AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Bottins  Annexes  Animations  Flood  
Membres à l'honneur
Félicitations à Orion et Sjael !

Fermeture du forum
nous vous remercions pour cette
incroyable aventure
Ils sont attendus

-50%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur la Souris Gaming Razer DeathAdder Elite
39.99 € 79.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -25%
APPLE Écouteurs sans fil AirPods 2
Voir le deal
135 €

Partagez
 

 [violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven

Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Thylone Enroris
Thylone Enroris

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 26/06/2019
✧ Orbes : 353
✧ Opales : 1130
✧ Faceclaim : Angelina Jolie
✧ Crédits : Hakinou (ava) + anesidora (signa) + tumblr (gifs)
[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Tumblr_nixvvpbimH1rasg4eo8_250
✧ Peuple : Harpie
✧ Profession : Ex Maîtresse d'armes des Greyhands. Maintenant à la tête de la Lique de l'Aube, dont les missions l’accaparent chaque jour davantage.
✧ Idéologie : (anti-couronne) Blessée au plus profond d'elle-même et mutilée à jamais, elle aspire à une extinction totale et vengeresse de chacun des membres de la Couronne et de leurs partisans. Et cela, quelqu’en soit le moyen...
✧ Guilde : Chef de la ligue de l'aube.

[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Empty

La torture interroge, et la douleur répond.
|| Orion Mesven & Thylone Enroris ||
Mon attention s'était focalisée sur l'homme et ce, durant des semaines entières. Sans qu'il ne l'eut soupçonné, une ombre s'était ajoutée à celle qu'il possédait déjà et dans son sillage, je gardais un œil cuisant sur ses larges épaules. Une patience que j'avais mise à profit pour étudier chacun de ses trajets, chacune de ses occupations. Ses habitudes, son comportement, son entourage. Une chasse à succès n'était pas seulement faite d'un coup efficace, porté en plein cœur de la proie. Non, il n'y avait pas que ça. Traquer était mon plaisir, mon jeu, et la partie perdait de son attrait et de sa saveur si le gibier n'était pas considéré à sa juste valeur. Et celui que l'on surnommait Le Faucon venait effectivement, de prendre une valeur inestimable pour moi....Après une dernière secousse, j'agitais la musette qui renfermait son animal éponyme et tirais sur la corde d'un coup sec.

Cette affaire n'était celle de personne d'autre. Et ceux qui s'évertuaient à rester à mes côtés savaient que, quand bien même, partager n'était pas dans ma nature. Ma condition faisait de moi une experte en volatile déchu et Le Faucon me rejoindrait bientôt. C'était une certitude.

De longues heures s'étaient écoulées depuis que garde royal était tombé en piqué jusqu'entre mes serres. Je l'avais laissé là, les yeux obscurcis par un linge et résolument attaché au siège apporté pour l'occasion. Car c'était-là une bien belle fête, que je m'apprêtais à orchestrer mais pour l'heure, j'avais laissé mon invité de marque se préparer. Perdu dans les profondeurs des tunnels de mine, là où personne ne songerait à écourter nos réjouissances. Le quartier général m'était ces temps-ci, devenu trop précieux pour que je prenne le risque d'y amener l'ennemi et c'est dans les méandres rocheux que j'avais jeté mon dévolu. Mon dévolu, ainsi que le corps momentanément tétanisé de ma proie.

Le temps était venu maintenant, de lui rendre visite.
Appuyée contre la paroi rocailleuse, je l'observais, la tête légèrement penchée sur le côté. Pauvre silhouette prostrée dans mes filets. Je pris le temps nécessaire pour le contempler, allant de son visage digne à sa carrure massive. Au-dehors, il imposait le respect mais ici, les règles du jeu allaient changer et il aura tout intérêt à s'y plier. Car il me restait de la place et cela faisait longtemps que je n'avais pas ajouté de numéro à ma liste.
Je me décollais de la roche, laissant la besace inerte derrière moi. Sans soucis de discrétion, je m'approchais, les talons de mes bottes claquant sur la pierre. Je fis le tour de mon prisonnier de ma démarche lente et fière. Bien qu'il ne puisse me voir, je distinguais les très légers tressaillements de son cou qui indiquaient qu'il suivait mes déplacements, par l’instinct. J'eus un sourire mielleux, pour le moment invisible par lui et lançais d'une voix doucereuse : ❝Bienvenue à toi, Orion Mesven. Le Faucon.❞ Je passais derrière lui et posais un bras, nonchalant, sur le haut du dossier où il était maintenu assis de force. ❝Moi qui craignais que tu ne me fausses compagnie, je suis flattée de constater qu'il n'en est rien et que tu étais finalement disposé à m'attendre.❞ fis-je, faussement honorée. Je laissais alors le bout de mes doigts sillonner les contours de son épaule, avec délicatesse et non sans un certain amusement avant de la lui tapoter gentiment, comme à un chien qu'on gratifirait pour bonne conduite : ❝C'est bien, ta patience te sera de nouveau nécessaire ce soir.❞ Une mèche de mes cheveux aux effluves de sauge dégringola pendant que je me penchais à son oreille pour lui murmurer : ❝Parce que toi et moi, avons beaucoup de choses à nous dire...❞

Je me dégageais alors pour faire quelques pas en direction de mes deux lames que j'avais pris soin d'apporter et qui étaient minutieusement posées à plat sur le granit. Un jeu n'est pertinent que s'il est régit par un cadre et disons quelques... contraintes. Et le gagnant est toujours celui qui parvient à composer avec ces deux facteurs. A la dérobée, je regardais son visage toujours bandé, pendant que je préparais mes prochains tours en silence. Je soupirais d'aise car je ne pouvais pas perdre : Aujourd'hui, la partie se déroulerait sur mon propre plateau de jeu.  




Dernière édition par Thylone Enroris le 07/08/19, 11:52 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Orion Mesven
Orion Mesven

- our stories are not yet legends -
Age : 23
✧ Inscription : 21/06/2019
✧ Orbes : 242
✧ Opales : 490
✧ Faceclaim : Kit Harington
✧ Crédits : olympia
[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven 220a13d93157c8f1708904c8262dc97c
✧ Peuple : Humain
✧ Profession : Compétences en forgeron, ancien soldat et actuellement garde rapproché de la famille royale
✧ Idéologie : Pro-couronne, la seule manière de maintenir la paix.
✧ Guilde : Il a rejoint récemment l'Oeil d'Opale dans la garde rapprochée de la famille royale.

[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Empty


( et la douleur répond )

Il n'y eut autre que les ténèbres qui accueillirent Orion lorsqu'il se réveilla. Il redressa la tête, balaya l'endroit de son regard aveugle. Il ne savait pas où il était et cette incertitude le fit déglutir avec peine. Sa pomme d'Adam glissa lentement dans sa gorge tandis qu'il voulut essayer de se défaire du bandeau qui l'empêchait d'user de sa vue. C'est là qu'il constata ses poignets liés dans son dos. En mouvant sa nuque, il détendit ses muscles endoloris d'avoir été trop longtemps dans une position désagréable. Orion chercha à tirer sur ses liens mais rien n'y fit. Ses chevilles étaient également serrées contre les pieds du siège auquel il demeurait prisonnier. Si ce n'était la tête, il lui était impossible de procéder au moindre mouvement.

Un désagréable pressentiment le fit tressaillir. Les muscles de sa mâchoire se crispèrent tandis qu'il serrait les dents. Bon sang, où était-il ? Privé de l'un de ses sens vital, il se mit à utiliser les autres à sa disposition. Sa peau témoignait d'une fraîcheur et d'une humidité certaine, tandis que son odorat lui indiquait une odeur de renfermé. Il tendit l'oreille, espéra découvrir un son, un bruit. Seul le silence lui répondit. Pour quelle raison était-il retenu prisonnier ? Un ennemi de la couronne voulait lui faire la peau ? Il chercha à retrouver ses derniers souvenirs avant de s'être évanoui, mais sa mémoire restait encore floue. Il ne parvenait pas à recoller les morceaux des récents évènements. Il était complètement déboussolé, émergeant d'un sommeil loin d'être naturel, dans un lieu qu'il ne connaissait pas pour une raison qu'il ignorait.
Pour le moment.

Tout à coup, des pas remontèrent à ses oreilles. La personne était proche. Elle l'observait, c'était certain. Depuis combien de temps ? Il était incapable de le dire. Le garde royal demeura immobile sur sa chaise de fortune, se concentrant sur les talonnettes battant le rythme lent et léger d'un silhouette fine, qui devait sûrement être une femme.
Il eut raison de croire son instinct, puisqu'une voix mielleuse et féminine l'accueillit en ce lieu sombre. Le fait d'entendre son nom le fit se tendre. Son surnom d'autant plus. Derrière son bandeau, Orion écoutait attentivement les mots non pas dénués de sens de cette femme qui, il le comprit dès les premiers instants, se révélerait être son bourreau. Le contact de ses doigts sur son épaule lui parut désagréable, jusqu'à ce qu'une de ses mèches de cheveux caresse sa peau. Un frisson remonta le long de son échine.

Visiblement, Orion avait beaucoup à lui dire. C'était vrai, il connaissait beaucoup de choses, notamment sur la famille royale. En tant que membre de l'Oeil d'Opale et garde royal, il se devait d'être au courant d'un certain nombre d'informations. Cela faisait donc de lui un atout précieux pour une rebelle.
Gardant la tête vissée bien droite sur sa nuque, son regard, même bandé, regardait droit devant lui. Il se dressa sur sa chaise inconfortable, ses épaules carrées dessinant une silhouette forte. Ou du moins, c'était ce qu'il cherchait à faire paraître. Il ne voulait par paraître défaitiste ou apeuré. Il ne savait pas ce qui était sur loin de lui arriver après tout.
-Je ne suis pas certain que me ligoter fait réellement de moi quelqu'un de disposé à t'attendre, répondit-il d'une voix enrouée par son sommeil forcé. Qu'est-ce que tu me veux ?



( Pando )
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Thylone Enroris
Thylone Enroris

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 26/06/2019
✧ Orbes : 353
✧ Opales : 1130
✧ Faceclaim : Angelina Jolie
✧ Crédits : Hakinou (ava) + anesidora (signa) + tumblr (gifs)
[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Tumblr_nixvvpbimH1rasg4eo8_250
✧ Peuple : Harpie
✧ Profession : Ex Maîtresse d'armes des Greyhands. Maintenant à la tête de la Lique de l'Aube, dont les missions l’accaparent chaque jour davantage.
✧ Idéologie : (anti-couronne) Blessée au plus profond d'elle-même et mutilée à jamais, elle aspire à une extinction totale et vengeresse de chacun des membres de la Couronne et de leurs partisans. Et cela, quelqu’en soit le moyen...
✧ Guilde : Chef de la ligue de l'aube.

[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Empty

La torture interroge, et la douleur répond.
|| Orion Mesven & Thylone Enroris ||
Je coulais un regard vers le prisonnier en caressant le tranchant de ma lame du bout du doigt. Son dos était désormais bien droit et c'était la tête haute qu'il s'apprêtait à me faire face. Comme le bon petit soldat qu'il était. J'esquissais un sourire : j'aimais ça. Tout dans son attitude trahissait son envie de me tenir tête, ce qui rendrait certainement notre échange plus échauffé, plus...passionné. Il voulait impressionner, il voulait intimider par sa carrure imposante et solide. C'était un réflexe typiquement Humain, que j'avais souvent observé chez les jeunes apprentis Greyhands dont j'avais la charge : rouler des épaules et bomber le torse pour tenter d'inquiéter son adversaire. Je secouais légèrement le tête. Quand comprendraient-ils tous que l'ennemi le mieux bâti n'était pas forcément le plus dangereux ? D'ailleurs, il suffisait de prendre cette scène en exemple pour s'en rendre compte. Celle-ci, et toutes celles qui suivraient, assurément.

Enfin, il parla. D'une voix rauque faute d'avoir servie, mais ce qui n'entamait en aucune façon la provocation que je sentais au-travers de ses mots. Sans me départir de cette tonalité suave, je le coupais presque : ❝Allons, allons. Est-ce là toute la ressource que notre jeune Reine puisse espérer avoir à ses côtés ? Quel réconfort ce doit être pour elle de savoir que l'un de ses plus éminent protecteur ne peut envisager de se défaire d'un vulgaire cordage...❞ Je plissais les yeux pour observer sa réaction face à cette raillerie non-dissimulée. Avait-il un peu de cette fierté qui était propre à tous ces chevaliers en manteau ? Était-il aussi suffisant et supérieur que celui qu'il côtoyait chaque jour, et à qui je devais cette vie de recluse ? Je serrais les dents à l'évocation de son souvenir.

Mon instrument était prêt, avec toute la méthode et la minutie dont j'étais capable. Je quittais cet établi de fortune pour m'approcher de nouveau vers le Faucon. Conservant cette démarche altière, je laissais alors ma lame traîner derrière moi, le bruit de sa pointe raclant contre la pierre dure dans un grincement annonciateur et sans doute, passablement dérangeant. Une ligne aux courbes régulières trahissait mes pas sereins, dessinant un sillon dans la poussière accumulée au sol depuis des années.
J'avais repris ce petit air satisfait, maintenant que je me tenais de nouveau face à lui car rien ne me faisait plus plaisir que de le voir ainsi captif et soumis à mon bon vouloir. ❝C'est très tentant, j'en conviens. Mais ici, c'est moi qui pose les questions et je te saurais gré de ne plus t'octroyer ce droit à l'avenir.❞ Je le contournais une nouvelle fois, l'épée reprenant sa litanie contre la roche puis à son oreille, j'ajoutais : ❝Dans ton intérêt.❞

Alors, je m'assis sur le bord de l'un des accoudoirs, mettant un point d'honneur à ce qu'il se sente continuellement menacé par ma proximité. Mes coudes reposaient sur la garde de mon épée, permettant son équilibre à quelques centimètres devant moi. J'inspirais profondément, appréciant ce moment pour lequel j'avais travaillé des semaines durant et sentant la délicate saveur des renseignements qui me seraient donnés. ❝Bien, assez bavardé. Commençons.❞ Je pris un instant de silence pour m'assurer que je ne manquerai pas de tact vis à vis de mon invité : ❝N'y vois pas un quelconque mépris ou une négligence personnelle, mais ce n'est pas pour faire connaissance que je t'ai fait venir. Non pas que tu me sois à ce point égal, mais je ne suis pas de nature à me laisser disperser.❞ Mon ton se fit alors plus austère lorsque je formulais ma requête principale et impérieuse : ❝Ton ami, Tel'Rómen : parle-moi de lui.❞




Dernière édition par Thylone Enroris le 17/08/19, 11:51 am, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Orion Mesven
Orion Mesven

- our stories are not yet legends -
Age : 23
✧ Inscription : 21/06/2019
✧ Orbes : 242
✧ Opales : 490
✧ Faceclaim : Kit Harington
✧ Crédits : olympia
[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven 220a13d93157c8f1708904c8262dc97c
✧ Peuple : Humain
✧ Profession : Compétences en forgeron, ancien soldat et actuellement garde rapproché de la famille royale
✧ Idéologie : Pro-couronne, la seule manière de maintenir la paix.
✧ Guilde : Il a rejoint récemment l'Oeil d'Opale dans la garde rapprochée de la famille royale.

[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Empty


( et la douleur répond )

Il ne la voyait pas, pourtant, même quand elle ne parlait pas, il imaginait ce sourire malsain dessiné sur les lèvres de la femme à la voix mielleuse. Il imaginait son regard perçant, amusé, face à la proie facile qu'il était. Elle avait beau provoquer Orion en le charriant sur son incapacité à se défaire de ses liens, il savait que ça n'était pas possible. Un bref coup de poignet lorsqu'il s'était éveillé témoignait de noeuds bien serrés et indéfaisables. De ce fait, il ne répondit rien à l'affront de sa geôlière. Il préférait ne pas lui donner trop de satisfaction, bien qu'elle devait déjà en déborder d'avoir un homme si important sous son joug.

Après un long silence, des pas, à nouveau. Mais pas seulement. Un son lui parvint qu'il aurait pu reconnaître entre mille: celui d'une lame tranchante raclant le sol. Ce crissement désagréable annonçait son malheureux destin. Orion n'était pas certain de sortir de cette cave sombre et humide en un seul morceau, voire même vivant.  Cependant, il contint toute réaction. Il demeura droit sur sa chaise, immobile. Même lorsqu'elle vint souffler à son oreille des mots qui lui parvinrent comme une menace. Plus de question. Ca n'était pas certain qu'il obéisse. La femme prit place sur l'un des accoudoirs de la chaise. Le garde sentait la chaleur qu'elle diffusait contre sa peau fraîche. Bien qu'il était vêtu, il devait être dans ce lieu suintant et glacial depuis bien des heures, ce qui avait considérablement baissé la température de son corps. Ce fut l'unique point positif de la présence rapprochée de cette femme dont il ne savait rien d'autre que sa voix modulée, presque chantante à ses oreilles, alors qu'elle ne proférait que des menaces.

Orion, de part sa proximité avec cette femme sans nom et sans visage, percevait chacun de ses mouvements, même minime. Son soupire, sonore puisqu'assez fort, buta contre l'une de ses jambes qui venait de retrouver un peu de chaleur grâce à sa présence rapprochée. Cette femme, si brûlante semblait-elle physiquement, était glaciale de l'intérieur. Elle était comparable aux rudes hivers de l'Ouest dont Orion était originaire.
Lorsqu'elle en vint aux faits, le soldat s'était préparé à chacune des questions qu'elle pouvait poser quant à la couronne. Pourtant, il n'en était rien. Ca n'était pas les Valyrin qui l'intéressait - ou en tout cas pas en premier lieu - mais bien son frère d'arme Tel'Rómen. Orion peina à cacher sa surprise, ses sourcils sombres froncèrent, plissant quelques traits de son front, et son regard aveuglé se tourna vers la femme à ses côtés.
-Tel'Rómen ? répéta-t'il, posant ainsi involontairement une nouvelle question, ce qui le fit rire intérieurement.
Il ne le connaissait pas. Ou presque. Certes, les deux hommes partagent les mêmes convictions, sont dévoués à la couronne, mais ils n'ont pas réellement eu le temps de sympathiser. Ce qu'Orion en avait découvert de lui avait suffi à lui faire comprendre qu'ils n'avaient pas des caractères compatibles. L'un trop fier, l'autre trop humble. Ils avaient bien échangé quelques discussions au détour d'un couloir, mais pas assez pour en savoir beaucoup sur cet homme.
Et puis de toute manière, même s'il connaissait toute sa vie, il le nierait.
-Je n'ai rien à dire sur lui.
L'ancien forgeron détourna son regard aveugle de la femme, se repositionnant à nouveau bien droit, fixant probablement l'un des quatre murs de la pièce. Il haussa même les épaules.
-Mauvaise pioche, lâcha-t'il avec nonchalance.



( Pando )


mdr:
 
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Thylone Enroris
Thylone Enroris

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 26/06/2019
✧ Orbes : 353
✧ Opales : 1130
✧ Faceclaim : Angelina Jolie
✧ Crédits : Hakinou (ava) + anesidora (signa) + tumblr (gifs)
[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Tumblr_nixvvpbimH1rasg4eo8_250
✧ Peuple : Harpie
✧ Profession : Ex Maîtresse d'armes des Greyhands. Maintenant à la tête de la Lique de l'Aube, dont les missions l’accaparent chaque jour davantage.
✧ Idéologie : (anti-couronne) Blessée au plus profond d'elle-même et mutilée à jamais, elle aspire à une extinction totale et vengeresse de chacun des membres de la Couronne et de leurs partisans. Et cela, quelqu’en soit le moyen...
✧ Guilde : Chef de la ligue de l'aube.

[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Empty

La torture interroge, et la douleur répond.
|| Orion Mesven & Thylone Enroris ||
La proximité dont je jouissais avec le prisonnier me permettait de l'observer sous ses moindres détails. Ce qui n'était pas si déplaisant, il fallait en convenir : La tâche me serait aussi utile qu'agréable. Sa respiration était calme et régulière, je le voyais sous le tissus de sa chemise. Mais pour combien de temps encore ? Où donc se situeraient les limites de la quiétude du soldat ? Finalement, j'entamais les festivités. Inutile de faire durer l'attente plus que de raison, au risque d'ennuyer mon invité. S'il y avait bien un sentiment désagréable, c'était l'ennui. Je détestais ça. Entre autres choses, d'ailleurs.
Ma requête était pour le moins singulière, j'en étais consciente. Pour un membre actif de l’Œil, il aurait sans nul doute été plus naturel de l'interroger sur la couronne. L'attitude de Mesven ne me dupa pas : je lus la surprise aux plis sur son front et au large bandeau qui trahissait et cachait son regard stupéfait. J'eus un sourire. Tel'Rómen oui, tu m'as bien entendu. Il y eut un flottement et il détourna son visage, fixant devant lui en toute cécité. Là, le premier refus tomba. Et mon sourire grilla pendant qu'il levait même les épaules avec nonchalance.
Ce fut à mon tour de froncer les sourcils : mauvaise pioche ? Tu ne crois pas si bien dire. Avec le bruit caractéristique des dents qui s'entrechoquent les unes contre les autres, le Faucon tourna la tête malgré lui. La gifle immédiate et sans retenue que je venais de lui asséner avec le dos de la main avait été vive, et laissait maintenant une rougeur conséquente sur sa pommette. ❝Ne me défie pas.❞ commentais-je pour simple explication en étendant la main meurtrière devant moi pour vérifier qu'aucun ongle n'avait été éraflé.

❝Evidemment, je m'étais attendue à ce qu'il te faille plus de temps pour devenir bavard avec moi. Mais rassures-toi, j'ai tout prévu. Tu ne sais peut-être pas défaire tes liens mais, tu arrives encore à tenir ta langue. On dirait que tu es au moins bon à quelque chose, je n'ai pas ferré le plus mauvais de la classe.❞ En réalité, mon choix avait bien-sûr été plus qu'étudié, je ne m'étais pas contentée de jeter mon dévolu sur le plus vilain et le moins réactif. Mesven était son compagnon d'armes, Tel'Rómen et lui avaient même partagé quelques missions en binôme. Rien n'était dû au hasard. Pas avec moi. Le soixante-treizième de ma liste était trop important pour ça.

❝Vois-tu, les choses sont simples : plus tu te montreras coopératif et plus notre tête-à-tête te sera agréable. Plus tu t'obstineras...❞ je caressais brièvement l'endroit de sa joue qui était encore légèrement sensible ❝Et plus j'en serai contrariée.❞

Je quittais ma position assise pour me planter juste devant lui, lame le long du corps. ❝Nous allons refaire un essai : Qu'as-tu à me dire à propos de Tel'Rómen ?❞ Je levais alors prestement mon arme et vint nicher la pointe à quelques centimètres de l'entrejambes du soldat, faisant sauter les fibres de bois provenant du siège sur lequel il était maintenu immobile. Il sursauta. ❝Je t'écoute.❞



HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Orion Mesven
Orion Mesven

- our stories are not yet legends -
Age : 23
✧ Inscription : 21/06/2019
✧ Orbes : 242
✧ Opales : 490
✧ Faceclaim : Kit Harington
✧ Crédits : olympia
[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven 220a13d93157c8f1708904c8262dc97c
✧ Peuple : Humain
✧ Profession : Compétences en forgeron, ancien soldat et actuellement garde rapproché de la famille royale
✧ Idéologie : Pro-couronne, la seule manière de maintenir la paix.
✧ Guilde : Il a rejoint récemment l'Oeil d'Opale dans la garde rapprochée de la famille royale.

[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Empty


( et la douleur répond )

La tortionnaire ne perdit pas son temps. Visiblement, Orion n'aura pas droit à une grande marche de manoeuvre dans ses paroles ou dans ses gestes. Si cette réponse, pourtant brève et expéditive quoiqu'un peu nonchalante, la faisait déjà réagir ainsi, le garde n'était pas au bout de ses peines... La claque partit vivement, claquant sur la joue d'Orion comme aurait éclaté un coup de tonnerre. La tête partit sur le côté et les dents s'entrechoquèrent. Le prisonnier laissa échapper un grognement rauque à cause de cette douleur inattendue. Il remua sa mâchoire pour s'assurer qu'elle était toujours en place. Elle avait tenu pour ce coup, mais combien de temps tiendrait-elle avant de lâcher pour de bon ?
La femme gronda qu'elle n'avait pas à le défier, en même temps qu'un goût de fer se répandait dans la bouche d'Orion. Pour ponctuer sa phrase, il cracha sur le côté un crachat de salive et de sang. Mais le liquide chaud continuait à couler entre ses dents, sous sa langue, l'obligeant à subir ce goût désagréable. Lorsqu'elle se mit à bavarder sur le fait que le soldat tenait bien sa langue, ce dernier redressa la tête, avalant difficilement le mélange de liquide dans sa bouche. Sa pomme d'Adam glissa lentement, bien visible sur sa gorge. Orion commençait à contracter ses muscles. Il se sentait accablé par cette position d'infériorité. Il ne pourrait pas s'en sortir seul, cette femme viendrait à bout du soldat et serait capable de le laisser croupir dans cette cave. Elle n'avait aucune pitié. Ca se sentait dans sa voix, dans ses gestes.
Elle expliqua comment Orion devait se comporter pour qu'il s'en sorte sans plus d'égratignure. En parlant, les doigts fins de la femme caressèrent sa joue sensible et rougie par le coup. Puis elle rompit le contact, recula d'un bas. Les secondes suivantes s'enchaînèrent rapidement: elle dégaina l'une de ses lames et la planta dans le bois du siège auquel Orion était attaché, au niveau de son entrejambe, faisant voler au passage quelques échardes de bois. Il ne put retenir un sursaut de surprise, il se redressa su sa chaise, éloignant le plus possible la lame de l'endroit si sensible. Elle reposa la question.
Le silence s'installa.
Orion était en bien mauvaise posture. Il le savait et il se laissa quelques souffles le temps d'une réflexion. C'était là le seul moyen pour lui de contrôler le temps qui passait. Son torse se bombait puis se relâchait au fil de ses respirations. Sa joue endolorie faisait chauffer son visage entier et du sang continuait de se déverser dans sa bouche. Il hésitait, il réfléchissait, à la meilleure solution à adopter. Personne ne viendrait le chercher ici. Il devrait répondre à ses questions sans en dire trop et sans se faire tuer. Orion ne pouvait pas compter sur l'aide de ses confrères. Car déjà, combien de temps leur faudra-t'il avant de se rendre compte de sa disparition ? Déjà, depuis quand était-il enfermé dans ce lieu sinistre ? Quelques heures ? Une journée ? Deux ? Ici, le temps semblait s'être arrêté...
-Ismaël Tel'Rómen, souffla-t'il entre ses dents tâchées d'hémoglobine.
Ils avaient bien partagé quelques missions ensemble. Dans l'armée, en tant que garde ou même dans l'Oeil. Mais que pouvait bien lui vouloir cette folle ? Qui était-elle pour vouloir à ce point des informations sur lui, et non sur la couronne ? Orion n'était-il pas le pion parfait pour le révélation de secrets sur la famille royale ? Où voulait-elle en venir ? Les questions fusaient et s'entrechoquaient dans son esprit sans jamais trouver de réponse.
-J'ai réalisé quelques missions à ses côtés. C'est un homme dévoué et courageux. Il ne manque pas d'audace.
Des souvenirs lui revinrent en évoquants son frère d'arme. Un filet de sang commença à couler de sa bouche lorsqu'il émit un sourire en écho à ses pensées. Ismaël était un homme ambitieux, beau-parleur et fier. S'il faisait un bon garde royal, Orion ne le voudrait pas en tant qu'ennemi.
-Autre chose ? demanda le prisonnier.
Orion était perdu. Il ne voyait pas où sa tortionnaire voulait en venir. Il ne comprenait pas le but de cette entrevue forcée. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien vouloir à Tel'Romen ?




( Pando )
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Thylone Enroris
Thylone Enroris

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 26/06/2019
✧ Orbes : 353
✧ Opales : 1130
✧ Faceclaim : Angelina Jolie
✧ Crédits : Hakinou (ava) + anesidora (signa) + tumblr (gifs)
[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Tumblr_nixvvpbimH1rasg4eo8_250
✧ Peuple : Harpie
✧ Profession : Ex Maîtresse d'armes des Greyhands. Maintenant à la tête de la Lique de l'Aube, dont les missions l’accaparent chaque jour davantage.
✧ Idéologie : (anti-couronne) Blessée au plus profond d'elle-même et mutilée à jamais, elle aspire à une extinction totale et vengeresse de chacun des membres de la Couronne et de leurs partisans. Et cela, quelqu’en soit le moyen...
✧ Guilde : Chef de la ligue de l'aube.

[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Empty

La torture interroge, et la douleur répond.
|| Orion Mesven & Thylone Enroris ||
Le coup porté n'avait été qu'une réponse irritée contre les paroles nonchalantes qu'il avait cru bon de m’adresser. Une réaction nerveuse et spontanée qui pourtant, ne visait qu'à le rappeler à l'ordre. Quelle ne fut pas ma surprise de le voir cracher écarlate à côté mes bottes. De l'insolence au premier degré, à n'en pas douter. C'est en tout cas, ce que j'y voyais. Certains auraient appelé ça courage mais au vu de la situation et de sa position actuelle qui était tout sauf avantageuse, seul le mot bêtise me venait à l'esprit. De nouveau, je regardais ma main, stupéfaite que des phalanges si délicates aient pu infliger autant de martyre. Peut-être m'étais-je bonifiée avec les années ou alors, était-il simplement de faible constitution. En tout les cas, je ne relevais pas cette bravade car ce soir j'aurai sans aucun doute, tout le loisir de lui apprendre le respect et les bonnes manières. Il était encore trop précieux pour que je m'en sépare si prestement, comme je l'aurais fait avec tous les autres.

Si la gifle l'avait surpris, ce n'était rien à côté du second coup que je portais, plus sournois. Pour la première fois, Mesven sembla s'animer ce qui pour moi était un très bon signe, qui m'encourageait à poursuivre sur cette idée. Moi qui avais vanté sa respiration calme et sereine, voilà qu'elle n'était plus qu'un lointain souvenir car je voyais ses côtes se soulever maintenant avec force, trahissant une crainte informulée. J'eus un large sourire, car j'avais visé juste. Ah, les hommes étaient tous les mêmes lorsqu'il s'agissait de leur masculinité... Il semblait réfléchir et je lui octroyais quelques secondes à la tâche car je savais en mon fort intérieur, qu'il était en train de peser le pour et le contre. Etant quelqu'un de très serviable, je l'aidais à réfléchir et retira l'épée du meuble pour désormais poser la pointe délicatement sur sa cuisse droite. J'appuyais légèrement pendant qu'il expiait enfin quelques mots qui sonnèrent de façon si insuffisante à mon oreille. Tel'Rómen, dévoué ? C'était somme toute l'individu qui correspondait le moins à ce qualificatif élogieux. Ou peut-être l'était-il mais uniquement envers lui-même car je me souvenais encore très précisément de son dévouement cette nuit-là, dans les geôles de Fell'Ghost. Ce souvenir me fit serrer les dents et je lui décochais sèchement : ❝Pour quelqu'un qui l'a côtoyé, tu n'as pas retenu grand-chose, je ne te cache pas ma déception.❞ Je commençais alors à remonter la pointe de fer le long de son fémoral en direction de ce qu'il avait tenu à maintenir hors de ma porté. Lentement, en une suite de courbes graciles, mais avec une douceur qui au moindre faux-pas, se muerait en une caresse bien moins agréable. ❝Comme tu n'as pas non plus retenu qu'ici, tes questions n'étaient pas les bienvenues. Peut-être que c'est difficile pour toi. Ou peut-être manques-tu tout simplement de motivation.❞ J'avais accentué le dernier mot en fichant quelques centimètres de l'arme dans ses adducteurs, sentant le fer entrer timidement dans ses chairs malléables.

❝Je ne suis pas là pour t'entendre l'encenser. Je pourrais te raconter sur Ismaël Tel'Rómen des choses qui te rongeraient les sangs...❞ Je libérais mon bien de sa cuisse, et frottais le sang sur le tissu de son genou avant de reprendre ma légère et fluette danse du sabre au-dessous de sa ceinture. ❝Je te suggère donc de faire un peu plus d'efforts, si tu ne veux pas endurer une autre mauvaise surprise.❞ fis-je en me rapprochant dangereusement de l'endroit dépourvu d'échardes.
Il était étrange d'entendre de tels compliments sur mon ancien apprenti. Lui qui avait su si habilement retourner sa veste et son arme contre moi, qui lui avais pourtant tout appris. Peut-être ne tarderait-il pas à réitérer pour sauver sa mise. Ou alors avait-il toujours prémédité cette trahison à mon égard auquel cas, il était d'une patience remarquable. Je butais alors ma botte contre sa jambe pour la lui faire écarter davantage et continuer mon trajet inexorable.
❝Qui fréquente-t-il ? Quelles sont les missions qui lui sont confiées ? Et quelle est sa fonction véritable au sein de votre caste ?❞ Je retrouvais mon ton moqueur, mais il n'était pas à prendre avec soulagement. ❝Tu vois, il y a finalement tellement de choses à confesser, quand on veut bien s'en donner la peine.❞



Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Orion Mesven
Orion Mesven

- our stories are not yet legends -
Age : 23
✧ Inscription : 21/06/2019
✧ Orbes : 242
✧ Opales : 490
✧ Faceclaim : Kit Harington
✧ Crédits : olympia
[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven 220a13d93157c8f1708904c8262dc97c
✧ Peuple : Humain
✧ Profession : Compétences en forgeron, ancien soldat et actuellement garde rapproché de la famille royale
✧ Idéologie : Pro-couronne, la seule manière de maintenir la paix.
✧ Guilde : Il a rejoint récemment l'Oeil d'Opale dans la garde rapprochée de la famille royale.

[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Empty


( et la douleur répond )

Orion n'avait qu'une envie: c'était d'être ailleurs. Comme tout être normalement constitué, il n'était pas du tout à l'aise dans cet endroit. Sans compter qu'il ne voyait toujours rien, il ne pouvait se fier qu'à son ouïe... Il entendait les pas de sa détentrice, longs et légers, résonner contre les murs humides, sinistres. Il entendait cette lame, tranchante, frôler ses vêtements, le sol, dans un crissement désagréable. Il entendait sa voix mielleuse et pourtant si fière d'avoir entre ses mains l'un des meilleurs atouts de la garde royale. Il allait jusqu'à entendre le souffle de sa tortionnaire, comparable à un vent glacial qui le figeait sur place. Le fauconnier tentait de garder bonne figure, le dos droit plaqué contre le dossier et la tête haute. Mais il ne tiendrait pas une éternité dans cet état. Pas alors qu'il était en position de faiblesse, cette folle pouvant l'achever d'un coup d'épée bien placé, ou pire encore, en le laissant se vider de son sang, crevant dans le caniveau.

Au-delà de son ouïe, concentrée sur les mots de la femme, il sentait un morceau de métal froid remonter le long de son aine. Il se crispa, sa mâchoire se serra. Un souffle comprimé s'échappa de ses dents serrées lorsque la pointe froide s'enfonça dans sa peau cherchant désespérément à se réchauffer. Lorsqu'elle retira la lame, il sentit une chaleur irréelle se répandre dans sa cuisse et une coulée de liquide épais glisser le long de sa jambe.
La femme essuya son épée tâchée sur le genou d'Orion. Non seulement elle était sadique, mais en plus elle était maniérée. Le détenu avait vraiment envie de découvrir le visage de son assaillante, qu'il imaginait comme enchanteur, comme le dictait sa voix doucereuse, mais dissimulant des traits vicieux trahies par ses actes cruels. Et il savait qu'il n'était pas au bout de ses peines. Cette femme serait prête à tout afin d'obtenir les informations qu'elle convoitait.

D'ailleurs, elle lui souffla plusieurs pistes d'informations susceptibles de l'intéresser. En effet, Orion aurait très bien pu confesser quant au plat favori d'Ismaël ou de l'âge de sa mère. Bien sûr qu'il savait que ça n'était pas ce que recherchait cette femme, mais ainsi, il comprenait ce qu'elle voulait. Elle voulait le pister, le retrouver... Pour lui attribuer le même sort. Voire sûrement pire, cela dépendait de ce que lui avait infligé Tel'Romen pour qu'elle le recherche.
-Ismaël est un garde de la famille royale. Ce n'est un secret pour personne. Avait-elle connaissance de leur participation au sein de l'Oeil d'Opale ? Le soupçonnait-elle ? Dans la tête d'Orion, c'était décidé. Tant qu'elle ne l'évoquerait pas, il n'en dirait rien non plus. Auquel cas, s'il revenait de cette cave vivant, il se ferait de toute manière étriper. De toute manière, le soldat était bien trop fidèle pour trahir des informations si importantes. Pour l'instant, il se contentait d'offrir des renseignements qui n'en étaient pas vraiment, puisqu'ils n'étaient pas réellement des secrets. Il espérait simplement qu'elle ne les connaissent pas déjà. Si ça n'était pas le cas, il gagnerait du temps sur cette épée qui poursuivait son tracé bien trop proche de son entre-jambe.
-D'habitude, il est assigné aux missions au front. La discrétion, ça n'est pas vraiment son fort.
Pourtant, plus les secondes s'écoulaient et plus Orion se demandait si gagner du temps était réellement nécessaire... Qui serait assez fou pour venir le trouver au fond de cette cave humide ? Cette femme avait sûrement bien choisi son endroit et l'avait bien trop caché pour qu'on le retrouve.
-Tu ferais mieux de demander à l'intéressé, il te répondrait avec plus d'exactitudes encore, commenta Orion de sa voix délibérée.




( Pando )


RECAPITULATIF DES OPALES:
 
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Thylone Enroris
Thylone Enroris

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 26/06/2019
✧ Orbes : 353
✧ Opales : 1130
✧ Faceclaim : Angelina Jolie
✧ Crédits : Hakinou (ava) + anesidora (signa) + tumblr (gifs)
[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Tumblr_nixvvpbimH1rasg4eo8_250
✧ Peuple : Harpie
✧ Profession : Ex Maîtresse d'armes des Greyhands. Maintenant à la tête de la Lique de l'Aube, dont les missions l’accaparent chaque jour davantage.
✧ Idéologie : (anti-couronne) Blessée au plus profond d'elle-même et mutilée à jamais, elle aspire à une extinction totale et vengeresse de chacun des membres de la Couronne et de leurs partisans. Et cela, quelqu’en soit le moyen...
✧ Guilde : Chef de la ligue de l'aube.

[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Empty

La torture interroge, et la douleur répond.
|| Orion Mesven & Thylone Enroris ||
Le Faucon n'était pas loquace ou du moins, pas assez à mon goût. Et il valait pourtant mieux que ça le soit, à mon goût. C'est pourquoi, je lui avais insufflé quelques pistes d'études qui seraient susceptibles de me satisfaire en plus de la menace que je faisais peser de la pointe de mon épée. Un combo qui je l’espérais, suffirait à lui délier la langue.  Il s'était raidi sur son siège, autant que faire se peut. Car s'il était en bien mauvaise posture, c'était effectivement dans tous les sens du terme. Lorsque la lame s'était enfoncée dans ses chairs, aucun son ne s'était échappé. Pas un seul gémissement, pas un. Juste la surprise qui s'était manifestée dans son souffle perturbé. La douleur semblait être une amie de longue date, le soldat savait y faire face et l'accepter sans difficulté. Le résultat d'un entraînement Royal rigoureux, ou d'une nature solide. Voire même les deux. Quoiqu'il en soit, je n'étais pas inquiète : les parois de cette crevasse de pierre finiront bien par résonner de ses supplications. Allais-je les entendre ? Peut-être. Ou peut-être pas. Cela dépendra de la qualité de notre entretien qui jusqu'ici, était tristement décevant. Bien-sûr, je m'étais attendue à rencontrer quelques résistances, la garde Royale se devait d'être inflexible et droite. Du moins, un temps soit peu. Et je dois bien avouer que tout ceci mettait du piquant dans notre rencontre : ainsi j'étais certaine que cet Orion Mesven ne m'oublierait jamais. Occuper ses pensées, sa mémoire, ses songes était une idée agréable à concevoir : et n'était-ce pas là tout ce dont une femme pouvait désirer ? Sans doute serait-ce mon souvenir qu'il haïrait mais qu'importe, il ne serait pas le premier ni le dernier à le faire.

Il fut plus prompt à me répondre cette fois, ayant sans doute compris que la patience n'était pas véritablement l'une de mes vertus. Des paroles qui m'arrachèrent un soupir d'exaspération. ❝Et effet. Aussi, crois-tu que cela constitue pour moi une information qui pourrait être appréciée ? Voire même jugée comme digne d'intérêt ?❞ L'arme s'arrêta, hostile. Persuasive. J'appuyais le fer avec un peu plus d'insistance. ❝Contrairement à toi Orion Mesven, j'ai tout mon temps. L'épée de Damoclès qui trône au-dessus de ma tête est beaucoup moins menaçante que celle-ci...❞ Et sans crier gare, la lame pénétra les tissus auréolant la nouvelle plaie d'une arabesque écarlate. Bien vite elle rejoignit la première qui s'échappait en filet et une fois encore, j'enlevais la souillure corrosive de mon épée.
Je le contemplais un instant, lui, le brave qui tentait vaillamment de me tenir tête et d'user de subterfuges pour ne pas me donner satisfaction. Avec ses sarcasmes, ses détours incessants.  

❝Oh non, c'est de toi que j'exige ces réponses. L'interrogatoire que je réserve à Tel'Rómen est tout autre et il n'est pas encore temps. Ce soir nous ne serons que tous les deux...autant dire que certains tueraient pour être à ta place.❞ J'affichais un rictus prononcé, bien qu'il ne pouvait le voir. En quête de gloire, de récompense, ou d'autres desseins moins avouables, les motivations ne manquaient effectivement pas lorsqu'il s'agissait d'un tête-à-tête avec moi. Involontairement, je serrais la main sur la garde, les jointures soudainement devenues blanches à l'évocation de cette rencontre à venir. Si j'aimais notre petite entrevue dans les mines, ce n'était rien comparé à toute la passion que je mettrai en oeuvre lorsque je retrouverai mon ancien et traître d'apprenti. Je rompis alors soudainement le silence, mon austérité retrouvée : ❝Tu as dit d'habitude. Ce qui signifie qu'il existe d'autres circonstances, d'autres missions occasionnelles qui ne sont pas menées de front et qui ne sont donc pas visibles. Parle, je veux savoir.❞ Ma curiosité était piquée au vif, car c'était-là le premier petit détail qui nécessitait que l'on s'attarde dessus. Sans avoir eu la volonté de me le divulguer, Mesven venait d'avoir mon attention grâce à lui. ❝Je te conseille de ne rien oublier.❞ fis-je en promenant ma lame sur son torse avec douceur pour jouer avec les lacets de sa chemise, presque par provocation.



Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Orion Mesven
Orion Mesven

- our stories are not yet legends -
Age : 23
✧ Inscription : 21/06/2019
✧ Orbes : 242
✧ Opales : 490
✧ Faceclaim : Kit Harington
✧ Crédits : olympia
[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven 220a13d93157c8f1708904c8262dc97c
✧ Peuple : Humain
✧ Profession : Compétences en forgeron, ancien soldat et actuellement garde rapproché de la famille royale
✧ Idéologie : Pro-couronne, la seule manière de maintenir la paix.
✧ Guilde : Il a rejoint récemment l'Oeil d'Opale dans la garde rapprochée de la famille royale.

[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Empty


( et la douleur répond )

Le souffle d'Orion se faisait de plus en plus irrégulier au fil des longues minutes qui passaient. Ici, le temps semblait s'être ralenti. Ralenti pour donner plus de plaisir à son bourreau, pour insuffler plus de douleur au soldat... S'il avait été entraîné à garder sa langue lorsqu'il était encore à l'armée, il n'avait jamais fait ses preuves sur le terrain. Tout n'était que théorie. Il fallait toujours en dire le moins possible, bien sûr, tout en répondant aux questions sans trop informé. Orion n'avait vraiment aucune idée de l'état dans lequel il sortirait de cette entrevue... Et autant il se réjouissait de retrouver la lumière du jour, autant il n'avait pas hâte de voir ce que sa tortionnaire pouvait lui infliger.

La lame qui parcourait les parcelles sensibles de ses cuisses ne cessait ses allées et venues, si bien que le garde était préparé à ce qu'elle s'arrête une nouvelle fois. Elle ne tarda pas en effet, la femme paraissant apprécier ponctuer ses phrases d'une nouvelle plaie. Sous la douleur de sentir les deux blessures se rejoignant, il laissa échapper un grognement, ce qu'il regretta aussitôt. Il ne voulait pas donner de plaisir à cette femme, elle ne le méritait pas. A vrai dire, elle ne méritait pas grand chose, si ce n'était la vengeance d'Orion. Cependant, il préférait ne pas trop y penser, car qui disait vengeance, disait sortir d'ici vivant.
-Ho donc t'es connue dans le milieu. Et dire que je ne sais même pas à qui j'ai à faire. Je ne pourrai même pas me vanter, maugréa-t'il lorsqu'elle osa prononcer le fait que certains tueraient pour être à sa place.
Il poussa un soupire tandis qu'il se trémoussait sur sa chaise. Ses cuisses meurtries frottant l'une contre l'autre, il se retint une grimace. Il n'en pouvait plus d'être assis, ses membres immobiles, uniquement sujet aux tortures de l'inconnue à la voix doucereuse. Ses poignets liés l'empêchaient de se mouvoir pour trouver une position plus confortable.
Pourtant, il retrouva un dos soudainement très droit lorsque la lame tranchante se mit à parcourir son torse recouvert d'une fine chemise. Orion n'avait pas chaud, pourtant des perles de sueur froide coulaient dans sa nuque. Tout son système nerveux était en alerte, d'autant plus à cause de sa vue bouchée.
Evidemment, la tortionnaire n'avait pas fini son interrogatoire. Elle continuait de pousser Orion dans ses retranchements, le forçant à avouer ce qu'il lui était interdit de dévoiler.
-Eh bien... Il se mit à réfléchir. Ses méninges tournaient à plein régime. Nous sommes des gardes royaux. Nos missions nous poussent souvent hors de notre zone de confort. Sans jamais perdre de vue notre objectif...
Il s'arrêta dans ses mots, tournant sa tête là où il sentait la présence de son tyran. Il y allait à l'aveuglette, ses pupilles aveuglées quémandaient de la lumière. Eveillé tous ses sens, en plus de tout le reste, finissait par l'épuiser.
-... Qui est de condamner les gens comme toi, qui torturent des personnes honnêtes pour leurs petits plaisirs égocentriques, termina-t'il en ponctuant sa phrase d'un geste de la tête dans la direction où il pensait qu'elle se trouvait.
Il allait s'en ramasser encore beaucoup. Orion n'était pas au bout de ses peines. Surtout s'il continuait à ne pas coopérer...




( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[violent] La torture interroge, et la douleur répond || ft. Orion Mesven
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle délicieuse prestation {Hentaï} [PV Siin]
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Opal Crown :: Mines-
Sauter vers: