AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Bottins  Annexes  Animations  Flood  
Membres à l'honneur
Félicitations à Orion et Sjael !

Fermeture du forum
nous vous remercions pour cette
incroyable aventure
Ils sont attendus

Le deal à ne pas rater :
2 jeux de société achetés : le 3ème offert
Voir le deal

Partagez
 

 Mirage | Ora

Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Lazarus Sekham
Lazarus Sekham

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 22/08/2019
✧ Orbes : 380
✧ Opales : 1022
✧ Faceclaim : Ben Barnes
✧ Crédits : mes bidouillages
Mirage | Ora GTOkI54U_o
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Assassin ; ton visage officiel entretient les jardins du Palais.
✧ Idéologie : Anti-couronne
✧ Clan : Ton coeur est au Léopard, ton instinct de survie est à la Panthère.
✧ Guilde : Murmure de la Main d'Ahara et Mangeur de peau

Mirage | Ora Empty
MessageSujet: Mirage | Ora   Mirage | Ora Empty14/09/19, 11:17 pm

Le bruit figure dans tes alliés les plus précieux. La foule en fait, à l'occasion, partie aussi. A eux deux, ils forment un brouillard épais dans lequel te fondre. Tu ne dois pas attirer l’œil ni l'oreille, mais trop de discrétion peut causer du tort. C'est une question d'équilibre. Devenir un badaud lambda, celui qui ne marque pas les esprits. Si tu montres trop d'excentricité, tout le monde se souviendra de toi. Si tu cherches l'invisibilité, quelqu'un le remarquera. Rarement une personne anodine. Ta vie est en équilibre précaire depuis suffisamment longtemps pour que tu l'ais appris, notamment à tes dépends. Ainsi, les halles commerçantes sont idéales pour entamer une filature. L'agitation crée une distraction opportune.

Leur approche te fait regarder autour de toi après une silhouette censée t'y rejoindre. Ta journée dans les jardins du Palais s'est terminée, mais tu as gardé ton costume d'elfe. Un costume que tu portes depuis quasiment cinq ans. Peut-on encore le qualifier de costume ? Une extension, plutôt, quand on voit avec quelle facilité tu entres quotidiennement dans le personnage. Une de tes innombrables versions. Tous les jours, tu côtoies une noblesse que tu hais, et Erius se contente de leur adresser formules de politesse et sourires déférents. Tous les jours, ou presque, tu retrouves une fiancée aux origines secrètes, et Erius lui porte attention et affection. Parfois, tu te demandes pourquoi tu as accepté ce jeu stupide et dangereux. La réponse est sans doute dans la question. Sa compagnie, ses plans contre les noms bénis par l'Opale font naître en toi un sentiment oublié d'un temps avorté, timide et inconscient. Provocation. Outil. Tu pourrais, de mauvaise foi, la résumer à ces mots. Dans tous les cas, elle représente effectivement un instrument utile.

A travers la masse grouillante, tu distingues ses courbes danser au gré de ses pas. Tu la rejoins et, comme tu es affublé de ce corps élancé aux traits fins, aux yeux clairs et longs cheveux dorés, tu la salues par un baiser sur la joue, au coin des lèvres. Heureux elfe qui a vu sa bien-aimée quitter Evrast pour le rejoindre à la capitale. Un homme chanceux, ce Erius. Privilégié. Profitant de cette proximité, tu souffles au creux de l'oreille :

« Elle devrait être aux halles, ou arriver sous peu. »

Simple artisane, pourtant un de ses concurrents apprécie peu le succès qu'elle commence à avoir. A moins que le voeu de sa mort vienne d'une affaire plus personnelle encore. En tant que murmure, tu ne poses pas de question sur le commanditaire. Par contre, tu as appris les jours de ses visites pour acheter les tissus qui serviront à ses créations. Pour débuter une approche, tu as préféré inviter ton acolyte pour paraître plus naturel.

Tu lui proposes ensuite ton bras afin de vous diriger vers les étals. Galante éducation. Mise en exergue de votre statut de couple qui va déambuler béatement. Bref, tout ce qu'il y a de plus ennuyeux.

« Comment s'est passée ta journée ? Je sens que quelque chose ne va pas. »

Revenir en haut Aller en bas
Ora Aasimar
Ora Aasimar

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/08/2019
✧ Orbes : 38
✧ Opales : 100
✧ Faceclaim : Sara Sampaio
✧ Crédits : avatars by Stolas ♥ ; signa by rogers.
Mirage | Ora 4486285c301534041fb2e99533746a8e
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Greyhand en sommeil, fille d'écurie en attendant son heure.
✧ Idéologie : Anti-Couronne tant qu'elle n'est pas la sienne.
✧ Guilde : Greyhand, agent indirect de la Main d'Ahara.

Mirage | Ora Empty
MessageSujet: Re: Mirage | Ora   Mirage | Ora Empty20/09/19, 03:21 pm


( Mirage )
La silhouette élancée se faufile dans la foule aussi aisément qu'une brindille suit son cours d'eau. La masse grouillante des halles commerçantes est une véritable aubaine pour quiconque souhaite passer inaperçu, se dissimuler au milieu d'autres visages aux regards accrochés partout sauf sur vous. La fille d'écurie ne paie donc pas de mine au milieu de ces bourgeois en promenade ou de ces marchands extravagants, lui offrant toute la simplicité lui permettant d'avancer sans se faire remarquer. Ses cheveux lâchés encadrent un visage légèrement foncé par des journées passées dehors, auprès des bêtes dont elle a aujourd'hui la charge. Ses mains délicates qui n'enserraient autrefois qu'armes et couverts en argent, se referment maintenant sur rênes en cuir et manches de fourches. Elle a réappris la notion de labeur, celle qu'elle se félicitait autrefois d'avoir laissée derrière elle, celle qu'elle aurait voulu totalement oublier tant elle lui rappelle, aujourd'hui encore, le milieu dont elle est issue, réellement. Lah'saa, qu'elle se fait appeler depuis qu'elle fréquente à nouveau les rues au grand jour, est pourtant bien mieux lotie que ne l'était Eliseii, cette gamine qu'Ora la guerrière a laissée pour morte dans la pourriture ambiante du quartier d'Arcan qu'elle tente encore d'éviter aujourd'hui, cette bâtarde dont la mère ne pourrait retrouver le nom du géniteur qu'en consultant le registre des clients de l'établissement où elle officiait. Si tant est qu'elle soit toujours vivante.
À mesure qu'elle évolue dans la foule à la recherche de la tignasse blonde qu'elle ne connaît aujourd'hui que trop bien, Lah'saa serre les dents, se retenant de se retourner sur les épaules qui la bousculent, d'en déboîter quelques unes. Déshabituée des lieux bondés depuis de nombreuses années, elle en avait oublié tous les désagréments, sa vie dans la noblesse et dans les rangs Greyhand lui octroyant bien plus d'espace qu'un marché surpeuplé, tout comme les trois dernières années à ne vivre que la nuit, dissimulée le jour dans le repère de celui qu'elle considérerait presque, aujourd'hui, comme son comparse, lui ont donné goût aux rues désertes.
Son regard azur fend la foule à la recherche de celui qu'elle attend, de ce fiancé qui doit la rejoindre et qu'elle attend désespérément. Elle joue son rôle, déjà, dissimulant tout son mépris et son dégoût pour la masse grouillante derrière un masque d'innocence et de pureté qui s'illumine quand, enfin, le doux visage de son bien aimé apparaît. C'est pas trop tôt.
La dulcinée le rejoint en quelques enjambées légères, accueillant le chaste baiser dans un sourire conquis.
Tu es en retard. Qu'elle lui murmure comme toute réponse au creux de l'oreille, son ton chargé de reproches tranchant avec le regard éperdu qu'elle pose sur lui lorsqu'elle accepte ce bras qu'il lui propose, son autre main s'y amarrant elle aussi. Leurs pas les guident plus loin encore dans cette marée humaine, poussant l'asociale Ora un peu plus contre l'homme à ses côtés, rendant la douce Lah'saa plus crédible aux yeux de ceux qui s'y intéresseraient. La question lui fait serrer la mâchoire et planter ses ongles, discrètement, dans l'avant-bras de son fiancé. Quelque chose qui ne va pas ? Comme ses journées entières passées à pailler des écuries ? Comme cette odeur qu'elle a l'impression de sentir autour d'elle même après s'en être lavée dix fois ? Comme ce palefrenier en chef qui abuse outrageusement de son autorité sans se douter une seule seconde que la petite fille d'écurie pourrait le briser d'un regard ?
Je suis juste un peu fatiguée, rien qu'un bon bain chaud ne pourra faire oublier en rentrant. Ça, et la satisfaction de voir ce foutu élevage brûler. D'ici là, elle devra se contenter d'un bain. Et ça n'ira pas en s'arrangeant, plusieurs juments arriveront dans le courant de la semaine. Sous entendu : cette situation n'a vraiment pas intérêt à s'éterniser, ou bien le Changeforme sera le premier à en faire les frais. Et toi mon amour, ta journée s'est bien passée ? Quel travail tu dois avoir en cette saison, j'espère qu'on n'est pas trop exigeant avec toi... Oh que si, elle l'espère. Et de tout cœur.

( Pando )
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Lazarus Sekham
Lazarus Sekham

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 22/08/2019
✧ Orbes : 380
✧ Opales : 1022
✧ Faceclaim : Ben Barnes
✧ Crédits : mes bidouillages
Mirage | Ora GTOkI54U_o
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Assassin ; ton visage officiel entretient les jardins du Palais.
✧ Idéologie : Anti-couronne
✧ Clan : Ton coeur est au Léopard, ton instinct de survie est à la Panthère.
✧ Guilde : Murmure de la Main d'Ahara et Mangeur de peau

Mirage | Ora Empty
MessageSujet: Re: Mirage | Ora   Mirage | Ora Empty23/09/19, 09:29 pm

Trois années qu'un souhait funeste t'a conduit à elle et que l'argent a finalement scellé votre destin pour le rendre commun. Un contrat inattendu, une collaboration contre toute attente efficace. Vos desseins léthifères s'imposent à votre relation comme l'oxygène à vos poumons. Seules assurances de ta réponse positive à son offre ; t'infliger la compagnie d'une elfe, greyhand, acclimatée à la cour ne figure pas dans tes fantasmes les plus enfouis. Débuts tumultueux, dissensions agressives, compromis réticents. Aujourd'hui, Erius aime Lah'saa d'une tendresse infinie quand les sentiments qu'éveille en toi Ora s'avèrent bien moins doux. Vos doubles sont aussi aimables que vous êtes insupportables. Le temps a pourtant érodé vos divergences. Le fait est que ta carcasse invisible aurait montré des signes d'agacement au lieu de préserver les apparences. L’accueil est typique de la donzelle. Tu ignores son reproche et ses ongles enfoncés dans ton bras, te contentant d'avancer. A ton habitude puérile, tu as préparé le terrain pour une pique stupide.

« C'est bien ton odeur que je sentais, donc. », lances-tu d'un air amusé avant de retrouver les notes dévouées de ton hôte : « Un bain tu veux, un bain tu auras. Tu vas avoir une semaine difficile, je te le préparerai pour que tu n’aies qu'à détendre ces muscles endoloris. »

Promesse mensongère, elle le sait. Une des nombreuses sources de prises de bec depuis que tu l'héberges, dues à sa noble routine mise à mal. Elle avait l'habitude qu'on la serve. Or du haut de l'échelle, Ora t'a rejoint à ses pieds. Tu ne lui dois aucun égard. Heureusement, son nouveau travail le lui rappelle chaque jour. Tu sembles compatissant, comme elle feint s'intéresser à ta journée. Ses difficultés t'indiffèrent bien qu'elle ait subi un sort similaire aux tiens. Décrétée nuisible, l'alternative à la mort l'a obligée à se parer d'une peau canine, perçue loyale à son maître par défaut, afin de faire oublier ses attributs de cafards. Mais tu n'y arrives pas, tu ne sais la voir autrement que comme ce qu'elle a été.

« S'ils ne l'étaient pas, je me poserais des questions, ma chère. », lui avoues-tu avec le regard complice de ceux qui connaissent les desiderata pointilleux de supérieurs capricieux. « J'ai commencé la taille des arbustes... », ajoutes-tu tandis que des passants vous frôlent avec un air renfrogné, « La matinée n'a servi qu'à décider de quelles formes se parera le jardin cet hiver. Comme ceci, finalement plus comme ça, et si on arrondissait les angles ? »

Verbiage ennuyeux, qui n'intéresse aucun de vous deux sinon les oreilles vagabondes. Tu profites de la pluie s'initiant pour l'arrêter et emmener un peu plus rapidement ta compagne à l'abri entre les étals. Tes yeux prennent le temps de se poser sur les têtes environnantes, innocemment. Libérant son bras, tu utilises le tien afin d'entourer sa taille, alors que tu demandes :

« Tu sais où se trouve l'éventaire de tissus dont tu m'avais parlé ? »

Tu le sais, mais il vaut mieux que l'information vienne de la fiancée, qu'elle te guide vers les étoffes qu'elle a repérées pour une robe somptueuse qu'elle rêve de porter à l'occasion de meadhras. Discrètement, tu la pinces ainsi par ta main baladeuse qu'elle sache que c'est à gauche qu'il faut vous diriger.
Revenir en haut Aller en bas
Ora Aasimar
Ora Aasimar

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/08/2019
✧ Orbes : 38
✧ Opales : 100
✧ Faceclaim : Sara Sampaio
✧ Crédits : avatars by Stolas ♥ ; signa by rogers.
Mirage | Ora 4486285c301534041fb2e99533746a8e
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Greyhand en sommeil, fille d'écurie en attendant son heure.
✧ Idéologie : Anti-Couronne tant qu'elle n'est pas la sienne.
✧ Guilde : Greyhand, agent indirect de la Main d'Ahara.

Mirage | Ora Empty
MessageSujet: Re: Mirage | Ora   Mirage | Ora Empty02/10/19, 09:03 pm


( Mirage )
Les dents qui grincent et les ongles qui s'enfoncent encore un peu plus à la remarque à laquelle elle aurait réagi bien plus chaudement si elle avait été prononcée à l'abri des regards et des oreilles indiscrets. Le Changeforme sait ce dégoût qu'elle a pour la condition qu'elle embrasse, temporairement, ce dédain qu'elle nourrit envers ces classes sociales qui préfèrent se contenter de vivre entourées de fumier plutôt que de se battre pour s'en extraire. Elle ne voit aucune grandeur à se contenter de peu quand on peut s'offrir le monde. Et si elle s'est habituée durant des années à avoir ces gens de petite ambition préparer ses repas ou, encore, faire chauffer l'eau de son bain, au fond d'elle-même et sans qu'elle ne laisse quiconque le savoir, elle sera prête à mettre la main à la pâte le jour où le bas peuple voudra être haut. Mais, d'ici à ce que ce jour lointain n'arrive, elle attendra que l'eau de son bain soit chauffée.
Enfin, pas ce soir. Elle le sait très bien, derrière les mots mielleux du bel Erius se cache la fourberie du -tout aussi plaisant- Lazarus, bien trop borné et peu serviable pour accéder à cette seule requête. Car, en trois ans, c'est celle qu'elle n'a jamais cessé de conserver. Trois ans qu'elle se contente de manger ce qu'elle peut s'offrir avec ce piteux salaire de fille d'écurie. Trois ans qu'elle s'habille d'étoffes rugueuses, de robes rêches ou de pantalons de pauvre facture, ayant du dissimuler l'uniforme dans lequel Ora a disparu. Trois longues années à se laver discrètement dans l'étang de l'élevage pour que l'odeur ne l'imprègne pas jusqu'aux os, pour se laver à nouveau une fois rentrée au repère. Trois ans qu'elle s'est privée de sa vie de palais alors si, au moins, elle peut obtenir de cette tête à claque de Lazarus qu'il lui fasse couler un bain, ne serait-ce qu'une fois, peut être trouverait-elle l'attente de son heure moins pénible.

Mais, plutôt que de lui faire payer son affront, plutôt que de lui faire goûter ces phalanges qu'il a déjà eu le loisir d'observer de très près, Ora reste dans l'ombre et Lah'saa plisse les sourcils dans un air compatissant. Bien fait, qu'elle pense au fond d'elle. Mon pauvre amour, tu dois être exténué, et moi qui te fais venir ici pour quelques étoffes ! qu'elle dit finalement. Mais des étoffes, il n'en est rien. Il ne s'agit là que d'un parfait prétexte pour analyser la future proie de l'assassin, d'en étudier la routine et de l'approcher le plus innocemment du monde. Comment pourrait-elle se méfier d'un couple de tourtereaux venus choisir de quoi créer la robe de la future mariée ? L'amour, le vrai, transpire bien trop l'innocence. À ceci près que, celui-ci, est feint.

Les yeux de l'elfe du jour se lèvent lorsqu'elle sent son astre se dissimuler derrière un épais rideau de nuages gris assombrissant Eredhel. Elle peste, intérieurement, préférant de loin baigner dans la chaleur des rayons dorés, mais la main d'Erius glissant sur sa hanche la rappelle à lui. Il leur a trouvé refuge dans le marché couvert, celui qu'ils étaient de toute manière amenés à rejoindre pour y trouver la marchande d'étoffe. Lah'saa se serre un peu plus contre lui sous la légère étreinte de son promis, Ora en profite pour y chercher un peu de chaleur, elle qui abhorre le froid qu'il lui fait oublier d'une main descendue de son bassin. S'il avait été un autre, si ces trois années passées à le côtoyer ne les avaient pas rendus si proche malgré eux, si ils n'avaient pas déjà partagé la couche de l'un, puis de l'autre pour se retrouver aujourd'hui amants occasionnels, cette main aurait déjà quitté le poignet qui lui appartient pour s'échouer sur le pavé. Et s'ils n'avaient pas tous deux leurs rôles à jouer, elle se serait fait un malin plaisir à lui donner le change, puissance dix.

C'est par ici, tu vas voir, elles sont magnifiques !

Au lieu de ça, Lah'saa trépigne de joie à l'idée de voir de vulgaires bouts de tissu leur être décrits dans les moindres détails et pointe du doigt la direction indiquée discrètement par le jardinier. Ora n'est pourtant pas en reste, ayant glissé une main délicate sous l'étoffe de la chemise d'Erius, y trouvant la chaleur d'une peau bien familière que ses ongles caressent doucement, en guise d'avertissement. Qu'il ne joue pas trop avec elle, car elle aura le dernier mot.



( Pando )
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Lazarus Sekham
Lazarus Sekham

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 22/08/2019
✧ Orbes : 380
✧ Opales : 1022
✧ Faceclaim : Ben Barnes
✧ Crédits : mes bidouillages
Mirage | Ora GTOkI54U_o
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Assassin ; ton visage officiel entretient les jardins du Palais.
✧ Idéologie : Anti-couronne
✧ Clan : Ton coeur est au Léopard, ton instinct de survie est à la Panthère.
✧ Guilde : Murmure de la Main d'Ahara et Mangeur de peau

Mirage | Ora Empty
MessageSujet: Re: Mirage | Ora   Mirage | Ora Empty10/10/19, 09:57 pm

Cette comédie ne t'amuse pas, au contraire de tes échanges faussés au sein du Palais des Astres. Elle te connaît. Tout sonne faux à ses oreilles. Tu as l'habitude de manipuler plus que de manœuvrer conjointement. Pendant des années tu as été seul, déambulant de peaux en peaux, feignant une compagnie pour ton seul confort. Tu joues un rôle comme si tu étais en représentation, tu joues avec les gens comme si tu étais une entité différente. Une sensation de ne pas faire partie de ce monde. Une question ordinairement philosophique. Que fais-tu en ces terres ? Dans quel but les parcoures-tu encore alors que la mort t'a déjà appelé ? Tu te prends pour un délégué de la manieuse de faux, incapable de faire un geste sans son ombre vers ces individus. Et cette comédie, ce jeu de dupes orchestré avec cette noble que tu interpelles par son prénom réduit la distance entre vous. Tu ne joues pas avec elle, pas entièrement car elle a intégré les coulisses. Les avantages que ça procure t'ont convaincu, tu t'y es fait, mais tu n'étais définitivement pas prêt à collaborer de la sorte avec une telle personne. Les changements opérés avec ton arrivée à Eredhel ont été nombreux, rapides, alors que le simple fait d'y mettre les pieds te rebutait.

Pourtant, sous couvert d'une nécessité, ta main voyage avec naturel sur ce corps que tu as un jour voulu voir exsangue. Après des mois d'exercice, le regard qu'Erius pose sur Lah'saa flambe de ce pétillement qui caractérise l'elfe mêlé à ce que le commun des mortels appelle affection. Les détails sont importants, et les yeux en sont un de taille. Sans tes masques, tes iris sont telles des reliques : préservées mais éteintes. Tu ne peux les présenter en l'état. En écho, Lah'saa s'enthousiasme tandis qu'Ora te fait comprendre que la technique utilisée n'est pas de son goût. Tu sens, à travers le derme de l'elfe de nuit, le contact froid de sa main et, surtout, celui de ses ongles prêts à s'enfoncer de nouveau à la prochaine contrariété. Bien sûr, ça, par contre, ça t'amuse. A défaut de te jouer d'elle, tu apprécies jouer avec ses nerfs. Au vu de votre situation, les désagréments les plus minimes sont les plus accessibles. Et si distance il y a entre les autres et toi, ce n'est pas pour t'élever. Ses répliques vont te divertir autant qu'elles risquent de t'agacer. Présentement, tu te contentes de l'emmener vers la direction qu'elle t'a désignée. Destination correcte car le travail illégal est votre connexion, sujet sur lequel vous ne dériverez jamais par antipathie personnelle. Le bras d'Erius l'enlaçant, Lah'saa accrochée à lui, le jeune couple évolue entre les marchandises jusqu'à celles qui vous intéressent. Enfin, celles qui intéressent la personne qui vous intéresse. Enchevêtrement d'intérêts pour un résultat simple : Ora et toi flânez au milieu des tissus, à la recherche de parures parfaites pour votre union.

Ce faisant, tu cherches innocemment après ta cible. Silhouette petite et épaisse aux cheveux noirs. Quand tes prunelles l'attrapent, Erius se penche vers sa dulcinée, observe ce qu'elle lui montre et, après un commentaire passe-partout, lui souffle à l'oreille un simple : « A treize heures. Tissu vert, brodé or. » Puis tu ajoutes à un volume habituel, indiquant des textiles dans la direction communiquée, là où la couturière fait elle-même son marché  : « Et celles-là ? » Tu emmènes Ora vers l'établi et inventes : « N'est-ce pas les teintes que tu voulais ? »

Tu portes une main sur une étoffe au hasard, bien qu'aux abords de votre proie. Se tenir assez prêt d'elle pour qu'elle entende votre discussion, apprenne que les amoureux préparent leur mariage et ne puisse s'empêcher de faire de la publicité pour ses talents. Tu as pris position afin d'avoir ton contrat dans ton champ de vision. Un coup d’œil rapide te montre qu'elle porte sa besace dont elle semble ne jamais se départir. Bien.

« Oh non ! Si je puis me permettre, mademoiselle, évitez cette couleur. Elle ne mettra pas votre teint en valeur. Tournez vous plutôt vers des teintes chaudes. »

Après ses conseils énoncés d'une voix nasillarde, elle adresse à Lah'saa un petit sourire bienveillant. Tu ne t'attendais pas à ce qu'elle intervienne aussi facilement. Tu ne lui en voudras pas.

« Tu seras éblouissante dans ta robe de mariée, quoi que tu choisisses. »

Vérité ou façon détournée de révéler qu'Erius ne sera pas d'une grande aide dans les choix à faire, peu importe, l'information est passée.
Revenir en haut Aller en bas
Ora Aasimar
Ora Aasimar

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/08/2019
✧ Orbes : 38
✧ Opales : 100
✧ Faceclaim : Sara Sampaio
✧ Crédits : avatars by Stolas ♥ ; signa by rogers.
Mirage | Ora 4486285c301534041fb2e99533746a8e
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Greyhand en sommeil, fille d'écurie en attendant son heure.
✧ Idéologie : Anti-Couronne tant qu'elle n'est pas la sienne.
✧ Guilde : Greyhand, agent indirect de la Main d'Ahara.

Mirage | Ora Empty
MessageSujet: Re: Mirage | Ora   Mirage | Ora Empty01/02/20, 04:42 pm


( Mirage )
Le couple rayonnant traverse la foule s'étant amassée sous les galeries les abritant de la pluie qui s'intensifie doucement, faisant frissonner la fille du jour autant qu'elle lui fait chercher la chaleur de son factice de promis. À la manière de prédateurs, ils s'approchent tous deux de leur proie qu'ils découvrent, sans surprise, derrière son étal rempli de rouleaux de tissus aux couleurs plus ou moins criardes, mais surtout criardes. Le large sourire de Lah'saa lui éclaire le visage et sa main lui caresse doucement le bras lorsque son fiancé lui murmure des mots doux, les prunelles d'Ora se posent sur leur cible que son complice lui désigne comme étant celle qu'il faut amadouer. Petite, les cheveux tirés à quatre épingle présentant des couleurs salines au milieu des teintes brunes, un petit nez retroussé et un regard clair qui parle tout autant que le sourire qu'elle arbore dès qu'elle parle. Par les Astres ce qu'elle a l'air ennuyeuse à mourir...

- Ce bleu est magnifique Erius !

L'éperdue feint de se perdre dans la contemplation de cette étoffe aléatoire que lui désigne son bien aimé, feignant d'y trouver tout l'intérêt qu'elle n'a pourtant pas devant le rouleau or et argent. Ses doigts en caressent les détails et, si Lah'saa paraît séduite, Ora n'en pense pas moins que toute cette marchandise qui les entoure ne vaut pas ce qu'elle pouvait porter avant sa "mort".
En toute bonne commerçante qu'elle est, la tisserande s'immisce dans la discussion du jeune couple en portant leur attention sur ce qui siérait davantage à l'elfe de jour. Cette dernière lui répond par un sourire chaleureux que partage celle qu'elle est vraiment, satisfaite qu'elle leur facilite la tâche.

- Merci bien ma dame, nous prendrons en compte votre précieux conseil.

Le regard azur de Lah'saa commence à parcourir les étoffes aux couleurs chaudes et chatoyantes avant de se lever vers celui d'Erius. Durant une fraction de seconde, il pourrait presque y lire de l'amusement, la jeune "fiancée" appréciant le divertissement que sont ces mots doux qu'ils s'échangent, quand ils passent leurs langues se montrent plus acérées et incisives dès qu'ils se retrouvent face à face. Ses yeux narquois retrouvent leur lueur d'amour feint, mais pourtant si crédible, lorsqu'elle se pince les lèvres dans une pudeur qui n'est que celle de Lah'saa.

- Mon amour, tu vas me faire rougir... Elle se hisse sur la pointe des pieds et dépose un baiser sur la joue d'Erius avant de glisser les lèvres à son oreille. Méfie-toi, je pourrais finir par te prendre au sérieux un jour ou l'autre... Un nouveau baiser et la voilà qu'elle reporte son attention sur l'échoppe, faisant glisser une main sur les bandes de soie et de satin, l'autre ayant glissé ses doigts dans ceux de son promis.

- Erius, regarde ! Elle soulève un pan de mousseline bordeaux brodé de feuilles d'or et, même Ora doit bien l'admettre, ce tissu là a du potentiel, tout en ayant le mérite de les approcher plus encore de leur cible qui les observe du coin de l’œil. - Qu'en dis-tu, amour ? Cette couleur irait tellement bien avec cette veste que nous avons vue pour toi ! Dommage qu'elle te soit trop grande... La commerçante tend l'oreille plus qu'elle ne le faisait alors, voyant là l'opportunité de vanter ses talents de couturière quand son heure viendra.




( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Mirage | Ora Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mirage | Ora
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Opal Crown :: Halles commerçantes-
Sauter vers: