AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Bottins  Annexes  Animations  Flood  
Membres à l'honneur
Félicitations à Orion et Sjael !

Fermeture du forum
nous vous remercions pour cette
incroyable aventure
Ils sont attendus

Le Deal du moment : -11%
Réduction -34% sur la caméra sport DJI ...
Voir le deal
249.99 €

Partagez
 

 in front of the one you could have been, stare into their eyes trying to say you don't regret it (mean it) - Rodàn

Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Köl Azalaë
Köl Azalaë

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 09/06/2019
✧ Orbes : 325
✧ Opales : 2271
✧ Faceclaim : Lesley-Ann Brandt
✧ Crédits : arté
in front of the one you could have been, stare into their eyes trying to say you don't regret it (mean it) - Rodàn Tumblr_inline_oyezfvvPrc1rxppp7_500
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Chamane - soigneuse - supervise le funérarium
✧ Idéologie : Neutralité qui s'effrite
✧ Clan : Aigles des steppes (clan) - Hibou Grand Duc (totem)

in front of the one you could have been, stare into their eyes trying to say you don't regret it (mean it) - Rodàn Empty

Le brouhaha des halles commerçantes était redevenu une musique familière aux oreilles de Köl. Cette douce cacophonie qui lui donnait l’impression de disparaitre aux yeux du monde, de n’être qu’une parmi la foule des acheteurs et des êtres anonymes qui désiraient s’acheter une quelconque denrée, dorée. Entre les aromes des épices, le frétillement des viandes saisies, celles des plantes fraiches, la chamane se baladait, errait, au fil de ses emplettes et de ces besoins. Elle était à Eredhel depuis assez longtemps maintenant pour reconnaitre les bons marchands des escrocs, et que le plaisir de la découverte fut remplacé par celui des bonnes affaires. Car elle restait membre du clan des marchands, même si cela faisait des semaines maintenant qu’elle n’avait plus retrouvé son char à voile. Elle se demandait jusqu’à quand elle pourrait tester la patience de leur chef, quand est-ce qu’il ferait miroiter cette autorité qu’il n’avait jamais eu sur elle pour tenter de la faire revenir.

C’était un jeu de petite divination, fantaisies de son esprit, alors que son attention sautait d’étale en étale. Sa besace était, comment souvent, pleine de ces herbes médicinales qu’elle revendait à petit prix ou qu’elle stockait dans l’une des armoires de l’auberge où elle avait élue résidence. Elle aurait pu songer à se trouver une demeure pour elle seule, mais elle aimait l’aspect communautaire de se retrouver dans un lieu plein de vie et de visages familiers. Il n’y avait rien de mieux que la sécurité des visages connus, de ceux qui marchaient avec les peaux et qui ne manquaient pas de voir la leur arrachées pour être revêtue par des mangeurs mal intentionnés.

Soit, se laissant guider par le hasard, elle reconnut au loin un visage qu’elle n’avait pas vu depuis longtemps. En réalité, Köl aurait été bien incapable de la reconnaitre maintenant, mais la sensation ne trompait pas et un large sourire de prédateur se dessina sur ses lèvres. Elle fendit la foule comme s’il ne s’agissait nullement d’une marée humaine, mais plutôt d’un vent du nord qui la porta juste sa destination. « Eh bien eh bien. » Elle se planta devant cette vieille connaissance, et ses doigts se détachèrent déjà de la sangle de son sac, prêts à jouer avec la première partie qu’elle attraperait de sa vis-à-vis. « Rodàn la panthère. » Son sourire s’élargit, et à la lueur amusée, il y eut une expression plus douce qui se dessina. « Je me demandais quand j’aurais la chance de te croiser. » Cette femme qu’elle aurait pu former, si la noiraude s’était retrouvée dans son propre clan. Mais le jaguar avait abandonné sa formation bien avant d’en arriver là. Apprentie rejetée, apprentie exilée, apprentie bafouée.
Revenir en haut Aller en bas
Rodàn Evendìm
Rodàn Evendìm

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 06/10/2019
✧ Orbes : 69
✧ Opales : 489
✧ Faceclaim : gal gadot
✧ Crédits : lux aeterna (avatar) astra (code signature)
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : jadis destinée à être (chamane) du clan de la panthère, tu n'es plus qu'une ombre eloignée et arrachée à la jungle, tu es désormais (spécialiste d'astronomie) garant des secrets des étoiles et des mots qu'elles sussurent à tes oreilles
✧ Idéologie : la paix doit se proteger par le bias d'une revolution (anti couronne)
✧ Clan : la (panthère) est ton clan
✧ Guilde : les membres de la (ligue de l'aube) peuvent te compter parmi eux

in front of the one you could have been, stare into their eyes trying to say you don't regret it (mean it) - Rodàn Empty

Les troubles d’avant-hier sont encore marqués dans ton esprit. Ton reveil hier matin, et la nuit avant ça. Ta colère. Ta faiblesse. Ton désir. Ta haine. Ta tristesse. Ton plaisir. Tes envies de protection. Ton besoin de fuite. Tant de choses Rodàn glissent sous tes veines animales, et te laissent seule avec ce besoin qui t’es inhérent. Tu vas fuir. Tu le sais. Tu as entendu d’une mission que la ligue prépare, une mission qui demande de quitter Eredhel quelques temps pour aller parler à des changeformes exilés. Tu es la meilleure pour ça. Tu le feras. Tu le feras parce que tu ne supportes pas l’idée de rester la. Tu ne supportes pas tout ce qui s’est passé en toi, avec ce revirement etrangeement de la dynamique entre Ëlith et toi. La décision est prise. Tu vas partir, c’est ce qui est le mieux, pour elle, pour toi, pour ton cœur et tes regrets, et cette culpabilité qui se lit dans tes yeux.

C’est aux halles commerçantes alors que l’on peut te trouver, contemplant quelques etoffes qui ne t’iraient pas vraiment. Du rouge. Du rouge c’est une bonne couleur, et tes doigts glissent sur cette soie avec une tendresse particulière. Le cuir aussi attire tes yeux, mais tu n’as pas le temps d’addresser quelques mots à la tanneuse que déjà une voix resonne derrière toi. Familière sans l’être, tu sens comme un serpent glacé qui s’insinue en toi, te rappelant que la vie ne sera jamais tranquille, et que toute fuite est plus aisée qu’affronter ses demons.

Et quel démon est-ce la ? Tes yeux se figent quelques instants, et ton corps entier se tend alors que sous ses paroles, tu sais bien qu’elle t’a reconnue, et que c’est reciproque. « Chamane. » La vieille Klark t’a toujours parlé d’elle avec respect et tu l’as déjà croisée, dans cette jeune sse que tu aurais preferée oublier. « Köl. » Tu gagnes du temps peut être, et puis finalement tu hausses les épaules. « Je ne suis pourtant pas le genre de personne qu’il est le plus interessant de croiser ici, Eredhel regorge de personnes dont la rencontre te rendrait plus chanceuse. » Une fuite. C’en est une car avec toi tout l’est toujours, et qu'il y'a des conversations que tu ne veux pas avoir.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Köl Azalaë
Köl Azalaë

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 09/06/2019
✧ Orbes : 325
✧ Opales : 2271
✧ Faceclaim : Lesley-Ann Brandt
✧ Crédits : arté
in front of the one you could have been, stare into their eyes trying to say you don't regret it (mean it) - Rodàn Tumblr_inline_oyezfvvPrc1rxppp7_500
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Chamane - soigneuse - supervise le funérarium
✧ Idéologie : Neutralité qui s'effrite
✧ Clan : Aigles des steppes (clan) - Hibou Grand Duc (totem)

in front of the one you could have been, stare into their eyes trying to say you don't regret it (mean it) - Rodàn Empty

L’amusement de la rencontre fortuite n’était pas partagé et une légère moue se dessina sur les lèvres de Köl, quand juste son titre fut adressé, froid et distant. Était-ce là le résultat de s’être fait bannir de son clan, ou Rodàn avait juste grandi ainsi ? Le trait d’esprit, pour autant, ne la quitta pas, car la chamane n’était pas une créature malveillante, contrairement à ce que sa vis-à-vis pouvait pensée. « Je suis rassurée de voir que tu te rappelles quand même mon prénom. » Et c’était un jeu, c’était une blague de bonne foi, pour montrer qu’elle n’était pas là pour l’attaquer. Oh si, si elle voulait se faire voler dans les plumes, il y avait toute une succession de la Ligue à taquiner. Non, aujourd’hui elle s’en prendrait à aussi gros qu’elle.

Rodàn diminua l’impacte de leur rencontre et Köl leva les yeux au ciel, dans un geste un peu comique, sardonique. Elle passa son bras autour de celui du jaguar, lui refermant ainsi toute porte de sortie. Le geste, pourtant, semblait terriblement innocent, alors qu’elle fit mine de s’intéresser à ce qui avait attiré l’œil de la bannie sur l’étale. « Oh, regard ce tissu. » De la soie rouge, qui aurait fait une si magnifique robe à arracher. Et elle reprit, n’ayant aucun mal à jongler entre les conversations, les amusements. « Ne limite pas ta valeur voyons. » Elle ne regardait pas Rodàn, son attention fixée sur les possibles achats. « Et si j’étais là pour la chance, je n’aurais qu’une vie bien ennuyeuse. » Elle avait assez de ses paris et ses jeux de carte, pour ça. Köl était la neutralité, un simple médium entre les éléments, connecteur de ce plan et de tous les autres. Pour elle, il n’y avait pas de noir, pas de blanc, pas de gris. Il n’y avait que la magie, les esprits, son clan. Le reste était secondaire.

Cela ne voulait pas dire qu’elle ne pouvait pas passer du bon temps avec eux. « Comment vas-tu ? » La question était sincère et elle leva ce doigt qu’elle levait toujours vers les enfants qui avaient tendance à mentir trop facilement. « Et ne me racontes pas du vent, tu as une mine désastreuse. » Et elle rit un peu, comme si elle ne forçait pas le partage, comme si elle ne retrouvait pas une version d’elle, de ce qu’elle aurait pu être, si elle avait décidé de rester avec Icare dans cette ville et d’abandonner tout le reste. Comme l’avait fait Rodàn et comme elle n’avait jamais pu le faire, elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


in front of the one you could have been, stare into their eyes trying to say you don't regret it (mean it) - Rodàn Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
in front of the one you could have been, stare into their eyes trying to say you don't regret it (mean it) - Rodàn
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Opal Crown :: Halles commerçantes-
Sauter vers: