AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Bottins  Annexes  Animations  Flood  
Membres à l'honneur
Félicitations à Orion et Sjael !

Fermeture du forum
nous vous remercions pour cette
incroyable aventure
Ils sont attendus

-87%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
19.20 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 écailles et créatures - Sjaël

Aller en bas 
AuteurMessage
Vandak Evanell
Vandak Evanell

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/07/2019
✧ Orbes : 103
✧ Opales : 511
✧ Faceclaim : Emily Blunt
✧ Crédits : Angel Dust
écailles et créatures - Sjaël ZPmm0GE
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Capitaine
✧ Guilde : Kraken (corsaire)

écailles et créatures - Sjaël Empty

Vandak passa avec aisance sur la petite embarcation du port, continuant sa marche malgré que la petite embarcation tanguât sous le poids. Elle déposa son chargement dans la petite cabine, vérifiant méticuleusement qu’elle n’avait rien oublié. Avec les années passées sur les mers, elle avait toujours ce sentiment de légère ironie, quand elle s’assurait qu’il y avait assez de vivres. Si ça ne tenait qu’à elle, elle se serait enfoncée dans les eaux et elle n’aurait plus jamais revu la surface. Mais la raison de sa présence sur cette barquette marseillaise n’était pas pour elle. Vandak avait fait une – sorte de – promesse, et elle avait bien l’intention de s’y tenir. Ce n’était pas le temps qui lui manquait, puisque la Sorcière Bleue était toujours occupée à subir de lourdes réparations, depuis qu’un bien vilain tir de canon avait détruit le mat principal de son précieux navire, deux semaines auparavant. Les responsables avaient payés, son équipage était intacte. Mais l’ennui restait l’un de ses pires ennemis.

Vandak avait donc songé à Sjaël, qu’elle avait fait dépêcher par un de ses pirates, qui était parti la trouver, où qu’elle se trouve dans la ville. Elle n’était pas grande pratiquante des invitations à l’avance, ainsi avait-elle conviée la conteuse à la rejoindre. C’était une invitation à prendre ou à laisser. Mais connaissant la jeune elfe, Vandak ne doutait pas que son matelot ne reviendra pas seul. Ainsi, rassurée qu’il y aurait de quoi survivre en cas d’intempérie, ou si quelqu’un passait par-dessus bord, elle s’était occupée à attendre, appuyée contre le petit mat de la barquette, bercée par le cri des mouettes et de l’activité des vendeurs de poisson au loin. Et finalement, après un temps qu’elle n’expliqua pas, elle entendit la voix de son homme de main « capitaine ! » et elle leva les yeux sous sa tricorne en cuir usé. Elle fit un geste de la main, se redressa sur la modeste embarcation. On lui expliqua brièvement où Sjaël avait été trouvée, bien que ça ne l’intéressait que peu et elle congédia son matelot jusque nouvel ordre. Son équipage avait quartier libre pour les jours à venir, elle ne voulait pas savoir dans quelles aventures ils se lanceraient. Elle serait bien au courant quand elle devrait sortir les malheureuses âmes des cachots où ils se retrouveront.

Et son intérêt se porta sur la mince silhouette de l’elfe qu’elle salua d’un simple mouvement de tête. « Toujours partante pour voir ces fameuses créatures ? » C’est une manière de s’occuper comme une autre. Et troquer des découvertes contre des contes était un marché plus qu’intéressant, aux yeux de la sirène.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Sjaël Gil'Vargën
Sjaël Gil'Vargën

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 07/08/2019
✧ Orbes : 143
✧ Opales : 916
✧ Faceclaim : Rooney Mara
✧ Crédits : arte (pour la signature on verra aprés)
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Auteur & Conteuse
✧ Idéologie : Neutre
✧ Guilde : Lys Blanc

écailles et créatures - Sjaël Empty

« … et finalement, la magie de ses cheveux disparue en même temps que ceux-ci, laissant la vieille sorcière devenir poussière sur le sol de cette même tour où la jeune Raë était condamnée à la vie. »  Les enfants autour d’elle se mirent à applaudir alors que son conte se terminait, et la conteuse s’inclina avec un sourire doux sur les lèvres. Elle aimait ces journées où elle avait l’occasion de passer dans les orphelinats pour redonner aux enfants une nuée de sourire. Ce n’était jamais grand-chose, mais elle n’était pas femme à fermer les yeux sur la misère du monde, et voir des enfants heureux, quels que soient leurs origines lui apportait un sourire. Elle, elle n’aurait jamais d’enfant, c’était quelque chose qui était sur, aussi sur que les étoiles brillaient, et son cœur était brisé à tout jamais. Alors autant peut être ramener le sourire à ceux des autres.  

« LA CAPITAINE VEUT TE VOIR. » Le moment de calme, était bien entendu prévu, sans compter sur le pirate qui venait de la haranguer alors qu’elle sortait de l’orphelinat avec un sourire aux lèvres. La trouver avait-il été compliqué ? Ou bien laissait elle une trace partout où elle allait ? « J’arrive. » Et même si elle avait d’autres obligations, elle s’en libèrerait, car la capitaine de la Sorcière Bleue était plus importante que le reste et l’idée de la voir — malgré ce qui s’était passé lors de leur dernière traversée — lui apportait toujours un sourire aux lèvres.  

Quelques instants plus tard, des excuses faites auprés des personnes a qui elle contait, elle emboitait le pas au pirate. Et c’est sa besace a l’épaule, avec son carnet fétiche à l’intérieur, qu’elle arriva enfin en vue de la capitaine, remerciant son guide inatendu en continuant à s’avancer. « Comment pourrais-je ne pas l’être ? » Un sourire se glissa sur ses lèvres, plus joueur et plus doux, plus sincere aussi qu’il ne l’était quand elle devait avoir trop d’interactions sociales.   « Jolie embarcation. » Ça n’avait rien de moqueur, c’était sincere. « Comment va la Sorcière bleu ? » Elle était la quand le canon avait détruit le mat. Elle était la aussi quand les coupables avaient été punis. Et elle savait combien l’embarcation comptait.
Revenir en haut Aller en bas
Vandak Evanell
Vandak Evanell

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/07/2019
✧ Orbes : 103
✧ Opales : 511
✧ Faceclaim : Emily Blunt
✧ Crédits : Angel Dust
écailles et créatures - Sjaël ZPmm0GE
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Capitaine
✧ Guilde : Kraken (corsaire)

écailles et créatures - Sjaël Empty

L’entrain était visible sur le visage de Sjaël et Vandak parut satisfaite que son invitation eut l’effet escompté. Il y eut une boutade, à laquelle la capitaine répondit par un haussement d’épaules. En réalité, il y avait bien des raisons qui auraient pu être invoquées pour refuser une aventure en mer. La sirène en avait entendu bon nombre au fil des années. Et elle ne doutait pas que si la conteuse n’avait pas voulu venir, il y aurait eu une belle histoire à la clé. Mais ce n’était pas le cas et Sjaël se tenait sur le quai. Vandak l’invita à monter sur la modeste embarcation en tendant son bras sur le ponton. Elle ne lui offrit pas sa main pour y embarquer, mais elle se tenait prête si jamais l’elfe réputée pour sa maladresse glissait sur les planches séchées par le soleil d’été. Vandak n’était jamais assez prudent.

Son navire fut évoqué et une petite grimace se dessina sur ses traits en apparence humaine. « Toujours en cale sèche. Les charpentiers travaillent d’arrachepied. » Il aurait été plus simple de se trouver un nouveau vaisseau de guerre et si une mission se faisait vraiment urgente pour le Kraken aurait-elle emprunter l’un des bateaux mis à disposition. Mais ce n’était pas la même chose. La Sorcière Bleue était son navire et Vandak ne pourrait pas se détacher de sa maison. C’était une partie de son identité de capitaine, ce qui faisait aussi la force de son équipage. Elle préférait payer plus et arroser le tout de menaces bien réelles, que de choisir la facilité. « Je lui dirai que tu t’inquiètes pour elle. » C’était une boutade et elle s’attela à défaire les amarres, défaisant le nœud marin qui n’avait pas bougé. Plus sérieusement, elle ajouta. « Je te ferai savoir quand elle sera à nouveau prête pour voguer. Ou alors tu entendras parler de nos exploits. » Ou de leurs méfaits, pour Vandak, tout était bon à prendre.

« Installe toi bien. Nous en avons pour un peu de temps. » La voile encore repliée, ce fut une rame à la main qu’elle navigua entre les autres bateaux de pêche à quai. Il y avait une certaine tranquillité, d’être sur cette barquette marseillaise. Moins d’effervescence, plus proche de l’eau qui mouillait la coque. Vandak était paisible.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Sjaël Gil'Vargën
Sjaël Gil'Vargën

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 07/08/2019
✧ Orbes : 143
✧ Opales : 916
✧ Faceclaim : Rooney Mara
✧ Crédits : arte (pour la signature on verra aprés)
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Auteur & Conteuse
✧ Idéologie : Neutre
✧ Guilde : Lys Blanc

écailles et créatures - Sjaël Empty

Si Sjaël posait la question d’une manière désinvolte, elle pensait néanmoins sincèrement ce qu’elle venait de dire. Il n’y’avait pas grand-chose qui aurait pu l’empêcher de passer un moment en compagnie de Vandak, encore plus quand ce moment promettait une belle aventure, et du matériel à conte fantastique. Et certes, leur dernière rencontre s’était terminée dans une attaque et du sang, mais ce n’était pas si grave n’est ce pas ? La vie elle-même était dangereuse, et si Sjaël commençait à s’attarder sur des points de ce genre, elle n’en finirait jamais. C’est avec un doux sourire sur les lèvres qu’elle fit alors très attention en montant sur la barque, soucieuse de ne pas s’ecraser dés les premières minutes. Oui, elle était à l’aise avec la pirate, mais peut être que si elle pouvait eviter de lui imposer sa maladresse tout de suite, ça ne serait pas plus mal. Quoi que tout bien reflechit, Vandak l’avait invitée en toute connaissance de cause, et elle devait s’attendre a une chute à un moment ou a un autre.

Mission réussie. Elle était sur l’embarcation sans aucun accident. (pour le moment) et pouvait dés a présent tenir une autre conversation. Comment allait le bateau ? La derniere fois non, la Sorcière bleu n’avait pas été dans le meilleur des etats, et enfin… Elle hocha la tête. « Je ne doute pas qu’ils en prennent bien soin. » Et c’était sa façon peut être d’essayer de rassurer la sirene.  C’était la aussi sincère en tout cas, et la reaction de Vandak la fit sourire. « Bien entendu ! Qui d’autre qu’elle pour m’emmener par delà le monde en aussi charmante compagnie ? » Et bien entendu elle faisait un peu du charme, c’était naturel quelques fois chez elle. C’était juste joueur. Une bonne réponse à une taquinerie. « J’espère bien être tenu au courant. Qui sait ? Je pourrais avoir envie de voyager à nouveau d’ici la. » Et est ce qu’elle s’imposait plus ou moins sur le navire ? Oui. Totalement.

Sur cette barquette aussi elle se sentait à l’aise pour le moment, et posant son sac dans un coin, elle vint s’asseoir en face de la sirene, la regardant faire, fascinée. « Alors ? Où m’emmenes tu ? »  Beaucoup auraient eu peur de rester seuls  avec une sirene, et de se faire devorer. Sjaël elle, n’avait pas cette crainte.
Revenir en haut Aller en bas
Vandak Evanell
Vandak Evanell

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/07/2019
✧ Orbes : 103
✧ Opales : 511
✧ Faceclaim : Emily Blunt
✧ Crédits : Angel Dust
écailles et créatures - Sjaël ZPmm0GE
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Capitaine
✧ Guilde : Kraken (corsaire)

écailles et créatures - Sjaël Empty

Sjaël embarqua sans encombre et Vandak ne fit que hocher simplement la tête, satisfaite de voir qu’avec tout ce temps, l’elfe finissait par avoir un semblant de pied marin. Le capitaine la laissa s’installer où bon lui semblait, alors qu’elle se mettait elle-même à l’arrière de la barquette marseillaise afin de naviguer à son aise. « Il y a d’autres navires qui sont tout aussi impressionnant que le mien. » Vandak était un têtard rationnel. Elle ne pouvait se permettre de vivre dans l’illusion que seul la Sorcière Bleue était digne de voguer sur les mers. Elle connaissait une séries d’autres vaisseaux, qui méritaient d’être traités avec le même respect, certains qu’elle avait attaqué elle-même. Et surtout, il y avait ce petit jeu qu’elle appréciait, de détourner les phrases de la conteuse pour ignorer ses remarques enjoliveuses. « Et certains équipages ne sont même pas des pirates. » Certains pourraient débattre que Sjaël aurait été plus en sécurité avec des navires agréés par la couronne. L’avis de Vandak ne devrait même pas être donné sur le sujet. « Ce serait d’un ennui. » Et la conteuse exprima son désir de voyager à nouveau en compagnie de l’équipage du capitaine Evanell. L’intéressée hocha simplement de la tête, prouvant que Sjaël serait toujours la bienvenue d’ici là.

Après tout, Vandak embarquait la noiraude dans une aventure des plus inconnues. Elle aurait pu garder le mystère, puisque la sirène appréciait tout particulièrement les kidnappings en tout genre. Mais ce n’était pas le but ici. Tout serait offert pour l’émerveillement de Sjaël. « Dans la lagune Röj, à quelques heures d’ici. Il est dit qu’il y a parfois des serpents de mer. » Ses yeux glissèrent sur le quartier de l’Ophosa. Du port elle pouvait sentir la pestilence des rues et elle son regard ne quitta pas ce quartier qui l’avait vu naitre, et qui l’avait rejetée. Et bien que son attention était fixée sur ce point, elle se sorti sans encombre de la successions de navires à quai, n’effleurant pas une seule coque d’un autre navire. « Mais c’est un foisonnement de poissons et autres, une fois que l’on a dépassé le massif. » Et les dangers d’éveiller la colère des dits serpents de mer. Ce n’était pas une chose que Vandak craignait, puisqu’elle s’élevait au-dessus de toute créature vivante sous les eaux. Sjaël serait en sécurité avec le requin, non pas qu’elle le reconnaitrait à voix haute.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Sjaël Gil'Vargën
Sjaël Gil'Vargën

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 07/08/2019
✧ Orbes : 143
✧ Opales : 916
✧ Faceclaim : Rooney Mara
✧ Crédits : arte (pour la signature on verra aprés)
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Auteur & Conteuse
✧ Idéologie : Neutre
✧ Guilde : Lys Blanc

écailles et créatures - Sjaël Empty

Et ça ne manquait pas, à chaque compliment glissé par Sjaël, le requin ne loupait pas une occasion de la ramener sur terre, avec un pragmatisme irritant mais assez adorable aussi. C’était comme si Sjaël était mise au défi de trouver un compliment meilleur, de le glisser de manière plus insidieuse ? Elle y arriverait. Elle était une conteuse, et les mots étaient au moins quelque chose qui lui appartenait. Et surtout aussi, elle était très charmante, c’était quelque chose qui n’était pas à sous estimer. Du moins elle savait qu’elle avait un petit coté charmeur avec ses grandes histoires et ses étoiles. Elle sourit alors, heureuse aussi d’être arrivée entière sur la barquette et surtout de ne pas en être tombée, se ridiculisant dés les premières minutes de leur promenade. Un point pour la conteuse du coup.

« N’ais-je pas mentionné ô combien j’appréciais la compagnie. Qu’est ce qu’un équipage de corsaires fades respectant la couronne pourraient apporter a la brillante conteuse à l’esprit vif que je suis ? Combien m’auraient renfermés dans une chambre le temps que passe l’attaque ? » Et elle ne manquait pas d’arguments Sjaël. Ce n’était pas tant qu’elle soit dotée d’une envie de mourir, non, oh, ça ce n’était pas elle, mais elle aimait affronter les dangers pour tout ce qu’ils pouvaient lui apporter comme matériel d’écriture.

Comme cette escapade lui offrirait probablement. La Lagune Röj était un endroit dont elle avait à peine entendu parler, mais qui l’intéressait énormément, pour les serpents de mer, et toutes les autres créatures qu’elles pourraient y voir. « Tu me gates. » Le sourire était doux sur les lèvres de l’elfe, qui regardait les rayons du soleil frapper la mer, et se refleter sur leurs visages. Le moment était doux aussi. Mais derrière ces apparences elle n’oubliait pas, la fureur dont était capable de disposer Vandak, et peut était-ce ce qui l’intéressait le plus ? Vandak était le matériel dont on faisait les légendes, qu’elle le veuille ou non, et il y’avait cette fascination qu’elle exerçait sur la conteuse, si forte, qu’elle aurait pu chanter ses louanges pendant des années durant et faire d’elle un héros que les gens admireraient et craindraient à la fois.  Pour l’heure, elle était son guide, et la conteuse esquissa un sourire davantage amusé. « As-tu des histoires à raconter, des anecdotes à propos des serpents de mer ? » Tout était bon à prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Vandak Evanell
Vandak Evanell

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/07/2019
✧ Orbes : 103
✧ Opales : 511
✧ Faceclaim : Emily Blunt
✧ Crédits : Angel Dust
écailles et créatures - Sjaël ZPmm0GE
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Capitaine
✧ Guilde : Kraken (corsaire)

écailles et créatures - Sjaël Empty

L’air été agréable ainsi à la surface de la mer, son embrun enrobant tout et faisant presque disparaitre la puanteur qui noyait Eredhel de tout attrait que la sirène pourrait jamais avoir pour la capitale. Ce n’était pas sa maison, elle ne retournerait pas au nid comme les saumons remontaient le lit de leur rivière natale pour y mettre bas et finalement dépérir. Retourner à ses origines pouvait être mortel et Vandak s’interdisait de s’interroger sur son passé, ses parents, ses frères et sœurs. Elle n’en avait jamais entendu parlé, et ce n’était pas comme si elle espérait les retrouver. Elle avait changé de nom, pour rompre avec ces origines et ces blessures qui l’avaient construite. Le capitaine Evanell ne portait plus rien des souillures qui l’avaient tiraillées pendant des années.

A présent, elle était différente, elle vivait une vie de dangers et d’aventures, souvent en bonne compagnie, comme il était le cas de Sjaël, qui suivait le jeu des voyages sur des navires de la couronne. Un long sourire de requin se dessina sur les lèvres de la sirène, la conteuse venant de toucher un point dont elle n’avait pas connaissance. « J’espère que tu ne me trouveras pas fade, moi. » Et elle regarda un instant, avec toute l’attention d’une créature des mers, l’elfe. Elle songea. Était-ce un bon moment pour faire part de ses projets ? Elle plissa ses lèvres. Non, ce n’était pas sage. Même si Sjaël avait prouvé sa loyauté envers Vandak, elle restait une conteuse, qui embellissait les récits pour le plaisir des foules. Bientôt, elle aurait d’autres histoires à raconter, sur un fameux corsaire. Que cela lui plaise ou non. Mais ce n’était pas le temps. Il y avait plus intéressant à faire. Il y avait des Serpents des Mers.

Bien entendu que Sjaël s’intéressait à ces créatures et l’amusement fut légèrement visible dans le coin des yeux de Vandak, cachés par l’ombre de sa tricorne. « Je te laisse le plaisir de me parler de ce qui est raconté par les villageois et les pêcheurs. » Cela l’amuserait forcément, de voir la simplification et la démonisation de ceux qui vivaient loin de la conscience humanoïde. L’un de ses doigts se leva, après qu’elle eut rangé la rame sur le côté de la barquette. « Un conseil de survie, pour commencer. » Car cela aurait été bien ennuyant, qu’il n’y ait pas un petit risque pour leurs vies, n’est-ce pas ? « S’ils se dressent hors de l’eau, ne les regarde pas dans les yeux. Ils pourraient avoir envie de te tuer. » Ce fut dit, de la manière la plus anodine possible. Elle se redressa un peu, défaisant le corda de l’une des voiles, qui s’ouvrit et se tendit légèrement sous le vent marin. Elle se recala à l’arrière du navire, l’un de ses coudes appuyé sur le gouvernail qu’elle manœuvra avec aisance. « Avec ça, tu peux t’imaginer que mes anecdotes ne seront pas ennuyeuses. »
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Sjaël Gil'Vargën
Sjaël Gil'Vargën

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 07/08/2019
✧ Orbes : 143
✧ Opales : 916
✧ Faceclaim : Rooney Mara
✧ Crédits : arte (pour la signature on verra aprés)
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Auteur & Conteuse
✧ Idéologie : Neutre
✧ Guilde : Lys Blanc

écailles et créatures - Sjaël Empty

Elle n’était pas particulièrement stupide Sjaël, et elle avait bien remarqué que le regard de la capitaine Evanell s’était perdu sur la capitale alors qu’elles la quittaient. Néanmoins nulle question n’avait quitté ses lèvres, et si une part d’elle s’en voulait, une autre part s’étonnait de tant de considération mais appréciait qu’elle ne brusque pas Vandak, pas avant qu’elles ne soient arrivées à leur destination. Il serait dommage de voir un voyage avorté par trop de curiosité. Même si la conteuse, soyons honnêtes, avait beaucoup de mal à avoir sa langue dans sa poche. Soit, elle avait gardé le silence, et désormais il n’était plus le temps. Peut être au retour une telle occasion se présenterait elle ? Pour l’heure il y’a une autre conversation qui se tissait sur le vent des voyages, et sous son tricorne la sirène sourit, dans ce qui offrait à Sjaël une victoire pour la journée. Sjaël qui ne tarda pas à se fendre d’un sourire plus intense peut être, alors qu’au terme de ce qui semblait quelques secondes à peine de reflexion, elle répondait d’un charmeur « il me vient beaucoup d’adjectifs à la tête pour te qualifier, fade ne fera jamais parti de ceux la. » et la maitresse des mots arqua un sourcil amusé, s’installant un peu mieux sur un des bancs de la barquette.

Quant à l’evocation des Serpents de mer, elle réveilla en la conteuse tout son intérêt artistique, et désormais c’était avec une elfe hyperactive que Vandak allait devoir composer. Vandak qui demandait une histoire, ou plutôt un receuil d’anecdotes et qui n’allait clairement pas être décue. Car si Sjaël était fascinée par tout ce qui donnait matière à une bonne histoire, elle avait toujours à l’oreille un bon lot de rumeurs. Avant toute chose cependant, elle ne put s’empecher de rire légèrement à la mise en garde. « Vraiment ? En as tu déja défié du regard toi ? » Car elle ne doutait pas dans tout ça que Vandak face à un serpent de mer, gagnerait assurément. Vandak, qu’elle chercha  à croiser du regard d’ailleurs, n’ayant guère peur elle d’affronter cette créature marine la. « Je suis désormais sure que tes anecdotes seront plus passionantes que les miennes. Je me souviens dans mes voyages avoir entendu un voyageur de Keelsano raconter que des marins sacrifient tous les ans des enfants aux serpents de mer pour qu’ils laissent leurs villages en paix. Jusqu’à présent, je n’ai pas eu de preuve que ce soit vrai. » Mais c’était une anecdote comme la sirene le lui avait demandé.  « D’autres n’hésitent pas à dire qu’ils descendraient de dragons ayant perdus leurs ailes dans une bataille  ancestrale. » Et c’est avec un sourire qu’elle assena la suite. « Quant aux derniers, ils racontent que légerement grille sur un feu de bois, avec du sel et du riz, il n’y’a rien de meilleur.»
Revenir en haut Aller en bas
Vandak Evanell
Vandak Evanell

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/07/2019
✧ Orbes : 103
✧ Opales : 511
✧ Faceclaim : Emily Blunt
✧ Crédits : Angel Dust
écailles et créatures - Sjaël ZPmm0GE
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Capitaine
✧ Guilde : Kraken (corsaire)

écailles et créatures - Sjaël Empty

Il y eut un sourcil arqué de la part de l’elfe et il n’échappa guère à la sirène que Sjaël s’essayait à un de ses nombreux traits d’esprits. L’amusement discret ne disparut pas des traits de Vandak, alors qu’elle garda la silence quelques secondes, pour augmenter la tension narrative. Puis, elle contrecarra. « C’est parce que tu es une conteuse, et que tu es douée dans ton travail. » Et elle détourna la tête, étudiant les environnements directs pour naviguer la petite barque, satisfaite d’avoir à nouveau répondu de manière extrêmement terre-à-terre aux propos de Sjaël. En réalité, Vandak ne savait pas quel était le but de pareils propos, mais puiqu’elle les avait toujours connu de la bouche de la conteuse, elle supposait que c’était sa manière d’être. Qu’elle ne se détourne pas de son habitude amusait le triton, qui ne manquait pas une occasion de s’en jouer, le plus souvent avec son expression de poker. Au fond d’elle, il était difficile d’accepter qu’elle pouvait être attirante pour les autres. Elle s’en en était servie à maintes reprises, mais son physique n’était qu’un moyen. Pour elle, ce n’était que ça.

Sur un sujet un peu plus léger – quoique potentiellement mortel dans un futur proche – Sjaël lui offrit les quelques connaissances qu’elle avait sur les Serpents de Mer et Vandak ne manqua pas d’être dubitative sur les deux premières informations. Le sacrifice d’enfant était un sujet assez intéressant, bien qu’elle devait se douter que cela devait être lié à d’autres créatures avec un peu plus de dents… si réel. Quant aux dragons… La recette de cuisine lui arracha un semblant de rire, et elle corrigea bien vite l’elfe. « Je te conseil d’éviter le sel quand même. Ils le sont naturellement bien assez. Si tu veux des recettes, demande les au cuistot la prochaine fois que tu montes à bord. » Son amusement ne réduisit pas, son sourire dévoilant la série de dents humaines. Elle jeta un coup d’œil vers Sjaël, avant de reprendre son observation de la ligne d’horizon. « J’en ai vu beaucoup. Entre eux, ils peuvent être très territorial. Ceux qui m’ont défié du regard n’ont pas eu de chance. » Son sourire était toujours présent, alors qu’elle se rappelait des quelques frasques. « Pendant tout un temps j’ai… fait des essais avec les changeformes de l’équipage. Ils ne sont pas faciles à tuer, mais une fois que l’on a la technique… » Sa main brassa l’air, avant qu’elle ne la fasse plonger dans l’eau, qui éveilla sa nature, doigts palmés. « Ca n’a pas été très concluant. » Pas de Serpent de Mer dans son équipage, mais elle avait un très beau Kraken qu’elle sortait pour les grandes occasions. De quoi faire rire plusieurs têtes dans sa guilde. Et se faire remarquer. C’était ce qu’elle cherchait, toujours.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Sjaël Gil'Vargën
Sjaël Gil'Vargën

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 07/08/2019
✧ Orbes : 143
✧ Opales : 916
✧ Faceclaim : Rooney Mara
✧ Crédits : arte (pour la signature on verra aprés)
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Auteur & Conteuse
✧ Idéologie : Neutre
✧ Guilde : Lys Blanc

écailles et créatures - Sjaël Empty


Et une fois de plus ses mots furent détournés. C’était un jeu entre elles, qui n’avait rien de frustrant pour la conteuse, qui s’en amusait tellement. C’était comme une course a savoir quel compliment toucherait finalement la pirate, sans que celle-ci ne s’en débarrasse comme une algue sur un bateau. C’était comme un défi qu’elle s’était mis toute seule. Un défi dont elle était sure qu’un jour elle arriverait à toucher l’accomplissement. Ça serait dur, mais sans défi la vie était un peu fade n’est ce pas ? Et fade, comme elle venait de le dire, avec Vandak, rien ne l’était. Levant les yeux au ciel, la conteuse secoua la tête. « J’apprécie ce compliment Vandak.» Et pour le moment elle ne rajouta rien. Oh, tout venait à point à qui savait attendre, la barre était très haute, et Sjaël prendrait le temps qu’il fallait pour la franchir.

On lui demandait de conter pour le moment, et c’est ce qu’elle faisait le mieux. Oh bien sur elle ne se lançait pas dans un grand conte fabuleux, mais plutôt sur quelques anecdotes ou élucubrations de marins, de pecheurs, et de vieilles femmes. Certaines donnant l’eau à la bouche, et un sourire aux lèvres. Le semblant de rire lui plu en tout cas, et toujours désireuse d’apprendre, la conteuse hocha la tête. « En as tu déja gouté ? » Elle y penserait en tout cas. Les membres de l’Equipage de la Sorcière bleue étaient des individus appréciables aux quels elle aimait parler, et à chaque fois qu’elle montait à bord elle repartait avec son plein d’anecdotes ou d’histoires fascinantes. Repartir avec des recettes serait agréable aussi.

Ses yeux se plisserent après ça, alors qu’elle imaginait déjà Vandak affrontant des serpents de mer, imaginant aussi sans mal l’issue de tous les combats. Et peut être, peut être donnait elle trop de crédit au requin, mais après l’avoir vu combattre elle savait que sa foi n’était pas mal placée. « Je n’ai aucun mal à l’imaginer. » attrapant son carnet pour commencer à y indiquer des mots comme changeforme, serpents de mer, et essayant de faire un croquis de Vandak, contre ce qu’elle imaginait semblable à un serpent aquatique, elle releva les yeux vers la sirene, observant quelques instants les palmures de sa main humide. La transformation aquatique l’avait toujours fascinée. Comme tout ce qui était la sirene à vrai dire. « Des essais ? Vraiment ? M’en parlerais tu advantage ? » Peut être demanderait elle au petit Vantas de lui montrer les transformations apprises la prochaine fois. Pour le moment, elle voulait tout savoir. « Et quelle est la technique alors ? Dois je me preparer a leur mordre la carotide, ou à viser les yeux, si tant est que l’un m’attaque ? » Pas qu’elle ne fasse pas confiance à la sirene pour la proteger. C’était une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Vandak Evanell
Vandak Evanell

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/07/2019
✧ Orbes : 103
✧ Opales : 511
✧ Faceclaim : Emily Blunt
✧ Crédits : Angel Dust
écailles et créatures - Sjaël ZPmm0GE
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Capitaine
✧ Guilde : Kraken (corsaire)

écailles et créatures - Sjaël Empty

Être avec Sjaël, c’était comme être avec un enfant. La curiosité était constante et Vandak ne tombait jamais à court de conversation, car l’elfe cherchait toujours plus loin et s’émerveillait de cette vie de violence qui caractérisait le capitaine. C’était une des raisons pour laquelle la sirène appréciait particulièrement sa compagne du jour. Pour Sjaël, elle n’était ni une criminelle, ni une abomination, ni un monstre. Elle était Vandak, avec sa riche expérience et ses aventures à n’en plus finir. De la dureté du monde, dans les yeux clairs de l’elfe, tout devenait exploits et récits dignes d’être conté aux quatre coins du royaume. Même les détails les plus anodins. « Bien entendu. Il y a peu de choses que je n’ai pas gouté. » Vandak aussi avait cette curiosité constante, et c’était la raison pour laquelle elle appréciait celle de Sjaël à sa juste valeur. Elle avait manqué cruellement de compréhension sur le monde et elle avait toujours eu cette faim, de comprendre ce qui motivait les peuples, quand cela ne lui faisait pas de sens. Aujourd’hui, Vandak avait toujours beaucoup de mal de se connecter avec la logique de la majorité, mais elle connaissait les motivations, les avais apprises, mémorisées.

Cela dériva sur les changeformes de son équipage, comme elle aurait pu s’y attendre. Elle considéra la question un long moment, sa main baignant encore dans l’eau chaud du port qu’elles quittaient, petit à petit. L’air devenait de plus en plus respirable et il y avait de moins en moins de navires dans les environs. « Cela dépend. Si tu promets de garder ça pour toi, je pourrais même envisager de te montrer la prochaine fois que tu seras sur la Sorcière Bleue. » Cela pourrait même être un bon entrainement. Elle haussa les épaules. « Je me demandais juste quelles étaient les limites aux capacités des changeformes. Ca a demandé quelques ajustements pour certains. Malgré les échecs, la confiance entre nous tous n’en a que bénéficier. » Son regard se perdit dans ses souvenirs, alors qu’elle hochait la tête à des éléments en particulier. Passé cette lubie de leur capitaine, les nouveaux pirates avaient bien compris que Vandak avait des goûts particuliers et qu’elle n’acceptait pas la raison comme élément suffisant, parfois.

De retour sur les Serpents des Mers, Sjaël allait de ses hypothèses sur comment affronter pareille créature et à nouveau, il y eut un rire assez simple devant l’entrain de l’elfe. « Tu peux essayer les yeux, mais tu mourras probablement avant. » Sa main recouverte d’écailles remonta à la surface, mimant les mouvements du serpent. « Ils sont extrêmement rapides, d’un coup, ils détruiront le bateau et avant que tu ne puisses nager, ils s’enroulent autour de toi et t’emprisonnent dans leurs replis. Tu mourras noyée ou broyée. Et ils te mangeront. » Bien entendu, sinon où était tout le plaisir ? « La meilleure manière de les tuer est de se faufiler dans leur nid quand ils dorment. Il faut se laisser porter par le courant, sinon ils sentent les mouvements de l’eau. Ce sont des mètres et des mètres d’écailles sensibles. Elles sont extrêmement douces et chaudes, solides aussi. Il faut remonte par l’arrière, jusque la tête. Et avec une dague – ils ont un tympan sur le côté de la tête – clac. » L’animal mourrait, sans vraiment s’en rendre compte. Vandak eut un mince sourire. « Ce n’est pas ce que l’on va faire aujourd’hui. Avec une embarcation comme celle-ci, ils ne prendront pas ça comme une menace. Ils seront curieux, tout au plus. »
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Sjaël Gil'Vargën
Sjaël Gil'Vargën

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 07/08/2019
✧ Orbes : 143
✧ Opales : 916
✧ Faceclaim : Rooney Mara
✧ Crédits : arte (pour la signature on verra aprés)
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Auteur & Conteuse
✧ Idéologie : Neutre
✧ Guilde : Lys Blanc

écailles et créatures - Sjaël Empty

Être avec Vandak était pour Sjaël une belle aventure, et elle qui avait côtoyé des harpies, discuté avec des satyres et apprécié la compagnie de rares nymphes, elle qui avait décidé il y’avait bien longtemps de ça maintenant de dédier sa vie à raconter ce monde, dans ce qu’il avait de beau, de moins beau, et aussi de mythique, s’émerveillait toujours sans cesse en la présence de la sirène. Elle en avait connu d’autres, aux histoires différentes, mais celle de Vandak demeurait sa préférée et un jour peut être en apprendrait elle davantage sur elle, sur ses origines, sur ce qui avait fait ce qu’elle était à présent.  Un jour peut-être. Pour l’heure il y’avait tant d’autres choses qu’elle apprenait et tant qu’elle désirait encore apprendre. « Vraiment si peu de choses ? Et pourrais-je avoir un exemple de ce qui n’a pas encore effleuré tes dents ? »  Elle aurait été capable d’offrir sa peau elfique si il l’avait fallu. Pour la science. Quelque chose comme ça.  

Mais le reste de la conversation filait sur les changeforme, et la curiosité de la conteuse s’eveilla une nouvelle fois. Ou plutôt ici avec Vandak c’était comme si elle étiat dans un état de questionnement constant, qui elle l’esperait ne lassait pas la sirene. Mais si elle l’avait voulu, elle lui aurait dit de se taire n’est ce pas ? De laisser s’imbiber en elle le paysage, et l’atmosphère calme dont il fallait profiter. Non, au lieu de ça, il y’avait des reponses, et même une proposition, qui fit rayonner l’elfe du jour d’un sourire irradiant de soleil. « Ça serait un plaisir, et un honneur aussi. » Et si il y’avait autre chose dans ces mots, elle hocha la tête et reprit plus doucement. «  Tu sais, j’ai beau être la meilleure conteuse de ce coin de l’univers, si il y’a des choses que tu veux que je garde sous silence, aussi beaux soient les contes, je le ferais. » Et c’était probablement une des plus belles choses que pouvait dire Sjaël. La conteuse qui dédiait sa vie aux contes et chroniques d’un monde, prête à en cacher des magnificiences, pour le bien être de quelqu’un.  Ses yeux malgré cette presque déclaration continuait de briller en tout cas de tout ce que lui disait le requin cannibale. Hochant la tête à ce qu’elle disait.

Elle imaginait quelques fois la vie d’une pirate, et elle devait reconnaitre que l’idée avait été tentante, mais elle était bien trop maladroite, et elle avait une candeur qui n’irait pas sur de telles embarcations Sjaël, alors les voyages occasionnels lui suffisaient. Ce n’était pas cependant le danger qui lui faisait peur, et c’est avec un sincere engouement, qu’elle s’interessait aux manieres de tuer les serpents de mer. Imagination débordante, elle voyait la main de Vandak, mais imaginait le serpent  à la place comme cela était peut être nécessaire et voulu. L’imagination était vivace. Un serpent s’enroulant autour d’elle, de ses écailles chaudes qu’elle mourrait d’envie de toucher. Et c’est avec un hochement de tête approbateur qu’elle nota les indications de la sirene sur son carnet. Elle ne les oublierait pas, et même si elle se doutait qu’elle n’aurait pas l’occasion peut être de se retrouver a devoir tuer un serpent de mer comme ça, il y’avait des informations bonne à prendre. «  Et que va-t-on faire aujourd’hui ? » Impatience et curiosité se mélaient désormais. «  Pourrais-je en caresser un ? Elle ne doutait pas que ça soit rugueux, et doux à la fois. Elle avait toujours aimé les écailles.
Revenir en haut Aller en bas
Vandak Evanell
Vandak Evanell

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/07/2019
✧ Orbes : 103
✧ Opales : 511
✧ Faceclaim : Emily Blunt
✧ Crédits : Angel Dust
écailles et créatures - Sjaël ZPmm0GE
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Capitaine
✧ Guilde : Kraken (corsaire)

écailles et créatures - Sjaël Empty

Sjaël était visiblement amusée de l’échange, et son esprit n’était pas en reste. Il y eut une question qui fut plus compliqué qu’il n’y paraissait. Le front de la sirène se plissa, preuve qu’elle réfléchissait. Le silence se fit, entrecoupé par la barquette qui fendait l’eau, les guidant vers la lagune. Derrière elles, la silhouette d’Eredhel se dessinait de plus en plus dans son intégralité, chaperonnée par la lourde forme de Fell’Gost qui projetait son ombre. Vandak ne prenait même pas la peine de l’admirer, car il n’y avait rien d’admirable dans ce qu’elle avait laissé au port. « La famille royale. » Elle en avait eu, des nobles, des greyhands, des soldats, des marchands, des marins, des voyageurs. Toutes les espèces y étaient passées et elle pouvait dire ceux qu’elle préférait, et ceux qu’elle évitait parce qu’elle les digérait mal. « Ils ne doivent pas être très gouteux. Contrairement à la croyance, on ne devient pas ce que l’on mange. » Était-ce un trait d’esprit, une boutade ? Très certainement. Vandak aimait tout particulièrement chercher à déranger avec cet aspect de son être qui lui avait valu de se faire rejeter par sa famille. Quitter le nid avait été difficile, mais ça avait été nécessaire. Ca avait été le réel début de sa vie.

Vie qu’elle dévoilerait un jour à Sjaël ? Vandak ne s’était jamais posée la question, car elle n’était pas une personne qui se confiait, à l’exception de rares personnes, la plupart faisant partie de son équipage. La confiance était un élément sensible, fragile. Et surtout, la sirène ne voyait pas en quoi son passé dictait sa conduite d’aujourd’hui et les raisons de ses ambitions. C’était comme la conteuse, qui vivait des histoires des autres, mais qui parlait si peu d’elle, au final. Pouvait-elle vraiment se confier à quelqu’un qui se cachait avec les histoires des autres ? La question était stupide, car elle était en partance pour une petite expédition avec Sjaël. Non pas qu’elle la voyait comme une menace, elle pourrait mettre un terme à la vie de l’elfe, plus personne n’aurait entendu parler de la noiraude, ni n’aurait retrouvé son corps. Mais elle avait envie de passer du temps avec la conteuse, sinon elle n’aurait pas pris la peine d’emprunter la barquette et de prévoir des vivres. C’était indéniable, une concession qu’elle était prête à faire, comme Sjaël qui lui offrit son silence, s’il était demandé. Vandak l’observa, ignorant les flots et son attention de requin prouva qu’elle réfléchissait sérieusement à la chose. Elle hocha simplement de la tête, un faible « merci » s’échappa de ses lèvres. Et ses yeux retrouvèrent la ligne de l’horizon.

Elle dirigea le gouvernail, et le bateau se porta sur la droite, lentement, sans aucun accourt. La navigation était délicate, douce. L’explication se fit sur les Serpents de Mers et bien sûr, il y eut plus de questions encore. Vandak échappa un rire amusé à l’idée d’en caresser un. « Si tu veux y laisser ta main. » Elle s’étira un peu la nuque, fit rouler ses épaules, qui marquèrent des angles impossibles pour un humain. « Ce sont des créatures sauvages, ne l’oublie pas. » Demanda-t-elle calmement, avec une diplomatie rare. « On va déjà essayer de voir à quel point on peut s’approcher d’eux. Ce sera assez amusant comme ça. » Comprendre dangereux, dans la langue de Vandak, qui avait un goût tout particulier sur comment passer son temps.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Sjaël Gil'Vargën
Sjaël Gil'Vargën

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 07/08/2019
✧ Orbes : 143
✧ Opales : 916
✧ Faceclaim : Rooney Mara
✧ Crédits : arte (pour la signature on verra aprés)
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Auteur & Conteuse
✧ Idéologie : Neutre
✧ Guilde : Lys Blanc

écailles et créatures - Sjaël Empty

La question de la conteuse était tout à fait sérieuse, et la réponse de Vandak mettant quelques temps à venir, Sjaël s’imaginait déjà des réponses fabuleuses. Elle ne fut pas déçue cependant par le pragmatisme qui s’échappa, et c’est avec un sourire et un sourcil arqué qu’elle accueilli celle qui vint. « Dommage, je suis sûre d’avoir une histoire ou deux à ce sujet. » Et elle était sûre de pouvoir en fabriquer une de toute pièce si Vandak le lui demandait. Oh , elle était prête à beaucoup pour la sirène qui était à ses côtés. Et si elle ne partageait pas forcement son dédain de la famille royale, elle comprenait néanmoins la haine qu’elle pouvait avoir à leur encontre. A vrai dire elle, elle se fichait pas mal des histoires d’Eredhel, elle aidait ceux qu’elle pouvait quand elle le pouvait, et si c’était l’intolérance qui lui avait pris ce qui lui était le plus cher, elle avait néanmoins une approche de la vie qui lui permettait de se perdre dans des mensonges où tout allait mieux peut être. A force de raconter des histoires, elle oubliait elle-même ce qu’elle pensait vraiment ?  Qu’importait tout cela. Elle savait justement qu’elle avait un coté fort peu fiable, et au fond, c’est la raison pour la quelle elle chercha à rassurer la sirene qui se fendit d’un faible merci. Ça suffisait à Sjaël. Ça lui suffisait pour être sure que jamais elle ne trahirait le requin, quoi qu’il lui en coute. Et c’était un peu étrange, pour cette femme qui se protegeait derrière tant de couches de mensonges et d’épopées, mais c’était plaisant aussi, quelques fois, d’être elle-même.

Comme elle était elle-même, cette enfant un peu naïve et adorable qui appréciait les créatures sauvages, qui avait cette tendance à flirter un peu trop près du danger, parce qu’elle avait du mal à le voir. Le rire de Vandak la fit prendre une tête un peu bougon néanmoins,  et sa grimace se changea finalement en un sourire, alors qu’elle ne lachait pas la sirene des yeux. « Une chance que j’adore tout ce qui est sauvage alors. » Elle rajoutait ça avec tellement de legereté, et puis elle ne put s’empecher finalement, de rassurer la sirene à sa façon. « Je ferais attention, je te l’assure. » Car elle connaissait assez bien Vandak pour savoir que l’amusant avait un gout de danger, qui lui plaisait assez à elle aussi.

Un gout de danger qui n’allait pas tarder à apparaitre, car déjà voyait elle une forme  sombre bouger dans les flots non loin d’elle. Se retenant de toucher l’epaule de la sirene comme elle l’aurait fait avec n’importe qui, elle attira son attention en prononcant son prénom, puis d’un mouvement de la main elle montrant ce qu’elle essayait de discerner au mieux de ses yeux d’elfe. « Qu’est ce que tu penses que c’est ? »
Revenir en haut Aller en bas
Vandak Evanell
Vandak Evanell

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/07/2019
✧ Orbes : 103
✧ Opales : 511
✧ Faceclaim : Emily Blunt
✧ Crédits : Angel Dust
écailles et créatures - Sjaël ZPmm0GE
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Capitaine
✧ Guilde : Kraken (corsaire)

écailles et créatures - Sjaël Empty

Vandak ne cherchait pas à obtenir de Sjaël une promesse de faire attention. Elle ne la considérait pas comme ces jeunes mousses qui montaient pour la première fois sur un navire et qui désiraient faire leurs preuves de la manière la plus stupide possible. Non, elle savait que l’elfe avait l’expérience des voyages et que, malgré sa maladresse, elle avait survécu jusqu’ici. Elle voulait seulement enlever toutes les mauvaises idées de la tête de sa compagne du jour. Elle ne supporterait pas l’idée qu’elle soit responsable de la disparition de la conteuse, il y aurait de nombreuses traversées bien ennuyantes, si Sjaël venait à disparaitre. Ainsi, aux propos de la noiraude, Vandak hocha simplement la tête, il n’y avait rien de plus à dire, et elle ne doutait pas que Sjaël trouverait une nouvelle question, un nouveau sujet à aborder.

Mais il ne vint pas de la manière dont Vandak s’y attendait, alors que sa partenaire d’aventure désignait de la main un remous peu naturel à la surface de la mer. La sirène se redressa, et la curiosité étant de mise, elle dirigea l’embarcation vers la curiosité. Si elle avait été seule, elle aurait sauté à l’eau pour en avoir le cœur net, mais elle ne voulait pas abandonner Sjaël seule dans la petite embarcation. Elle diminua l’ampleur de la voile, leur vitesse diminuant progressivement. Si elles n’arrivèrent pas à une halte totale, elles passèrent assez proche de la petite créature qui se nourrissait d’une mouette morte. « Oh. » C’était évident qu’elle reconnaissait la chose. « Tu vas voir. » Plus énergétique que si ça avait été un simple poisson, elle abandonna le gouvernail pour se mouvoir avec aisance sur le bord du navire, en son milieu. Sa main palmée retrouva l’eau et elle tapa trois rapides coups sur la coque de la barquette.

Cela prit quelques secondes, mais la forme arrêta de s’amuser sur l’animal à plume et se dirigea vers le navire qui continuait d’avancer. Vandak tapa encore, jusqu’à ce que la curiosité la rattrape. « Viens voir. » Invita-t-elle Sjaël. Dans l’eau, elle fit des tours avec ses doigts, captant l’attention de la chose, qui suivait ses doigts, comme un jeu. Et après une succession de mouvements destinés à l’apaiser, elle l’attrapa et le sortit de l’eau. La chose avait la taille d’un nourrisson et sous sa peau visqueuse, avait définitivement des traits anthropomorphes. Il possédait de grands yeux noirs, globuleux et une partie de son côté droit était un ensemble de tentacules, qui se nouèrent autour de l’avant-bras de Vandak. « C’est un sang-mêlé, il est malformé. » Elle expliqua, son regard passant de la découverte à Sjaël. « Il est inoffensif » rassura-t-elle, face au nourrisson qui échappa de faible cri aigus, d’humeur joueuse.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Sjaël Gil'Vargën
Sjaël Gil'Vargën

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 07/08/2019
✧ Orbes : 143
✧ Opales : 916
✧ Faceclaim : Rooney Mara
✧ Crédits : arte (pour la signature on verra aprés)
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Auteur & Conteuse
✧ Idéologie : Neutre
✧ Guilde : Lys Blanc

écailles et créatures - Sjaël Empty

Il y’avait tant d’histoires dans le sac sans fond qu’était sa tête, que Sjaël pouvait clairement se vanter d’avoir le mot pour chaque situation. Elle ne dirait pas qu’elle était la meilleure des conteuses que l’on puisse trouver, mais il y’avait une fierté à pouvoir tracer par des histoires qui ne la concernaient pas une ligne protectrice autour de ce qu’elle voulait protéger vraiment à savoir elle-même. Sur le moment néanmoins alors qu’elle désignait une forme minuscule – ou tout du moins plus petite que ce qu’elle aurait pu s’attendre à croiser dans ces eaux -  dans l’eau à quelques mètres d’elles, elle n’avait que peu à dire, toute fascinée qu’elle était par les réactions vives de la cannibale à ses cotés qui déjà maniait l’embarcation comme si c’était une continuation d’elle-même. Lentement la barquette ralenti, sans s’arrêter pour autant, et ses yeux d’elfes ne lacherent pas Vandak, sa main tapotant dans un rythme connu d’elle seule jusqu’à fasciner la créature, ô combien elle aussi fascinante. Sjaël se sentait telle une enfant le jour d’une grande fête. Elle aimait tant découvrir de nouvelles choses, de nouveaux spécimens, de nouveaux horizons. Son sourire était grand, et le devint plus encore, alors qu’invitée à se rapprocher, elle le fit, de quelques pas attentifs afin de ne pas faire preuve d’une énième maladresse qui gâcherait la journée ou toute l’aventure.

La créature était surprenante, elle pouvait le reconnaitre, et de celles-ci elle n’en avait encore jamais vu. Subjuguée par celle-ci, elle ne pouvait s’empecher de sourire, et tentant de prendre quelques notes alors que le nourrisson mal formé grimpait sur l’avant bras de Vandak a l’aide ses tentacules.  Mignon. Ce n’était pas probablement le premier terme qui serait venu à l’idée des persones croisant la route d’une telle créature, mais c’est celui qui vint à la tête de Sjaël. Peut être davantage du à la façon dont Vandak le laissait faire, qu’a autre chose, mais elle refusait d’avouer que la sirene perturbait son opinion. Point.  Le sourire ne disparut pas, meme si une legere tristesse s’empara d’elle a l’idée qu’il finirait surement dévoré par une créature plus puissante que lui, et certainement mieux terminée. C’était triste. Mais le moment était à la découverte et à la joie, et c’est avec douceur qu’elle rapprocha sa main, ne s’inquiétant que peu qu’il soit innofensif. «  Je peux ? » Sa voix était douce, son ton curieux, intéressé, et c’est avec douceur qu’elle tendit le bras attendant de voir si la sirene le laissait faire le transfert d’un bas à l’autre.  «  Avec quoi est il mélé ? Est-ce que c’est … Fréquent ? Comprend t’il notre langue ? »  Trop de questions au fond, mais elle ne changerait pas. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Vandak Evanell
Vandak Evanell

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/07/2019
✧ Orbes : 103
✧ Opales : 511
✧ Faceclaim : Emily Blunt
✧ Crédits : Angel Dust
écailles et créatures - Sjaël ZPmm0GE
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Capitaine
✧ Guilde : Kraken (corsaire)

écailles et créatures - Sjaël Empty

La peau du nourrisson était douce, lisse sous l’eau saline. Dans ses grands yeux sombres, Vandak voyait son reflet distordu et elle se demanda lequel des deux était malformé. Parfois, elle se sentait étrangère dans ce corps de chair, qui avait besoin d’air et de sec pour survivre. Elle devinait la joie de la petite créature, de n’être qu’un avec l’eau et les mers, car elle l’avait connu depuis de nombreuses années. Elle comprenait aussi la joie de la petite créature, de trouver une semblable, d’être arraché à la solitude de l’eau et des mers, car elle l’avait connue depuis de nombreuses années également. C’était une vie, un choix, avec ses bons et ses mauvais côtés. Vandak aimait trop ses écailles violettes que pour se les faire arracher comme certains en avaient la mauvaise idée. Mais elle était attachée à ce côté social qui avait tardé à lui venir, qui avait été appris grâce à un feu capitaine, et qui depuis ne la quittait plus (quelqu’un d’autre l’avait quitté à la place, sacrifice de valeurs).

Vandak ne s’était pas attendue à ce que la conteuse demande de le prendre et s’il y avait eut un peu de surprise, celle-ci ne dura pas. Elle sourit à Sjaël, car le sang-mélé n’aurait pas compris le geste. Vandak lui tendit alors la petite créature, qui se tourna curieuse vers l’elfe. Les tentacules se défirent, glissant de sa peau sur celle à la peau clair. La bouche de l’enfant gris s’ouvrit, dévoilant ce bec qui remplaçait l’absence de ses dents. « Tout et n’importe quoi. Homme, satyre, elfe… Ce sang est faible, ça se voit. » Vandak en avait vu bon nombres sous les flots, déjà quand elle n’était qu’une enfant elle-même. « Les sirènes font de bonnes catins. » Quelque chose se tordit dans ses boyaux, elle les sentit en elle et pour chasser la pensée, elle joua avec l’une des tentacules qui ne l’avait pas quitté, sentant les petites ventouses contre son pouce. « Et surtout, elles sont pauvres. Il y en a beaucoup qui naissent ainsi, incapable de prendre une apparence raisonnable, ou trop faible. » Son regard se fit plus dure, et elle ne voyait plus le petit miracle de la vie, elle voyait ces ruelles puantes, encombrées de la misère que la couronne ne voulait pas sauver. « Ils sont jetés avec les ordres, et puis ils se retrouvent à la mer. S’ils ont de bonnes branchies, assez bien formées, alors ils survivent. Sinon, ils finissent comme nourriture pour ceux qui sont plus forts. Mais éventuellement, ils finiront tous comme nourriture face à un plus gros poisson. » Là où le regard des anthropomorphes ne se posait pas, il n’y avait pas de règle, ni de loi. Il n’y avait que le besoin de survie et manger son prochain était terriblement courant.

« Je ne pense pas qu’ils peuvent nous comprendre. Ils sont sauvages, eux aussi. » Elle eut un sourire, plus doux. « Mais ils sont très réactifs. Regarde. » Elle claqua de sa langue, imitant le son de ce qui était perçu sous l’eau. Sa main s’approcha, et l’une des tentacules vola dans sa direction, se referma sur elle. Il y eut un petit claquement sonore qui s’échappa de la créature et elle passa sans main jusque Vandak, prête au jeu.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Sjaël Gil'Vargën
Sjaël Gil'Vargën

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 07/08/2019
✧ Orbes : 143
✧ Opales : 916
✧ Faceclaim : Rooney Mara
✧ Crédits : arte (pour la signature on verra aprés)
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Auteur & Conteuse
✧ Idéologie : Neutre
✧ Guilde : Lys Blanc

écailles et créatures - Sjaël Empty

Elle n’en croyait pas ses yeux Sjaël devant la scène qu’elle voyait, et elle savait déjà que celle-ci, a moins que Vandak le lui demande expressément, resterait un secret qu’elle chérirait uniquement pour elle. C’était un moment de sensibilité de la pirate envers la jeune créature au sang mêlé que Sjaël garderait dans son cœur et ses rétines. Un secret peut être. Flattée d’être témoin d’un tel moment aussi étrange soit-il, aussi particulière soit la créature qui au fond n’était qu’un nouveau-né, qu’un enfant rejeté. Un rejeté qu’elle ne rejetait pas elle, aussi visqueux et humide puisse-t-il être, tandis que des tentacules venaient glisser à même sa peau blafarde, et qu’il s’accrochait à son bras en bouée de secours. Elle s’accrocha aussi, l’attrapant comme elle l’aurait fait avec un bien précieux, ou avec un enfant, et quelques instants son sourire se fit rêveur, avant de faire écho à celui de Vandak, doux, toujours si doux.

Mais il y’eut une révélation peut être, et même si elle s’en doutait, ça ne faisait jamais parti de ces choses agréable a entendre. Elle connaissait les sirènes, elle avait longuement discuté récemment avec une représentante du coté sirène de la noblesse, la seule, mais elle n’était pas aveugle à ce qu’elle pouvait voir dans les rues. A ce qui existait. « Je sais… » C’était presque un murmure arraché à ses lèvres. Les sirènes font de bonnes catins. C’était cruel d’envisager la vie ainsi. Mais les djinns faisaient de bons ouvriers et les harpies de bons soldats. C’était atroce au fond, de catégoriser la vie comme ça sous prétexte que les humains avaient gagnés le jeu de la majorité. Et peut-être qu’elle les détestait à ces moment-là. L’humanité qui se croyait supérieure. Elle fronça les sourcils, alors que l’enfant – créature émit un petit bruit qu’elle ne comprit pas mais qui réchauffa son cœur. Il était la comme un pont entre elles deux, les liant par ses tentacules, produit d’un viol ou simplement renié par ses apparences. Elle se demanda aussi quelques instants jusqu’à quel point Vandak avait pu expérimenter la pauvreté des sirènes, elle qui semblait plus grande que la vie quand elle dirigeait la sorcière bleue. Elle ne posa pas la question. Ce n’était pas le moment, mais les informations s’ajoutaient dans sa tête. Des informations qui ne finiraient pas en légendes.

Les mots de la sirène éveillaient pendant ce temps une tristesse en elle, qui la fit fermer les yeux quelques instants. Aussi sauvage soit il pouvait elle le garder pour lui éviter le destin cruel qui l’attendait ? Depuis quand voulait elle sauver ou changer le monde par autre chose que par des mots derrière les quels elle se cachait ? C’était perturbant ce poids qui se glissait en elle, causé par cette simple créature. Attachante. Avait elle un problème ? Comme de nombreuses idées sordides elle la laissa dans un coin de son esprit, et se concentra sur le moment présent, esquissant à l’encontre du requin un sourire plus doux. « Il est adorable. » Elle ne glissa pas de platitudes sur la dureté du monde envers les sirènes. Vandak avait du en avoir son lot, et elle refusait de laisser s’échapper de ses lèvres de toute façon de tels clichés. « Mais je suppose que quelques fois certains d’entre eux finissent par être le poisson le plus gros ? Quand ils ont de la chance ? » Et peut être qu’elle cherchait des zestes d’espoir, la conteuse. Des histoires qui finissent bien.

Sa curiosité en tout cas n’était pas rejetée par Vandak, et c’est avec douceur qu’elle la regarda faire, alors que ses doigts jouaient doucement sur la tête du mal formé qui sembla d’un coup intéressé par les bruits que faisait Vandak maintenant. C’était un jeu qui se tissait, et en voyant la réaction de la petite créature Sjaël échappa un petit rire adorable. « Je peux essayer ? » Et tandis que la créature repartait vers la sirène, l’elfe du jour essayait de faire claquer sa langue dans une imitation malhabile de ce qu’avait fait Vandak plus tot.
Revenir en haut Aller en bas
Vandak Evanell
Vandak Evanell

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/07/2019
✧ Orbes : 103
✧ Opales : 511
✧ Faceclaim : Emily Blunt
✧ Crédits : Angel Dust
écailles et créatures - Sjaël ZPmm0GE
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Capitaine
✧ Guilde : Kraken (corsaire)

écailles et créatures - Sjaël Empty

Il aurait suffit que Vandak soit un peu moins chanceuse, pour qu’elle se soit retrouvée dans la même situation que le nourrisson gris qu’elles avaient sorti de l’eau. Ses parents étaient tous les deux des sirènes, les risques étaient moindres. Mais il y avait toujours un grand nombre de mort-nés, ou presque. Il n’y avait pas de place pour être de bons parents, dans les cercles les plus pauvres. Il n’y avait que la survie et certains avaient plus facile d’abandonner ce à quoi ils ne s’étaient pas encore attachés, que de prendre le risque de donner de la nourriture à ceux qui ne pouvaient survivre. Vandak le savait, elle l’avait vécu, ces longues journées de faims alors que sa famille était incapable de se nourrir correctement. Elle avait été une part de la misère et puisque la misère n’avait plus voulu d’elle, Vandak l’avait elle-même rejeté. Après, il y avait eu la liberté, et si elle demandait l’opinion de l’enfant-pieuvre, peut-être aurait-elle eu la même réponse ? Aurait-il pu s’exprimer sur la crasse d’Eredhel, s’il ne l’avait jamais connu. D’une certaine manière il était plus chanceux que ses miséreux qui périraient dans la crasse et la puanteur d’Ophosa.  

La petite laideur avait fait mouche chez Sjaël qui l’observait avec la plus grande fascination et elle eut même un adjectif doux, pour qualifier la créature. « Non, il ne l’est pas. » C’était ce pragmatisme, cette habitude de Vandak de regarder le monde dans les yeux et de le voir tel qu’il était. « Il n’entre pas dans tout ce que nos espèces construisent sur cette notion. Mais ce n’est pas un mal. Ca pourrait lui sauver la vie. » Ce qui était laid faisait fuir les curieux – à l’exception de quelques elfes conteurs qui avaient des goûts particuliers. La beauté était un fardeau dans ce monde, l’horreur une porte de sortie. D’ailleurs, la nouvelle question de Sjaël tomba à point nommé dans la suite logique de leurs conversations. « Ils deviennent ces fameux monstres de tes contes, s’ils remontent trop souvent à la surface, oui. Peu de choses arriveront à les arrêter. » Ce qu’ils devenaient après restait un mystère que Vandak n’avait aucun mal à leur laisser.  

Les tentacules se refermèrent sur elle par jeu, et elle l’étudia un peu plus, alors qu’elle stimulait chacun des attributs de la mer chez la créature, testant la vélocité et la force qu’il y avait dans chaque tentacule. Elle savait qu’il ne survivrait pas, elle le sentait au plus profond d’elle-même. Il aurait fini en amuse-bouche pour une sirène ou animal affamée. S’il n’avait pas été attrapé était dû seulement à la chance. Sjaël imita un peu gauche l’initiation du jeu. La créature sembla confuse et tourna sa petite tête vers la conteuse. Quand elle comprit la situation, elle ondula, tourna autour du bras de Vandak, avant de repasser chez Sjaël. Le capitaine expliqua à sa partenaire du jour comment mieux produire le son et le jeu dura un peu, l’amusement grandissant chez la créature. Quand soudain, elle ouvrit sa petite bouche, et son bec se referma sur la chair de l’avant-bras du requin. « D’accord. Un peu trop excité. » Dit-elle plus pour elle-même et avec une certaine habilité, elle saisit la créature par la mâchoire et le força à lâcher prise. « C’est l’instinct, ils ne font pas la différence. » Elle était tellement difficile à saisir, ce voile entre ce qui pouvait être manger et ce qui ne l’était pas. Ce qui était du jeu, et de la faim. Vandak comprenait, et elle ne pouvait pas en vouloir à un enfant, même si c’était son bras qui saignait un peu maintenant.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Sjaël Gil'Vargën
Sjaël Gil'Vargën

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 07/08/2019
✧ Orbes : 143
✧ Opales : 916
✧ Faceclaim : Rooney Mara
✧ Crédits : arte (pour la signature on verra aprés)
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Auteur & Conteuse
✧ Idéologie : Neutre
✧ Guilde : Lys Blanc

écailles et créatures - Sjaël Empty

Le pragmatisme de Vandak, la colla sur place quelques instants, poussant Sjaël a relever des yeux un peu plus la vers la sirene. Voila la plus grande différence entre les deux en réalité — si on faisait exception du régime alimentaire et des différences physiques — si Sjaël était une rêveuse s’émerveillant du monde et de ce qu’elle connaissait comme de ce qu’elle ne connaissait pas, Vandak était un tout autre cas, ramenant tout ce qui pouvait être sujet d’admiration ou de rève à terre de manière assez dure quelques fois. Il y’avait des enfants qui cessaient de rêver bien trop tot, et Vandak était assurément de ceux la. Sjaël elle, était l’inconditionnelle rêveuse, qui bien qu’ayant tout perdu, y compris quelques fois un maigre gout à la vie, continuait d’avancer en traçant une existence plus belle que ce qu’elle était réellement. Ainsi allait le monde, et ainsi allaient leurs confrontations qui n’en étaient jamais vraiment. Les mots de Vandak ramenaient la conteuse à des notions plus réalistes, et quelques fois, Sjaël l’espérait du moins, la conteuse pouvait permettre à la sirene de gouter au bonheur d’un conte faisant réver ? Elle espérait transmettre par quelques mots le bonheur à son vis-à-vis, et c’était un but qu’elle ne tairait jamais.

« Adorable n’est pas beau. » Et doucement ses doigts glissaient contre un tentacule. « Beaucoup de notions sont construites sur des bases qui n’ont pas grand chose de stable. Certaines d’entre elles appelant a une subjectivité qui n’est pas guidée par autre chose qu’une impulsion du moment. Ne trouves tu pas presque attachant cette façon qu’il a de remuer ces morceaux de lui-même avec une presque joie, malgré tout ce qu’il peut être et ce que la vie lui a fait ? » Adorable n’avait peut être pas été le bon mot, en tant que conteuse, elle se faisait une joie de pouvoir traiter des nuances de chaque terme, mais son excitation du moment lui avait fait oublier la retenue. Comme souvent quand elle était avec Vandak. Quelque chose que la, elle ne s’expliquait pas trop.

Elle était fascinée en tout cas, d’imaginant cet enfant et ce qu’il pourrait peut être devenir. Le deviendrait il ? C’était une question qu’elle n’avait pas envie de poser la réponse l’effrayant doucement. Au lieu de ça alors elle se prit dans le jeu, et fixa la créature en essayant de refaire les sons que faisaient la capitaine, qui finit par lui expliquer mieux. Alors elle se preta davantage au jeu, et esquissa un sourire en voyant que l’enfant hybride semblait s’amuser un peu. Jusqu’à ce que le drame arrive et que Vandak se fasse mordre causant un petit bruit de surprise de la part de la conteuse. « Est-ce que ça va ? » C’était sa premiere question. Et si elle ne savait pas quoi faire l’elfe du jour, elle réalisa qu’elle pouvait quand même etre utile, alors elle se pencha pour rattraper dans sa besace un tissu propre, et une bouteille d’eau. « Je peux ? » Elle avait tellement envie de s’occuper d’elle, néanmoins, elle attendait son autorisation pour la toucher.
Revenir en haut Aller en bas
Vandak Evanell
Vandak Evanell

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/07/2019
✧ Orbes : 103
✧ Opales : 511
✧ Faceclaim : Emily Blunt
✧ Crédits : Angel Dust
écailles et créatures - Sjaël ZPmm0GE
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Capitaine
✧ Guilde : Kraken (corsaire)

écailles et créatures - Sjaël Empty

Bien entendu il y avait un trait philosophique qui devait se faire, Vandak n’en attendait pas moins en compagnie de la conteuse. Les mots s’exprimèrent, peu après qu’elle tomba en désaccord avec Sjaël. Des mots parfois un peu trop compliqués pour le capitaine qui fronça un peu les sourcils, lui donnant l’impression qu’elle était plus que concentrée sur la conversation. Si c’était bel et bien les cas, elle buta contre certains mots que seul Rafiki aurait pu employer sur le navire. Heureusement, le têtard saisi la dernière phrase, et elle embraya sur celle-ci. « C’est parce qu’il n’a pas la notion, du bien, du mal. Il est comme un animal, car on ne lui a pas appris ce qu’est le bien, le mal. Il n’a pas pris de décision sur le style de vie qu’il mène, il la mène, c’est tout. » Et peut-être y avait-il une projection de Vandak sur la petite créature à tentacules. Néanmoins. « Mais il en reste attachant, c’est vrai. » Elle n’était pas assez butée pour ne pas le reconnaitre, il n’y avait que Sjaël avec elle et cet angle de sa personnalité ne faisait pas partie du portait qui devait être créé sur le terrible capitaine Evanell. « Pour des gens comme pour nous. » Des pêcheurs trouveraient la créature et ils la tueraient. Elle le savait, c’était souvent le cas, elle l’avait vu arrivé à maintes reprises.

Elle avait vu beaucoup de choses, Vandak. A tel point que quand son sang coula, cela n’éveilla rien chez elle, à peine une légère douleur qu’elle pouvait ignorer. Le nourrisson s’agita un peu sous sa prise plus ferme, lui qui ne devait pas comprendre la raison de la fin du jeu. Le requin poussa un mince soupire et elle déposa l’être gris sur le bord de la barquette, à la limite de l’eau. « Ca va, rien de bien grave. » Cela ne laissera pas une cicatrice à proprement parlé, noyée dans les plus grosses, les plus graves, qui recouvraient sa peau. Mais Sjaël s’activait déjà et le geste fut en suspens. Parce que Vandak détestait être touchée, l’elfe le savait et elle respectait ça. Peu étaient ceux qui y arrivaient et parfois, quand elle était trop butée, même Jaz ne pouvait lui mettre la main dessus. Tout était une question d’humeur, de sentiments. Et son regard se fit plus dur, naturellement à la main qui était tendue. Elle regarda un long moment la bouteille d’eau, puis Sjaël dans les yeux. « Je pensais que tu étais un elfe du jour. » Mais ce n’était pas un refus à proprement parlé et elle s’assit un peu brusquement, la barquette tangua, bateau ivre. Son bras fut tendu et elle se contenta de regarder la créature grise, qui était encore là, auscultant la scène de manière curieuse.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Sjaël Gil'Vargën
Sjaël Gil'Vargën

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 07/08/2019
✧ Orbes : 143
✧ Opales : 916
✧ Faceclaim : Rooney Mara
✧ Crédits : arte (pour la signature on verra aprés)
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Auteur & Conteuse
✧ Idéologie : Neutre
✧ Guilde : Lys Blanc

écailles et créatures - Sjaël Empty

Qu’ellle le veuille ou non Sjaël avait forcement emmené la conversation vers des détours philosophiques. C’était plus fort qu’elle, elle ne savait pas quand se retenir. Elle avait toujours une bonne repartie, toujours un mot a dire et non pas quelque chose à prouver, mais quelque chose qui la brulait quelques fois. C’était comme ça. C’était plus fort qu’elle, et quand finalement Vandak lui donna raison en affirmant qu’il était effectivement attachant, un sourire plus grand se glissa sur sa peau pale. Cette fois elle avait l’impression de voir un morceau de la pirate qui n’était pas pour le monde entier. Peut être oui, que c’était une vérité, qu’elle se sentait plus libre Vandak en sa compagnie ? Ou peut être que c’était la quelque chose que Sjaël imaginait. Elle n’en était pas trop sure. Elle hocha la tête néanmoins à ce que celle-ci disait. « Je suppose qu’il a eu de la chance de tomber sur des gens comme nous alors. » Et elle ne savait pas ce qui allait lui arriver après. Ce qu’ils allaient en faire de ce petit être difforme.

Elle n’eut pas à trop poser de questions, le sujet devint bien plus grave, ou du moins, elle l prit ainsi, car voila que Vandak se faisait mordre — ou disait on pincer — par la difforme créature. Sauvage. L’amas de tentacules humides fut poser au bord de la barque, et déjà la conteuse était-elle prête à s’occuper de son amie. Une amie n’appréciant guère le contact — et elle le savait Sjaël, sinon son bras serait toujours entre ses mains — mais qui pourtant au terme d’une hésitation finit par accepter. Ou du moins, à ne pas refuser. « Une elfe du jour bien peu douée si tu veux mon avis. Mais chaque chose en son temps. » Et déjà rinçait elle la plaie, avant d’éponger avec une douceur méthodique les surplus de sang qui coulaient sur le bras de la pirate qui avait du en voir des bien pires. Elle aussi, elle avait vu le sang, elle avait vu la mort, ce n’était pas pour cela qu’elle appréciait que la douleur ou l’inconvenience d’une blessure vienne trouver son amie.

Et puis ce fut fait, avec une tendresse renouvelée. Posément le bras de la capitaine fut saisit d’une main habile et douce, tandis que l’autre main se posait au dessus de la plaie. Elle n’avait pas une extraordinaire confiance en ses capacités Sjaël. Mais elle savait ce qu’elle pouvait faire, ou du moins, ce qu’elle voulait faire. Et nimbée du soleil dont les rayons se refletaient partout autour d’elles, elle puisa son energie dans l’astre lumineux, imposant la guerisseuse nature chaude sur cette plaie qui au terme de longues minutes ne devint plus qu’un lointain souvenir. Pas si lointain que ça. Pas si lointain non… « Ou pas si peu douée que ça, visiblement. » Et avec un sourire fier, et timide à la fois elle releva les yeux vers sa compagne du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Vandak Evanell
Vandak Evanell

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/07/2019
✧ Orbes : 103
✧ Opales : 511
✧ Faceclaim : Emily Blunt
✧ Crédits : Angel Dust
écailles et créatures - Sjaël ZPmm0GE
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Capitaine
✧ Guilde : Kraken (corsaire)

écailles et créatures - Sjaël Empty

La peau de l’elfe était douce contre la sienne et, instinctivement, Vandak se tendit. Ses poings se fermèrent, sa mâchoire se serra, son regard glissa vers l’horizon, cherchant un point qui l’aurait emmené loin, loin du contact. Il n’y avait rien, rien de terrible. Il n’y avait pas d’invasion à proprement parler, Sjaël n’envahissait pas son espace personnel et il n’y avait que la blessure qui était étudiée, une main posée sous son coude. Si elle se demanda si c’était bien nécessaire, le triton ne dit rien, car elle était incapable de parler. Elle retrouvait le goût du bâillon sale enfoncé dans sa gorge, emplissant sa bouche, desséchant son palais, retenant ses dents de mordre. Vandak prit alors une profonde inspiration, et l’odeur de la mer fut chassée par le souvenir de celle du moisi et de ces cargaisons de rhum frelaté qu’ils commerçaient.

Elle ferma les yeux, la mine peu ravie. Sous l’obscurité, elle sentait un plus gros bateau qui tanguait et le poids du pirate qui tanguait sur elle, le donnant le tournis et si la bile remonta dans sa gorge, Vandak ne dit rien. Elle rouvrit les yeux, et dans son champ de vision, elle pouvait voir la petite joie de Sjaël, de prendre soin d’elle. A cet instant, l’elfe partageait l’expression de son précédent capitaine et il y eut un petit grognement dépréciatif. Dans ces moments, elle aurait mis le monde à feu et à sang, pour que plus personne ne prenne la peine de s’inquiéter pour elle, d’avoir ce besoin de la toucher pour la soignée. Vandak pourrait mettre le feu à la barquette et Sjaël aurait rejoint les fonds marins. Peut-être aurait-elle servi de nourriture à la créature grise. Mais la violence n’était qu’une solution de facilité et, à la place, elle compta les secondes.

La souffrance s’éveilla à la première et cette dernière, insidieuse, irradia à partir des doigts de l’elfe qui utilisait sa nature curative. Vandak ne dit toujours rien, et le temps s’étira, interminable. L’hybride, las et percevant l’aura du capitaine, retourna lentement dans l’eau. La sirène l’envia, mais elle avait une image à préserver. En l’occurrence, celle d’un pirate boudeur qui refusait de croiser le regard de Sjaël. Et finalement, la conteuse la lâcha et Vandak reprit son bras avec un peu trop de violence. Elle regarda à peine la cicatrice, si elle avait pu, elle se serait couper le membre pour ne plus ressentir cette succession de sensations qui perduraient, bien que Sjaël ne la touchait plus. La sensation des doigts toujours sur sa peau et il y avait quatorze paires de mains qui parcouraient son corps. Elle inspira. Il y avait l’odeur du moisi et du rhum. « Merci. » Elle aurait prononcé des pierres que cela aurait été plus aisé à dire. Mais la rigidité était partout et quand elle se redressa, il y avait encore le poids des chaines à ses chevilles. « Remettons-nous en route. » Et sans un regard, elle passa à côté de Sjaël pour retrouver le gouvernail.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Sjaël Gil'Vargën
Sjaël Gil'Vargën

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 07/08/2019
✧ Orbes : 143
✧ Opales : 916
✧ Faceclaim : Rooney Mara
✧ Crédits : arte (pour la signature on verra aprés)
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Auteur & Conteuse
✧ Idéologie : Neutre
✧ Guilde : Lys Blanc

écailles et créatures - Sjaël Empty

Elle appréciait le moment Sjaël. Enfin, ce n’était pas qu’elle apprécie que Vandak se soit fait blesser, non, bien loin de la, au contraire, mais elle appréciait de pour une fois être utile par delà quelques contes ou changement d’idées. Non, elle utilisait un don qui lui avait été fait par sa race, pour aider une amie qui le méritait bien. Et pourtant, il y’avait une ombre au tableau. Vandak semblait perturbée, ailleurs, et la conteuse fronça les sourcils, réprimant la salve de questions qui menaçaient de venir franchir ses lèvres, réprimant l’inquisition que ces questions-là auraient pu être. Alors elle perdit quelque peu son sourire, et continua de travailler en silence, pas un seul conte ne venant franchir ses lèvres comme une barrière protectrice loin de leurs pensées. Non. Elle n’était pas la meilleure des soigneuses et elle avait vraiment ce besoin la, de se concentrer.

L’hybride choisit ce moment pour partir, et la conteuse ne dit rien, toujours rien, tant cette situation de silence à couper au couteau, apportait pour elle un angoisse bien trop présente. Le bras fut lacher. Et c’est avec douceur qu’elle lui murmura que c’était terminée. Mais ça ne servait plus rien à rien. Vandak recupera son bras, la violence présente dans ses actes et le froi dans ses mots, et c’est avec une lueur triste dans les yeux que la conteuse la regarda bouger sur le bateau. Le silence n’était pas l’ami de la conteuse. Elle était celle qui parlait pour faire taire les silences. Celle qui parlait trop, celle qui disait tout sauf ce qu’elle désirait réellement dire. C’était ainsi. Elle ne changerait pas.

« Vandak ? » Mais malgré tout elle n’était pas de celles qui restaient de coté quand quelque chose n’allait pas. Oh elle aurait pu fuir, mais fuir pour aller où ? Elle l’avait déja bien trop fait. « Je suis désolée. » Ce n’était qu’un murmure, et si elle ne doutait pas qu’il y’avait beaucoup plus derrière les reticences de la pirate, elle n’osait pas poser de questions. Au lieu de ça, elle lui offrit un echappatoire qu’elle prendrait si elle voulait. « Savais-tu que les elfes du jour soignent moins bien l’Hiver ? »
Revenir en haut Aller en bas
Vandak Evanell
Vandak Evanell

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 28/07/2019
✧ Orbes : 103
✧ Opales : 511
✧ Faceclaim : Emily Blunt
✧ Crédits : Angel Dust
écailles et créatures - Sjaël ZPmm0GE
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : Capitaine
✧ Guilde : Kraken (corsaire)

écailles et créatures - Sjaël Empty

L’anxiété était comme ce filet de pêche qui l’avait attrapé, se refermant de plus en plus sur elle, la serrant si fort qu’elle aurait laissé les marques sur l’entièreté de sa peau, de son âme. Elle regrettait qu’il ne soit pas là, mais cela faisait longtemps qu’il n’était plus là et le rappel fut une échappatoire à cette souillure qu’elle sentait tourner dans son corps, maladie insidieuse. La mer était trop calme pour chasser le ricanement qu’elle entendait derrière ses oreilles et elle ferma les yeux, appuyée contre le gouvernail. Un de ses ongles s’enfonça dans son pouce, mais la douleur n’était pas assez forte pour chasser celle de ses souvenirs. Elle aurait dû s’ouvrir en deux, laisser une faille qui en même temps que le sang la viderait de ses bourreaux qui s’étaient immiscés en elle. Elle sentait encore leurs poids, leurs odeurs, le prés-.

Son prénom fut prononcé et elle leva furieusement les yeux vers Sjaël. Pareil à un éclat de tonnerre. Vandak, oui. C’était son nom et elle n’était plus la catin de ce malheureux navire. Elle était la capitaine de la Sorcière Bleue et qui aurait osé s’approcher de trop prêt aurait été ouverte de ses dents de requins. Femme poisson, femme triton. Intouchable, inatteignable. Elle était la puissance des mers et ceux qui l’avaient un jour blessé, encore et encore, n’étaient plus. La violence de sa vengeance avait été telle, qu’aucun conte ne serait assez fort pour le porter. Ils avaient disparu, leurs méfaits avec eux. Vandak se pinça l’arrête de son nez, y laissant une maigre trace de ce sang qui n’avait eu aucun effet sur elle. « Non, tu n’as pas à l’être. » Elle bougea un peu ses épaules, mal à l’aise. Son regard glissa loin de la silhouette de l’elfe. « C’est moi. » Qui était désolée. Le mal et le problème venaient d’elles. Elle le savait. Elle n’arrivait juste pas à passer au-dessus. « Je n’aime pas que l’on me touche. » Il y avait la bile dans sa bouche, l’odeur de rhum dans son nez, le rire des hommes dans ses oreilles.

La colère fut encore plus visible, et elle ignora parfaitement l’anecdote du jour. Elle prit une inspiration, incapable de fuir ce qu’il était, car elle était incapable d’abandonner Sjaël sur cette barquette marseillaise. « Je n’aime pas les souvenirs. Je ne les contrôle pas. » Et tout se noyait dans la violence, c’était la seule force qu’elle connaissait, la seule arme qu’elle possédait. Elle restait un animal, c’était son choix, car eux ne les auraient jamais autant blessés que ceux qui l’avaient fait pendant ces trois années. « Tes contes sont bien mieux, à côté de ça. » Une histoire fausse pour remplacer une histoire réelle. Et elle prit appuis sur son coude, perdant son regard sur cette ligne d’horizon, qu’elles fendraient, sans jamais l’atteindre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


écailles et créatures - Sjaël Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
écailles et créatures - Sjaël
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Opal Crown :: Le Port-
Sauter vers: