AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Bottins  Annexes  Animations  Flood  
Membres à l'honneur
Félicitations à Orion et Sjael !

Fermeture du forum
nous vous remercions pour cette
incroyable aventure
Ils sont attendus

-30%
Le deal à ne pas rater :
30% sur les abonnements PlayStation Plus & PlayStation Now
41.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 La nuit blanche m'offre ses pensées noires ; Saeunn

Aller en bas 
AuteurMessage

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Orion Mesven
Orion Mesven

- our stories are not yet legends -
Age : 23
✧ Inscription : 21/06/2019
✧ Orbes : 242
✧ Opales : 490
✧ Faceclaim : Kit Harington
✧ Crédits : olympia
La nuit blanche m'offre ses pensées noires ; Saeunn 220a13d93157c8f1708904c8262dc97c
✧ Peuple : Humain
✧ Profession : Compétences en forgeron, ancien soldat et actuellement garde rapproché de la famille royale
✧ Idéologie : Pro-couronne, la seule manière de maintenir la paix.
✧ Guilde : Il a rejoint récemment l'Oeil d'Opale dans la garde rapprochée de la famille royale.

La nuit blanche m'offre ses pensées noires ; Saeunn Empty


( La nuit blanche m'offre ses pensées noires )

Deux jours plus tôt,
La nuit blanche m'offre ses pensées noires.
Assis sur son lit, incapable de trouver le moindre sommeil. Orion n'avait pas fermé l'oeil de la nuit. Ca n'était pas un fait rare depuis ces récents évènements. Lui qui, sans vouloir paraître hautain, s'était toujours cru au-dessus de tous les problèmes car rien ne semblait pouvoir l'atteindre, il était redescendu bien vite. Il n'avait pas de famille, très peu d'amis pour qui il serait prêt à se condamner. Aujourd'hui, et ce pour toujours désormais, sa vie deviendrait différente. Ses objectifs seraient différents. Ses pensées seraient différentes. En l'espace de quelques jours on lui avait donné une mère et un demi-frère qui le déçurent aussitôt. En l'espace de quelques jours on lui avait ouvert les yeux sur ce qu'il faisait de lui l'homme qu'il était. Un garde honnête et dévoué. On s'était joué de lui. On lui avait ouvert les cuisses, le torses, espérant faire ainsi émerger des vérités qu'il se retenait d'avouer. En l'espace de quelques jours, Orion s'était retrouvé profondément changé. Il n'avait aucune idée si c'était en mal ou en bien. Il n'avait aucune idée de ce qu'adviendrait sa vie dans les jours à venir. Chaque nuit, incapable de trouver le sommeil à cause des cauchemars qui le guettaient dans les ténèbres, il fixait le plafond de sa chambre, à la recherche des réponses qu'il n'obtiendrait jamais en demeurant inerte.

C'est pour cela qu'un matin, il décida de se lever de bonne heure. Le soleil pointait tout juste à l'horizon lorsqu'il sortit de son appartement de Tol Boerth. Il avait un bon morceau de la capitale à traverser, sans compter les détours qu'il prendrait par inadvertance, car trop obsédé par ses pensées tourmentées.
La ville s'éveillait doucement, le peuple sortait peu à peu dans les rues. Une petite brume flottait au-dessus des pavés, donnant à Eredhel un aspect presque mythique, magique. Avec l'arrivée du soleil estival, celui-ci ne tarderait pas à s'échapper vers le ciel. Lorsqu'il redressa les yeux au ciel, il découvrit la silhouette spécifique du faucon qui le suivait en poussant des cris stridents. Taj n'était pas loin. Il veillait sur son maître comme un ange gardien. Mais le rapace, aussi vaillant était-il, n'était pas parvenu à l'empêcher de se faire enlever par ses bourreaux. Qui l'aurait pu ?
Orion parvint enfin devant cette petite auberge. Il s'arrêta devant la porte d'entrée, le coeur lourd et hésitant. Il resta là, immobile, pendant de longues minutes, jusqu'à ce qu'une personne sorte du bâtiment. Son regard rempli d'espoir, il s'attendit à tomber sur elle. Mais ce n'était qu'un marchand, inconnu, qui quittait les lieux. Non pas sans un brin de déception, il entra dans la taverne avant que la porte ne se referme. Il se dirigea rapidement vers le comptoir où se trouvait une femme aux traits tirés par les années écoulées. Elle l'accueillit d'un sourire chaleureux. Elle se souvenait du visage d'Orion. Elle déchanta lorsqu'elle découvrit son visage éprouvé de fatigue, bien plus terne que lors du printemps dernier.
-Est-ce que Saeunn est ici ?, demanda-t'il d'une voix rauque, prouvant qu'il devait s'agir des premiers mots qu'il eusse prononcé ce jour-là.
-Je crains que vous ne l'ayez loupée de justesse jeune homme. Elle est partie juste avant le lever du jour.
Orion l'observa, la mine déconfite. Il prit une longue inspiration, regarda autour de lui. La vieille femme déposa sur le comptoir un papier ainsi qu'une belle plume trempée d'encre. Elle désigna cela d'un tapotement de l'index accompagné d'un sourire. Le soldat lui adressa un coup d'oeil. Elle insistait. Et il ne voyait pas d'autres moyens. Il empoigna la plume et rédigea un mot.

@Orion Mesven a écrit:
Je serai dans les vergers du Palais dans deux jours. J'y passerai la journée pour m'y entraîner avec Taj.
Tu seras la bienvenue.
J'espère te revoir bientôt,
Orion.

Il déposa son instrument d'écriture et plia le morceau de papier en deux avant de le tendre à l'aubergiste. Il n'eut pas besoin de prononcer le moindre mot, elle sut ce qu'elle avait à faire.
Il ne restait plus pour Orion qu'à tuer le temps durant les deux prochains jours.

Aujourd'hui,
Les rayons du soleil naissant filtraient à travers les feuilles vertes des arbres. Orion avait tenu à se présenter tôt dans le verger. Il ne voulait pas perdre une seule seconde de cette belle journée. Ces derniers jours, il enchaînait les jours de repos. Il les avait d'abord refusé, prétextant n'avoir aucun problème. Mais la fatigue se lisait sur son visage, les cernes marquées, le teint pâle et les yeux ternes. On l'avait forcé de prendre du temps pour se reposer. Pourtant, ce temps libre ne l'aidait en rien, au contraire. Il passait chaque seconde à ressasser les derniers évènements.  D'abord ce tête à tête avec son demi-frère et sa mère, puis il se revoyait dans cette mine sinistre. A ces souvenirs, des frissons le faisaient tressaillir. Il déposa sa sacoche au pied d'un pêcher. Il avait emporté tout le nécessaire pour ne pas avoir à quitter le verger de la journée. Boisson et nourriture, saisissant la beauté du jour en espérant retrouver un peu de lumière. Peut-être grâce à elle, si elle viendrait.
Orion poussa un sifflement aidé de ses deux index dans sa bouche et le rapace lui répondit, fonçant sur lui à toute allure, maîtrisant un atterrissage parfait sur le gant de fauconnerie de son maître. Soigneux de son animal de toujours, l'homme l'observa sous toutes ses coutures, s'assurant de son bon état de santé. Il lui offrit également quelques caresses sur ses plumes douces, avant de l'aider à décoller en lui donnant de l'élan avec son bras. L'oiseau fila entre les troncs des arbres avant de prendre subitement de la hauteur, caressant les nuages. En fermant les yeux, Orion s'imaginait presque sentir le vent dans ses ailes, la chaleur du soleil sur son plumage.
Peut-être était-ce tout ce dont il avait besoin. Un peu de rêverie.
Mais comment rêver lorsque il nous était incapable de dormir ?




( Pando )
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Saeunn Mogween
Saeunn Mogween

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 29/11/2018
✧ Orbes : 1524
✧ Opales : 2604
✧ Faceclaim : marina nery.
✧ Crédits : VOCIVUS (avatar) violent delights. (sign)
La nuit blanche m'offre ses pensées noires ; Saeunn 75df4eb4c82bc7701ff07dbc53dd25f3
✧ Peuple : Changeforme
✧ Profession : (espionne) ombre dans l'obscurité actuellement infiltrée au palais des astres qui laisse dans son sillage une traînée de corps sans vie.
✧ Idéologie : (anti-couronne) la rage au ventre après le massacre de son clan. promesse faite de tous les venger et de faire s'effondrer ce pacte qu'elle trouve injuste pour les changeformes.
✧ Clan : (léopard) depuis toujours et à jamais. amertune et haine vorace depuis son extinction. (aigle) recueillie par ce clan qu'elle considère comme sa deuxième famille.
✧ Guilde : (mangeurs de peau) les traditions qui se doivent de perdurer afin d'honorer leurs ancêtres. (la ligue de l'aube) jeune léopard qui a soif de sang et de vengeance. la couronne doit tomber et pour ça, elle a depuis bien longtemps assombri son âme.

La nuit blanche m'offre ses pensées noires ; Saeunn Empty

LA NUIT BLANCHE M'OFFRE
SES PENSÉES NOIRES

L’aube qui n’est encore qu’à ses premiers prémices et te voilà déjà dehors. Une nouvelle journée de travail. La routine qui s’est déjà installé depuis plusieurs semaines, pour ne pas dire plusieurs mois. Ce n’est pas pour te déplaire, même si tu pressens, au plus profond de ton âme, que jouer les domestiques ce n’est pas fait pour toi. Trop physique, trop routinier. Et puis jouer les bonniches et les bonnes esclaves des nobles, trop peu pour toi. Mais il faut tenir, au moins encore un peu. Le plan se déroule comme prévu et vos projets deviennent de plus en plus concrets. Bientôt tu quitteras la peau de Mana pour une nouvelle, et rien que cette pensée t’arrache un frisson et un pincement au cœur. Parce que tu t’y es attachée, à cette demoiselle au physique atypique et au charisme indéniable. Et dans un sens, elle va te manquer. Tu le pressens déjà et c’est pour ça que mine de rien tu redoutes le moment où tu devras lui dire au revoir. Tu commences déjà à laisser passer des présages. Une quinte de toux par ci par là, de la fatigue et une lourdeur des membres qui s’éternisent. Tu as déjà pensé à la manière dont Mana partira, d’une pneumonie qu’elle ne pourra malheureusement pas guérir à cause de sa pauvre solde. Une tragédie si courante chez les petits gens.

C’est exténuée que tu reviens à l’auberge où tu loges une fois les rayons du soleil sur le déclin. Les journées s’enchainent à une telle vitesse… Passant la main sur ta nuque, tu comptes bien aller profiter d’un bain bien chaud quand finalement l’aubergiste t’interpelle en te tendant un papier. L’œillade qu’elle te lance te laisse dubitative, et lorsque tu ouvres le message tu sens le rouge irradier sur tes joues. C’est donc ça. Y’a ton cœur qui s’emballe, mine de rien, en lisant la proposition d’Orion. Voilà bien des semaines que vous vous étiez rencontrés et s’il t’avait promis de te revoir rapidement force est de constater qu’avec le temps tu avais fini par croire qu’il était revenu sur sa décision. Que d’une manière ou d’une autre Nee’lahn avait influencé sur son opinion de toi et que tu n’étais plus si fréquentable que ça… Finalement, les deux jours qui te séparaient de ton rendez-vous avec le soldat passèrent bien plus lentement que ces dernières semaines, à ton plus grand damne.

Le jour J arrivé, t’as pas pu t’empêcher, avant de venir le voir en personne, d’aller flâner dans les jardins sous la peau de Mana. Dès pour voir un peu si tout ça c’était pas un piège parce qu’il avait découvert le pot aux roses, mais aussi et surtout –et ça tu ne voulais pas vraiment te l’avouer- pour le revoir. Apercevoir sa silhouette te laisse un pincement au cœur et c’est confuse que finalement tu retournes travailler. Tu ne pensais pas qu’il te ferait ce genre d’effets. Qu’il aurait réussi, en aussi peu de temps, à pénétrer à l’intérieur de ton âme. Une fois ton travail au Palais terminé –bien plus tôt qu’à l’ordinaire, mais tu avais prétexté ne pas te sentir bien– tu laisses la peau de Mana dans un recoin caché du Palais pour directement te rendre aux jardins, où Orion continue son entrainement avec son faucon.

Dès que tu arrives à son abord, tu vois le rapace qui pose ses yeux acérés dans ta direction et qui pousse un cri. « Voilà donc le fameux Taj, que tu lances avec engouement, t’arrêtant près du soldat, Tu crois que je peux ? que tu demandes prudemment, tendant une main hésitante dans la direction de l’oiseau. » Tu aimerais le caresser, mais en même temps tu ne voudrais pas te faire mordre. À Orion de juger comment potentiellement Taj pourrait le prendre… « J’ai cru que Nee’lahn t’avait persuadé de ne plus me recontacter, que tu souffles à demi-mots, préférant crever directement l’abcès et dire ce que tu as sur le cœur plutôt que de laisser traîner et de garder ça pour toi. Ton regard qui se porte enfin vers Orion et qui croise ses orbes fatigués. N'étant surement pas prête à entendre cette potentielle vérité que tu redoutes tant, tu préfères ajouter rapidement, Désolée de te dire ça, mais tu as une sale tête. La franchise a toujours été innée chez toi, mais normalement Nee’lahn est pareille donc ça ne doit pas le surprendre plus que ça, Dures semaines ? que tu demandes finalement, te demandant si c’est pour ça qu’il ne t’a jamais donné de nouvelles. » Qui sait, peut-être que ta sœur n’y est pour rien et que si le soldat ne t’a pas recontactée c’est que finalement il était juste trop occupé à son travail.    

_________________

Courir. Courir toujours. Sans s'arrêter. Fuir. Fuir ce putain de passé qui nous colle à la peau, nous pourri notre journée, notre avenir, tout ce qu'on pourrait envisager d'être, de devenir, nous empêche de changer. Et l'Ombre qui grandit à l'intérieur, ronge et vous empêche de simplement souffler, ne serait-ce qu'un instant, se sentir enfin bien, sans penser à la noirceur qui nous entoure. Sombres. Sombres Pensées. Sombres Cœurs. Sombres Passés.
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Orion Mesven
Orion Mesven

- our stories are not yet legends -
Age : 23
✧ Inscription : 21/06/2019
✧ Orbes : 242
✧ Opales : 490
✧ Faceclaim : Kit Harington
✧ Crédits : olympia
La nuit blanche m'offre ses pensées noires ; Saeunn 220a13d93157c8f1708904c8262dc97c
✧ Peuple : Humain
✧ Profession : Compétences en forgeron, ancien soldat et actuellement garde rapproché de la famille royale
✧ Idéologie : Pro-couronne, la seule manière de maintenir la paix.
✧ Guilde : Il a rejoint récemment l'Oeil d'Opale dans la garde rapprochée de la famille royale.

La nuit blanche m'offre ses pensées noires ; Saeunn Empty


( La nuit blanche m'offre ses pensées noires )

Les heures passaient d'une longueur exécrable. A force d'observer l'avancement du soleil dans la voûte céleste, Orion en était ébloui. S'il voulait prouver qu'il n'attendait pas d'une impatience maladive l'arrivée de Saeunn, ce serait un superbe mensonge. Son esprit était ailleurs, bien loin de l'entraînement qu'il était censé effectuer avec son faucon. Il se contentait de faire revenir l'oiseau après l'avoir laissé voler librement quelques minutes, avant de le rappeler à son bras. Il le récompensait d'une friandise - un morceau de chaire de lièvre crue, l'observait sous toutes ses coutures et lui offrait quelques caresses.
Après un temps infini d'attente, la jeune femme pointa le bout de son nez. Orion ne pouvait pas la blâmer, il ne lui avait pas donné d'heure de rendez-vous. Seulement un lieu et un jour. Il pouvait déjà s'estimer heureux qu'elle fasse acte de présence... Elle devait avoir un agenda particulièrement chargé et le soldat ne voulait pas imposer sa présence.
Mais son arrivée inonda d'une douce chaleur le coeur lourd du fauconnier. De toute manière, c'était Taj qui avait repéré la nouvelle venue avant son propriétaire. Avant même de saluer son ami, elle demanda pour caresser l'oiseau. Son engouement fit sourire Orion. Tous ses soucis s'étaient envolés en quelques secondes. Il hocha la tête, fixant la réaction de l'oiseau posé sur sa main lorsqu'elle fit le premier contact. Elle s'y prit d'une grande douceur, prouvant bien qu'elle avait eu l'habitude de côtoyer les rapaces à une période de sa vie.

Aussitôt, Saeunn enchaîna sur la délivrance de ses doutes. Orion parut surpris. En effet, il lui avait promis de rapidement la retrouver. Seulement, les évènements s'enchaînant, il avait dû remettre leurs retrouvailles à plus tard... Il ne tenait pas à ce qu'elle le découvre dans l'état par lequel il était revenu des mines.
-Même si elle avait évoqué les arguments les plus convaincants, je ne l'aurais pas écoutée, lui confia-t'il sur le ton du secret, comme s'il craignait que sa jumelle ne soit là pour les entendre. Je suis désolé, pourtant, on m'a appris à ne pas faire attendre les dames.
Il feignit un sourire, espérant effacer les cernes et les traits fatigués de son visage. S'il avait pu, il aurait revu Saeunn bien plus rapidement que le destin ne l'avait décidé. C'était certain.
Mais sa façade ne trompa pas son regard affuté. Lorsque leurs yeux se croisèrent, Orion comprit tout de suite qu'il n'avait pas su cacher sa tête épuisée. Elle demanda si c'était le fruit de dures semaines. Il lâcha un soupire et détourna ses perles sombres pour les poser sur l'oiseau au plumage blanc maculé de taches noires. Il sentait que le rapace s'impatientait, ainsi immobile à la main de son maître. Ce dernier le renvoya dans les airs et il décolla dans quelques battements d'ailes parfaitement contrôlés. C'est en le regardant prendre de la hauteur qu'il répondit.
-Je suis en repos forcé, figure-toi.
Il ramena ses yeux sur terre, parcourant le jardin, encore tranquille par cette belle journée d'été. Il ne tarderait pas à se peupler dans l'après-midi, les nobles préférant se rafraîchir à l'ombre des arbres plutôt qu'entre les murs du palais.
-Non pas que j'ai trop travaillé, bien au contraire... Je n'arrive plus à me ressourcer depuis de récents évènements. L'oisiveté ne m'aide pas à chasser les mauvais souvenirs de ma mémoire.
Il finit par retrouver le joli visage de la brunette. Finalement, il ne lui fallait rien d'autre que de la bonne compagnie pour chasser ses idées noires... Pourtant, il la connaissait à peine cette fille. Il connaissait très bien sa soeur et même si elles étaient très semblables, elles étaient également foncièrement différentes. Orion ne devait pas se fier à ces apparences si trompeuses.
-Crois-moi, si j'avais pu te revoir plutôt, je l'aurais fait, assura-t'il en espérant qu'elle le pardonne pour cet écart.




( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


La nuit blanche m'offre ses pensées noires ; Saeunn Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit blanche m'offre ses pensées noires ; Saeunn
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Opal Crown :: Jardins-
Sauter vers: