AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Bottins  Annexes  Animations  Flood  
Membres à l'honneur
Félicitations à Orion et Sjael !

Fermeture du forum
nous vous remercions pour cette
incroyable aventure
Ils sont attendus

Le Deal du moment : -38%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
156 €

Partagez
 

 Every road they led you down felt so wrong - Syrus Blake

Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Selene O'Jaslan
Selene O'Jaslan

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 13/09/2019
✧ Orbes : 56
✧ Opales : 325
✧ Faceclaim : Kristine Froseth
✧ Crédits : Moi même
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Couturière et chapelière
✧ Idéologie : Pro-couronne

Every road they led you down felt so wrong - Syrus Blake Empty

Every road they led you down felt so wrong - Syrus Blake 8ifr
@Syrus Blake
Every road they led you down felt so wrong


An 1496.

Selene s'éloigna sous les yeux d'Asaela, sa grande sœur. Elles avaient décidé de garder à tour de rôle la boutique familiale des O'Jaslan pour la laisser ouverte aux clients. Si Selene avait abandonné, un instant, son travail dans la confection d'un chapeau, c'était pour passer le relais à sa sœur. Elle devait se rendre de toute urgence à Evrast. Elle avait appris qu'une de ses tantes était gravement malade. Cette fois, la magie elfique ne pouvait en rien l'aider à l’exception peut être de soulager les pires maux. Son heure semblait venir après toutes ses années vécues. Ses parents, son frère et ses deux sœurs cadettes se trouvaient déjà à son chevet depuis quelques jours.

L'adolescente de 19 ans, rejoignit son cheval qui l'attendait patiemment à quelques mètres de là, près des halles commerçantes. Faire le trajet à cheval irait beaucoup plus vite. Elle avait pris avec elle, dans un sac, le stricte minimum pour quelques jours. A présent, elle était prête à faire les quelques heures de trajet qui la sépare de sa tante.

- Allons-y Binky.

Fit-elle d'une voix douce en prenant les rênes. Le vieux cheval blanc de la famille, habitué à la jeune femme, ne broncha pas un mot. Tous deux traversèrent la ville d'Eredhel en direction du Nord. Binky était le seul cheval appartenant à la famille O'Jaslan. Il commençait à prendre de l'âge mais faisait tout de même le travail. Bien sûr, il ne faut pas non plus trop lui en demander. Il faut savoir le ménager. Selene avait toujours pris soin de lui. A force, une certaine complicité c'était installée.

Rapidement, ils quittèrent le cercle des commerces pour sillonner le cercle du peuple. Les nombreuses boutiques et modestes maisons disparurent peu à peu pour laisser place à des bâtisses plus pauvres, parfois délabrées ainsi que des rues sales. Selene avait rarement l'occasion de se rendre dans ce quartier là. Il était malfamé et dieu seul savait ce qu'il pourrait arriver à la jeune noble si par malheur elle s'aventurait dans ces rues la nuit. L'elfe accéléra légèrement le pas. Comme par crainte que si elle s'attarde trop longtemps là, il lui arriverait quelque chose.

Le paysage changea et on pouvait à présent apercevoir la verdure des collines de Valarya. La présence de vignes rappelait sans aucun doute que l'on se trouvait bien en direction du Nord. La cavalière ralentie l'allure de Binky. Il fallait le laisser aller tranquillement à son rythme si elle souhaitait arriver à bon port avec son cheval. Selene profita de sa balade pour admirer le paysage. Elle se demandait bien à qui pouvait bien appartenir ces nombreuses terres alentours. La plupart devaient certainement être a des paysans. D'autres, des nobles qui souhaitent sûrement profiter d'une vie calme en dehors de la capitale. Elle tourna la tête et son regard se posa sur les montagnes visibles au loin. Elle n'avait jamais mis les pieds dans cette région. Faut dire, qu'elle ne connaissait personne habitant Cill'Mohr, la ville des humains, sa famille étant essentiellement constituée d'elfes.

A présent, Selene, approchait de la lisière de la forêt. Elle décida de descendre de son cheval. Se dégourdir les jambes lui ferait certainement du bien. Elle marcha donc aux côtés de Binky. Histoire de garder les rênes sous la main au cas où. La forêt était plutôt silencieuse. Seul le bruit sourd de leurs pas résonnaient, accompagnés parfois par quelques chants d'oiseaux. Finalement, des crissements de roues se firent entendre au loin. Sans doute un carrosse qui empruntait également le même chemin qui relie les deux villes. Elle ne s'était pas trompée. Le véhicule prenait le chemin inverse et se dirigeait vers la ville qu'elle venait de quitter. L'elfe fit une pause pour se décaler sur le côté de la route avec son cheval pour laisser passer le carrosse. Elle ne manqua pas de saluer le cocher par politesse. Elle repris sa marche et la forêt retrouva son calme.

Soudain, un curieux bruit se fit entendre derrière un buisson. Sans doute un animal. Elle n'y prêta pas plus attention et continua sa route. Mais le bruit persista et finalement, ressembla davantage à un rugissement. La jeune femme, inquiète, s'arrêta et chercha autour d'elle d'où pouvait provenir cette agitation. Pas de doute, il s'agissait sûrement d'un animal. Peut être d'un loup ou d'un sanglier qui sont les animaux les plus courant dans cette forêt. Selene, se rapprocha de son cheval, prête à remonter dessus en cas d'urgence.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Syrus Blake
Syrus Blake

- our stories are not yet legends -
Age : 35
✧ Inscription : 15/11/2019
✧ Orbes : 18
✧ Opales : 89
✧ Faceclaim : Landon Liboiron
✧ Crédits : Idem que plus haut
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : Sculpteur sur bois
✧ Idéologie : Amethyst
✧ Clan : Panthère

Every road they led you down felt so wrong - Syrus Blake Empty

Trois jours... Voilà le temps qu'il m'aura fallu pour creuser un piège assez grand et large pour la proie. Je ne tiens pas à ce qu'elle puisse s'échapper en se dressant sur ses pattes arrières, et j'aurai besoin d'espace pour lui retirer sa peau. Ma première, celle qui fera de moi un changeforme à part entière, plus un enfant. Trois jours pour creuser le piège qui lui est destiné, mais plus longtemps pour le trouver et repérer son territoire. Je ne voulais pas d'une proie facile, je veux marquer les esprits et rappeler à tous que nous sommes changeformes. Pas humains, pas esclaves, mais des changeformes. Libres. J'ai donc choisi un ours pour proie. Déjà âgé, mais imposant, grand et gros même pour son espèce. Assez impressionnant pour qu'une Panthère lâche sa proie et s'enfuit sans demander son reste. Nul doute que les anciens n'apprécieront pas. C'est aussi le but.

Un grognement se fait entendre, je ne suis pas prêt, c'est trop tôt. Tant pis, c'est ma chance, à la hâte, je recouvre le trou avec des branches assez épaisses pour soutenir mon poids, des feuilles tombées au sol et un peu de terre. Vite, vite, les grognements s'éloignent, plus de temps à perdre, je dois réussir à l'attirer par ici. Un plan risque, une folie même, mais c'est mon choix. Mon destin, si nous ne faisons rien, nous finirons comme animaux domestiques pour les puissants. Ou pire, humanisé pour être accepté. Je le refuse. Il est là, me tourne le dos, avançant d'un pas tranquille vers je ne sais quelle destination. Et je n'ai pas d'appât, rien. Je ne suis pas prêt, hormis mon piège, je ne suis pas prêt. Pourtant, c'est ma chance, je le sais, je le sens. En criant pour attirer son attention, je lui jette des pierres, cherche à l'énerver, et détale dès qu'il commence à charger. Aussi vite que possible. Mon cœur qui cogne fort dans ma poitrine. L'impression que mes côtes vont se rompre pour le libérer. Pas assez vite, je sens presque son souffle sur ma nuque. Mon piège, recouvert grossièrement, instable, je perds l'équilibre et me jette en avant pour ne pas finir au fond... Un râle... Un bruit sourd...

Je suis encore en vie. Le sang bouillonne dans mes veines, mon pouls résonne à mes tempes, je suis en vie. C'est mon destin, je le sais, je le sens... Tout comme je sens la terre trembler sous moi, tout comme j'entends les grognements de ma proie. Loin de s'avouer vaincu, il s'échine à vouloir grimper, creusant la terre de ses griffes puissantes, comme si elle n'était qu'un obstacle insignifiant. Pourrait-il sortir à la longue ? Pourrait-il défaire si facilement ce qui m'a pris tant de temps ? Un moment de doute me traverse, de peur aussi. Fasciné autant qu'horrifié par cet instinct de survie qui l'habite. Puis un sursaut de lucidité, j'empoigne mon arc, encoche une flèche, inspire... Vise... Expire et relâche mon trait. Silence...

Mort, l'œil transpercé de ma flèche, j'ai été plus fort que son instinct de survie. Le plus dangereux est fait, je crois. Maintenant, il me reste encore à lui prendre sa peau, ma première, celle qui achèvera mon rituel et fera de moi un adulte. J'improvise une échelle avec ce qu'il reste de branchages, descends avec ma lame à dépecer pour la besogne sale mais nécessaire. Partant de son orifice naturel, je remonte jusqu'à sa mâchoire, prenant garde de ne pas l'abîmer, séparant les membres du tronc pour faciliter la tâche... Enfin, elle est libérée. Laissant derrière elle un tas de viande que les mouches commencent déjà à coloniser. Je pensais le plus dur derrière moi, je me trompais, remonter la peau s'avère bien plus compliqué...

Je m'étais préparé à ce qu'elle soit lourde pour mon âge, mais alors que je la porte sur mon dos, je dois lutter contre ma propre magie, lutter pour ne pas me changer alors que je suis encore pris au piège. Lutter contre ma peau qui cherche un propriétaire, cherche à poursuivre son office, elle n'est pas morte. Ce n'est pas juste de la fourrure, elle représente l'animal à part entière. Je ne m'étais pas préparé à ça. Elle est encore sauvage, indomptée, vaillante. Arrivé en haut, je la rejette sur le côté, le temps de reprendre mes esprits, me retrouver et me préparer à la suite. Je ne peux pas rester là, l'odeur du sang va attirer d'autres prédateurs, c'est trop risqué. Et puis l'envie de m'en vêtir est si forte... Je dois l'avouer, je cède volontiers à la tentation de m'en vêtir, ressentir à nouveau ma magie à l'œuvre, mon corps se transformer pour épouser parfaitement cette nouvelle peau. Ressentir cette faim qui me tiraille les entrailles. Lutter désormais pour ne pas replonger dans la fosse et me repaître de cette chair sanguinolente qui assouvirait cette faim dévorante. Courir, à quatre pattes pour une fois, ivre de cette puissance et de cette liberté, courir vers cette délicieuse odeur d'équidés, courir et se retrouver nez à nez avec une proie tenue en laisse par une femelle sur deux pattes. Et une pensée fugace me traverse l'esprit. Mes yeux ont-ils pris une couleur brune plus prononcée où ont ils toujours des reflets verts ?
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Selene O'Jaslan
Selene O'Jaslan

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 13/09/2019
✧ Orbes : 56
✧ Opales : 325
✧ Faceclaim : Kristine Froseth
✧ Crédits : Moi même
✧ Peuple : Elfe
✧ Profession : Couturière et chapelière
✧ Idéologie : Pro-couronne

Every road they led you down felt so wrong - Syrus Blake Empty

@Syrus Blake
Every road they led you down felt so wrong


Le bruit qui semblait venir, quelques secondes auparavant, du fin fond du bois s'était rapidement rapproché. A présent, la terre tremblait de plus en plus sourdement sous ses pieds. Une lourde masse courait dans sa direction. Ça ne pouvait pas être un loup. Ils sont bien plus agiles et discrets. Un cheval alors ? Ou un troupeau de sanglier ? La jeune fille sursauta. Cette fois, le bruit était encore plus près et se trouvait juste derrière elle. Elle se retourna, s'attendant à voir un étalon surgir. Mais surprise. Elle se retrouva nez à nez avec un ours. Selene fut un instant dans un état de stupéfaction. Vraiment, elle était loin de s'imaginer de se trouver un jour face à un ours. Ne vivent-ils pas plutôt dans les montagnes de l'Ouest ? Avait-il fuit de si loin ? Visiblement, l'ours était aussi surpris qu'elle. Tout se passa si vite, qu'elle n'eût pas le réflexe de retenir son cheval. Ce dernier hennît et s'emballa brusquement. Il ne put s'empêcher d'émettre une ruade avant de s'enfuir au triple galop dans la forêt.

Selene quitta l'ours du regard et retrouva ses esprits, avant de reculer à la hâte, en manquant de trébucher. Elle aussi devait fuir pour éviter d'être dévorée. Et pour ça, elle devait retrouver Binky au plus vite. Affolée, elle prit les jambes à son cou et courut aussi vite qu'elle le put avec ses bottines de marche et sa longue robe. Le cheval était déjà hors de vue entre les arbres mais elle savait qu'il avait pris cette direction. Son cœur tapait fort dans sa poitrine et elle fût rapidement à bout de souffle. Pourtant, elle devait absolument échapper à cet ours. D'ailleurs, la suivait-il ? Elle osa un rapide coup d’œil par dessus son épaule mais ne vit rien. Était-il toujours au même endroit ? Cet animal avait l'air particulier. Elle ne savait trop quoi. Peut être sa réaction, son expression ou la couleur de ses yeux. Elle avait cru apercevoir des yeux verts pendant une fraction de seconde. Est-ce que ça existe chez les ours bruns ? N'ont-ils pas plutôt les yeux marrons ordinairement ?

La jeune fille n'osa pas appeler son cheval de peur d'être entendue par l'ours. Alors par précaution, elle ralentie son allure tout en restant aux aguets. Elle repris son souffle un instant, le dos contre un tronc d'arbre. La forêt avait repris son calme habituel. Pas de trace de l'ours dans les parages. Étrange. Son esprit lui jouait-il des tours ? Était-elle tellement bouleversée par la mort de sa tante qu'elle en devenait folle ? Selene continua sa marche jusqu'à enfin apercevoir son cheval. Il n'était plus qu'à quelques mètres, se désaltérant tranquillement dans un cours d'eau. Ouf ! Il était là, sain et sauf. Elle pourra à nouveau, dans quelques instants, reprendre les rênes et continuer sa route au plus vite. Du moins si elle retrouve le chemin menant à Evrast...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Every road they led you down felt so wrong - Syrus Blake Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Every road they led you down felt so wrong - Syrus Blake
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Opal Crown :: Le Nord-
Sauter vers: