraient des moyens de reconnaitre les Changeformes infiltrés des humains lambda. Si vous vous êtes tous déjà préparés à ce risque, vous continuez tout de même à le redouter, faisant tout pour ne pas en arriver là. Être de parfaits domestiques, jardiniers, chambrières… Baisser la tête, ne pas sortir du lot, et ouvrir grand ses oreilles et ses mirettes, à l’affut de la moindre opportunité pour les Mangeurs ou la Ligue.

Tu ris de bon cœur fasse à la réflexion de ton amie. « Et moi donc… Je vais finir roulée en boule sur un tas de linges au soleil après ça. Parce que le cuisinier n’a pas lésiné sur les produits. On pourra en remanger ce soir, et peut-être même aussi demain je pense… » Au moins ça sera ça de moins à s’occuper et vous pourrez manger à votre faim pour encore un petit moment. Quoi que, depuis que vous êtes rentrées au Palais, votre situation n’est plus à plaindre qu’avant. C’est que ça a ses avantages, quand même à travailler là-bas. Tu l’écoutes te donner de ses nouvelles tout en acquiesçant et en gardant sa main tout contre la tienne. Vous en avez déjà parlé et tu sais que ses débuts ont été des plus difficiles. Qu’avec son manque d’expérience passer de petite chapardeuse des rues à domestique à temps plein il y avait un gouffre et que ça l’a pas mal chamboulée. Mais c’est normal, quoi qu’elle en dise et quoi qu’elle en pense. Alors tu serres ta main contre la sienne un peu plus fort en rétorquant « C’est normal, ne t’inquiètes pas. On a tous eu des débuts difficiles et ça n’a été inné pour personne. J’en ai fait, des erreurs… J’ai même reçu des coups de fouets pour ça. Une grimace qui déforme tes lèvres tandis que tu te revois faire tomber par maladresse un vase que t’étais en train de dépoussiérer. Faut voir le bon côté, comme tu le dis, tu fais des progrès. Garde confiance en toi et tu verras, dans quelques semaines, tu ne penseras plus à tout ça. » Bientôt ça ne sera qu’un mauvais souvenir,  tu en es persuadée.

Ta main qui lâche, finalement, celle d’Eden’El pour aller piocher dans le panier en osier. Tu en ressors deux belles tomates que tu dispaches. « Bon bah bon appétit, hein, que tu lances avant de croquer à pleines dents dans le fruit. Le jus qui coule jusque sur ton menton. Oh mince, que tu rétorques subitement en essayant de rattraper le tire avec ta main de libre pour essuyer les dégâts. Le rire qui résonne entre les bosquets avant que tu ne retrouves ton calme et que tu n’enchaines, Parle-moi de Ranrek, comment est-il ? » Parce que chacun a une mission bien précise au sein du Palais, et celle d’Eden’El n’est certainement pas la plus facile. Approcher un noble et rentrer dans ses bonnes grâces, ça n’est pas donné à tout le monde. Mais devant la candeur et la douceur naturelles de ton amie, tu savais qu’elle était faite pour ça.

_________________

Courir. Courir toujours. Sans s'arrêter. Fuir. Fuir ce putain de passé qui nous colle à la peau, nous pourri notre journée, notre avenir, tout ce qu'on pourrait envisager d'être, de devenir, nous empêche de changer. Et l'Ombre qui grandit à l'intérieur, ronge et vous empêche de simplement souffler, ne serait-ce qu'un instant, se sentir enfin bien, sans penser à la noirceur qui nous entoure. Sombres. Sombres Pensées. Sombres Cœurs. Sombres Passés.
Revenir en haut Aller en bas
Eden'El Ehrenfal
Eden'El Ehrenfal

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 03/09/2019
✧ Orbes : 86
✧ Opales : 417
✧ Faceclaim : Elle Fanning
✧ Crédits : Lazarus
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Domestique au Palais des Astres, espionne pour les Mangeurs de Peau
✧ Idéologie : Anti-couronne en tant que Mangeuse de Peau, mais au fond, cruellement neutre et perdue sur ce qui est bien ou mal
✧ Clan : Enfant du Clan du Léopard, errante depuis leur disparition
✧ Guilde : Mangeur de Peau

a million dreams (eden'el) Empty

    Saeunn et Erelia riaient de bon cœur en pensant aux conséquences du repas. C'était un des rares moments où la jeune femme pouvait être elle-même, en tout cas, un peu plus elle même que quand elle était dans son rôle d'espionne au service des Mangeurs de peaux, de domestique un peu cruche et pleine de bonne volonté. Elle était, enfin, auprès de quelqu'un qui la connaissait véritablement, et qui s'intéressait à elle.

    -Tu peux essayer de te cacher sous le linge pour ta sieste.


    Avoir une seconde de légèreté au milieu de sa mission de la plus grande importance faisait un bien fou à la petite tête blonde. La jeune femme acquiesça d'un léger signe de tête quand elle lui fit remarquer qu'elles pourraient garder de ce panier pour ce soir.

    -Comment est-ce que tu as fait pour obtenir tout ça ?


    Saeunn était là pour la consoler, la rassurer. Elle agissait comme une grande sœur alors que, pourtant, elles avaient presque le même âge. Mais Saeunn en savait plus sur la vie que, peut-être, elle n'en saurait jamais, avec tout le retard qu'elle avait accumulé. Elle gardait sa main dans la sienne, son regard dans le sien. A l'aveu de son amie, les yeux de la jeune changeforme s'arrondirent et sa bouche s'entrouvrit légèrement, dans un premier temps, sans oser sortir le moindre son, avant de répéter, incrédule, ses mots.

    -Des coups de fouet ?


    La population du Palais des Astres que, peu à peu, malgré elle, Erelia dé-diabolisait, reprenait soudainement une dimension monstrueuse. Fouetter les domestiques ? Comme les brigands qui l'avaient séquestrée pendant toute son enfance l'avaient fait ? Pour la jeune femme c'était repoussant, inhumain, cruel. Ils étaient peut-être des domestiques, mais pas des esclaves. Comment avait-elle pu échapper à tout ça jusqu'à maintenant ? Était-ce la présence de Ranrek qui en avait dissuadé certains ? Ou bien les quelques interventions d'Isad qui avaient joué en sa faveur ?

    -J'espère ne jamais en recevoir... Et que tu n'en recevras plus.


    Que personne n'en recevrait jamais plus.
    Mais elle finit par lui faire un sourire, acquiesçant d'un petit signe de tête. Erelia avait toujours essayé de se focaliser sur la positif pour survivre, sinon, sans doute ce serait-elle déjà jeté d'une falaise. L'espoir était tout ce qu'elle avait, pendant de très longues années. Aujourd'hui, elle avait sa famille.

    -Oui, j'espère que tu as raison.


    Elle attrapa la tomate de ses petites mains avant de se mettre à rire en voyant Saeunn s'en mettre partout. Elle secoua la tête, essayant de retenir son fou rire, croquant à son tour dans la tomate. Depuis qu'elle était ici, elle adorait véritablement manger. Elle savourait le goût de sa première bouchée de tomate pendant de longues secondes avant de lever les yeux vers son amie à sa question.

    -Ranrek ? Et bien...


    Elle posa la tomate sur la petite serviette, prenant le temps de réfléchir quelques secondes à sa question.

    -Il est vraiment doux et gentil, avec moi en tout cas. Mais je ne l'ai jamais vraiment vu sa fâcher contre d'autres non plus. La première nuit que j'ai passé ici, il m'a laissé dormir dans son lit. Je lui ai dit que j'avais peur...


    Ce qui était la vérité, d'ailleurs, mais elle n'assumait pas tellement sa fragilité devant ses compatriotes mangeurs.

    -Il peut faire des orbes lumineux avec sa magie. Il maîtrise la rune de la lumière, si je ne dis pas de bêtises. C'est inoffensif, de ce que j'en sais en tout cas. Mais je trouve ça plutôt pratique. Il m'a dit que, plus jeune, il aurait voulu être un Greyhand, mais sa famille a refusé parce qu'il devait reprendre le rôle d'intendant, ici.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Saeunn Mogween
Saeunn Mogween

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 29/11/2018
✧ Orbes : 1524
✧ Opales : 2604
✧ Faceclaim : marina nery.
✧ Crédits : VOCIVUS (avatar) violent delights. (sign)
a million dreams (eden'el) 75df4eb4c82bc7701ff07dbc53dd25f3
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : (espionne) ombre dans l'obscurité actuellement infiltrée au palais des astres qui laisse dans son sillage une traînée de corps sans vie.
✧ Idéologie : (anti-couronne) la rage au ventre après le massacre de son clan. promesse faite de tous les venger et de faire s'effondrer ce pacte qu'elle trouve injuste pour les changeformes.
✧ Clan : (léopard) depuis toujours et à jamais. amertune et haine vorace depuis son extinction. (aigle) recueillie par ce clan qu'elle considère comme sa deuxième famille.
✧ Guilde : (mangeurs de peau) les traditions qui se doivent de perdurer afin d'honorer leurs ancêtres. (la ligue de l'aube) jeune léopard qui a soif de sang et de vengeance. la couronne doit tomber et pour ça, elle a depuis bien longtemps assombri son âme.

a million dreams (eden'el) Empty

A million dreams for the world
we're gonna make


Sous les traits de Mana:
 

Un sourire mystérieux qui plane quand Erelia te demande comment est-ce que tu as fait pour obtenir tout ça. Tes deux index qui pointent ton joli visage. « Il n’a pas pu résister à son charme, que tu commentes avec amusement, le regard pétillant de malice. Comme beaucoup d’autres… que tu laisses ensuite planer. » C’est pour ça que tu l’as choisie, Mana. Pour sa simplicité, sa douceur apparente et le fait qu’on lui fasse confiance de prime abord. Parce qu’elle est charmante, la petite, et qu’elle dégage quelque chose qui ne laisse jamais personne indifférent. Entre ses cheveux, ses tâches de sons et son regard de biche… Au départ tu souhaitais plutôt choisir une cible qui serait plus commune, pour mieux se fondre dans la masse. Mais quand tu as aperçu Mana pour la première fois au détour d’un couloir, ça a été comme une évidence en toi. Comme un coup de foudre. Ça serait elle et personne d’autres. Au final, des mois plus tard, et bien tu ne regrettais pas ton choix, bien au contraire. Car même si Mana t’avait causé quelques ennuis, le Comte en tête de liste, elle t’avait aussi permis d’ouvrir bien des portes qui peut-être avec une chambrière moins charismatique te seraient restées fermer.

Alors oui, la transition a été difficile, car comme Erelia, et globalement tous les Mangeurs infiltrés, il y a un gouffre entre l’observation et la pleine possession d’une nouvelle peau. Ce n’est pas tant le caractère ou l’attitude de la peau qui vous a posé problème, mais surtout la réalisation de leurs tâches au quotidien. Vous n’étiez pas jardinier ou domestique auparavant, et mine de rien ça ne s’apprend pas en deux jours. Alors il a fallu faire des erreurs, être puni, et se corriger pour ne plus recommencer. Tu acquiesces donc avec un air sombre quand Erelia te parle des coups de fouet. Oui, tu en as reçu une fois, et tu t’es jurée ce jour-là que plus jamais ça ne se reproduirait. Mais que pouvais-tu faire, à ce moment-là ? Te rebeller ? Il t’aurait été si simple de te retourner et d’attraper ce fouet pour mieux te venger. Mais à quel prix ? Tu aurais perdu ta couverture et ton poste de domestique, donc autant dire que ça ne valait pas le coup et qu’il valait mieux que tu serres les dents et accuses la sanction sans broncher. « Si nous menons notre mission à bien alors le fouet n’existera plus. Les flammes de la vengeance qui irradie dans tes orbes tandis que tu imagines ce monde où la Couronne n’existerait plus. Ou plus pour nous, en tout cas. Car il faut être réalistes, quelque soit le monde dans lequel on vit il y aura toujours des oppresseurs et des opprimés. » C’est difficile à admettre mais c’est un fait. Mais au moins les Changeformes retrouveront leur liberté et ne seront plus concernés par tout ça. Loin de tout et de tous à voyager dans les contrées les plus reculées de Valarya, en paix.

La tomate qui coule partout et qui vous fait rire. En deux temps trois mouvements la maladresse est réparée et la fautive est engloutie toute crue tandis qu’Erelia reprend la parole pour te parler de Ranrek. Y’a un sourire carnassier qui étire tes lippes tandis qu’elle te dit que la première nuit elle a dormi dans son lit. Si pour elle ça parait tout naturel, pour toi ça résonne autrement. Il n’y avait pas meilleur Mangeur pour ce rôle et t’es fière d’Erelia et de ce qu’elle a accompli. Elle conclue sur le fait que Ranrek aurait pu être Greyhand et qu’il sait faire des boules de lumière. C’est toujours utile à savoir. « Tu sais comment ça se passe avec sa famille ? S’il s’entend bien avec elle ou s’il y a des tensions ? Ça ça serait une information utile à connaitre. Et si Erelia ne sait pas elle pourrait commencer à creuser dans cette direction. Car si Ranrek est considéré comme une brebis galeuse et bien ça pourrait leur servir, tôt ou tard, qui sait… Je savais que tu serais parfaite dans ce rôle ! que tu clames en posant une main chaleureuse sur son épaule. Personne ne peut résister à ta candeur, pas même Ranrek ! Continue sur cette voie et bientôt ça ne sera plus à cause de la peur que tu partageras son lit… ! » Le sous-entendu qui est lancé tandis que tes orbes miroitent de malice. Tu doutes qu’Erelia soit, au fond, vraiment prête pour ça, mais il le faudra bien. Elle a encore du temps avant d’en arriver, mais autant qu’elle se fasse avec cette potentielle idée le plus tôt possible. Tu fouilles de nouveau dans le panier pour en sortir un pot de pâté que tu t’emploies avec un couteau à tartiner sur des morceaux de pain que tu tends à Erelia. Pendant ce temps tu enchaines « J’ai l’impression qu’il a des doutes sur moi. Pour une raison que j’ignore il a tendance à toujours garder un œil dans ma direction. Je ne sais pas si c’est parce qu’il souhaite me protéger et qu’il veille sur moi ou si ça cache quelque chose d’autre… » Un haussement d’épaules dubitatif. Pour ta part, tu te méfies de Ranrek, mais si Erelia elle arrive à l’approcher…

_________________

Courir. Courir toujours. Sans s'arrêter. Fuir. Fuir ce putain de passé qui nous colle à la peau, nous pourri notre journée, notre avenir, tout ce qu'on pourrait envisager d'être, de devenir, nous empêche de changer. Et l'Ombre qui grandit à l'intérieur, ronge et vous empêche de simplement souffler, ne serait-ce qu'un instant, se sentir enfin bien, sans penser à la noirceur qui nous entoure. Sombres. Sombres Pensées. Sombres Cœurs. Sombres Passés.
Revenir en haut Aller en bas
Eden'El Ehrenfal
Eden'El Ehrenfal

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 03/09/2019
✧ Orbes : 86
✧ Opales : 417
✧ Faceclaim : Elle Fanning
✧ Crédits : Lazarus
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Domestique au Palais des Astres, espionne pour les Mangeurs de Peau
✧ Idéologie : Anti-couronne en tant que Mangeuse de Peau, mais au fond, cruellement neutre et perdue sur ce qui est bien ou mal
✧ Clan : Enfant du Clan du Léopard, errante depuis leur disparition
✧ Guilde : Mangeur de Peau

a million dreams (eden'el) Empty

    Erelia esquissa un sourire. Effectivement, la peau qu'avait choisi Saeunn avait un charme et une sympathie indéniable. Elle imaginait que c'était la raison pour laquelle son choix s'était porté sur cette jolie rousse. Si ça pouvait lui attirer quelques faveurs, elle ne pouvait pas lui en vouloir. Il était déjà bien assez difficile comme ça d'être domestique.

    -Quelle tombeuse !


    Elle rit légèrement en imaginant Saeunn dans le rôle, faisant les yeux doux. Erelia, elle, ne savait pas vraiment jouer de ses charmes. La sensualité, la sexualité, étaient des sujets avec lesquels elle était peu à l'aise, qui lui étaient étrangers presque.

    Les mots de son amie, alors qu'elles parlaient du fouet, lui firent un pincement au cœur. La jeune femme aurait aimé que le fouet n'existe plus pour personnes, qu'ils soient tous libres. Libres de leurs traditions, libres de voyager, libres de vivre. Pourquoi devait-il y avoir des opprimés ? Ne pouvait-il pas y avoir un monde où ils vivraient tous heureux ? La vie de la jeune changeforme n'avait jamais été rose, et pourtant, elle semblait avoir des idéaux de marshmallow.

    -Et les opprimés mèneront toujours une rébellion.


    Erelia savait être réaliste, elle aussi. Si la ligue de l'Aube existait aujourd'hui pour contrer le pouvoir en place, une autre guide naîtrait des cendres de leur révolution pour mouvoir l'ordre établi, indéfiniment. Parce qu'une société reposant sur les inégalités et l'oppression ne pouvait pas être une société stable et paisible.

    Elles repartent dans le sujet principal, celui qui les lie, celui pour lequel elles sont ici : leurs missions au sein des mangeurs. Celle d'Erelia et Eden'El commence seulement, mais elle sait à quel point elle est importante. Elle n'a pas le droit à l'erreur avec Ranrek.

    -Sa famille... Je n'en sais pas beaucoup pour l'instant. J'ai l'impression qu'elle a beaucoup de contrôle sur lui.


    Les joues de la jeunes femmes prirent une teinte légèrement rosée, mais un sourire illumina son visage alors que Saeunn lui disait qu'elle était fière. Fière. Il n'en fallait pas plus pour combler Erelia de bonheur. Elle aurait fait n'importe quoi pour ça, ou plutôt, elle avait déjà fait n'import quoi. Ça portait ses fruits et, actuellement, c'était bien ce qui comptait le plus à ses yeux. Alors qu'elle posait la main sur celle de son amie, ses mots la firent rougir un peu plus encore.

    -Oui je... Je n'ai pas encore vraiment cerné comment il était, à ce niveau...


    Quel genre de femmes il aimait, s'il s'intéresserait à elle de cette façon, comment elle devait se comporter pour attirer son regard... Elle maîtrisait si peu l'art de la séduction qu'elle avait peur que ce soit un frein pour sa mission. Le comble pour quelqu'un qui avait prit la peau d'une belle de nuit, n'est-ce pas ? Mais elle ferait de son mieux, si seulement on pouvait lui donner quelques conseils.

    -Tu crois que je lui plairais assez ?


    Elle avait besoin d'être rassurée, la jeune mangeuse, d'être sûre d'être capable. Après tout, elle savait faire si peu de choses.
    Elle fronça légèrement les sourcils à sa révélation. Il se méfiait d'elle ? Si c'était réellement le cas, elle devrait alors faire très attention à ça, et si possible, faire disparaître les doutes que l'intendant pouvait avoir. Après tout, autant jouer de sa position et se rendre la plus utile possible.

    -J'essaierai d'avoir des informations là-dessus, sur ce qu'il pense de toi... Peut-être que je trouverais si c'est de la méfiance ou seulement de l'attention. Je n'ai pas encore vraiment essayé de le faire parler de sujet en particulier, je me contente de l'écouter, mais, peut-être pourrais-je essayer, de lui demander conseil sur les domestiques qui seraient le plus sympathiques avec moi, pour l'aider par exemple...


    Elle était loin d'être la mangeuse le plus intelligente de la guilde, mais la survie l'avait rendue un peu maline. Alors, elle essayait de faire marcher sa tête pour trouver le chemin le moins à découvert sur lequel avancer.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Saeunn Mogween
Saeunn Mogween

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 29/11/2018
✧ Orbes : 1524
✧ Opales : 2604
✧ Faceclaim : marina nery.
✧ Crédits : VOCIVUS (avatar) violent delights. (sign)
a million dreams (eden'el) 75df4eb4c82bc7701ff07dbc53dd25f3
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : (espionne) ombre dans l'obscurité actuellement infiltrée au palais des astres qui laisse dans son sillage une traînée de corps sans vie.
✧ Idéologie : (anti-couronne) la rage au ventre après le massacre de son clan. promesse faite de tous les venger et de faire s'effondrer ce pacte qu'elle trouve injuste pour les changeformes.
✧ Clan : (léopard) depuis toujours et à jamais. amertune et haine vorace depuis son extinction. (aigle) recueillie par ce clan qu'elle considère comme sa deuxième famille.
✧ Guilde : (mangeurs de peau) les traditions qui se doivent de perdurer afin d'honorer leurs ancêtres. (la ligue de l'aube) jeune léopard qui a soif de sang et de vengeance. la couronne doit tomber et pour ça, elle a depuis bien longtemps assombri son âme.

a million dreams (eden'el) Empty

A million dreams for the world
we're gonna make


Sous les traits de Mana:
 

Tu acquiesces en silence quand elle souffle que quoi qu’il arrive, il y aura toujours des opprimés qui mèneront une rébellion. C’est triste, c’est sûr, mais c’est ainsi que va le monde. Après la guerre, après la destitution de la Couronne et après la montée d’un nouveau pouvoir il y aura forcément toujours des privilégiés et des laissés pour compte. Parce que c’est comme ça et qu’il ne peut en être autrement. Vous êtes trop nombreux sur Valarya. Trop de races, trop d’opinions différentes. Que l’ancienne Reine ait réussi, il y a bien des décennies que cela à créer un Pacte où règle la Paix tient presque du miracle. Elle devait être sacrément charismatique, Rheanna. Et même si ce qu’elle a fait été au mieux pour homogénéiser les races, force est de constater qu’avec les années des différences sont apparues, privilégiant la suprématie Humaine et Elfique au détriment des autres races. Tu doutes que c’était comme ça, au départ. Que ce sont les différentes Reines qui ont suivi, avec leurs Ministres issus de la noblesse qui ont perverti, petit à petit, le système que Rheanna a mis en place. Parce qu’il ne peut en être autrement, les autres peuples sinon n’auraient jamais accepté un tel traité de Paix. D’où le fait qu’il faut que cela cesse, d’une manière ou d’une autre. Tu gardes espoir, au fond de toi, que la nouvelle Reine fasse changer les choses. Qu’elle prenne en considération l’avis du peuple et qu’avec son jeune âge elle ne s’en fiche pas. Après tout, il ne vous faut pas grand-chose pour éviter la guerre… Mais c’est à se demander si, au fond, ce n’est pas ce que le pouvoir espère, à toujours faire la sourde oreille et faire comme si de rien était…

La noblesse doit aimer ses avantages et ne pas vouloir faire de concessions. D’où le fait que vous en soyez arrivés au point de devoir les infiltrer pour mieux profiter d’eux et les faire imploser de l’intérieur. Erelia t’explique que la famille de Ranrek semble avoir beaucoup d’emprise sur lui, chose qui ne sort pas vraiment de l’ordinaire. Les parents en demandent toujours plus à leurs enfants, qui eux-mêmes devenus parents semblent avoir tout oublié car ils refont exactement le même schéma. L’importance d’un mariage avantageux qui prime sur le reste. Comme si c’était ça qui était primordial dans une vie… Ça montre bien à quel point il y a un gouffre entre eux et le petit peuple.

Un sourire qui nait sur tes lèvres tandis que tu remarques Erelia qui rougit. Décidément elle est bien trop pure et innocente pour vivre dans un tel monde, et souvent tu regrettes d’avoir eu à l’appliquer là-dedans. Erelia fait partie de ceux qui ont le plus souffert mais qui continue de briller de l’intérieur, d’irradier de candeur et de distribuer des sourires naïfs à qui veut bien les prendre. Être à ses côtés te fait un bien fou, contrastant avec la noirceur qui depuis bien longtemps a rongé ton cœur. « Ais confiance en toi et tu verras, il tombera sous ton charme, que tu glisses avec un regard malicieux. Ranrek a perdu sa première femme et depuis il broie du noir en rejetant sans cesse les approches féminines. S’il t’a permis de rester dans ses appartements, et dans son lit, ce n’est pas un hasard. C’est parce que tu as réussi à le toucher avec ta douceur et ton innocence. » La main qui se resserre contre son épaule tandis que tu la caresses. Il faut qu’Erelia apprenne à avoir confiance en elle et en ses capacités, car même si elle ne se l’avoue pas elle est capable de bien des choses. Et le jour où elle ouvrira les yeux et qu’elle s’acceptera comme elle est et bien elle fera des ravages autour d’elle et sur Ranrek dont elle ne fera qu’une bouchée.

Tout en croquant dans une tartine de pâté, tu écoutes Erelia qui te propose de t’aider avec Ranrek. Si au début tu trouves l’idée assez risqué, après réflexion et si c’est bien amené tu te dis que pourquoi pas. « Il faudra te montrer subtile car s’il a des doutes sur moi ça te portera préjudice, que tu commences, dubitative. Néanmoins ton idée me parait bonne et si tu arrives à lui soutirer ces informations je pourrai avancer un peu plus sereinement. » Parce que c’est important de savoir sur quel terrain vous vous aventurez, à qui vous pouvez vous fier et sur qui, aussi, vous devez vous méfier. En parlant de ça, d’ailleurs, tu finis ta tartine, et ajoutes « En tout cas, s’il y a bien une personne dont il faut se méfier, c’est bien du Comte Gil’Darün. Il ne faut surtout pas que tu t’approches de lui car c’est un homme très dangereux. Tu me le promets ? » Le ton qui devient sérieux tandis que tu fixes tes orbes dans les siennes. Tu préfères ne pas dire qu’il a percé ta couverture car tu pressens que ça risquerait de faire paniquer Erelia et tu ne veux pas l’inquiéter plus que de raison. Elle a déjà ses propres problèmes, sa propre mission, et il ne faut pas qu’elle s’en détourne et qu’elle ait l’esprit préoccupé.  

_________________

Courir. Courir toujours. Sans s'arrêter. Fuir. Fuir ce putain de passé qui nous colle à la peau, nous pourri notre journée, notre avenir, tout ce qu'on pourrait envisager d'être, de devenir, nous empêche de changer. Et l'Ombre qui grandit à l'intérieur, ronge et vous empêche de simplement souffler, ne serait-ce qu'un instant, se sentir enfin bien, sans penser à la noirceur qui nous entoure. Sombres. Sombres Pensées. Sombres Cœurs. Sombres Passés.
Revenir en haut Aller en bas
Eden'El Ehrenfal
Eden'El Ehrenfal

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 03/09/2019
✧ Orbes : 86
✧ Opales : 417
✧ Faceclaim : Elle Fanning
✧ Crédits : Lazarus
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Domestique au Palais des Astres, espionne pour les Mangeurs de Peau
✧ Idéologie : Anti-couronne en tant que Mangeuse de Peau, mais au fond, cruellement neutre et perdue sur ce qui est bien ou mal
✧ Clan : Enfant du Clan du Léopard, errante depuis leur disparition
✧ Guilde : Mangeur de Peau

a million dreams (eden'el) Empty

    Saeunn semblait avoir tellement confiance en elle. Comment pourrait-elle la décevoir ? Elle ne pouvait pas briser les espoirs que Saeunn et le reste des mangeurs mettaient en elle. C'était ce qui la motivait à faire de son mieux. Son amie semblait également tellement sûre de sa réussite. Comment était-ce possible, elle qui, pourtant, n'avait aucune aptitude à la séduction, à la manipulation ? L'amour était donc quelque chose d'aussi simple ? Il allait simplement tomber sous son charme à cause de son apparente innocente ? Elle l'espérait, elle espérait sincèrement qu'accomplir sa mission serait aussi facile. Elle finit par se mordre la lèvre avant de doucement hocher la tête aux propos de la changeforme.

    -Mais peut-être que c'est parce qu'il est vraiment gentil... Et s'il me voyait comme une enfant ?


    La confiance en elle n'était décidément pas le point fort de la jeune femme, et de loin même. Mais elle n'arrivait pas à s'enlever cette idée de la tête. Après tout, Ranrek n'était-il pas significativement plus vieux qu'elle ? De toute la bienveillance et la gentillesse dont il était capable, ne la voyait-il pas seulement comme un petit animal errant qu'il avait sauvé ?

    -Est-ce que tu crois que je devrais faire quelque chose pour que... pour qu'il y ait un désir ?


    A ces mots, les joues de la jeune femme virèrent complètement pivoine. Elle finit par baisser le regard et attraper un morceau de pain à grignoter. Elle sentait bien que son amie essayait de l'apaiser de ses caresses, sans doute ses peurs n'étaient-elles pas justifiées. Il faut dire qu'elle était perdue. Heureusement que Saeunn était à ses côtés au Palais.

    La blonde se détendit un peu plus quand elles changèrent de sujet et se tournèrent plutôt vers la façon dont Ranrek percevait Saeunn ou plutôt, Mana. Elle acquiesça d'un signe de tête quand elle lui dit qu'elle devait se montrer subtile et prudente. Eerelia ne voulait risque ni de compromettre la couverture de Saeunn, ni même la sienne.

    -Je ferais de mon mieux.


    Elle fronça les sourcils alors qu'elle lui parlait du Comte Gil'Darün. Elle était entrain de croquer dans un fruit, à l'écoute, alors qu'elle lui disait de ne pas l'approcher. Était-ce possible qu'il soit aussi dangereux au point que Saeunn s'inquiète ? Elle était, pour la jeune femme, un modèle de courage et de témérité, alors si elle s'inquiétait, c'est qu'il devait vraiment y avoir de quoi.

    -Gil'Darün, il a un lien avec Ranrek ?


    Elle finit par hocher la tête, ne désirant pas inquiéter sa compatriote.

    -Je te le promets oui. Je resterai aussi loin de lui que possible si tu dis que c'est ce qu'il faut faire. Mais, est-ce que je peux savoir pourquoi il est si dangereux ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


a million dreams (eden'el) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
a million dreams (eden'el)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Opal Crown :: Jardins-
Sauter vers: