AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Bottins  Annexes  Animations  Flood  
Membres à l'honneur
Félicitations à Orion et Sjael !

Fermeture du forum
nous vous remercions pour cette
incroyable aventure
Ils sont attendus

-25%
Le deal à ne pas rater :
25% sur l’Ecran Gamer Hp 25MX
149.99 € 199.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum

Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Chorum Gil'Arterius
Chorum Gil'Arterius

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 23/06/2019
✧ Orbes : 194
✧ Opales : 336
✧ Faceclaim : Anson Mount
✧ Crédits : NOZ
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_pq2odd86sU1qdhps7o2_540
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Mercenaire
✧ Idéologie : Vouch for Chaos
✧ Clan : son aigle royal est une ultime provocation au clan qui l'a vu naître.

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty


Pardon, on se connaît ?
Köl | Chorum
Les pas chancèlent, les langues se délient, les mains traînent et les pintes se vident. Comme chaque soir, la Corne de Brume s'anime en plein cœur du quartier d'Arcan, et les poivrots répondent à son appel aux relents de houblon. La nuit déjà s'est avancée jusqu'à endormir les bonnes gens, ne gardant avec elle que les plus volontaires et les moins raisonnables. Les entrées et sorties ne se font plus remarquer et le brouhaha ambiant couvre tout ce qui peut se passer au dehors.

Deux silhouettes se faufilent à l'intérieur, à quelques secondes d'écart. L'une préfère la tranquillité d'une table dans l'ombre de l'escalier menant aux chambres, tout en gardant un œil sur l'autre que ses pas mènent droit au comptoir, tenu ce soir par le gérant.

- Tiens, la Lame Ardente, ça m'aurait étonné ! Ironise-t-il en reconnaissant le mercenaire, et en sachant très bien ce qui l'amène. Si son établissement est plus animé encore qu'à l'accoutumée, c'est parce que d'autres comme lui se préparent à en découdre, pour le plus grand bonheur des parieurs et des simples spectateurs.
- Je t'ai manqué ? Chorum se fend d'un sourire complice et se saisit de la pinte que lui sert son interlocuteur, comme un rituel avant cette étrange cérémonie durant laquelle les participants se font une grande joie de se casser le nez ou la mâchoire de leur prochain. Le barman acquiesce, puis s'en va servir le reste de la foule agglutinée devant son comptoir.

Le mercenaire descend la boisson à une vitesse folle et repose bruyamment le récipient vide. D'un regard, d'un mouvement de tête, il s'adresse silencieusement à la menue silhouette qui lui emboite le pas à distance alors qu'il disparaît dans l'arrière salle. Là, deux gorilles l'accueillent et le reconnaissent avant de le laisser descendre par la trappe dissimulée derrière quelques barriques. En bas, les festivités ont commencé. Et, bien vite, Chorum les rejoint.

▬▬▬▬

Les bandes sur ses mains sont maculées de sangs différents, peut être un peu du sien aussi. Au coin de son œil un hématome se forme déjà, et quelques gouttes écarlates coulent de ses lèvres pour s'échouer sur son torse luisant de sueur. Dans son dos, les runes mettent en garde quiconque de l'affronter en dehors de cette arène.
Les combats ont pris fin et, visiblement, la pêche a été bonne. Les adversaires de la soirée ont eu beau être coriaces, ils ne l'ont pas été autant que lui. Il n'est pas réputé pour être le plus fair play des participants, mais sa discrétion à ce sujet laisse toujours planer suffisamment de doutes pour lui en accorder le bénéfice. Il est le grand vainqueur de cette nuit là. L'égo galvanisé, il envisage déjà de dépenser sa mise en faisant couler l'alcool à flot et en le laissant décider du reste de la soirée, toujours sous l'oeil vif et attentif de cette ombre veillant sur ses intérêts. Lui est toujours dans l'excès et, elle, n'en attend pas moins de lui. C'est sûrement la relation la plus bénéfique que l'usurpateur ait jamais eue.

Après s'être rincé le visage, Chorum remonte à la surface, bourse en main. Celle-ci tinte contre le bois du comptoir et le gérant rapplique immédiatement à cette douce mélodie, cervoises en mains.
La mousse de l'une d'elles pleut sur les têtes voisines alors qu'il la brandit comme un véritable trophée. Un sourire se dessine sur les lèvres fines de l'encapuchonnée à quelques tables de lui. Il a l'air d'un parfait soûlard. Et par les dieux, il s'investit sacrément bien.

- Une victoire de plus pour la Lame Ardente ! Vous saurez sur qui parier la prochaine fois, bande d'abrutis !

Les perdants aux gains grincent des dents tandis que les gagnants trinquent avec lui, faisant tinter les pièces et les verres qu'ils vident dans leurs gosiers qui se retrouveront certainement aphones au petit matin.
Les bières s'enchaînent, le plafond tourne et le mercenaire s'écarte un instant de toute cette vie pour sortir goûter à la brise nocturne sur le parvis de la Corne. L'air y est frais, la population moins dense, et l'infinité du ciel qu'il contemple les yeux levés lui donne une sensation d'espace. Son torse se soulève dans une longue inspiration et un sourire pointe aux coins de ses lèvres alors qu'il savoure cette courte tranquillité qu'une voix agréablement familière vient interrompre...


_________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
(c)FRIMELDA
#666666 #3399cc

Dans la peau de Chorum :
 
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Köl Azalaë
Köl Azalaë

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 09/06/2019
✧ Orbes : 325
✧ Opales : 2271
✧ Faceclaim : Lesley-Ann Brandt
✧ Crédits : arté
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_inline_oyezfvvPrc1rxppp7_500
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Chamane - soigneuse - supervise le funérarium
✧ Idéologie : Neutralité qui s'effrite
✧ Clan : Aigles des steppes (clan) - Hibou Grand Duc (totem)

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty

Il y avait des réputations qui n’étaient plus à refaire, celle de la Corne de Brune était bien connue de tous. Cependant, tous ne trainaient pas dans cette maison du vice, aurait-elle perdu son charme. Köl n’avait pas le plaisir d’être une habituée des lieux, mais elle y était assez familière pour se rappeler de ne pas s’asseoir sur le dernier tabouret du bar et ce qu’il fallait dire pour délivrer une nymphe de sa cage dorée pour la privatiser. L’odeur et l’ambiance était toujours la même. La porte qui menait aux jeux illégaux fermée par un individu louche, mais au regard vif. Elle fit tourner une pièce d’argent entre ses doigts pour se voir autoriser l’accès, glissant son pourboire dans la chemise tachée du gardien. Avec aise, elle descendit les escaliers, les bruits de combat faisant rage. Un sourire se dessina sur ses lèvres, alors qu’elle alla jeter un coup d’œil aux potentiels de la soirée.

Une figure attira son attention, reconnaissant un goût dans l’air. Sa pie installée sur son épaule piaffa, ressentant l’amusement grandissant de sa maitresse. Elle se rendit jusqu’au bookmaker, déposant quelques pièces d’or sur le comptoir. « Tout sur le moche. » Au coup d’œil inquisiteur, elle crut bon de préciser avec une expression ennuyée. « Le greyhand. » Celui aux runes vides et dépourvues d’efficacité. Pas que ça intéresse quiconque. « Pourrais-je avoir son nom ? - Chorum la Lame Ardente, mais c’est un déchet, principalement. » Elle rit, récupérant son papier qui attestait de son pari. « Je n’en doute pas. » Sans un mot de plus, elle se retourna. L’espace d’un combat, elle s’installa aux abords de l’arène, observant l’habilité de la chose. Elle s’imprégnait de l’énergie du jeu, grimaçant que son poulain ramassa un vilain coup au visage, qui laisserait des traces à n’en pas douter. Elle en profitait pour le détailler dans son entièreté, satisfaite de ce qu’elle voyait malgré les quelques imperfections du temps.

Le sourire toujours fiché sur les lèvres, elle se détourna de l’arène quand une nouvelle castagne fut incapable de se relever. Elle partit vers les tables de jeux qui restaient son premier amour dans le monde des paris illégaux. Elle essaya plusieurs jeux et s’intéressa à celui qui lui faisait perdre le plus souvent, bien que ses gains restaient assez agréables. Il fallait dire qu’elle avait toujours été douée avec le hasard…

Un long moment plus tard, elle remonta à la surface, la bourse remplie d’or et de satisfaction. La fête battait son plein et elle se décala juste à temps pour éviter qu’on ne lui vomisse sur les bottes. Elle s’installa à une table qui lui semblait pleine de promesse. Elle y apprit les plus beaux ragots de la capitale sous les jambes d’une Nymphe occupée à danser sur son podium de fortune. Ah, qu’elle y serait bien restée un long moment. Mais la nuit continuait de s’étirer et un nouvel éclat de voix attira son attention. Un humain qui râlait sur son compagnon de beuvrie qui sortait prendre l’air. D’un geste, elle se leva de sa chaise, s’excusant auprès de ses nouvelles rencontres.

Calmement, elle retrouva le fameux combattant, seul. « Vous savez vous servir de vos poings. » Elle s’approcha, les bras croisés, une expression joueuse. « Chorum, c’est bien ça ? » Elle pinça les lèvres, la malice s’invitant dans son sourire. « Quel vilain nom. »
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Chorum Gil'Arterius
Chorum Gil'Arterius

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 23/06/2019
✧ Orbes : 194
✧ Opales : 336
✧ Faceclaim : Anson Mount
✧ Crédits : NOZ
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_pq2odd86sU1qdhps7o2_540
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Mercenaire
✧ Idéologie : Vouch for Chaos
✧ Clan : son aigle royal est une ultime provocation au clan qui l'a vu naître.

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty


Pardon, on se connaît ?
Köl | Chorum
Les poumons du mercenaire se gonflent de l'air chaud de cette nuit d'été, mais toujours plus rafraîchissant que l'atmosphère brûlante régnant, à quelques mètres de lui, entre ces quatre murs vibrant d'éclats de voix, et de quelques nez ayant eu le malheur de se retrouver pris à parti dans quelques rixes alcoolisées. Son torse recouvert à la va vite d'une chemise en lin profite allègrement de la brise qui s'y engouffre, séchant le sang et la sueur qui ont été le prix à payer pour remplir cette bourse pendant à sa ceinture. Il aurait bien profité encore un peu plus de cet instant de solitude, plutôt rare depuis ces dernières années, mais il n'arrive pas à en vouloir à cette voix que son autre lui ne connaît que trop bien, et qui l'apaiserait presque autant que d'être seul.

Il se retourne et fixe directement son regard sur elle, lui répondant d'abord avec un large sourire tout autant joueur que celui qu'elle arbore. Dans ses yeux, on y décèle une familiarité certaine. Pourtant, la Lame Ardente ne s'est jamais trouvé en présence de cette femme. Pas dans son entièreté, tout du moins.

- Pas autant que votre technique d'approche. Lui répond-il dans un air provocateur. Son autre lui rit intérieurement de cette situation et se prend tout de suite au jeu, feignant de la rencontrer alors qu'il la connaît par cœur.

L'une de ses mains se lève, enfin libérée des bandages écarlates qui ont fini au fond d'un seau. Il en observe les phalanges rougies par les coups et en étire les doigts encore engourdis. J'en déduis que le spectacle vous a plu ?
Son regard se porte à nouveau vers la connue inconnue à qui il ne cesse de sourire. Tous deux savent ce qui étire leurs lèvres, cette parodie à laquelle ils se prêtent s'avérant sûrement être le meilleur moment de cette soirée. Mais autour d'eux, les habitués des lieux ne voient qu'un Chorum égal à lui-même face à une belle femme.
- Ou bien était-ce seulement une excuse vaseuse pour approcher ce corps d'athlète ?


_________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
(c)FRIMELDA
#666666 #3399cc

Dans la peau de Chorum :
 
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Köl Azalaë
Köl Azalaë

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 09/06/2019
✧ Orbes : 325
✧ Opales : 2271
✧ Faceclaim : Lesley-Ann Brandt
✧ Crédits : arté
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_inline_oyezfvvPrc1rxppp7_500
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Chamane - soigneuse - supervise le funérarium
✧ Idéologie : Neutralité qui s'effrite
✧ Clan : Aigles des steppes (clan) - Hibou Grand Duc (totem)

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty

Une lueur brilla dans le regard du combattant, et un frisson s’empara de Köl. Il n’était pas dû à la fraicheur de la nuit. C’était l’amusement pur, l’excitation d’une rencontre factice, l’anticipation de retrouvailles repoussées. Raghan suivit le mouvement avec naturel, et devant elle il n’y avait que Chorum Lame Ardente. Quel nom ronfleur. Mais il avait du mordant et il ne laissa pas la pique de la chamane impunie. Bien, c’était ce pour quoi elle était venue. Une joute verbale, offusquer, secouer. De ce qu’elle avait entendu, le greyhand était expert dans le domaine. Elle espérait qu’il soit à la hauteur de sa réputation. En attendant, elle n’eut que des remarques d’autoglorification qui lui fit lever les yeux au ciel. Elle n’allait pas lui donner ce qu’il voulait, ce goujat. Car celui-ci, volontairement, ignorait qui se trouvait devant lui. Elle le ferait attendre, lui forcerait la patience. Oh, que le divertissement serait plaisant. Terriblement.

« Au vilain nom, un vilain faciès lui sied. » Elle s’était approchée, pénétrant dans l’espace personnel de Chorum. Il puait la bière et la sueur de djinn. Faisant fi de son odorat, son doigt appuya sur l’ecchymose, appuyant ses mots. « J’ai connu des mâles plus séduisants que vous. » Compliment dissimulé, son sourire dansa dans son regard. Elle se décala un peu, regardant un instant sa main qui avait touché la peau morte. Elle le sentait, comme si elle appuyait sur un fruit pourri de l’intérieur. Il n’y avait rien de glorieux à ce qu’elle voyait et elle se força pour dissimuler son dégout. Elle papillonna des yeux et s’installa à côté du greyhand. « Mais j’imagine que les nymphes et les catins sont suffisantes pour vous. » Elle eut un petit rire.

Serait-il plus sage de le caresser dans le sens du poil, ou de continuer à l’agacer ? Voulait-elle prendre le risque ? Jusqu’où le jeu irait-il ? « Je m’appelle Köl. » Dit-elle en se penchant vers lui. « Maintenant nous sommes à égalité sur ce point. » Elle choisit la patience afin d’apprendre à mieux connaitre ce simili-djinn. Ce serait plus sage. Après tout, elle restait un oiseau de proie, qui aimait prendre son temps dans la chasse.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Chorum Gil'Arterius
Chorum Gil'Arterius

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 23/06/2019
✧ Orbes : 194
✧ Opales : 336
✧ Faceclaim : Anson Mount
✧ Crédits : NOZ
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_pq2odd86sU1qdhps7o2_540
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Mercenaire
✧ Idéologie : Vouch for Chaos
✧ Clan : son aigle royal est une ultime provocation au clan qui l'a vu naître.

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty


Pardon, on se connaît ?
Köl | Chorum
Elle ne relève pas ses propos, et il n'en attendait pas moins d'elle, la connaissant aussi bien qu'un vieux compagnon de route.  Ils se sont éprouvés plus d'une fois, et les joutes verbales ont été un terrain qu'ils ont tous deux largement exploré sans jamais s'en lasser. Raghan la fixe par les prunelles de Chorum dont le visage se crispe au contact douloureux de ce doigt sur son ecchymose.

- C'est que ça doit être de sacrés morceaux.

Finalement, Raghan s'immisce entre les lignes à la remarque lourde de sous-entendu qu'elle lui adresse. Il n'est pas sans ignorer la préférence de la chamane pour son apparence originelle, et il se garde bien de la contredire. Mais connaissant cette ressemblance le liant à celui qu'il revêt, il ne peut décemment pas considérer le djinn comme désagréable au regard.
Il lève sa main amputée de deux doigts pour dégager celle qui, déjà, s'éloigne de son arcade qui se hausse à l'évocation de celles qu'elle suppose être les seules à daigner lui accorder leurs faveurs, contre rétribution. Un rictus se dessine sur ses lèvres, celles de l'imposteur brûlant de la taxer de jalouse tandis que celles de l'imité se gardent bien de gâcher leur petit jeu.

- Entre autres. Ses yeux se plissent d'un amusement certain, laissant penser aux quelques spectateurs indiscrets que la Lame Ardente aime à varier les étreintes, et faisant savoir à la connaisseuse que le mamba noir s'acquitte volontiers de cette tâche pour honorer sa part du contrat. Les femmes de goût, en somme.

Il la suit du regard lorsqu'elle vient s'installer à ses côtés, nullement méfiant à cette approche de celle qui devrait être une totale inconnue. Bien au contraire, cette proximité lui est on ne peut plus familière et est bien l'une des seules à l'apaiser aussi sûrement. Mais ce n'est pas pour autant qu'il baisse sa garde, connaissant la nature taquine de la donzelle.

- Ça fait au moins une chose. Lui rétorque-t-il sur un ton à la fois complice et provocateur. Bien que mon nom n'ait pas l'air de m'avoir été donné dans un éternuement.


_________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
(c)FRIMELDA
#666666 #3399cc

Dans la peau de Chorum :
 
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Köl Azalaë
Köl Azalaë

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 09/06/2019
✧ Orbes : 325
✧ Opales : 2271
✧ Faceclaim : Lesley-Ann Brandt
✧ Crédits : arté
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_inline_oyezfvvPrc1rxppp7_500
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Chamane - soigneuse - supervise le funérarium
✧ Idéologie : Neutralité qui s'effrite
✧ Clan : Aigles des steppes (clan) - Hibou Grand Duc (totem)

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty

Il osait tout, ce Chorum, et elle reconnaissait sans mal le trait d’esprit de son vieil ami. C’était ce qu’elle aimait, chez ce genre d’individus. Un bagou naturel et une propension au désordre. Köl plissa un peu les yeux, ne cachant pas son amusement visible quand il confirma ses propos, ne s’en offusquant pas. Ce n’était pas chose rare, dans la cité, les maisons closes qui fleurissaient non loin. Rien d’étonnant à ce que le greyhand en tire une certaine fierté. « Tous les goûts sont dans la nature. » Elle ne pouvait que le reconnaitre, amusée. « Surtout quand ceux-ci sont encouragés par quelques pièces. » Elle ne l’avait même pas pensée, que ses mots s’étaient formulés, indépendants d’une quelconque réflexion. Ah, que c’était amusant, de savoir qu’elle n’avait pas à se retenir, que n’importe quel propos pouvait s’échapper. Il n’y aurait pas de noble ennuyeux qui prendrait la mouche et menacerait d’une punition envers son clan. Elle n’avait pas remarqué à quel point cela la pesait. Köl se devait de le remercier plus tard.

Les présentations furent, et il y eut une remarque digne d’un jeu d’enfant. Elle cligna des yeux à plusieurs reprises, soufflée par la puérilité de la réplique. « Sérieusement ? » Demanda-t-elle, sortie du jeu, le temps de cet unique mot. Elle détaillait derrière la peau l’esprit plus fin qu’elle connaissait. Ce Chorum était-il donc réellement une plaie de l’interaction ? Elle en rit après quelques secondes, tout en secouant la tête. Pour ceux qui observaient la scène, Köl paraissait amusée. Elle l’était vraiment, qu’importe l’ambivalence de son échange. « Vous frappez comme un monstre, mais répliquez comme un enfant. » Elle se pencha un peu vers lui, ses cheveux lui effleurant l’épaule. Si proche, elle sentait l’odeur de la peau morte qu’elle seule pouvait comprendre. Elle se força à ne pas retrousser son nez. Tout en son être criait que c’était contre nature, et c’était d’autant plus plaisant pour elle de lutter contre cette sensation qui s’était éveillée.

Elle continue de s’incliner, et à présent, elle était appuyée contre lui, reprenant cette sale manie d’envahir l’espace personnel de toute personne qui croisait son chemin. « Je pourrais vous donner mon deuxième nom. » Bien sûr, elle ne le ferait jamais, car son identité était gardée secrète. Il n’y avait que trois entités qui l’appelaient ainsi et deux n’étaient même pas dans ce plan d’incarnation. Il serait juste intéressant de voir si Chorum allait suivre la danse. D’autant plus qu’elle ne s’arrêta pas là, murmurant au creux de l’oreille du djinn. « Mais ceux qui se comportent en enfant ne méritent que la fessée. » Oh, finalement elle avait décidé qu’elle ne serait pas sage, alors qu’elle s’écarte légèrement tout en riant.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Chorum Gil'Arterius
Chorum Gil'Arterius

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 23/06/2019
✧ Orbes : 194
✧ Opales : 336
✧ Faceclaim : Anson Mount
✧ Crédits : NOZ
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_pq2odd86sU1qdhps7o2_540
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Mercenaire
✧ Idéologie : Vouch for Chaos
✧ Clan : son aigle royal est une ultime provocation au clan qui l'a vu naître.

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty


Pardon, on se connaît ?
Köl | Chorum
Leur échange est rapide et les répliques fusent depuis le départ sans que l'un ou l'autre ne laisse aucun répit à son adversaire. Il reconnaît bien là cette vieille amie qu'il retrouve après une séparation de plusieurs mois, leurs trains de vie respectifs les entraînant souvent loin l'un de l'autre. Mais la retrouver reste toujours un instant agréable pour celui qui se dissimule sous cette peau dérobée à son propriétaire, même si leurs retrouvailles se trouvent rythmées de remarques plus tranchantes encore que sa lame.

- Vous seriez surprise du nombre de celles que j'encourage gratuitement.

L'autodérision se mêle étrangement à la fierté qui se lit dans son regard, ainsi qu'à une invitation à peine dissimulée alors qu'il assume pleinement de fréquenter des filles de joie tout en laissant entendre qu'il pourrait très bien s'en passer. C'est que c'est un vrai métier que d'incarner l'être le plus dénué d'honneur qui soit ; il faut suer dans des arènes, défier les règles, enchaîner les bavures, fréquenter les bordels... Bref, c'est loin d'être de tout repos, mais ça reste quand même plutôt épanouissant d'un point de vue professionnel.

Chorum ne réprime pas un rire à la réaction de sa chamane quant à ses propos peu dignes d'un adulte responsable. En même temps, la responsabilité n'a jamais été son domaine de prédilection, mais il est vrai qu'il sait avoir un esprit assez vif et acéré pour se passer de remarque aussi facile. Mais, visiblement, la facilité ne semble pas l'embarrasser plus que ça cette fois-là.

- Si mon verbe était toujours aussi percutant que mes poings, vous ne baisseriez jamais la garde. Il se penche légèrement vers elle pour lui dire, plus bas, comme un conseil qu'il lui dispense : C'est toujours utile de se faire sous estimer par son adversaire.

Elle aussi s'est approchée, jusqu'à s'appuyer contre lui. Cette soudaine proximité est loin de lui déplaire, surtout avec cette femme-là, mais elle n'est pas sans le surprendre étant donné leur petit jeu. À l'avoir fréquentée aussi longtemps, à en avoir été plus proche qu'avec beaucoup d'autres, il en a presque oublié cette facilité qu'elle a avec les inconnus à les approcher aussi directement.

À l'évocation de ce deuxième nom, Raghan se réveille, ses sourcils se fronçant à l'idée que celle dont il est si proche et en qui il a une confiance aveugle, qu'il n'accorde que très rarement, lui ait caché quelque chose d'aussi important qu'un nom. Il s'interroge, son regard s'assombrit et distingue quelques silhouettes autour d'eux semblant prêter une vague attention à lui et à celle sous qui son corps se tend d'une frustration contenue. Sa mâchoire se crispe un court instant à la vue de ces spectateurs intermittents devant qui il doit rester le crédible djinn aux mœurs légères. Ses doigts viennent, doucement, s'emparer du bras de la changeforme dans lequel ils s'enfoncent, comme un avertissement, tandis qu'à son tour il glisse ses lèvres vers son oreille pour y murmurer ces quelques mots :

- Est-ce que je vaux vraiment la peine que vous me le confiiez ? On vient de se rencontrer, après tout.

Il reste dans le personnage, mais sa voix qu'elle seule peut entendre est lourde de reproches et d'un sarcasme pourtant totalement absent de son visage lorsqu'il le recule légèrement. Son regard se plante dans celui du rapace nocturne et ses lèvres s'étirent dans un sourire feint, mais assez convainquant pour les quelques poivrots déambulant autour d'eux.

- Visiblement, de nous deux, vous me semblez être celle méritant le plus d'être corrigée.


_________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
(c)FRIMELDA
#666666 #3399cc

Dans la peau de Chorum :
 
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Köl Azalaë
Köl Azalaë

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 09/06/2019
✧ Orbes : 325
✧ Opales : 2271
✧ Faceclaim : Lesley-Ann Brandt
✧ Crédits : arté
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_inline_oyezfvvPrc1rxppp7_500
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Chamane - soigneuse - supervise le funérarium
✧ Idéologie : Neutralité qui s'effrite
✧ Clan : Aigles des steppes (clan) - Hibou Grand Duc (totem)

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty

Köl savait qu’elle le retrouverait, d’une manière ou d’une autre, cet esprit vif qu’elle appréciait tant. Après tout, pour avoir la capacité de sortir autant de répliques douteuses en si peu de temps, il fallait un certain talent de la répartie, ce qui n’était pas donné au premier imbécile venu. Les gens devaient souvent mal jauger le djinn qui était en face d’elle, et il confirma que ce n’était que machination. Le sourire rapace s’agrandit et elle piaffa presque de plaisir, malgré la proximité qui lui révulsait la peau. « Je ne doute pas que vous soyez expert dans le domaine. » Elle minaudait trop, en comparaison de la verve qui l’avait animé peu de temps auparavant. C’était un jeu si plaisant, qu’il était simple de se laisser porter par le courant.

Köl n’était pas ainsi, à jouer sur une fausse impression. Elle voulait que ceux qui la côtoyaient sachent ce qu’elle était. Elle était là pour éveiller le défi chez ses interlocuteurs, c’était la meilleure manière de l’amuser. Chorum répondait parfaitement à ses attentes, bien que ce n’était pas le greyhand qui l’intéressait, mais ce qui se trouvait derrière ses yeux. Ce regard qui changea, prit une tournure plus violente à l’évocation de son deuxième nom. Köl pencha la tête sur le côté, son sourire enjôleur dissimulant son interrogation soudaine, à l’écart du personnage. Venait-elle de toucher une corde sensible ? Une main se posa sur elle et elle compta les doigts – trois – retroussant un peu le nez devant le léger handicap. Il y eut une mise en garde, et elle leva la tête, quittant finalement la figure de Chorum pour jeter un regard aux badauds du coin. L’air de dédain surjoué, elle reporta toute son attention quand il suivit la cadence, échappant une remarque fallacieuse. La chouette rit, portant sa tête en arrière, ses longs cheveux noirs tombant en une cascade sauvage. « Oh, parce que vous vous portez volontaires pour être mon bourreau ? » Dit-elle un peu plus fort, pour désintéresser les esprits des curieux (mais pas des pervers, surement.) Ses doigts agiles attrapèrent les phalanges du combattant. Elles étaient calleuses, un peu poisseuses du sang et de la bière renversée. « Je ne doute pas que vous sachiez vous servir autrement de vos poings… Mais je m’interroge : vous manque-t-il d’autres bouts… ailleurs ? » Son œillade complice glissa sur toute la surface du corps de Chorum.

Toujours dans le jeu, dans la tentation, dans la séduction, elle retrouva cette proximité, susurrant. « Peut-être connaissez-vous un endroit où nous pourrions être seuls, pour le vérifier ? » Elle ne prenait pas de détours, elle n’en avait pas envie. Connaissant celui qui n’était pas un inconnu, il saisirait ce qu’elle demandait, en plus de ces quelques frémissements de plaisirs.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Chorum Gil'Arterius
Chorum Gil'Arterius

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 23/06/2019
✧ Orbes : 194
✧ Opales : 336
✧ Faceclaim : Anson Mount
✧ Crédits : NOZ
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_pq2odd86sU1qdhps7o2_540
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Mercenaire
✧ Idéologie : Vouch for Chaos
✧ Clan : son aigle royal est une ultime provocation au clan qui l'a vu naître.

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty


Pardon, on se connaît ?
Köl | Chorum
Elle ne se démonte pas, ne cède pas, ne lui lâche pas ce nom qu'elle lui dissimule. Au lieu de ça, elle rebondit sur ses propos avec une provocation débordante, et Raghan plisse les yeux. Il sait qu'elle ne lui confiera pas ce nom qu'elle garde pour elle, et cherche dans ses souvenirs s'il a pu l'entendre à l'occasion de leurs retrouvailles annuelles dans leurs jeunes années, ou bien durant leur voyage côte à côte avant qu'elle ne s'enferme dans son rôle de chamane. Rien ne lui vient d'autre que cette proximité qu'ils ont toujours eue et qui surpasse son égo blessé de ne pas avoir été dans la confidence.

- Pourquoi, vous en doutez ?

Son ton est redevenu narquois et assuré. Chorum semble tout à fait disposé à infliger à la fautive la punition qu'elle mérite, et le fait savoir en enserrant ces doigts qu'elle glisse entre ses phalanges dans une pression ferme mais maîtrisée, qu'il accentue à la question que lui pose la nocturne.

- Vous voulez peut être voir ça par vous-même...

C'est à la fois une provocation et une invitation, bien qu'il ait déjà deviné de par les répliques directes de la Changeforme que la soirée ne fait que commencer, ce qu'elle confirme sans perdre de temps en aspirant à plus d'intimité.
Le sourire qui se dessine sous la barbe est celui de Raghan à cet instant, Chorum n'étant plus qu'un artifice pour les spectateurs imbibés qui les entourent. Le mercenaire lui jette un regard entendu, teinté d'une lubricité certaine qu'il ne tient pas à partager plus longtemps avec les plus indiscrets des soûlards alentour.

- Ça se pourrait. Lui répond-il au creux de l'oreille, son corps massif à quelques centimètres à peine des formes qui, bien qu'il les connaisse par cœur, savent toujours autant lui plaire. Penché sur Köl, il accroche un instant le regard de l'encapuchonnée qui l'observe depuis la pénombre. Sans mot dire et, pourtant, en se faisant très bien comprendre, il lui fait savoir qu'elle n'a pas besoin de le couvrir plus longtemps. La djinn le sait, elle ne connaît que trop bien la relation de son compagnon de route avec cette Changeforme qu'il a mise dans la confidence, et se réjouit déjà de ne plus avoir à le tenir à l’œil pour le temps qu'il passera avec elle. Après un hochement de tête approbateur, elle s'engouffre par la porte de la taverne et lui laisse le champ libre.

- Il serait dommage de ne pas assouvir votre curiosité.

L'imposteur recule légèrement et scrute le visage hâlé de la chouette qu'il entraîne subitement dans la première allée venue, puis dans un dédale de ruelles qu'il ne connaît que trop bien. Plus ils s'enfoncent dans Arcan, plus les artères se vident et les laissent seuls avec le bruit de leurs pas que le guide presse, impatient de passer à l'acte deux de cette pièce qu'ils ont improvisée, de faire enfin intervenir un personnage supplémentaire qui se manifeste déjà dans la chaleur de sa main enserrant celle de la chamane et dans les regards qu'il lui lance par dessus l'épaule.
Leur course s'arrête lorsque plus aucune âme ne semble errer autour d'eux, dans un cul-de-sac qu'aucune lumière n'ose éclairer et que la vie semble avoir oublié. Y sont entreposés stères de bois et sacs de gravats, bottes de paille et tonneaux d'eau destinés à un chantier voisin et terminant de parfaire ce havre de discrétion.

Chorum se retourne enfin, pour de bon, vers la Changeforme dont il s'approche sans détour et sans ciller. L'amusement est toujours lisible dans son regard qui est celui d'un autre, mais la cause semble être différente. Ils n'ont plus aucun public, il n'a plus rien à prouver à personne, si ce n'est à celle dont il encadre le visage de ses mains caleuses. Ses traits se dissipent, laissant places à ceux, plus durs et plus marqués, d'un Raghan au sourire contrastant avec le sombre de sa barbe et aux doigts miraculeusement réapparus après que la peau se soit retrouvée bracelet de cuir autour de son poignet, une plume brune y pendant légèrement.

- Salut toi, ça fait un bail.


_________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
(c)FRIMELDA
#666666 #3399cc

Dans la peau de Chorum :
 
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Köl Azalaë
Köl Azalaë

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 09/06/2019
✧ Orbes : 325
✧ Opales : 2271
✧ Faceclaim : Lesley-Ann Brandt
✧ Crédits : arté
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_inline_oyezfvvPrc1rxppp7_500
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Chamane - soigneuse - supervise le funérarium
✧ Idéologie : Neutralité qui s'effrite
✧ Clan : Aigles des steppes (clan) - Hibou Grand Duc (totem)

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty

Köl capta un mouvement de tête et Siri le Cerbère s’en allait. Elle se retint de lever les yeux en ciel, ne quittant pas des yeux Chorum qui avait accepté relativement facilement ses avances. Elle n’était pas là pour le défi, Köl, elle était là pour l’amusement et le doux fourmillement qui fleurissait dans son bas ventre face à l’anticipation. Mais alors qu’il attrapait sa main avec une certaine force et qu’elle échappa à un rire joyeux, comme les adolescents qu’ils avaient un jour été, ses pensées glissèrent à nouveau vers la Djinn, la vrai. Köl ne pouvait nier que Siri était dévouée à la tâche, c’en était presque émouvant à constater. Mais elle n’appréciait pas cette surveillance constante, qui rendait tout interaction toujours moins discrète avec le faux-greyhand. Elle l’aimait libre, audacieux, spontané. Ah, ils avaient bien changés, loin de ces jeunes changeformes intrépides qu’ils avaient un jour été.

Ce fut un cul-de-sac et si elle ne connaissait vraiment pas l’individu qui l’avait entrainé, s’il avait en effet été qu’une première rencontre, aurait-elle juré qu’il s’était trompé, qu’ils étaient perdus. Elle se recula, son dos rencontrant le coin le plus reculé du passage bloqué. Le changement s’opéra sous ses yeux, l’impression néfaste et nauséabonde se rétractant, jusqu’à ne devenir qu’un bracelet de cuir, tanné par ses propres soins. L’odeur du sang, de la sueur et de la bière disparut. Le gris devint noir, les yeux changèrent légèrement, le nez à peine plus fin. Oui, la ressemblance était frappant, mais pour Köl, c’était enfin Raghan qui se tenait devant elle. La chamane sourit, plus tendrement, alors que ses bras s’appuyaient sur les épaules de son ami de longue date, et qu’elle refermait ses mains derrière le crane de celui-ci. « Trop longtemps. Tu m’as manqué. » La petite pique qu’elle avait eu esur le bout de la langue s’était faite remplacée par une sincérité douce et elle n’y prêta guère attention. C’était l’effet qu’ils avaient l’un sur l’autre et elle avait arrêté de le combattre depuis des années. Non, elle l’embrassait pleinement, comme elle le fit avec le mercenaire, l’attirant sans mal jusqu’à elle. Elle trouva ces lèvres entourées d’une barbe fournie et après un baiser de retrouvailles, elle sourit contre sa bouche.

Il avait le goût de ce mort qu’il portait constamment, mais elle ne fit aucune remarque, seule capable de le sentir. Elle en faisait fi, et la proximité encore plus étroite qu’alors elle laissait ses doigts glissés sur Chorum. Le djinn était mort, elle était beaucoup plus intéressée par l’aigle en face d’elle. « Je m’inquiétais réellement pour tes doigts. » Alors qu’elle les sentait, les dix, sur ses joues. « C’est la première fois que tu gardes un boulot si longtemps. » Car ce n’était que ça, et cela la ferait toujours rire. Elle bougea un peu, son visage se frottant contre la barbe de Raghan, comme l’aurait fait un animal trop affectueux. « Comment vas-tu ? » & maintenant, ils n’étaient plus qu’une étreinte.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Chorum Gil'Arterius
Chorum Gil'Arterius

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 23/06/2019
✧ Orbes : 194
✧ Opales : 336
✧ Faceclaim : Anson Mount
✧ Crédits : NOZ
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_pq2odd86sU1qdhps7o2_540
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Mercenaire
✧ Idéologie : Vouch for Chaos
✧ Clan : son aigle royal est une ultime provocation au clan qui l'a vu naître.

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty


Pardon, on se connaît ?
Köl | Chorum
Les lueurs des deux lunes leurs parviennent bien mieux que celles des éclairages publics dans cette ruelle oubliée. Et pourtant, les astres ne se montrent pas dans leur entièreté, ne laissant voir que leurs croissants descendants annonçant un ciel noir d'ici quelques nuits. Mais le mercenaire n'a pas besoin de ça pour détailler les traits du visage que ses mains, entières, tiennent encore en coupe. Il les connaît déjà par cœur, les retrouvant régulièrement depuis plus de vingt ans, et les ayant observés plus d'une fois à cette même distance quasi inexistante qui sépare leurs deux visages.

Le sourire de Raghan s'élargit dans la pénombre à cette réponse qu'elle lui souffle. Sans un mot, seulement par l'intensité de ce regard acier qu'il pose sur elle et à la caresse des ses doigts sur ses pommettes, il lui fait savoir la réciprocité de ce sentiment. C'est qu'il a beau prendre à cœur le tempérament cavaleur qu'il a donné à Chorum, elle est des deux auxquelles il pense encore après leurs retrouvailles.
Leurs lèvres se retrouvent, tout comme leurs corps s'appuyant sur un mur en briques encore chaudes du soleil s'y étant installé en fin de journée. Pas besoin de mots pour lui montrer qu'elle lui a manqué, elle aussi, la fougue qu'il met dans leurs baisers le faisant déjà parfaitement.

- Que j'en aie huit ou dix ne fait pas beaucoup de différence. La rassure-t-il dans un sourire contre ses lèvres, le corps tendu sous les frissons que génèrent ces mains fines prenant leurs aises. C'est qu'une question de savoir faire.

Ses dix doigts glissent de ses joues pour aller se perdre dans sa crinière brune, l'attirant toujours un peu plus à lui, comme s'il craignait que le mur contre lequel il la plaque ne suffise pas à la retenir contre lui. Sa réponse est vague mais laisse clairement entendre qu'il s'est très bien acclimaté au corps incomplet de son hôte régulier, et ce, dans tous les domaines. Bien qu'il ne s'agisse que de l'auriculaire et de l'annulaire gauche auxquels il ne manque que deux phalanges chacun, il lui a bien évidemment fallu quelques temps avant d'effectuer les gestes les plus quotidiens aux plus insolites avec la même assurance qu'il possède aujourd'hui, après sept ans de pratique.

- Je te ferais bien une démonstration, mais tu n'as pas l'air de bien apprécier l'autre.

Cet autre, qui orne son poignet et sert de lien aux quelques colifichets lui offrant d'autres apparences, semble en effet n'avoir jamais eu l'appréciation de la chamane à qui il ne peut décemment pas reprocher de lui préférer sa forme naturelle qu'il n'arbore quasiment plus. Peut-être est-elle même la seule à lui rappeler régulièrement qu'il est lui avant d'être un autre, plus violent et moins scrupuleux si c'est encore possible. Récemment, une autre de ses vieilles connaissances a appris ce lien entre le Chorum qu'elle traque et le Raghan qui cherchait à se faire oublier. Et s'il a pu ressentir une certaine sorte de soulagement à l'idée qu'elle aussi le reconnaisse, il n'en garde pas moins une certaine appréhension à celle de la revoir après sept ans à faire le mort.

- C'est que ce boulot a certains avantages... Lui confie-t-il non sans un amusement certain dans sa voix rocailleuse.

Et l'un de ces avantages consiste en ce sentiment de liberté constant, d'absence de barrières et de raison tout en demeurant presque intouchable. Si la seule condition est d'être suivi chaque jour par cette femme qui ne lui demande rien d'autre que de se laisser aller à ses envies pendant qu'elle couvre ses arrières et contribue à son semblant d'invincibilité en lui prêtant ses pouvoirs, il est prêt à s'affubler d'une deuxième ombre.

Leurs visages s'effleurent et son souffle chaud vient s'échouer dans cette nuque qu'il hume à pleins poumons, s'imprégnant de cette odeur trop longtemps éloignée. Un rire sarcastique le secoue doucement à la question qu'elle lui pose, tellement anodine et étrange lorsqu'elle est adressée à quelqu'un qui passe sa vie à prendre des coups autant qu'à en donner.
Il n'avouera pas ce discret sentiment d'abandon qu'il ressent chaque fois qu'elle s'en retourne dans son clan, ni même celui de solitude lorsqu'il se répète que celle à qui il a tourné le dos est sûrement bien mieux sans lui. Au lieu de ça, il l'étreint plus fort encore, enfouissant son visage dans le cou de la chamane contre lequel il sourit.

- On ne peut mieux... Maintenant qu'elle est là.

Ses lèvres embrassent la peau brune de l'oiseau nocturne, remontant jusqu'à sa mâchoire puis son menton avant de venir se poser doucement sur ses lèvres pour s'en retirer aussitôt, et faire se croiser leurs regards sans pour autant briser cette proximité retrouvée.

- Et toi ? Tu t'es enfin décidée à quitter tes moineaux ?

C'est loin d'être la première fois qu'il l'interroge à ce sujet et, chaque fois un peu plus, ses mots laissent entendre une jalousie certaine envers ce clan dont il méprise le principe même, et qui a l'audace de la lui enlever à peine a-t-il eu le temps de la retrouver. Il a beau avoir choisi leur oiseau comme totem, il ne s'en sent pas proche pour autant, et le fait qu'il accapare bien trop celle qu'il a connue comme libre et aventureuse n'est certainement pas pour jouer en sa faveur.


_________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
(c)FRIMELDA
#666666 #3399cc

Dans la peau de Chorum :
 
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Köl Azalaë
Köl Azalaë

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 09/06/2019
✧ Orbes : 325
✧ Opales : 2271
✧ Faceclaim : Lesley-Ann Brandt
✧ Crédits : arté
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_inline_oyezfvvPrc1rxppp7_500
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Chamane - soigneuse - supervise le funérarium
✧ Idéologie : Neutralité qui s'effrite
✧ Clan : Aigles des steppes (clan) - Hibou Grand Duc (totem)

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty

Il n’y avait aucun bruit, la nuit silencieuse autour d’eux. Köl ne ressentait la présence d’aucun indésirable. Ainsi se perdait-elle allégrement dans l’étreinte dans laquelle Raghan l’avait capturée. Des frissons d’excitation remontaient inlassablement, comme les mouvements des vagues qui mouillaient les côtes dorées de sable. Des doigts creusèrent sa longue chevelure et elle pencha un peu la tête en arrière, suivant le mouvement délicieusement. Ses mains croisées étaient posées sur la nuque de son vieil ami, dessinant du bout de ses pouces sur la fine couche de sueur qui recouvrait cette parcelle de peau accessible. C’était terriblement sage de leur part, eux qui avaient connu des retrouvailles plus mouvementées. Köl aimait jouer sur cette anticipation, laisser l’impatience ronronner en son sein, avant de se laisser aller à ce désir que Raghan éveillant en elle depuis bien des années. Cela faisait si longtemps qu’ils ne s’étaient pas vu, atteindre quelques minutes plus n’était rien pour eux.

Köl soupira dans l’étreinte et entre les bras du changeforme, elle se détendit, ses muscles se dénouant, alors que les langues se déliaient et qu’elle écoutait les paroles de Raghan, sentant sa mâchoire s’agiter contre son épaule. Il s’était réfugié dans son cou et elle laissa glisser une de ses mains jusqu’au crane de l’homme, ses ongles y grattant affectueusement le cuir chevelu. « Il est moins bel homme. » Reconnut-elle à nouveau, comme elle le faisait à chaque fois qu’elle avait l’occasion d’exprimer son opinion sur le facies de Chorum. Malgré tout ceci, elle ne manquait pas de traiter la peau avec le plus grand soin, ne s’attardant pas sur ce qu’elle ressentait de cette situation. Raghan le lui avait donné et elle lui donnerait le meilleur, comme elle l’avait toujours fait. « Et je te vois moins depuis que tu marches avec lui. » Il y avait une pointe de possession dans sa voix et c’était risible de sa part. Köl était toujours la première à partir. Elle n’appréciait pas l’absence de control qu’elle avait là-dessus. « De bonnes raisons pour ne pas l’aimer. » Elle le murmura au creux de son oreille, qu’elle mordit de ses canines, comme un aigle aurait saisi une souris pour s’amuser.

Elle s’inquiéta de lui et comme à leurs habitudes, il donna une réponse à moitié vrai. Elle n’était pas d’humeur à creuser la question, car ils laissaient couler ces affirmations creuses. Ce qui comptait, c’était qu’ils pouvaient se retrouver en vie une nouvelle fois. Ça n’avait pas de prix. Comme ce sillon de baisers qu’il laissa sur sa peau, tracé d’une chasse au trésor. Il l’embrassa et elle ne le laissa par reculer avant de voler un deuxième baiser. Puis un troisième, pour l’avarice. Elle vit son reflet dans le regard assombri par la nuit, assombri par l’envie et la jalousie. Elle sourit, douce, ses doigts descendant à partir du front, pour passer sur les paupières de Raghan, ses lèvres. Elle se saisit de son menton sur lequel elle fit jouer ses serres dans la barbe qui avait bien besoin d’être taillée. « J’étire juste mes ailes. » C’était sa manière de lui faire comprendre que ce n’était pas définitif.

Ca ne le serait jamais et ils le savaient tous deux, même s’ils continuaient de poser les mêmes questions, encore et encore, à l’affut d’un miracle, d’un oui qui s’échapperait de la voie lactée de possibilités. « Ne fais pas cette tête. » Dit-elle en fronçant les sourcils, alors que sa main libre s’en allait donner la fessée, pour le rappeler à l’ordre. Quelque chose de sournois brilla dans son regard, se rappelant ses paroles échangées avec le faux –greyhand. Elle le frappa une deuxième fois « ça, c’est pour m’avoir traité de rhume. » Le visage de Raghan toujours délicieusement piégé entre ses doigts, elle l’attira, l’embrassant avec une nouvelle ferveur, pendant un long moment. Avant qu’elle ne soit essoufflée, elle se recula enfin, les yeux encore fermés. « Et ça pour m’avoir fait gagner quelques pièces d’or. » Elle lécha ses propres lèvres, reprenant. « Je suis à la capitale pour un certain temps. Des accords commerciaux, le Palais des Astres, des ministres. Rien de bien palpitant… Jusqu’à toi. »
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Chorum Gil'Arterius
Chorum Gil'Arterius

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 23/06/2019
✧ Orbes : 194
✧ Opales : 336
✧ Faceclaim : Anson Mount
✧ Crédits : NOZ
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_pq2odd86sU1qdhps7o2_540
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Mercenaire
✧ Idéologie : Vouch for Chaos
✧ Clan : son aigle royal est une ultime provocation au clan qui l'a vu naître.

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty


Pardon, on se connaît ?
Köl | Chorum
L'entendre ainsi, à chacune de leurs retrouvailles, exprimer son aversion pour celui qui pend à son bras n'a de cesse de galvaniser le mercenaire qui, s'il le peut encore, enserre davantage la chamane qui lui assure à nouveau qu'il est lui et non pas l'autre. S'il prête à ce dernier toutes les tares dont il est déjà affublé, il les exagère et lui en offre d'autres, repoussant ses propres limites jusqu'à, parfois, ne plus savoir où elles se trouvent. Elle a raison, le Greyhand lui prend beaucoup de temps, et l'ivresse qu'il ressent en l'incarnant et en se laissant aller aux pires bassesses de la société lui font se sentir presque capable de les réitérer sans revêtir cette peau. Non pas qu'un sens inné de la justice lui ferait avoir quelque remords que ce soit, mais les bains de sang et l'abus des plus faibles n'auraient clairement pas été des types de missions qu'il aurait acceptées sept ans plus tôt.

- Tu m'en vois désolé. Lui répond-il avec une ironie non dissimulée.

Il frémit à sa morsure et lui répond en plantant doucement ses crocs dans la chair de sa nuque qu'il goûte et embrasse avant de s'emparer de ses lèvres, de sourire lorsqu'elle prolonge leurs baisers, puis d'évoquer ce clan qui la retient.
Et visiblement, ce qu'elle trouve à y dire ne le satisfait pas plus que ça. La déception se lit dans ses lèvres pincées, et une certaine colère lui traverse le regard, non pas envers elle mais envers ces inconnus qui feraient mieux de lui lâcher la grappe et de ne pas croiser son chemin.

- Tu n'auras jamais assez de place pour les étendre totalement en restant dans une cage, Köl. Et il sait de quoi il parle, venant de l'un des clans les plus radicaux en matières de hiérarchie, de loyauté et de conformisme. Ses propos sont d'une sincérité et d'un sérieux tels qu'il ne réagit pas immédiatement à cette claque qu'elle lui donne sur l'arrière train. Son regard posé sur elle appuie ses propos et lui laisse deviner une infime partie de son inquiétude à la savoir aussi liée à une communauté, lui qui ne jure que par l'indépendance. Finalement, son sourire en coin refait doucement surface à la deuxième claque qu'elle lui porte.

Son sourire carnassier se fond dans une nouvelle étreinte haletante que son palpitant suit dans un rythme toujours plus fort, toujours plus rapide, puis ses dents réapparaissent, laissant s'échapper un souffle devenu erratique.
Il lui mord la lèvre inférieure, comme une promesse de palpitations à venir. Puis, à son tour, il claque violemment la main sur sa croupe, y enfonçant ses doigts pour la soulever, juste ce qu'il faut pour atteindre aisément son oreille.

- Ça, c'est parce que tu ne resteras pas.

Il la hisse davantage, s'aidant du mur pour la maintenir alors qu'il glisse ses mains sous ses cuisses tandis que ses lèvres se jettent sur les siennes avec une plus grande ferveur encore que celle qui l'a animée depuis qu'ils se sont retrouvés. Il s'essouffle malgré son endurance et frissonne malgré cette chaleur qui le gagne peu à peu jusqu'à embraser ses sens qui se suspendent le temps d'un soupir contre elle.

- Et ça, c'est parce que j'en crevais d'envie.



_________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
(c)FRIMELDA
#666666 #3399cc

Dans la peau de Chorum :
 
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Köl Azalaë
Köl Azalaë

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 09/06/2019
✧ Orbes : 325
✧ Opales : 2271
✧ Faceclaim : Lesley-Ann Brandt
✧ Crédits : arté
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_inline_oyezfvvPrc1rxppp7_500
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Chamane - soigneuse - supervise le funérarium
✧ Idéologie : Neutralité qui s'effrite
✧ Clan : Aigles des steppes (clan) - Hibou Grand Duc (totem)

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty

« Vivre, c’est choisir la cage dans laquelle on décide de rester. » Köl ne voulait pas le corriger, lui enlever cette légitimité qu’il avait de parler de ses ailes et de ce possible auquel elle se fermait. La chamane en avait bien conscience, mais elle savait que la force ne consistait pas en choisir la solution de facilité. Elle avait été choisie pour être chamane, et elle avait lutté des années avant de l’accepter pleinement. Plus jeune, avant la mort de son maitre, s’était-elle souvent prise à rêver qu’elle quittait son clan pour vivre se cacher à Eredhel. Mais ça aurait été rompre des années de formations, revenir sur des sacrifices qui l’avaient déchirés. Ca aurait été oublié cette douleur, ce temps, cette sueur. Raghan, mieux que quiconque le savait, car il était son plus vieux confident. Et il restait sauvage, cette tentation qui l’appelait toujours, ce caprice auquel elle répondait de temps en temps.

Ils n’étaient pas dupes, et comme la claque qu’il lui donna en punition anticipée, pour son clan qu’elle retrouverait, elle ne put que sourire tristement contre le visage de son amant. La tentation était là, elle revenait toujours. Mais c’était se heurté à un voile invisible qu’elle ne pouvait franchir, Köl, pareil à celui qui séparait la vie et la mort. Ah oui, dans une autre vie, tout ceci aurait été différent. Elle n’aurait pas retenue l’attention du Grand Aigle et elle se serait enfuie comme le faisait une partie des jeunes, comme l’avait fait Saeunn et tant d’autres avant elle. Elle se serait trouvée un rôle ici, probablement comme tiseuse de peau, puis elle aurait glissé dans des occupations moins honnêtes et plus grisantes. Et après, qu’aurait été sa vie ?

Köl avait cet appel du pouvoir, cet attrait pour laisser sa trace. Rien ne lui offrait un pareil frisson. Oh, il y en avait d’autres, des différends, comme celui qui ronronna sous son diaphragme alors que Raghan la soulevait sans peine et qu’il l’épinglait contre le mur. Celui-ci emporta tout dans une euphorie passagère. Elle cueillit ses lèvres et échappa un léger gémissement. Ses mains se retrouvèrent à nouveau à parcourir les cheveux humides du mercenaires et elle enroula ses jambes autour de sa taille. « Continue, laisse aller tes envies. » Murmura-t-elle, son souffle chaud effleurant la tempe de sa plus vieille connaissance. Elle lui lécha l’arcade sourcilière en guise de jeu, avant de tirer sa tête en arrière, pour accéder à cette bouche encerclée d’une barbe.

Et ce fut langoureux, ce qui en plus de cette langue se mut chez Köl. Les paroles étaient terminées pour un temps, lui intimant le silence d’un doigt qu’elle colla contre ses lèvres. Il y eut des mouvements de bassins, des caresses éparses qui défirent un vêtement et d’autres. Il y eut des frôlements, des embrassades, des murmures, des plaintes lascives. C’était brutal et la seconde d’après, extrêmement tendre. Sous sa direction, ils se retrouvèrent sur une botte de paille et après de nombreux élans, Köl était allongée sur Raghan, ses mains jouant avec une cicatrice qu’elle avait prise pour habitude de martyriser avec les années. « Je vois que pour ça aussi, tu n’as pas perdu ton savoir faire. » Et elle sourit contre sa peau, lui mordant la chair qui était contre ses dents, femme sauvage.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Chorum Gil'Arterius
Chorum Gil'Arterius

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 23/06/2019
✧ Orbes : 194
✧ Opales : 336
✧ Faceclaim : Anson Mount
✧ Crédits : NOZ
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_pq2odd86sU1qdhps7o2_540
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Mercenaire
✧ Idéologie : Vouch for Chaos
✧ Clan : son aigle royal est une ultime provocation au clan qui l'a vu naître.

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty


Pardon, on se connaît ?
Köl | Chorum
C'est partagé entre l'amertume de la savoir attachée à ce clan qui n'a de cesse de la lui enlever et l'excitation de la revoir et de la tenir enfin à nouveau contre lui, que le mercenaire plonge son regard acier dans celui, noir, de la chamane. Il y lit son regret, à elle aussi, et son sens du devoir, qu'il aurait très certainement respecté si cette notion ne lui échappait pas totalement à lui qui met un point d'honneur à ne rien devoir à personne d'autre qu'à lui même, bien qu'elle soit l'une des seules à lui faire, parfois, reconsidérer ce principe. Sentant ses cuisses lui enserrer les flancs, il s'appuie davantage contre elle et sourit doucement en sachant ce qu'il lui reste à faire : s'abandonner totalement à elle, lui montrer tout ce qu'elle lui inspire, et bien plus, lui promettre qu'il sera toujours égal à lui-même pour que, peut-être, l'oiseau de nuit finisse un jour par préférer cette vie d'affranchie à celle de son clan.

- Tu n'auras pas à me le dire deux fois. Qu'il grogne en réponse à son invitation, pour laisser enfin ces pulsions prendre le dessus sur sa raison.

Il le goûte, ce doigt qui lui intime un silence dont il est incapable entre ses reins. Sa voix se fait rauque contre la nuque de son amante, ses grognements se perdent contre sa gorge et son souffle erratique lui effleure les lèvres durant cet instant de passion auquel ils s'adonnent comme à un rituel, dans une transe que chacun inspire à l'autre dans cette ruelle tout juste réduite à un vaste terrain de jeu qu'ils explorent et éprouvent, jusqu'à ce tas de paille où ils se portent aux nues à l'unisson.
Les brins jaunâtres écrasés tout autour d'eux témoignent de l'ardeur de leur échange, tout comme cette sueur et cet air serein sur le visage du Changeforme dont les yeux se sont fermés sans aucune méfiance. Il savoure le poids de la Chamane sur son corps engourdi et trouve encore la force de frémir sous ce doigt suivant l'une des multiples cicatrices lui barrant le torse. Ce dernier se voit secoué d'un rire à ces mots qui le rappellent doucement à la réalité, mais pas totalement. Ses paupières s'ouvrent et ses pupilles se baissent vers ce visage qu'il caresse du bout du pouce et qu'il dégage d'une mèche importune.

- C'est que tu m'inspires toujours autant. Ses lèvres se posent brièvement sur le front de la Changeforme après ces mots vibrants de sincérité. Leur proximité ne date pas d'hier, et cette intimité est loin de leur être inconnue. Pourtant, il n'a jamais rien perdu de son attirance pour sa plus ancienne connaissance, et il ne se prive jamais de le lui prouver chaque moment qu'ils sont réunis. Je te jure, Köl, si tu ne t'entêtais pas à partir aussitôt qu'on se retrouve... Inconsciemment, ses bras resserrent leur étreinte autour d'elle alors qu'il repose sa tête contre leur matelas de fortune. Je passerais des jours à te montrer l'étendue de mon savoir faire. Un sourire lui barre doucement le visage et, d'une main, il va et vient sur cette cambrure vertigineuse lui ayant fait perdre ses moyens plus d'une fois. Et t'es clairement pas en reste de ton côté. T'arriveras toujours à me surprendre.


_________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
(c)FRIMELDA
#666666 #3399cc

Dans la peau de Chorum :
 
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Köl Azalaë
Köl Azalaë

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 09/06/2019
✧ Orbes : 325
✧ Opales : 2271
✧ Faceclaim : Lesley-Ann Brandt
✧ Crédits : arté
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_inline_oyezfvvPrc1rxppp7_500
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Chamane - soigneuse - supervise le funérarium
✧ Idéologie : Neutralité qui s'effrite
✧ Clan : Aigles des steppes (clan) - Hibou Grand Duc (totem)

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty

Ce savoir-faire ils l’avaient cultivé à deux, s’étaient entretenus avec les années. Si Raghan n’avait pas été son premier amant, les années se faisant il était devenu son plus vieil amant. Le corps du mercenaire n’avait plus de secret et c’était aussi cela qui faisait ce petit quelque chose dans leur relation peu conventionnelle – quoique terriblement banale pour les changeformes. Ce plaisir de se retrouver et de connaitre ce petit coin de peau à chatouiller, ce morceau de muscle à malmener, l’angle à prendre sous son corps… Köl aurait pu dessiner une cartographie des plaisirs de Raghan, à faire jalouser toutes les prostituées et autre conquêtes. Mais ce n’était pas une compétition. Où était le plaisir de la course, quand on se savait déjà gagnante ?

A nouveau, il y eut cette plainte de la part de son ami, à propos de ses départs répétés. Elle l’écouta à peine, souriant tout juste contre la peau de Raghan, trainant sa langue sur une parcelle qu’elle n’avait pas explorée depuis bien des lustres. Et il y eut un autre commentaire tout aussi scabreux que le sien, qui lui arracha un rire. Elle secoua la tête. « C’est la souplesse mon cher, ce qui t’a toujours fait le plus défaut. » Ce n’était qu’un jeu, une habitude… Tout ceci ne l’était : se retrouver pour une occasion quelconque, souvent suivant la décision de la chamane. Ils prenaient des nouvelles de l’autre, entretenaient leur libido et ils repartaient de leurs côtés respectifs, jusqu’à la prochaine rencontre. Il était temps d’y mettre fin, de s’offrir quelque chose de nouveau.

Köl prit appui sur ses coudes, s’appuyant sur la forte carrure de Raghan. Elle le regarda un instant dans les yeux, soufflant sur sa barbe mal taillé, soufflant sur ses lèvres et ses paupières. Elle l’embrassa, avec les tendresses acquises au fil des années, ses ongles glissant sur le torse de l’aigle. Puis, elle se recula, reprenant son observation, pareille à ces rapaces avec lesquels elle marchait. « Je n’ai pas l’intention de repartir tout de suite. » Ils n’avaient pas vraiment parlé de sa présence ici, car elle était souvent comme ces oiseaux migrateurs : seulement de passage. « Tu ne m’as pas demandé ce que je faisais ici, donc tu ne peux pas le savoir. » Elle rit, car ça l’amusait toujours ce genre de phrase, en tant que chamane. « Mais je vais rester à Eredhel pour un certain temps. » Une de ses mains remonta jusqu’à la base du visage de Raghan, qu’elle tint de ses doigts fins. « Tu vas donc pouvoir me montrer l’entièreté de ton savoir-faire. » Elle marqua une courte pause. « Enfin… si tu t’en sens capable. »
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Chorum Gil'Arterius
Chorum Gil'Arterius

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 23/06/2019
✧ Orbes : 194
✧ Opales : 336
✧ Faceclaim : Anson Mount
✧ Crédits : NOZ
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_pq2odd86sU1qdhps7o2_540
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Mercenaire
✧ Idéologie : Vouch for Chaos
✧ Clan : son aigle royal est une ultime provocation au clan qui l'a vu naître.

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty


Pardon, on se connaît ?
Köl | Chorum
Le torse du mercenaire se secoue d'un rire amusé à l'évocation de cette souplesse qu'il n'a pas. Il est vrai que, sur ce point là, Köl le surpasse, et de loin. Lui a choisi d'emprunter la voie de la force brute, tirant un trait sur l'agilité pour lui préférer la puissance, ce qui ne semble pas déplaire à la Chamane pour autant à en juger par les années passées à s'éprouver ainsi l'un l'autre.

- Je compense autrement. Lui souffle-t-il dans un sourire avant de planter ses yeux dans ceux qu'elle pose sur lui, s'était élevée au dessus de lui. Cette tendresse qu'il ressent envers elle n'a pas d'égale, si ce n'est la violence qu'il éprouve pour celle qu'elle lui a présentée il y a bien longtemps et qu'il est trop fier pour aller retrouver après des années de silence.
Il admire ce visage qu'elle lui offre, le caresse et le débarrasse de quelques mèches rebelles pour l'attirer encore plus à lui lorsqu'elle fait se chevaucher leurs lèvres, puis le relâcher lorsqu'elle s'en éloigne, non sans le faire doucement durer en levant la tête pour maintenir ce doux contact.

Aux paroles qu'elle prononce, sûrement censées le satisfaire, Raghan laisse sa tête retomber lourdement sur le matelas de paille, dans un soupir trahissant sa déception. Elle ne repartira pas "tout de suite", mais elle repartira, c'est tout ce qu'il entend. Tout ce qu'il y gagne, c'est un peu plus de temps pour la convaincre de rester, et il va bien devoir s'en contenter.
Le mercenaire laisse descendre ses mains remonter la cambrure de son amante pour se glisser de part et d'autre de son visage. Son insatisfaction est clairement lisible dans ses yeux, mais elle n'en a pas chassé sa détermination qui lui rend doucement le sourire aux derniers de ses propos.

- Combien ? Son rictus s'élargit. - J'ai combien de temps pour te convaincre ? L'idée même de réitérer leurs ébats passionnés l'emplit d'une vive chaleur et d'une hâte non dissimulée. Parce-que je vais avoir besoin d'un sacré bout de temps pour tout te faire expérimenter. Il s'élève à nouveau et pose de furtifs baisers aux coins des lèvres de l'oiseau de nuit qu'il défie du regard. - Et je compte bien découvrir tous ces talents que tu me caches. Il glisse vers son oreille qu'il goûte dans une promesse de tendresse et de passion à venir. Ce que t'as fait avec ta langue, par Ahara, tu m'as rendu fou... Où est-ce que t'as appris ça ?


_________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
(c)FRIMELDA
#666666 #3399cc

Dans la peau de Chorum :
 
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Köl Azalaë
Köl Azalaë

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 09/06/2019
✧ Orbes : 325
✧ Opales : 2271
✧ Faceclaim : Lesley-Ann Brandt
✧ Crédits : arté
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_inline_oyezfvvPrc1rxppp7_500
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Chamane - soigneuse - supervise le funérarium
✧ Idéologie : Neutralité qui s'effrite
✧ Clan : Aigles des steppes (clan) - Hibou Grand Duc (totem)

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty

Ca n’était pas suffisant, ça ne le serait jamais, et c’était la raison pour laquelle Köl revenait toujours dans les bras de Raghan, et non ceux d’une Harpie qui ne pouvait être oubliée. Le changeforme en voulait toujours plus, il la voulait elle, sans date de péremption, sans aucune autre condition. Elle ne pouvait pas lui donner ce qu’il attendait et elle n’en ferait jamais la promesse, car il était une tentation à laquelle elle savait se soustraire, fermer les yeux dessus pour quelques mois, quelques années. C’était le jeu qu’ils avaient toujours joué et Köl, égoïstement, en était satisfaite. Elle ne changerait pas pour l’homme qui était en dessous d’elle, car elle ne pouvait pas changer, pas se soustraire à ses obligations de chamanes, pour quoi ? Pour vivre une vie de mercenaire ? Etre une ombre de plus dans les coulisses de Chorum ? Elle n’aimait pas les mensonges, elle surtout, elle n’aimait pas cette peau morte que portait son plus vieil ami. Pourtant, il continuait de se mouvoir sous cette fausse apparence. Sur ce point, ils ne seraient jamais d’accord.

Ainsi, elle ne répondit pas à se première question, car elle-même ne savait pas combien de temps elle se devait de rester à la capitale. Et puis, elle appréciait toujours autant faire tourner Raghan en bourrique. D’autres promesses de luxure furent offertes et elle sourit, frémit contre lui. « Tu avais oublié que j’étais une femme avec de nombreux talents, hm ? » C’était si facile de se jeter dans cette tentation, alors qu’elle bougeait un peu, pour se retrouver à califourchon sur Raghan, trône de chair momentané. Elle initia un unique mouvement de bassin et elle ria au dernier commentaire. La dite langue humecta ses lèvres et puis glissa sur le creux du cou de son amant. « Ca ne va pas te plaire. » Elle aurait dû laisser la question à la rhétorique et ne pas y répondre. Mais Köl, bien qu’elle était l’évocation de la sagesse dans son clan, ne l’était pas réellement. Elle aimait les jeux sournois et les commentaires déplacés.  Elle prit appui pour se redresser, contemplant le visage de Raghan. Et puis, finalement, elle répondit. « J’ai appris ça avec Skala. » Le nom trancha la nuit et les souvenirs.

Et elle se tenait là, oiseau de proie, nue sur son amant, alors que le nom de l’amante était évoqué. Et tout dans son regard criait au défi, à l’attente sournoise de la réaction de Raghan.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Chorum Gil'Arterius
Chorum Gil'Arterius

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 23/06/2019
✧ Orbes : 194
✧ Opales : 336
✧ Faceclaim : Anson Mount
✧ Crédits : NOZ
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_pq2odd86sU1qdhps7o2_540
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Mercenaire
✧ Idéologie : Vouch for Chaos
✧ Clan : son aigle royal est une ultime provocation au clan qui l'a vu naître.

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty


Pardon, on se connaît ?
Köl | Chorum
L'absence de réponse de la Chamane quant à la durée de son séjour à la capitale n'échappe pas au mercenaire qui feint, pourtant, de ne pas la relever. Si on attend toujours de lui qu'il s'emporte et qu'il réagisse toujours au quart de tour, il n'en demeure pas moins capable de discernement, à de rares, trop rares occasions. Mais la Chamane n'est définitivement pas quelqu'un qu'il se risquerait à perdre sur un différend, les années et l'expérience lui ayant appris les remords et les regrets d'un être cher que l'on pense disparu à jamais. Ses pensées glissent un bref instant vers la mamba qu'il a longtemps été trop fier pour chercher à la revoir aux abords du palais, mais qui a été celle qui a fini par retrouver sa tête mise à prix. Leurs retrouvailles lui ont laissé un goût tellement amer en bouche qu'il refuse catégoriquement de renouveler l'expérience avec Köl. Comme par appréhension, il maintient son emprise en agrippant les hanches de la Chamane lorsqu'il sent celle-ci se redresser. Hors de question qu'elle ne disparaisse tout de suite. Mais ce mouvement de hanche ravageur le rassure autant qu'il le fait frémir. Elle n'est pas prête de s'envoler.

- J'oublie tellement vite, c'est une malédiction. Vil menteur, il se souvient de tout. De ce qui la fait vibrer comme de tout ce qu'elle lui fait. Heureusement que tu es là pour me rafraîchir la mémoire.

Ses mains font bouger à nouveau ses hanches, les attirant brièvement vers son abdomen dans un regard entendu. Avec toutes ces années passées à se retrouver çà et là, à toujours finir dans les bras l'un de l'autre, à guetter son retour, Köl, ses talents et ses formes hanteront toujours l'esprit du mercenaire dont les mains caressent et s'imprègnent de ces dernières. Il se cambre, cherchant à toucher la moindre parcelle du torse de la Chamane penchée sur lui, mais se ravise brusquement à la supposition de cette dernière. Qu'est-ce qui ne lui plairait pas ?

Son regard suspicieux se plante sur le sourire narquois qu'elle arbore. Pourquoi doit-elle être aussi désirable dans un moment pareil ? Elle prend son temps, le nargue de sa hauteur, lui offrant une vue qu'il ne prend pourtant pas la peine d'admirer alors que la jalousie naît dans le fond de son regard. Ils ne se sont rien juré, ont toujours embrassé les mœurs légères si typiques à leur peuple, mais Raghan n'a jamais aimé l'image d'elle dans d'autres bras que les siens.

- Qui ?

Son ton est presque accusateur, trahissant sa crainte qu'elle en préfère un autre, comme ce harpie qui la lui a enlevée bien des années auparavant. Et si elle l'avait retrouvé ?

Et puis la réponse tombe, laissant planer de longues secondes de silence durant lesquelles le Changeforme l'assimile. Le visage de l'intéressée lui revient, plus fidèle que jamais, puis leurs brèves retrouvailles qu'il n'a pas cherché à reproduire, par fierté comme par peur qu'elle ne le rejette, définitivement. Il a commis avec elle sa plus grosse erreur, celle de jeter aux oubliettes leur relation si unique, bien qu'étrange, à une époque où il pensait encore n'avoir besoin de personne d'autre que lui-même. Et, depuis, il a beau s'être rendu compte de sa méprise, il ne l'a jamais assumée.

Les regrets refont surface, enserrant la gorge de l'aigle qui les dissimule derrière un masque de sarcasme, de provocation et, ici, de lubricité. Raghan se mord la lèvre inférieure, imaginant sans difficulté les deux femmes les plus importantes de sa vie s'éprouver mutuellement, et il n'est pas difficile non plus de deviner que cette idée n'est pas sans le laisser indifférent.

- Tiens donc... Le Changeforme se redresse à son tour, attirant plus encore Köl contre lui, pressant ses cuisses contre ses hanches. Et qu'est-ce qu'elle t'a appris d'autre ?


_________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
(c)FRIMELDA
#666666 #3399cc

Dans la peau de Chorum :
 
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Köl Azalaë
Köl Azalaë

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 09/06/2019
✧ Orbes : 325
✧ Opales : 2271
✧ Faceclaim : Lesley-Ann Brandt
✧ Crédits : arté
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_inline_oyezfvvPrc1rxppp7_500
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Chamane - soigneuse - supervise le funérarium
✧ Idéologie : Neutralité qui s'effrite
✧ Clan : Aigles des steppes (clan) - Hibou Grand Duc (totem)

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty

Mensonge, mensonge, elle le sentit immédiatement dans l’air, mais elle jouait avec les mêmes règles que son plus vieil ami. Elle se contenta de sourire, se penchant vers lui, le baisant en récompense furtive. « Oh, mais je te rafraichis tout ce que tu veux, Raghan. » En une promesse muette, elle se laissa portée par le mouvement de son amant d’un soir, s’enivrant l’espace de quelques minutes de son corps, échappant caresses et affections particulières. Köl le connaissait dans les moindres recoins et elle s’amusa à trouver quelques-uns de ses points sensibles, où elle infiltra une certaine fébrilité. Et à nouveau, elle se retrouvait installée sur lui, régale. La nuit était calme de son absence de lune et le vent soufflait légèrement, chassant la fine pellicule de sueur qui la recouvrait à nouveau.

Un nom fut offert, pour répondre à cette jalousie typique de Raghan. Un nom plein d’une histoire partagée. Et elle l’observa, ses yeux de rapaces fixés sur les traits de l’autre changeforme, éprouvant une vile satisfaction au silence qui suivit. Ses doigts jouèrent avec les poils du torse de l’homme, sentant le battement de son cœur sous les côtes. Le jeu reprit et elle sourit contre les lèvres de son amant, excellant dans la dissimulation. Si elle prenait Raghan pour un simple mercenaire, aurait-elle cru à son jeu. Mais elle le connaissait trop, pleinement. Et elle ne lui donnerait aucun répit, car il faisait partie de ces rares individus qui pouvaient tout encaisser. Qui encaissait trop bien, peut-être. Et qu’est-ce qu’elle adorait ça, chez l’aigle. Elle échappa un « hmm » appréciatif face à la vigueur retrouvée. Sa main se perdit dans l’amas de cheveux, qu’elle tira finalement en arrière, pour l’embrasser dans une parodie de dominance. Elle se demanda, presque innocente, si évoquer Skala lors de leur ébats recréerait sa présence ? Elle secoua la tête, Köl, consciente que c’était là une bien mauvaise idée.

Et ô combien aimait-elle les mauvaises idées. « Elle m’a appris que je ne faisais pas un aussi bon travail que ce que je pensais. » « Elle t’a reconnu. » Elle rit sur son trône de chair. « Qu’est-ce que j’aurais donné pour être là. » Car si elle devait être un oiseau annonciateur, Köl préférait être un oiseau de malheur, car ceux-ci étaient toujours sûr d’arriver, plus facilement que le bonheur.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Chorum Gil'Arterius
Chorum Gil'Arterius

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 23/06/2019
✧ Orbes : 194
✧ Opales : 336
✧ Faceclaim : Anson Mount
✧ Crédits : NOZ
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_pq2odd86sU1qdhps7o2_540
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Mercenaire
✧ Idéologie : Vouch for Chaos
✧ Clan : son aigle royal est une ultime provocation au clan qui l'a vu naître.

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty


Pardon, on se connaît ?
Köl | Chorum
Raghan fait de son mieux pour dissimuler ses tourments derrière un regard lubrique qu'il porte sur Köl, qu'il espère ainsi flouer. Elle est celle qui le connaît le mieux, depuis le plus longtemps, ils ont marché plusieurs années côte à côte jusqu'à en être fusionnels, à connaître l'autre par cœur, à ne pas imaginer une seconde ne jamais se revoir. Pourtant, le mercenaire tente de masquer son ressenti, de ne pas lui montrer la culpabilité et la nostalgie qu'apporte le nom de Skala. Il pourrait le rejeter, simplement, changer de sujet de conversation pour tenter de l'occulter, mais il ne peut pas se résoudre à l'oublier. Alors il joue le jeu curieux qu'initie son amante, se donne l'air totalement détaché alors que cet autre visage le hante, cherche à paraître indifférent alors qu'elle l'évoque encore, soutenant son regard et lui adressant un regard narquois par dessus sa mâchoire qu'elle lui a fait lever.

- Je reconnais bien là sa façon de faire. Il frémit à cette poigne lui maintenant la tête en arrière, loin d'être mécontent de voir Köl mettre en oeuvre cette pratique s'écartant doucement de la tendresse qui caractérise pourtant chacune de leurs retrouvailles.



L'intensité du moment est indéniable, bien qu'il ne sache encore si elle est due à ce temps qu'ils prennent, enfin, à se retrouver, ou bien à cette autre dont l'idée s'est immiscée entre eux et dont il se prend à apercevoir les traits se dessiner, par intermittence, sur ceux de Köl. Il revoit l'intensité de son regard, celle dans celui qu'ils ont échangé pour la première fois après sept ans de séparation. Il retrouve celui de Köl qui l'embrase plus encore.

- Et c'est une habitude de parler de moi pour vous deux ou est-ce que j'ai eu droit qu'à un bref instant de gloire ?

La vérité, c'est qu'il sait qu'elle l'a reconnu. Ça le travaille, il ne saurait dire si c'est mauvais ou si il est soulagé qu'elle ne l'ait pas oublié avec le temps. Mais il ne veut pas entendre Köl aller dans les détails, appréhendant bien trop de savoir ce qu'elles se sont dit à son sujet, alors qu'il meurt d'envie de l'entendre.
- Qu'est-ce que j'aurais donné pour être là. Qu'il lui dit à son tour dans ce qui semble n'être qu'une plaisanterie, mais qui s'avère cruellement vrai, bien trop pour l'admettre.



_________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
(c)FRIMELDA
#666666 #3399cc

Dans la peau de Chorum :
 
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Köl Azalaë
Köl Azalaë

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 09/06/2019
✧ Orbes : 325
✧ Opales : 2271
✧ Faceclaim : Lesley-Ann Brandt
✧ Crédits : arté
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_inline_oyezfvvPrc1rxppp7_500
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Chamane - soigneuse - supervise le funérarium
✧ Idéologie : Neutralité qui s'effrite
✧ Clan : Aigles des steppes (clan) - Hibou Grand Duc (totem)

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty

Il y avait quelque chose de fatalement sournois, dans ce qu’ils étaient en train de faire. Mais c’était comme ça qu’ils étaient, tous les trois. Ils n’étaient pas des enfants de chœurs, ils n’étaient pas des samaritains. L’une tuait sous la pulsion du serpent, l’autre marchait avec une peau qui n’était pas la sienne et la dernière les entretenait dans leurs vices. Et qu’est-ce qu’elle aimait ça, Köl, de voir comment ils avaient évolué dans des chemins alternatifs, qui n’auraient certainement pas été appréciés par la couronne. Ah, si leurs crimes étaient appris, qu’adviendrait-il d’eux ? La question l’amusait, mais ne la captivait pas. Elle vivait pour ces océans de possibles, ces choses qui n’existaient pas aux yeux du commun. Elle voyait au-delà des lois et des obligations de la société. Eredhel était un poison, il ne fallait pas s’étonner que ce que le royaume de Valaryn engendrait était tout aussi étrange.

Ainsi, elle frémit au contact de Raghan qui la suivit dans son audace et elle sourit quand elle le sentit répondre à la provocation. Elle se pencha jusqu’à lui, l’embrassant de manière plus langoureuse, alors que Skala n’était que le centre de leur conversation. « Tu n’as que ce que tu mérites. » Köl appréciait tout particulièrement l’emprise qu’elle avait sur lui à cet instant et elle se fit violence pour ne pas perdre le fil conducteur de leur échange, ne pas se laisser entrainer dans une luxure sans nom, combien celle-ci aurait-elle été délicieuse. Mais elle l’avait dit, qu’elle serait à la capitale pour un long moment. Un peu de patience ne serait pas trop lui demander.

C’était un contraste, la force du corps de Raghan, alors que tout ce qui lui venait quand il était fait notion de leur vieille amie était une douceur et une sensualité sans nom. Ainsi liée à son amant, perdue dans un érotisme éthéré, elle percevait ce qui n’était pas dit, voyait dans un lointain passé ce qui les avait déchirés. Ce qui, une fois de plus, avant manqué de les séparer définitivement quand Skala avait appris que Köl était de mèche pour celle lubie qui portait le nom détestable de Chorum. « La question est : est-ce que tu mérites de le savoir ? » C’était inutile à ce stade, évident qu’il obtiendrait tout ce qu’il n’osait demander. « J’ai failli la perdre à cause de toi. A cause de ce vilain djinn. » Et cette main qui l’avait retenu par ses cheveux, avant de se poser sur son torse par souci d’équilibre, vola. Elle le gifla, comme elle l’avait rarement fait. Le feu rencontra sa paume et elle saisit la naissance de sa barbe avec cette même fureur, cette même colère qu’elle ne se savait pas contenir. « Je ne veux pas payer tes pots cassés, Raghan. » Il y avait cette verve sur sa langue, qu’elle colla contre les lèvres de l’aigle, l’embrassant de force. « Je ne veux pas avoir à choisir entre vous deux. » Avoua-t-elle finalement, à bout de souffle, collant son front contre celui du mercenaire, une douleur dans sa voix qui elle aussi, n’était que trop rare.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Chorum Gil'Arterius
Chorum Gil'Arterius

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 23/06/2019
✧ Orbes : 194
✧ Opales : 336
✧ Faceclaim : Anson Mount
✧ Crédits : NOZ
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_pq2odd86sU1qdhps7o2_540
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Mercenaire
✧ Idéologie : Vouch for Chaos
✧ Clan : son aigle royal est une ultime provocation au clan qui l'a vu naître.

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty


Pardon, on se connaît ?
Köl | Chorum
Le mercenaire se mord la langue, jusqu'à sentir le goût ferreux de son propre sang sur son palais, alors qu'il s'efforce de ne pas céder à la tentation, de ne pas échanger cette main pour Köl toute entière, de ne pas perdre le contrôle alors qu'un jeu malsain vient de commencer entre eux, un jeu qui n'est que le premier d'une longue série. Il se mord aussi de regrets, sachant qu'il mérite son sort tout autant que Skala mérite le sien, à lui avoir caché sa parentalité. Peut être les choses auraient été différentes alors, peut être aurait-il été plus présent. Peut être qu'il aurait su la protéger.



Il lui répond d'un regard dur, trop fier pour avouer sa faute de n'avoir pas su revenir, mais encore convaincu de sa légitimité à être parti. Cette main qui fuse, il l'accepte, la savoure même, découvrant sur lui une nouvelle amante qu'il connaît pourtant depuis toujours.

- Serais-tu jalouse ?

Il veut l'entendre dire oui, lui rappeler qu'elle le veut lui, lui dire qu'elle n'en veut aucun autre. À part, peut être, Skala. Il veut être celui pour qui elle revient toujours. Parce qu'il n'y a plus qu'elle pour qui, lui, revient.
Raghan soutient son regard, résistant à cette tension de sa main dans sa barbe, apprécie cette douleur qui le relie à elle, et il comprend. Il comprend que cette Chamane, toujours prompte à jouer avec son esprit, a le sien aussi embrumé que lui par la Mamba, aussi tiraillé que le sien par ces chemins qu'ils ont choisi, si ce n'est plus. Elle est le seul lien qu'ils aient eu depuis des années, celle qui maintient vivant son souvenir d'elle, celle auprès de qui il s'inquiète de son devenir sans oser aller voir de lui-même. Elle est la seule qu'il puisse désirer encore plus en parlant d'une autre. Et, pour ça, il est prêt à un compromis.

- Qui t'a demandé de choisir ?



- J'aime vous savoir penser à moi.





_________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
(c)FRIMELDA
#666666 #3399cc

Dans la peau de Chorum :
 
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Köl Azalaë
Köl Azalaë

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 09/06/2019
✧ Orbes : 325
✧ Opales : 2271
✧ Faceclaim : Lesley-Ann Brandt
✧ Crédits : arté
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_inline_oyezfvvPrc1rxppp7_500
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Chamane - soigneuse - supervise le funérarium
✧ Idéologie : Neutralité qui s'effrite
✧ Clan : Aigles des steppes (clan) - Hibou Grand Duc (totem)

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty

Elle n’aurait pu être qu’un long gémissement, qu’une étreinte sensuelle, chaude, éternelle. Mais si elle voulait un amant quelconque, elle se serait arrêtée sur l’un de ces changeforme qui lui faisait des avances dans la demeure où elle résidait. Non, Köl cherchait cette connexion particulière que Raghan lui apportait, catalyseur d’une force profonde, liée à leurs souvenirs et à leur passif qui se posait sur leurs épaules comme le poids d’un héritage unique. Il n’avait pas l’air de comprendre la rancune qu’elle lui portait sur ce point, sur l’état dans lequel avait été Skala. Et comment aurait-il pu le savoir, lui qui avait fait le mort pendant de si longues années. Il était facile de revenir en vainqueur quand rien avait été perçu de la bataille.

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Chorum Gil'Arterius
Chorum Gil'Arterius

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 23/06/2019
✧ Orbes : 194
✧ Opales : 336
✧ Faceclaim : Anson Mount
✧ Crédits : NOZ
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Tumblr_pq2odd86sU1qdhps7o2_540
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Mercenaire
✧ Idéologie : Vouch for Chaos
✧ Clan : son aigle royal est une ultime provocation au clan qui l'a vu naître.

Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty

Cette nuit sans lunes ne leur offre aucune autre lumière que celle, faiblarde, des éclairages lointains qui se reflètent sur leurs corps entremêlés, ne faisant d'eux que des formes, des ombres qui se chevauchent mais qui, se connaissant par coeur, n'ont aucun mal à discerner chacun des traits de l'autre. Raghan la voit, cette lueur lubrique, dans le fond du regard de la Chamane, celle que ses caresses s'efforcent d'attiser, la même qui s'avive brusquement dans le sien lorsqu'elle prononce, pour la seconde fois, ce nom du passé. À son grand étonnement, il les accepte aisément entre eux, ces deux syllabes ayant un véritable effet explosif lorsqu'elles passent les lèvres de son amante qu'il s'est bien gardé de contredire lorsqu'elle a nié toute jalousie envers Skala, bien au contraire. Le sourire du mercenaire s'est élargi à ce malentendu, lui qui évoquait l'aversion qu'a Köl pour celui dont il revêt la peau. Le chemin qu'a pris l'esprit de l'oiseau nocturne lui plaît bien plus, les entraînant plus encore dans cet étrange jeu auquel ils se prêtent.



- Je peux pas te perdre, toi aussi...

L'extase agit comme un étrange sérum de vérité alors qu'il lui glisse cette confession après l'avoir faite basculer, après ne lui avoir posé aucun ultimatum. Après lui avoir laissé le choix. Son regard joueur s'est dissipé un instant pour se teinter d'une sincérité dont il ne sait faire preuve qu'avec un nombre très limité de personnes, un nombre qui n'a de cesse de se réduire mais qu'il ne veut pas voir atteindre le néant. Mais cette sincérité le met trop à nu, plus encore qu'il ne l'est maintenant, le rend bien trop vulnérable, même face à la seule et dernière âme devant laquelle il s'accorde parfois quelques instants de repos. Rapidement, il retrouve son sarcasme, les évoque toutes les deux en train de penser à lui, s'avoue aimer l'idée plus encore qu'il ne l'aurait imaginé, et l'aime encore plus lorsqu'elle en parle à son tour. Son sourire est de retour, s'élargit sous cette claque qui rend ses caresses plus profondes et mieux ciblées. Il suit la requête silencieuse de la Chamane et ne laisse pas ses pensées salaces franchir ses lèvres, préférant plaquer ces dernières contre celles de son brûlant vis-à-vis, pour s'y mouvoir dans un énième baiser et dans quelques paroles glissées entre deux bouchées.

- Je veux juste que tu me reviennes...

C'est sa seule condition, son seul souhait, celui de ne pas la perdre comme il a bêtement perdu Skala. Il veut pouvoir revivre cette nuit sans que jamais ils ne s'en lassent, sans que jamais elle ne se détourne de lui, sans qu'il n'ait plus rien à perdre, et son regard en dit long sur tout ce qu'il veut d'elle. Et les mots de la Changeforme en disent long sur ce qu'elle veut de lui. Il pourrait se faire désirer, jouer la corde sensible, faire le difficile, mais il en a tout autant envie qu'elle. Son sourire a disparu, à nouveau, alors qu'il s'attarde un instant pour caresser les traits de Köl du regard, ces même traits qu'il revoit régulièrement depuis plus de vingt ans et que l'âge ne fait que perfectionner à chaque fois un peu plus.




_________________

CHAOS IS A LADDER


Stay awake and plot revenge.
(c)FRIMELDA
#666666 #3399cc

Dans la peau de Chorum :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pardon, on se connaît ? ▬ Köl&Chorum
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Opal Crown :: Arcan :: La Corne de Brume-
Sauter vers: