AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Bottins  Annexes  Animations  Flood  
Membres à l'honneur
Félicitations à Orion et Sjael !

Fermeture du forum
nous vous remercions pour cette
incroyable aventure
Ils sont attendus

Le Deal du moment : -34%
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
Voir le deal
66 €

Partagez
 

 That monster you made me  ϰ  Maeve

Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Kælinn Tel'Asräth
Kælinn Tel'Asräth

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 04/09/2019
✧ Orbes : 50
✧ Opales : 312
✧ Faceclaim : Bridget Regan
✧ Crédits :
✧ Peuple : Humain
✧ Profession : Guérisseuse
✧ Idéologie : pro-couronne
✧ Guilde : La main d'Ahara

That monster you made me  ϰ  Maeve Empty


ϰ  @Maeve Haskran  ϰ  Octobre 1502  ϰ

L'aube pointait à peine lorsqu'elle avait entendu un grattement au niveau de sa fenêtre, le temps qu'elle se réveille, qu'elle se lève et qu'elle tire les rideaux elle n'avait plus que le ciel orangé à contempler. Le ciel, et cette missive accrochée dans le bois de la fenêtre qui la fit frissonner. Le grattement n'était pas juste un rêve, elle aurait pu le parier, pas l'oeuvre non plus d'un animal mais bel et bien l'acte délibéré de l'un des membres de la main d'Ahara, elle n'avait pas besoin de regarder plus en détail le morceau de papier qui se balançait lentement pour en être persuadée. Elle avait ouvert la fenêtre néanmoins, ce saisissant d'une main fébrile de la note qui allait hanter ses pensées pour le reste de la journée. Les mots étaient simples, clairs, sans fioritures, lui donnant rendez-vous à l'entrée des halls commerçantes un peu avant que la nuit ne commence à tomber. Elle n'avait pas besoin de plus, rien de plus ne serait mentionné par écrit et quiconque avait déposé ça là lui donnerait les détails quelle avait besoin de connaître lorsqu'elle se présenterait à l'endroit indiqué. Elle ne s'inquiétait pas qu'il ou elle saurait la trouver lorsqu'elle y serait.

Lentement elle avait refermé la fenêtre, s'approchant à pas lent de la cheminée qui chauffait sa chambre, ravivant elle-même le feu, juste assez pour y jeter le papier et le regarder se consumer tout entier, fixant encore les flammes longtemps après qu'il ne reste plus la moindre trace du morceau de parchemin. La main d'Ahara réclamait sa présence, elle ne savait jamais quand ces sollicitations se présentaient mais elle savait en revanche qu'elle n'avait d'autre choix que de se présenter le soir-même aux halles, sans quoi ils sauraient la trouver, sans quoi ils pourraient dévoiler ce qu'elle avait fait voilà tant d'années. C'était le prix à payer pour un silence qu'elle n'avait jamais demandé, un silence qui pourtant s'était imposé. Son regard se détacha des flammes et elle contempla le lit au draps défaits, en elle une bouffée d'excitation était en train de monter qu'elle se força à refréner. La journée devait se dérouler comme si de rien n'était.

Et c'est avec plus ou moins de réussite qu'elle le fit, si ces gestes ne trahissaient pas le trouble qui l'habitait, ses pensées elles ne cessaient de tourbillonner. Ce soir elle avait recevoir l'ordre de tuer, cette pensée la terrifiait, cette pensée la faisait vibrer. Elle se terrifiait, comme à chaque fois qu'elle recevait ce type de parchemin, davantage à chaque fois peut-être, elle devait se convaincre qu'elle n'avait pas le choix, qu'elle ne pouvait pas refuser, qu'elle était pied et poings liés, une victime de la main d'Ahara comme celle qui bientôt lui serait désignée, que celles et ceux que déjà elle avait exécuter. Et enfin l'heure sonna, alors que le soleil plongeait derrière les plus haut bâtiments, faisant s'étirer l'ombre dans les ruelles du marché elle était là, dans une cape marron trop soignée sans doute pour sa fonction mais pas pour la position qu'elle occupait dans la société, elle flânait, tentant de donner l'illusion qu'elle passait dans les rues sans but, simplement sur le chemin entre sa dernière consultation et son domicile ou personne ne l'attendait. C'était ici qu'elle était attendu, et si elle se voulait désinvolte tous ses sens étaient aux aguets, plus les minutes s'écoulaient plus son cœur s'accélérait. Elle devait se calmer.
Revenir en haut Aller en bas
 
That monster you made me  ϰ  Maeve
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Un monstre à Paris [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Opal Crown :: Halles commerçantes-
Sauter vers: