AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Bottins  Annexes  Animations  Flood  
Membres à l'honneur
Félicitations à Orion et Sjael !

Fermeture du forum
nous vous remercions pour cette
incroyable aventure
Ils sont attendus

-38%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SCD301/02- Lot de 4 biberons Natural + sucette, goupillon et ...
30.99 € 49.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Au tramway de 23h12 ; Tuhrag

Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Jawhar Sangraan
Jawhar Sangraan

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 10/10/2019
✧ Orbes : 49
✧ Opales : 190
✧ Faceclaim : Michael B. Jordan
✧ Crédits : Eärithralia
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Révolutionnaire ; il a fait de sa haine contre la couronne son occupation favorite.
✧ Idéologie : Anti-couronne ; aveuglé par la colère de la couronne qui a exterminé son clan.
✧ Clan : Ex-léopard ; ses racines que jamais il ne reniera.
✧ Guilde : Fondateur des Mangeurs de Peaux, membre de la Ligue de l'Aube

Au tramway de 23h12 ; Tuhrag Empty
MessageSujet: Au tramway de 23h12 ; Tuhrag   Au tramway de 23h12 ; Tuhrag Empty09/12/19, 09:39 pm



Au tramway de 23h12

FT. @TUHRAG NALIK

◊ ◊ ◊

Le tramway de 23h02 venait de passer, laissant un quai désert. Si tard dans la nuit, peu de monde fréquentait les transports en commun. La gare était pourtant correctement éclairée, cherchant à rendre l'endroit plus accueillant et chaleureux. Pourtant, ça ne trompait personne. Cet arrêt se situait en plein coeur du cercle du peuple. Quiconque mettait un pas à l'extérieur risquait de tomber dans un coupe-gorge.
Mais pas Jawhar.
Il se tenait là, adossé contre un poteau de pierre. Il attendrait le prochain, puisqu'il s'agissait de son lieu de rendez-vous. Lentement, il balayait l'endroit de son regard sombre. Il n'y avait toujours personne. Les personnes étant montées dans le dernier train passé devaient se demander pourquoi l'homme s'était attardé sur les quais peu réconfortant. Mais le changeforme ne leur avait pas adressé de considération. Il était déterminé et il ne voulait pas se faire déconcentrer par des choses futiles.
La Psychose faisait son grand retour. Si ce meurtrier était craint de bien des habitants et était au sujet de toutes les conversations du quartier, Jawhar n'avait qu'une seule hâte ; et c'était de retrouver son vieil acolyte d'antan. Cet ancien compagnon qui n'avait laissé derrière lui qu'un désir de vengeance, absorbant tout souvenir heureux de sa présence. Rancune que Jawhar se cacherait bien de révéler au monde.

Peu à peu, des gens arrivèrent sur le quai. D'abord une femme, puis un homme, ensuite deux personnes en même temps. Ils étaient cing sur le quai. Jawhar savait qu'il n'aurait pas rendez-vous avec la Psychose lui-même, mais qui aurait-il envoyé pour venir au rendez-vous ? Ou avec quelle peau aurait-il choisi de se présenter ? Chaque personne présente dans cette gare pouvait être suspecte.
Le tramway fit son entrée en gare dans un crissement de freinage fortement désagréable, jusqu'à totalement s'arrêter. Jawhar laissa les gens entrer et, comme prévu, entra dans le dernier wagon. Les mains dans les poches de sa tunique, il resta debout alors que bien des places étaient libres. Il se contenta de s'appuyer contre l'une de barre qui aidait à garder appui lorsque la machine redémarra.

Sous quelle forme la Psychose viendra-t'elle à lui ?
Il lui tardait de savoir.

(c) oxymort

Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Tuhrag Nalik
Tuhrag Nalik

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 04/10/2019
✧ Orbes : 61
✧ Opales : 224
✧ Faceclaim : Toni Mahfud
✧ Crédits : HOODWINK (avatar), ASTRA & VOCIVUS (signa)
✧ Peuple : Changeforme
✧ Guilde : Chimère chargée du recrutement pour le Serment des Ombres.

Au tramway de 23h12 ; Tuhrag Empty

Il avait failli être en retard.

La peau de Kydris, une des deux peaux avec lesquelles il avait pour habitude de marcher dans les rues de la capitale, avait ses avantages, notamment de pouvoir vivre et se balader dans le cercle noble sans attirer un regard, contrairement à Camil, que tous observaient du coin de l’œil dans la peur de le voir se mettre en colère et rugir sur les badauds qui osaient l’importuner. Mais elle avait également son lot d’inconvénients, qui découlaient directement de ses profits. S’il pouvait se comporter comme un noble et flâner parmi eux durant la journée, au contraire, Kydris se présentait plutôt comme une cible peinte d’un rouge vif s’il venait à l’utiliser durant la nuit au beau milieu des rues pauvres, surtout parée de ses plus beaux vêtements. Aussi s’était-il décidé à se cacher sous la peau du nain, en attendant l’heure du rendez-vous qui avait été programmé, puis, une fois l’heure prévue atteinte, se rendre au point de rencontre sous son visage d’elfe, mais il ne s’était pas attendu à ce qu’un badaud ivre, grand rival de Camil durant les combats clandestins, tente de l’apostropher et de lui donner des coups alors même qu’ils sortaient tous deux de la taverne, lui-même dans le but de rentrer dans une maison abandonnée où faire l’échange de peau.

C’était donc avec une certaine appréhension et une colère qui l’avait rendu à fleur de peau qu’il entra sur le quai du tramway, quelques dizaines de minutes plus tard et un adversaire en moins pour le prochain combat — non pas qu’il l’avait tué, il s’était promis depuis bien longtemps de ne pas retomber dans ses travers, mais quelques os avaient été brisés. Il était à moitié surpris de ne voir personne sur le quai, mais une ombre dans le coin de son champ de vision attira son attention, et lui signala, avec une excitation à peine contenue, qu’il ne s’était pas déplacé pour rien et, mieux encore, que l’autre était encore assez curieux pour honorer la rencontre. Il était là. Son rendez-vous était pile à l’heure, voire même un peu en avance si son instinct lui disait vrai — il ne se trompait que trop rarement —, et le cœur du changeforme se mit à battre la chamade sous les côtes de sa peau d’elfe du jour.

Voilà bien des années qu’il ne l’avait plus vu, cet homme qu’il avait trahi, prenant cette décision avant que l’inverse ne se produise une fois de plus. Ses sentiments à son égard étaient incertains, alors qu’il se sentait à la fois coupable de l’avoir laissé entre les mains de ceux qui les avaient chassés plusieurs mois durant à cause de leurs propres agissements, et à la fois serein vis-à-vis de cette décision. Avec du recul, bien des années plus tard et avec une nouvelle conception de la façon de vivre qu’il s’était imposée, peut-être aurait-il, s’il l’avait pu, fait d’autres choix. Peut-être aurait-il fait les choses autrement, s’il en avait eu l’occasion. Mais après la trahison qu’il avait vécue, après les douleurs qu’il avait traînées des années durant à cause de cet autre homme  dont il s’était épris malgré lui et dont il avait fini par voler la peau pour se rappeler jusqu’à la fin de ses jours de son erreur, il n’avait pas pu se résoudre à faire confiance à un autre. Ainsi, lorsque l’occasion s’était présentée, si belle, si prometteuse, si accessible, il n’avait pas pu faire d’autre choix que de le laisser derrière lui pour sauver sa propre vie. Les djinns qui l’avaient élevé avaient fait en sorte que la survie passe toujours avant tout le reste, et des dizaines d’années plus tard, c’était encore ce credo qui primait, même si désormais, une communauté et deux peaux étaient présentes pour le protéger.

L’arrivée du tramway dans un tonnerre de bruit crissant et aigu le sortit de ses pensées, et il remarqua vaguement que d’autres personnes étaient arrivées derrière lui, notant malgré lui les objets de valeur qui auraient pu être volés si seulement il avait été là pour ça. Il n’avait pas croisé le regard de Jawhar, lui lançant à peine un coup d’œil étonné et craintif lorsqu’il était arrivé, comme toute femme seule en pleine nuit l’aurait fait, avant de se détourner pour attendre, d’un air presque hautain, l’arrivée du transport. Comme il était prévu, il entra dans le dernier wagon et se dirigea vers une place assise de libre — à vrai dire, il n’y avait personne, à l’exception d’une femme blonde probablement ivre à moitié affalée sur les places à l’extrémité, aussi s’était-il pris une place de choix, non loin des portes pour observer les entrées et sorties, mais assez éloignée pour ne pas attirer l’attention immédiate des nouveaux arrivants. Il se pencha légèrement en avant pour faire mine de défriper ses tissus, lui permettant d’observer du coin de l’œil les entrées du wagon : la seule, celle de son rendez-vous.

Aussitôt que l’homme de son passé mit le pied dans le transport, le caractère manipulateur de Kydris prit le pas sur la personnalité plus renfermée et observatrice du changeforme, même si ce dernier resta dans un coin de l’esprit, restant à l’affût des moindres réactions de l’homme à ses côtés. Elle attendit quelques minutes de plus, alors que le tramway se remettait en route dans des crissements qui auraient réveillé un mort, se demandant un instant si elle ne devait pas jeter l’autre femme hors du wagon, avant de se relever. Se tenant aux barres pour éviter de tomber, elle fit mine d’hésiter, jetant des coups d’œil appuyés à l’homme à la peau d’ébène, avant de se diriger vers lui, le regard séducteur. Un léger sourire plaqué aux lèvres, une main sur la hanche, elle se montrait sûre d’elle, de ses atouts, de ses intentions. « On voyage seul, bel inconnu ? » Cet homme de son passé ne savait pas sous quelle forme la Psychose viendrait à lui, mais il ne saurait jamais que la Psychose était venue. Tout ce qu'il penserait, c'était d'avoir eu affaire à un messager, une connaissance... pas Tuhrag lui-même.  


sous les traits de Kydris A'salaei:
 

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Jawhar Sangraan
Jawhar Sangraan

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 10/10/2019
✧ Orbes : 49
✧ Opales : 190
✧ Faceclaim : Michael B. Jordan
✧ Crédits : Eärithralia
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Révolutionnaire ; il a fait de sa haine contre la couronne son occupation favorite.
✧ Idéologie : Anti-couronne ; aveuglé par la colère de la couronne qui a exterminé son clan.
✧ Clan : Ex-léopard ; ses racines que jamais il ne reniera.
✧ Guilde : Fondateur des Mangeurs de Peaux, membre de la Ligue de l'Aube

Au tramway de 23h12 ; Tuhrag Empty



Au tramway de 23h12

FT. @TUHRAG NALIK

◊ ◊ ◊

Jawhar restait seul, dans un endroit stratégique du wagon, scannant chacune des personnes présentes. Et elles étaient bien peu. Il y avait bien une femme, au fond, étendue sur une banquette. Elle devait sûrement avoir fait plusieurs allers-retours sur la ligne sans même s'en rendre compte, vu son état. Au même moment où le changeforme se retournait pour observer la seconde femme présente, celle-ci s'était décollée de son siège pour s'approcher de lui. Leurs regards se croisèrent. Un éclair traversa les yeux sombres de l'homme. Il se doutait bien que la Psychose n'était pas assez négligente pour envoyer un de ses messagers dans un tel état d'ébriété. La femme se présentant à lui reflétait bien plus son image. Ses petits yeux noisettes démontrait une attitude assurée. Sa peau pâle contrastait avec ses cheveux sombres qui retombaient en cascade sur son épaule. Ses lèvres sensuelles évoquèrent des mots. "On voyage seul, bel inconnu ?", disait-elle.
-Il semblerait que ça ne soit plus le cas, répondit-il.
Il se décolla de la barre en métal qui l'aidait à maintenir l'équilibre dans le tramway. Il se posta face à la jeune femme, écartant légèrement les pieds afin de garder un appui et d'épouser les mouvements brusques du transport.
Se dressant ainsi de toute sa hauteur face à la messagère, il était sans nulle doute très imposant. Ses épaules carrées se dessinant sous ses vêtements et son regard sombre ne lui ajoutait qu'un air plus sombre encore. Ce duo contrastait énormément, si bien que l'on se demandait ce qui avait pu amener à les rencontrer.
-Tu es ponctuelle. J'apprécie.
Au fond du wagon, une lumière vacillait. Au prochain arrêt, il allait sans douter que personne ne monterait. L'ambiance était trop inquiétante. Jawhar avait bien choisi son moment. Ainsi, il était certain de pouvoir être tranquille et de ne pas être coupé dans sa discussion de la plus haute importance. Le changeforme enfouit ses mains dans ses poches et il toisa l'elfe du regard.
-C'est toi qu'il envoie ? demanda-t'il, juste pour s'assurer de l'identité de cette femme sans commettre d'impair.

(c) oxymort

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Au tramway de 23h12 ; Tuhrag Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Au tramway de 23h12 ; Tuhrag
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Opal Crown :: Tramway-
Sauter vers: