AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Bottins  Annexes  Animations  Flood  
Membres à l'honneur
Félicitations à Orion et Sjael !

Fermeture du forum
nous vous remercions pour cette
incroyable aventure
Ils sont attendus

Le deal à ne pas rater :
Nike : 30% de remise supplémentaire sur les articles déjà en ...
Voir le deal

Partagez
 

 fb - if i never knew you (myrhimbod)

Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Myria An'Melhor
Myria An'Melhor

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 20/07/2019
✧ Orbes : 759
✧ Opales : 1618
✧ Faceclaim : rosie huntington-whiteley.
✧ Crédits : SWEET DISASTER (avatar) ASTRA (sign) tumblr (gif)
fb - if i never knew you (myrhimbod) Tumblr_ppgfh0lCJ01y9cr6yo4_250
✧ Peuple : Nymphe
✧ Profession : (rentière) héritière du duché du sud, elle n'aura jamais à se salir les mains. (mécène) pour les artistes qui le méritent. (botaniste) sa véritable passion. possède un des plus beaux jardins de la capitale avec une collection rare et jalousement gardée.
✧ Idéologie : (pro-couronne) c'est grâce à cette dernière qu'elle peut vivre sa vie convenablement. s'il devait y avoir une révolte, elle aurait la tête coupée, alors autant soutenir le bon camp.

fb - if i never knew you (myrhimbod) Empty

La gorge qui se serre tandis que tes poings se contractent. « Pourquoi est-ce nécessaire ? que tu répètes, le regard courroucé. Je n’ai pas besoin d’un garde du corps, je ne crains rien dehors ! Les orbes flamboyants qui se tournent alors dans sa direction te glacent le sang. Bien sûr que si, tu es la seule héritière du Duché du Sud. Tu es un joyau rare et convoité, mets-toi ça dans le crane ! La réplique scande, acerbe. Les traits de la Duchesse sont tirés et tu comprends que quoi que tu dises, c’est voué à l’échec. C’est non-négociable. Maintenant prépare-toi, ils vont bientôt arriver. » Ta tête qui s’incline en guise de révérence tandis que ta mère quitte bruyamment la pièce. Une fois qu’elle est sortie de ton champ de vision, tu te diriges rapidement vers la porte. T’as envie de la claquer. De montrer ton agacement. Mais tu ne peux pas. Ne dois pas. Alors tu la fermes en douceur, avant de courir jusqu’à ton lit pour attraper un oreiller d’où tu y enfouis ta tête. Hurler te fait du bien, même si ta mère dirait que c’est une attitude enfantine qui n’est pas digne de toi et de ton rang. Ton rang. Tu le détestes, celui-là. À ce moment précis où ta mère t’impose un garde du corps. Une ombre pour soi-disant veiller sur toi et te protéger où que tu ailles. En vérité, tu la soupçonnes surtout de vouloir placer quelqu’un avec toi pour te surveiller en permanence. Pour être ses yeux et ses oreilles au quotidien et pour ainsi mieux te fliquer. À cet instant précis, tu détestes ta mère. D’où le fait que tu cris encore de longues minutes, la bouche collée contre cet oreiller qui sera le garant de ton secret.

C’est avec le visage légèrement rougi à cause de tes émotions débordantes que tu descends les escaliers pour rejoindre ta famille dans le petit salon. Le garde du corps est arrivé. Il n’aura pas mis longtemps. Tu soupçonnes que ta mère prévoit ça depuis plusieurs semaines déjà, si ce n’est plusieurs mois, et qu’elle ne t’a mise au courant qu’au dernier moment, devant le fait accompli. Pour ne pas que tu ais le temps de contrer cet ordre auprès de ton père, ou quelque chose comme ça. Tu viens à peine de fêter ta quatorzième bougie et te voilà à présent enchaînée à une personne dont tu ne connais rien. Un homme ou une femme ? Tu espères une femme. Au moins vous pourriez peut-être partager quelques points communs en matière de style vestimentaire, de ragots sur la Cour, ou encore pour parler des garçons. Que vous puissiez bien vous entendre et qu’elle soit plus permissive avec toi. Mais lorsque tu pénètres dans le petit salon et que ton regard croise celui de deux hommes, ta déception est grande. Tu n’y laisses néanmoins rien paraitre, le regard inquisiteur de ta mère te faisant comprendre qu’à présent tu marches sur des œufs et qu’un comportement digne d’une Héritière est attendu. Pas de caprice envisageable. Tu ne bronches même pas quand le mentor du garçon annonce qu’il peut commencer dès aujourd’hui. Forcément. Quand il braque ton regard vers toi et qu’il te demande si cela te convient, t’es tentée de répondre négativement. Un élan de provocation qui bouillonne en toi, tout de suite attisé par ta mère qui se permet de répondre à ta place « C’est parfait. » clôturant ainsi la discussion. Le mentor, avec un sourire entendu, fait alors une révérence et disparait dans l’embrasure de la porte. « Fais donc visiter à notre invité les lieux, vous pourrez ainsi faire plus amples connaissances. » Le ton de la Duchesse est mielleux. Elle est plus que ravie que tout se soit bien passé. Si seulement.

T’invites donc le garçon à te suivre d’un geste de la tête, l’invitant à sortir hors de la maison. Vous marchez en silence, jusqu’à vous retrouvez dans les jardins qui entourent la grande demeure. Des jardins magnifiques dont tu t’occupes au quotidien. Une fois éloignés des oreilles indiscrètes, tu te tournes vers lui, bras croisés au niveau de la poitrine. « Un garde du corps, comme si j’avais besoin de ça. Tu laisses éclater ta frustration au grand jour, levant le regard vers le ciel. Encore une merveilleuse idée de ma très chère mère. Mon amie Lux a eu une magnifique jument pour son anniversaire, et moi… Moi j’ai le droit à ça. Tu braques ton regard dans sa direction, attristée. Je suppose qu’ils t’ont demandé de me suivre partout ? Et tous les soirs tu dois faire un compte rendu sur mes moindres faits et gestes ? Les mirettes sont suspicieuses tandis que tu l’observes de haut en bas dans les moindres détails. T’es quoi, un Greyhand ? Y’a un morceau de rune qui dépasse de ses vêtements, trahissant son appartenance à la Guilde. Qu’est-ce que t’as fait comme bêtise pour atterrir ici, avec moi ? » Parce qu’il faut bien qu’il ait commis une erreur pour en être rendu à devenir le protecteur d’une gamine de quatorze ans ?


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Athimbod Nimrithel
Athimbod Nimrithel

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 27/07/2019
✧ Orbes : 229
✧ Opales : 697
✧ Faceclaim : Scott Eastwood
✧ Crédits : NOZ
fb - if i never knew you (myrhimbod) 82699982d2d70fd8df2ada01fad1f063
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Greyhand, agent de l'Œil d'Opale, garde du corps de Myria An'Melhor
✧ Idéologie : Pro Couronne
✧ Guilde : Greyhand et Œil d'Opale

fb - if i never knew you (myrhimbod) Empty

IF I NEVER KNEW YOU.
Le Greyhand fixe cette gamine, une lueur de reproche au fond de son regard, la voyant responsable d'une véritable mise à pied alors qu'il se plairait davantage à suivre les missions de terrain plus actives que celle-ci. Il s'imagine déjà l'escorter dans ses pires lubies adolescentes, devoir la suivre dans dix boutiques différentes alors qu'elle chercherait la robe parfaite pour les réceptions de ses fréquentations qu'il sait déjà toutes aussi futiles les unes que les autres. Elle n'a rien d'une Reine, elle est une enfant à la robe plus onéreuse que toutes ses paies réunies, née avec une cuillère d'argent dans la bouche et un majordome à son chevet.

On intime à l'adolescente de lui faire visiter le domaine familial, ce qu'approuve le mentor en adressant un hochement de tête entendu à sa recrue, n'ayant que faire du regard meurtrier de cette dernière. Athimbod se rend compte de la futilité de cette tâche qu'on lui impose et, si ça pouvait sembler correct sur le papier la veille, il réalise aujourd'hui que ça n'a pas la moindre ressemblance avec le but qu'il s'évertue à atteindre. Déjà, il a hâte à son prochain tête à tête avec son supérieur pour lui exprimer le fond de sa pensée. Mais il sait qu'il ne le reverra pas avant un bon bout de temps.

Après avoir pris congé d'un vague hochement de tête, le garde du corps en herbe suit la jeune fille qui trottine à ses côtés sans lui adresser ni le moindre regard, ni le moindre mot. De quoi présager une relation des plus cordiales, songe le triton en levant brièvement les yeux au ciel en constatant que sa nouvelle protégée n'est pas du genre à se familiariser avec le petit personnel. Lorsqu'ils atteignent enfin les jardins, il s'attend presque à ce qu'elle fasse demi-tour en jugeant qu'il les aura suffisamment vus. Mais par toute autre chose qu'elle le surprend.
Le Greyhand reste stoïque devant cette cascade de futilités et d'enfantillages, lui qui n'est pourtant pas réputé pour être le plus mature de tous ses frères d'armes. Il n'est pas surpris, s'étant attendu à tomber sur une gamine pompeuse et tête à claque qu'il retrouve parfaitement dans celle qui le comparerait presque à une jument. Ce regard qu'il lui rend en dit long sur l'estime qu'il a d'elle, et ses dents serrées tentent, avec les plus grandes difficultés, de retenir ces mots qu'il rêve de lui cracher au visage mais qui compromettrait autant sa mission que ses allégeances. Alors il se contente d'écouter, d'abord, ce flot de paroles qui l'exaspère et qui lui fait se demander si les ennuis que la rune lui a fait entrevoir ne seraient pas dus à un débordement de sa part face à cette sale gosse. C'est très probable, pense-t-il, déjà envieux de lui coller des claques.

Elle se tait, enfin, dans l'expectation de réponses de sa part qui ne tarde pas à venir.

- Bravo, quel sens de l'observation. C'est plus fort que lui, la frustration de sa seule présence ici, doublée de la compagnie de cette morveuse n'auront pas tarder à ébranler ce semblant de droiture dont il avait tenté de faire preuve jusqu'alors. Je sais franchement pas ce qui m'a pris d'accepter ce boulot, mais j'ai la nette impression que je vais pas rester longtemps. Pourtant, il sait déjà qu'il est là pour un bon moment. Eirr le lui souffle, lui fait percevoir cette éternité qu'il passera auprès d'elle, et ça l'exaspère encore plus. Et, si ça peut te rassurer, j'avais clairement pas comme projet de gérer une garderie. Mais visiblement, c'est pour ça qu'on me paie alors t'as pas trop le choix, gamine.
(c) AMIANTE


_________________

SON OF THE SKY AND THE OCEAN
©️crack in time


Dernière édition par Athimbod Nimrithel le 03/08/19, 09:31 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Myria An'Melhor
Myria An'Melhor

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 20/07/2019
✧ Orbes : 759
✧ Opales : 1618
✧ Faceclaim : rosie huntington-whiteley.
✧ Crédits : SWEET DISASTER (avatar) ASTRA (sign) tumblr (gif)
fb - if i never knew you (myrhimbod) Tumblr_ppgfh0lCJ01y9cr6yo4_250
✧ Peuple : Nymphe
✧ Profession : (rentière) héritière du duché du sud, elle n'aura jamais à se salir les mains. (mécène) pour les artistes qui le méritent. (botaniste) sa véritable passion. possède un des plus beaux jardins de la capitale avec une collection rare et jalousement gardée.
✧ Idéologie : (pro-couronne) c'est grâce à cette dernière qu'elle peut vivre sa vie convenablement. s'il devait y avoir une révolte, elle aurait la tête coupée, alors autant soutenir le bon camp.

fb - if i never knew you (myrhimbod) Empty

Il ne répond pas à tes questions. Pire, ne daigne pas s’intéresser à toi. Il se contente de regarder autour de lui avec le regard complètement perdu. Ou alors est-ce du désarroi ? Ou du dédain ? Un peu de tout ça ? Il ne comprend rien à rien. Minimalise la situation pour te tourner au ridicule. Mais bon, ça ne t’étonne pas vraiment. C’est pas un noble, ça se voit à trois kilomètres. Et puis c’est un soldat, un Greyhand. Elevé pour tuer, pour se battre, tout ça tout ça. Tu lorgnes les muscles qui se dessinent sous l’armure. Admires quelques peu le corps svelte qui se cache en dessous. Mais c’est pas le moment pour fantasmer. Au moins ta mère aura eu la gentillesse de choisir un garde du corps d’à peu près ton âge et qui se maintien en forme. Manquerait plus un vieux grassouillet… Enfin, le but de ta mère n’était pas de ridiculiser ta famille, et forcément il fallait quelqu’un d’un minimum charismatique pour bien s’accorder aux An’Melhor. Du genre beau garçon, séducteur et avec la volonté de mourir pour la Cause. Tu les vois déjà, les autres nobles, se retourner quand vous ferez irruption au Palais. Elles vont le convoiter, c’est une certitude. Alala, ta mère est ingénieuse. Entre lui et une jument, au final… C’était la même chose, si ce n’est qu’à présent tu avais un collier et qu’il te tenait au bout de sa laisse. Et non l’inverse.

Tu peux pas t’empêcher de rire quand il émet l’hypothèse qu’il ne restera pas très longtemps. « Ça c’est mal connaitre la persévérance de ma mère, que tu railles. » Mais qu’il essaie, grand bien vous fasse à tous les deux. Seulement, tu doutes qu’il ait seulement eu le choix d’accepter ce poste. Vu le regard entendu de son mentor, tu le soupçonnes d’avoir été dans la même situation que toi : mis au pied du mur devant le fait accompli et dans la seule obligation d’accepter les ordres qui tombent. « Si c’était si facile, crois-moi, je n’en serais pas arrivée là, que t’ajoutes, fulminant. » Tu fais les cent pas autour de lui, ton regard se dardant tantôt sur sa personne et tantôt sur les jardins qui vous entourent. Quoi faire ? Quoi dire ? Tes mirettes qui le foudroient quand il ose de traiter de gamine et qu’il sous-entend qu’il ne pensait pas un jour gérer une garderie. « Fais attention à ce que tu dis, que tu lui intimes, le timbre ferme. Je suis l’héritière du Duché du Sud, alors ne me manque pas de respect ou je ferrais de ta vie ici un enfer quotidien. » Et tu en serais capable, de lui faire des misères. S’il y a bien une chose que tu ne tolères pas, c’est qu’on te dénigre et qu’on se moque de toi. Et de vous deux, c’est bel et bien lui qui a le plus à perdre. Alors certes, peut-être qu’il a affaire à une gamine de quatorze ans à l’allure pompeuse et aux traits hautains. Mais cette gamine, comme il dit, a un véritable pouvoir de vie et de mort sur sa personne. Alors autant que les choses soient claires dès le départ. Des domestiques, t’en as eu une tripotée sous tes ordres. Et des bêtises, tu en as fait aussi beaucoup. C’est déjà arrivé que certains soient accusés à ta place, et punis. En réalité, avec le recul, tu n’en es pas fière, mais ça prouve bien qu’au fond, tu en as le pouvoir.

Tu finis par hausser les épaules, la colère s’envolant aussi rapidement qu’elle est apparue. « Mais si tu souhaites partir, vas-y. Je ne te retiens pas, bien au contraire. La porte est juste là. » Le portail massive de la demeure An’Melhor n’est qu’à quelques mètres devant eux. Alors s’il n’est pas content, il sait où aller. Tu accompagnes tes paroles d’un geste de la main comme pour l’encourager à s’y diriger. Mais bien naturellement il ne bouge pas et reste stoïque. Preuve qu’il est aussi coincé que toi. « Au moins nous sommes d’accord sur un point, c’est que nous ne souhaitons pas la présence de l’autre plus que nécessaire. Tu prends une profonde inspiration, prenant sur toi. Donc tâchons de rendre cette collaboration la moins pénible possible. Tu poses un doigt sur ton menton, réfléchissant. On devrait instaurer des règles, peut-être ? »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Athimbod Nimrithel
Athimbod Nimrithel

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 27/07/2019
✧ Orbes : 229
✧ Opales : 697
✧ Faceclaim : Scott Eastwood
✧ Crédits : NOZ
fb - if i never knew you (myrhimbod) 82699982d2d70fd8df2ada01fad1f063
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Greyhand, agent de l'Œil d'Opale, garde du corps de Myria An'Melhor
✧ Idéologie : Pro Couronne
✧ Guilde : Greyhand et Œil d'Opale

fb - if i never knew you (myrhimbod) Empty

IF I NEVER KNEW YOU.
Athimbod n'en peut déjà plus de ce regard suffisant qu'elle pose sur lui. Elle n'a pas besoin de le parler, elle le dénigre tout aussi bien en silence, et c'est peut être même pire. Ils ne sont pas du même monde, ça saute aux yeux, et il n'y a bien que dans une relation de noble à garde qu'ils peuvent se retrouver face à face. Il ne sera jamais son égal, c'est écrit dans cette société comme dans ses gènes, les fines écailles à peine visibles sur ses tempes le rappelant au ghetto dont il est issu, tandis qu'elle brille sous ses bijoux et sa robe au milieu de ce jardin richement décoré.

Ils semblent pourtant avoir un point commun qui n'est pas étranger à cette animosité mutuelle qu'ils éprouvent l'un envers l'autre. Aucun d'entre eux n'a souhaité en arriver à cette situation, et chacun se passerait bien de la présence de l'autre, chose qui leur sera inconcevable après plusieurs années passées ensemble. Mais, aujourd'hui, rien de tout cela. Ils ne sont que deux jeunes gens, l'une plongée dans l'adolescence et l'autre en étant tout juste sorti, bien que son tempérament laisse parfois penser le contraire, et leurs caractères respectifs laissent présager de nombreuses étincelles dans les temps à venir.

Le regard du triton glisse un instant sur ce portail qu'elle lui présente et qu'il aurait bien franchi, si sa présence en ces lieux dépendait vraiment de lui. Tout fraîchement débarqué dans les rangs de l'Œil d'Opale, il sait que faillir à cette mission serait dire adieu à toutes ses ambitions et à sa course à la reconnaissance. Les yeux qu'il repose sur l'adolescente sont lourds de reproche, alors qu'il la considère comme responsable bien qu'elle semble n'y être pour rien dans cette affaire. Quand bien même, si elle avait appris à se débrouiller et à se défendre seule, elle n'aurait pas eu besoin qu'on engage un garde du corps à sa place.

- Les règles sont claires : te suivre partout et veiller à ce que tu n'embarrasses pas la famille An'Melhor. Il lui crache ça comme des mots appris par cœur, ceux qu'on lui a répété maintes et maintes fois depuis la veille sans qu'il n'ait la moindre envie de les appliquer aujourd'hui, alors qu'il la suivra comme son ombre dix ans plus tard. Pour ce qui est de ne pas embarrasser la famille ducale du sud, c'est un tout autre sujet dont il sera très probablement la cause avec les années passant. Et c'est sans conditions. Ajoute-t-il d'un ton autoritaire trahissant déjà l'idée qu'il se fait de la jeune adolescente en face de lui et qu'il voit déjà comme une petite peste aux nombreux caprices qui lui en fera voir de toutes les couleurs. À moins que tu ne veuilles que JE fasses de ta vie un enfer ?
(c) AMIANTE


_________________

SON OF THE SKY AND THE OCEAN
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Myria An'Melhor
Myria An'Melhor

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 20/07/2019
✧ Orbes : 759
✧ Opales : 1618
✧ Faceclaim : rosie huntington-whiteley.
✧ Crédits : SWEET DISASTER (avatar) ASTRA (sign) tumblr (gif)
fb - if i never knew you (myrhimbod) Tumblr_ppgfh0lCJ01y9cr6yo4_250
✧ Peuple : Nymphe
✧ Profession : (rentière) héritière du duché du sud, elle n'aura jamais à se salir les mains. (mécène) pour les artistes qui le méritent. (botaniste) sa véritable passion. possède un des plus beaux jardins de la capitale avec une collection rare et jalousement gardée.
✧ Idéologie : (pro-couronne) c'est grâce à cette dernière qu'elle peut vivre sa vie convenablement. s'il devait y avoir une révolte, elle aurait la tête coupée, alors autant soutenir le bon camp.

fb - if i never knew you (myrhimbod) Empty

Tu braques tes mirettes dans sa direction, outrée qu’il puisse ainsi te parler sur ce ton. Un instant tu te demandes s’il se moque de toi. Si c’est dans ses gènes d’être un gros con ou si c’est juste parce que ta face peut pas lui revenir. Mais s’il a été choisi pour être à tes côtés et pas auprès des autres soldats Greyhand, ce n’est pas pour rien, n’est-ce pas ? À mesure que les pics s’enchainent, tu commences à comprendre le pourquoi du comment il s’est retrouvé puni. Un idiot. Une tête brûlée. Une tête à claques insolente. Voilà ce qu’il est. Et faut croire que c’est pas en se retrouvant à jouer les gardes du corps qu’il s’est remis en question et qu’il a miraculeusement gagné en maturité.  

Tu regrettes qu’il rejette en bloc ta proposition. Toi qui voulais faire un effort pour arrondir les angles et pour faire partir votre relation sur une base à peu près seine, ou en tout cas vide de toute animosité à son égard… C’est comme qui dirait loupé. Et c’est bien dommage, qu’il s’évertue à complexifier quelque chose qui, en soit, aurait pu être très simple. Une tolérance cordiale entre un garde du corps et une noble qui se suivent l’un l’autre et puis c’est tout. Mais faut croire que ça lui arrache trop la tronche pour que ça ne puisse qu’être ça. Qu’il bouillonne d’une colère encore plus grande que la tienne et qu’il n’est pas en capacité de la modérer. Qu’il s’y noie, corps et âme. Et que, de ce fait, t’es en train d’en subir les conséquences et de devenir un dégât collatéral. Chose que tu n’apprécies pas du tout, car ce n’est pas dans tes habitudes d’être le punching-ball de quelqu’un. Tu l’as déjà été dans ton passé à cause de ton frère ainé, Otto, qui t’a toujours reproché d’être la petite préférée de la famille, alors que clairement ce n’était pas de ta faute si t’étais née fille et pas lui, et disons que d’imaginer subir à nouveau toute cette méchanceté ne te remplie pas de joie, bien au contraire.

Tu plisses tes mirettes quand il sous-entend qu’il puisse faire de ta vie en enfer. Ton premier réflexe serait de rentrer dans son jeu. De le questionner quant à ce qu’il imagine pour toi. Parce que t’es curieuse de savoir comment il compte s’y prendre. Lui qui n’est qu’un garde du corps, payé pour qu’il soit ton ombre. T’es pas le genre de fille à t’enfuir à la tombée de la nuit pour aller faire ami-ami avec les gens du petit peuple, bien au contraire, tu préfères passer tes journées avec tes amies à prendre le thé et à parler des garçons. Veut-il vraiment y participer ? Pense-t-il vraiment avoir un sort plus cruel pour toi que toi tu n’en as pour lui ? T’es curieuse de connaitre le fond de sa pensée. Ça te démange. Mais tu préfères réfréner tes ardeurs pour le canaliser plutôt qu’embraser ce feu déjà ardent. « Et c’est toi qui es censé être le plus mature de nous deux ? » Tu ponctues la fin de ta phrase par un air désolé. T’arrêtes de faire les cent pas autour de lui pour camper devant sa personne, étant obligé de lever le regard étant donné qu’il est bien plus grand que toi. « C’est vraiment ce que tu veux ? Qu’on se prenne la tête tous les jours jusqu’à ce que la mort nous sépare ? C’est exactement ce qu’ils attendent de nous. » Ou du moins ce que Mère attend de lui. Qu’il te mène la vie dure pour être sûre que tu ne sortiras pas du sentier battu et qu’ainsi tu deviendras la parfaite petite Duchesse qu’elle attend de toi. « J’ai pas envie de tout ça. Pas toi ? Tu pousses un profond soupir, te pinçant l’arrête du nez. Je sais que j’ai des airs de petite princesse écervelée et je ne m’en cache pas. Je suis la seule héritière de Duché du Sud et on m’a toujours mis sur un piédestal. On ne m’a jamais rien refusé et on a toujours cédé à tous mes caprices. Alors je sais que je ne suis pas quelqu’un de facile à vivre, mais il va falloir faire avec. Parce que tu ne connais pas la noblesse et encore moins la noirceur qu’elle cache en son sein. Ça n’a rien de merveilleux, d’être le centre de l’attention. Parce qu’il y a beaucoup de responsabilités. Beaucoup de requins qui n’attendent qu’une chose : que tu fasses une erreur pour t’évincer de la Cour. Enfin bref, tout ça pour dire que si on veut survivre à tout ça, on a plutôt intérêt à se serrer les coudes plutôt qu'à s'entre-déchirés, sinon on n'ira pas loin, ça je peux te l'assurer. » Les assassinats sont monnaie courante dans le milieu de la noblesse, même si personne ne veut le reconnaitre à haute voix. Ta vie, que cela te plaise ou non, est entre les mains d’Athimbod. Quand bien même il ne semble pas encore en prendre conscience.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Athimbod Nimrithel
Athimbod Nimrithel

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 27/07/2019
✧ Orbes : 229
✧ Opales : 697
✧ Faceclaim : Scott Eastwood
✧ Crédits : NOZ
fb - if i never knew you (myrhimbod) 82699982d2d70fd8df2ada01fad1f063
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Greyhand, agent de l'Œil d'Opale, garde du corps de Myria An'Melhor
✧ Idéologie : Pro Couronne
✧ Guilde : Greyhand et Œil d'Opale

fb - if i never knew you (myrhimbod) Empty

IF I NEVER KNEW YOU.
Le Greyhand ne le montre pas, mais cette expression indignée qui recouvre ce visage faussement angélique en face de lui lui procure une grosse, très grosse satisfaction. Il est hors de question, pour lui, de courber l'échine face à quiconque, et le comportement de son insupportable nouvelle protégée à son encontre n'a clairement pas eu pour effet de lui attirer la sympathie du triton. Non, clairement, il n'est pas le plus mature des deux malgré ces sept ans qui les séparent. Athimbod est bien trop fier pour se laisser marcher sur les pieds par une gamine trop gâtée et pour se laisser comparer à un "cadeau" valant moins que la jument d'une autre. Il est trop impétueux  pour lui donner raison en hochant la tête et en ne lui faisant pas comprendre qu'il a des états d'âme. Et il est bien trop rancunier pour ne pas, déjà, envisager de lui faire payer cet affront sur tout le temps qu'il passera à ses côtés.

Il s'attend à un retour de balle proportionnel aux propos qu'il lui a tenus mais, au lieu de ça, la duchesse se montre la plus raisonnable des deux et encaisse sans broncher. Ne pouvant réprimer un haussement de sourcil étonné, Athimbod doit bien avouer qu'elle le prend au dépourvu par ce comportement loin de l'image qu'il s'est déjà faite d'elle. Et c'est peut être pour ça qu'il lui accorde le bénéfice du doute, se gardant bien de l'interrompre et, surtout, prenant la peine de l'écouter. Ses sourcils haussés se froncent à mesure qu'elle parle. Il se refuse à s'apitoyer sur son sort, ne comprenant pas encore la dureté que peut avoir l'existence d'une héritière pour lui qui a grandi dans les ghettos du port, mais il doit bien se rendre à l'évidence d'une chose : il vient d'entrer dans un monde où les enjeux le dépassent, et de loin, et où chacun n'est qu'une cible ambulante pour les plus ambitieux.

Il laisse planer quelques secondes de silence pour mieux digérer ces paroles qui le touchent plus qu'elles ne le devraient. Dans un instant de réflexion, il détourne son regard d'elle et tape nerveusement du pied, trahissant à la fois l'exaspération de lui donner raison et l'appréhension des années à venir. Enfin, il braque à nouveau ses yeux sur les opales de sa jeune protégée.

- C'est le moment "honnêteté" ? Très bien. Il soupire, ferme les yeux deux secondes puis, s'ouvre à son tour. J'vais te paraître rustre et mal éduqué, et tu te tromperas pas. Je suis pas né avec une cuillère en argent dans la bouche, je me suis jamais soucié de la jument du voisin, j'ai jamais eu le temps de faire de caprice ni quelqu'un qui aurait pu y céder. L'image de son père jaillit brièvement dans son esprit, modeste pêcheur qui lui a appris la valeur des choses plutôt que de les lui faire envier. C'est vrai, je connais pas ton monde, mais toi t'es loin de connaître le mien. Je vais l'apprendre mais je me fais pas d'illusions, j'en ferai jamais partie. Par contre, je peux te promettre une chose. Son regard s'accroche plus encore à celui de l'adolescente Je ne laisserai personne toucher au moindre de tes cheveux.

Ses mots transpirent de sincérité aujourd'hui, et n'en seront que plus vrais au fil des années. Qu'elle lui paraisse insupportable et futile ne change rien à la mission qui lui a été confiée, celle de la protéger elle avant de protéger les intérêts de sa famille. Qu'elle soit riche, qu'elle soit noble, que tout le monde soit à ses pieds, elle ne mérite pas de se faire prendre pour cible par qui que ce soit, cette étrange aura de pureté qui l'englobe ne faisant que le confirmer au Greyhand qui en ignore totalement l'origine et qui s'en voit plus déterminé que jamais à mener à bien cette tâche qui lui incombe.

(c) AMIANTE


_________________

SON OF THE SKY AND THE OCEAN
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Myria An'Melhor
Myria An'Melhor

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 20/07/2019
✧ Orbes : 759
✧ Opales : 1618
✧ Faceclaim : rosie huntington-whiteley.
✧ Crédits : SWEET DISASTER (avatar) ASTRA (sign) tumblr (gif)
fb - if i never knew you (myrhimbod) Tumblr_ppgfh0lCJ01y9cr6yo4_250
✧ Peuple : Nymphe
✧ Profession : (rentière) héritière du duché du sud, elle n'aura jamais à se salir les mains. (mécène) pour les artistes qui le méritent. (botaniste) sa véritable passion. possède un des plus beaux jardins de la capitale avec une collection rare et jalousement gardée.
✧ Idéologie : (pro-couronne) c'est grâce à cette dernière qu'elle peut vivre sa vie convenablement. s'il devait y avoir une révolte, elle aurait la tête coupée, alors autant soutenir le bon camp.

fb - if i never knew you (myrhimbod) Empty

Tu t’attends à ce qu’il se moque de toi. À ce qu’il te regarde de haut, avec ce regard narquois et qu’il te rit au nez. Tu as osé t’ouvrir à lui. Lui raconter des choses personnelles pour qu’il comprenne qu’il y a un fossé entre la personne que tu affiches au grand public et la personne que tu es réellement. Qu’il comprenne que tout n’est pas tout beau et tout rose dans ta vie et qu’il y a des enjeux qui vous dépassent tous les deux. Mais tu pensais pas qu’il te prendrait au sérieux. C’est vrai, tu es une héritière. Tu es née avec une cuillère en or dans la bouche et tu n’as jamais manqué de rien. Ta famille, les An’Melhor, et sans doute la plus prestigieuse après la famille royale. À eux seuls ils détiennent la majeure partie de la fortune du royaume, et ils ne se le cachent pas. C’est une vie de rêve qui s’annonce, et tu le reconnais sans peine. Mais derrière toutes ces richesses et ces paillettes se cache un monde dont peu de personnes ont conscience.

Un monde ampli de responsabilités, toujours plus accablantes et étouffantes. Il faut que tu sois toujours parfaite, en toute circonstance. Que tu ne montres que ton plus beau visage et ton sourire angélique, quand bien même tu sais pertinemment qu’on se moque de toi. Être le centre de l’attention, sous les feux des projecteurs, et ne jamais faire de faux pas. Ne jamais faire confiance à qui que ce soit et partir du principe que tous tes amis ne sont là qu’à cause de ta réputation et qu’à la moindre erreur tu te retrouveras toute seule. Tu n’auras pas le droit à l’amour, car les mariages ne servent qu’à élargir le pouvoir des familles et assoir leur notoriété. T’as déjà entendu ta mère en parler, un soir, et tu as compris qu’elle projetait une alliance avec les Valarÿn. Tu vas épouser un Prince, tôt ou tard, et cela fera pâlir d’envie toute personne extérieure à ce monde. Oui, c’est un grand honneur, un privilège, tout ça tout ça. Mais c’est une prison dorée, aussi. Et qu’est-ce que tu donnerais, des fois, pour t’en échapper. Vivre ta vie comme tu l’entends, au gré de tes envies. Qu’on soit honnête avec toi et qu’on te dise les choses en face, pour que tu comprennes ce qu’est l’amour et l’amitié. Les vrais.

Mais il faut te rendre à l’évidence, ça n’arrivera jamais. Tu es condamnée à vivre sur le qui-vive permanent, tentant d’ignorer la paranoïa qui grandira à mesure que ta notoriété éclatera. Ce qui te rassure, c’est qu’Athimbod sera là. Parce qu’il vient de te le promettre. Y’a un sourire qui éclaire tes lèvres vermeilles tandis que tu écoutes ce qu’il a à te dire. Le moment « honnêteté », comme il l’appelle si bien. Finalement, ce n’est pas un aussi gros benêt  que ça, et il lui arrive de savoir se montrer raisonnable et tempéré. Ça te fait plaisir qu’il soit honnête avec toi et qu’il lâche des bribes de son passé. Qu’il te rende la pareille. Ce n’est pas évident, de se confier. Encore plus face à un inconnu qui nous tape sur le système. Mais sentir que l’on est entendu et que l’on ne profite pas de ce moment de faiblesse pour se moquer… C’est très émouvant. « Merci, que tu souffles donc un murmure. » Merci de ne pas te moquer. Merci de m’avoir écouté. Et merci de me soutenir, maintenant et à jamais. Tu le crois, quand il t’assure que personne ne touchera au moindre de tes cheveux. Que malgré vos différences, il te sera loyal et qu’il sera prêt à sacrifier sa vie pour sauver la tienne. Tu lui tends ta main pour qu’il la serre. Puis pose délicatement ton autre main sur les vôtres tandis qu’il en fait autant. « Envers et contre tous. Ensemble, pour toujours et à jamais. Le serment est solennel tandis que vos mirettes azurées se perdent l’une dans l’autre. Enfin, sauf si j’arrive, entre temps, à me débarrasser de toi, que tu ajoutes en riant doucement, histoire de pas trop faire dans le sentimental non plus. »

L’étreinte de vos mains qui s’éternisent peut-être un peu plus que nécessaire. Jusqu’à ce que tu te décides à rompre le lien et à prendre une grande inspiration. « Bon, maintenant qu’on est d’accord, il faut que je te fasse tout visiter. Tu recules de plusieurs pas, écartant les bras. Voilà les jardins, comme tu peux t’en douter. Première consigne : on ne saccage rien. J’aime jardiner et je ne souhaite pas qu’on piétine mon travail. » Ta passion, depuis toujours, est la botanique. Ces jardins, c’est un travail de longue haleine que tu entretiens et fais prospérer au quotidien. Donc hors de question qu’un benêt marche dans tes rosiers avec ses bottes pleines de boue. Tu l’invites ensuite à te suivre pour faire le tour de la demeure. « Je ne sais pas si tu es au courant, mais les An’Melhor sont des artistes dans l’âme. Il nous arrive régulièrement d’héberger des artistes en tout genre et de les financer pour faire décoller leur carrière. Vous jouez le rôle de mécènes, en somme. Toute l’aile que tu vois, là, tu la pointes du doigt, est réservée à ces personnes. Mais ça ne t’empêche pas d’aller les voir et de sympathiser avec eux si ça t’intéresse. » Est-ce qu’il y a une âme artistique qui sommeille en lui ? Tu en doutes fort, vu son côté rustre, mais qui sait… « Il y a donc trois entrée à la bâtisse, celle qui mène à cette aile, l’entrée principale, et l’entrée, derrière, réservée aux domestiques. Tout comme il y a deux sorties, le portail principal, où toute la noblesse afflue, et l’accès réservé aux arrivages de marchandises. » Ça peut être intéressant pour lui, t’imagines, de connaitre tous les points d’accès. Parce que s’il est là pour te protéger, autant qu’il sache d’où peut venir le danger, pas vrai ? « Des questions, ou on continue ? »  

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


fb - if i never knew you (myrhimbod) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
fb - if i never knew you (myrhimbod)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Opal Crown :: Vieux Aramoor-
Sauter vers: