AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Bottins  Annexes  Animations  Flood  
Membres à l'honneur
Félicitations à Orion et Sjael !

Fermeture du forum
nous vous remercions pour cette
incroyable aventure
Ils sont attendus

-38%
Le deal à ne pas rater :
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
235 € 379 €
Voir le deal

Partagez
 

 + ANIMATION 2 # GROUPE 1.2

Aller en bas 
AuteurMessage
The Opal Mask
The Opal Mask

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 10/10/2019
✧ Orbes : 15
✧ Opales : 90
✧ Crédits : TOC.
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 A3d46e2c7dc81bec29d7c9d864d1ed2e

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Empty
MessageSujet: + ANIMATION 2 # GROUPE 1.2   + ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Empty05/11/19, 09:51 pm

Deuxième animation
- Enoncé 1  - Groupe 2

Cotillons et petits doigts levés. La salle est bondée, entre les gloussements des riches nobles, entre les yeux ébahis des modestes étant là par curiosité, vous déambulez dans le hall, verre à la main, accompagnés ou non. La fête bat son plein, les convives profitent de l’instant, à travers les oeuvres exposées dans la salle principale. Quelques bustes d’anciens guerriers, des tableaux qu’on désigne rare aux yeux du peuple. Mais rien d’extraordinaire, à vrai dire, rien de tout le mystère que l’on vous avait promis. Sans perdre espoir, la lueur de trouver un de ces artefacts dans les labyrinthes supérieurs vous caresse l’esprit.
Mais comment s’y rendre ? La salle, durement contrôlée par des gardes armés à chaque sortie, vous bloque le passage. Mais, sans aucun doute, vos desseins surpasseront ce futile problème, par simple curiosité, ou pour de plus sombres projets.

(le MDJ viendra faire un petit tour chaque fois que les trois participants auront posté)


@Grön Järnhand
@Ikshän Banerjee
@Ebraheim Garäye


the opal crown - our stories are not yet legends
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Ebraheim Garäye
Ebraheim Garäye

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 08/08/2019
✧ Orbes : 198
✧ Opales : 1058
✧ Faceclaim : Luke Evans
✧ Crédits : toothie (avatar) | doomdays + riddarii (ic.) | FRIMELDA (signa)
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 3e0f4f009372cdef60a127a04a01a930
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : palfrenier & cocher | voleur
✧ Idéologie : Il esquive la question, c'est plus simple. Bon pas toujours, mais passons.
✧ Guilde : Le Serment des Ombre | Une ombre parmi les autres.

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Empty

Manoir de l'étrange ▬ Animation 2 groupe 1.2
L'air est frais, la saison veut cela après tout, alors Ebraheim fait un second tour avec son écharpe, remontant les rues qu'il lui reste à parcourir afin de rejoindre le manoir qui est sur toutes les bouches depuis peu. Véritablement énigmatique, c'est sans surprise que ça l'ait intrigué au point de décider de s'y rendre après en avoir discuté avec Aarbjörn. Le plus âgé a fait part d'une grande curiosité à l'égard des objets que peut abriter l'endroit et ils ont donc décidé d'y rejoindre le jour venue. Vêtu de beaux mais sobres atours, si ce n'est pour une touche de fantaisie grâce aux couleurs de son gilet de costume en soie qui possèdent quelques broderies claires, contrastant avec le marron foncé de la cravate qui s'accorde au reste. Son long manteau noir sur les épaules, il se demande un instant s'il en a peut-être un peu trop fait, mais en arrivant les lieux, ce doute disparaît rapidement. C'en est un autre qui s'empare de lui quand Aarbjörn n'arrive pas là où ils se sont donné rendez-vous et Ebraheim décide finalement d'entrer dans les lieux, mains dans les poches et regardant tout autour de lui. La richesse de l'hôte de la soirée est évidente, ça tombe sous le sens. Ça le rend légèrement et suspicieux également. Pourquoi ouvrir pour à tout le monde maintenant et pas avant ?

Sa curiosité naturelle prend le dessus, sans grandes difficultés et il remercie le serveur qui passe entre les invités, plateau rempli de coupes de champagne. Il en sirote quelques gorgées, tout en regardant autour de lui, passant de tableau en tableau à d'impressionnantes sculptures. Mais son engouement fini par rapidement s'essouffler. Tout ça n'a rien de particulièrement exceptionnel, ce genre d'objet reste fréquent chez les riches habitants de la capitale. « C'est un peu décevant quand même. » marmonne-t-il pour lui-même, ne se doutant pas qu'on est pu l'entendre, alors qu'il observe les différentes sorties possibles. Nul doute que le reste est exposé à l'un des étages. Au moins. Mais comment passer les gardes armés jusqu'aux dents pour épancher sa soif de curiosité ?
the opal crown - our stories are not yet legends


Dernière édition par Ebraheim Garäye le 02/12/19, 09:28 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grön Järnhand
Grön Järnhand

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 27/09/2019
✧ Orbes : 114
✧ Opales : 348
✧ Faceclaim : Mel Gibson
✧ Crédits : TAG
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 7w3y
✧ Peuple : Nain
✧ Profession : Forgeron refusant la retraite
✧ Idéologie : anti-couronne

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Empty

Manoir de l'étrange Animation 2 groupe 1.2
-
@"Ikshän Barnerjee" & @Grön Järnhand -
Cela faisait déjà de longues minutes que je me baladais dans cette pièce beaucoup trop grande et trop remplie. On m'avait débarrassé de mon long manteau, et je me sentais petit, au milieu de cette foule. J'y voyais des têtes pourtant connues, c'est le lot des vieux après tout, de connaître du monde. Un bonjour par ci, un regard noir par là... Connaître du monde de veut pas dire apprécier tout le monde. Mais sur les murs et dans les allées, des tableaux qui certes rendraient très bien dans mes toilettes, et des sculptures qui certes calerai parfaitement mon dernier fût, mais j'avais l'impression d'être assez insensible à cet art... Difficile à imaginer que tout cela appartenait à un humain. Il fallait au moins être un elfe pour avoir tant de prétention à garder toute ces mochetés !! Non je n'y croyais pas une secondes. Il ne pouvait y avoir que ça. Il allait forcément nous sortir autre chose, mais quand ?? Je n'avais pas envie de glander quatre heures devant les tableaux et les sculptures de cette pièce.

Tout en marchant, je m'approchais des bords de la salle, repérant les portes, et surtout les gardes... Elles étaient toutes tenues par minimum deux gardes. La poisse. Il allait falloir jouer de détours pour passer certaines de ces portes. Heureusement, j'ai un avantage indéniable : Mes vieilles années.  Ils n'oseraient pas me plaquer au sol ou me violenter, surtout si j'en joue. Ils ne voudraient pas faire un scandale avec un vieillard qui hurle de douleur, et appeler les secours, faire venir un brancard en plein milieu de l'exposition... Ceci dit les invités auraient enfin droit à un peu de spectacle... Mais bref, je ne pense pas qu'ils oseront me malmener, ou du moins je l'espère ! Il fallait que je trouve une bonne idée pour m'approcher des portes. Jouer le vieux nain alcoolique ? Non on risquerai de me mettre simplement dehors. Jouer le vieux qui a besoin d'aller aux toilettes ? Non, on m'accompagnerai et me raccompagnerai aussitôt... Jouer le malaise ? Hmm... ça a déjà un peu plus de chances de marcher. Voyons ?

Je m'approchais titubant et tremblant de l'un des gardes. "Ex... Excusez moi jeune homme... Je... Je ne me sens pas très bien..." Pliant le genoux, faisant mine de ne pas tenir sur mes jambes, me rattrapant en agrippant son bras, et laissant tomber ma flûte de champagne au sol pour plus de spectacle, lorsqu'elle se brisa, elle attira quelques regards, pour la plus grande gène des deux gardes devant moi. "Monsieur ? Tenez-vous à moi, ça va aller..." Dit-il en me soutenant. "Toute cette... cette foule c'est... beaucoup... J'ai besoin de m'allonger..." Dis-je en laissant mes yeux partir dans le vide. Je sentis le second garde venir me soutenir de l'autre côté. "Monsieur ! Restez avec nous, on vous conduit en lieu sûr." Ni une ni deux nous franchissions la porte tous les trois. Ils me conduisirent à une chambre non loin, afin de m'allonger de façon sécurisé. Je gardais mon calme, faisant toujours mine d'être dans les pommes.
"-Qu'est-ce qu'on fait ?
- Toi retournes à la porte avant que quelqu'un ne remarque qu'on y est plus, ou qu'un invité ne se faufile ! Moi... Je vais improviser...

- pfff il fallait que ça tombe sur nous..."
Je gardais mon calme. C'était assez compliqué de ne pas glousser devant l'idiotie de ces gardes. J'allais rester "dans les vapes" quelques temps, il allait bien falloir que ce garde s'absente, pour trouver de l'aide ou pour quelque chose d'autre...

the opal crown - our stories are not yet legends


résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lepetitgraph.com
Ikshän Banerjee
Ikshän Banerjee

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 08/08/2019
✧ Orbes : 129
✧ Opales : 798
✧ Faceclaim : Oscar Isaac
✧ Crédits : Toothi
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Tumblr_o0gvfzkBgy1tnlixdo2_400
✧ Peuple : Humain
✧ Profession : Cocher et palefrennier
✧ Idéologie : Pas convaincu par la couronne, mais préfère éviter les ennuis.
✧ Guilde : Le Lys Blanc, où il cherche une ombre de sagesse

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Empty

Manoir de l'étrange Animation 2 groupe 1.2
Les nuits se font froides et longues, saison qui n’a jamais été propice pour Ikshän. Il n’aime pas le froid, il n’a pas d’affinité particulière avec le noir et les étoiles se font bien trop brillantes pour son âme que le dénuement des arbres rend prône à la mélancolie. Tout pour en faire un agréable compagnon de soirée, en somme. C’est peut-être pour ça que Mijuëlo ne se montre pas alors que c’est lui qui l’a convaincu -harcelé- de l’accompagner aux portes ouvertes. Ikshän a vu plus d’une collection de familles riches et puissantes et il ne trouve rien d’exceptionnel dans cette pièce, surtout quand il n’a pas l’enthousiasme et l’humour spontané du blond pour le divertir. Ikshän s’ennuie, verre de vin à la main, regard qui s’attarde sur les gardes, habitudes passées qui l’obligent à se demander comment il s’y serait pris pour se glisser à travers les mailles du filet.

« C'est un peu décevant quand même. » Il aurait dû prêter plus attention aux autres convives. Il arque un sourcil et se maudit en même temps de sa faiblesse, incapable qu’il est de ne pas prendre un instant pour contempler son collègue. C’est qu’il n’a jamais vu Ebraheim dans une tenue aussi élégante, preuve de plus que la sirène s’épanouit avec les années. Le sourire amusé est la seule alternative polie qu’il a alors qu’il veut tourner les talons et rentrer chez lui. « Rien qui ne pousse à faire des folies, je te l’accorde. Mais je crois qu’on est supposé avoir le rôle de gens du peuple facilement impressionnables. » Les tableaux et les sculptures sont d’une qualité certaine, effectivement, mais rien de tout cela n’explique les rumeurs et l’excitation qui ont entouré l’événement.

Le bruit d’un verre qui se brise le fait se tourner. Le son est faible, étouffé par les murmures de la soie et de la mousseline des riches jupons et les conversation des groupes de curieux, mais détonne suffisamment pour accaparer son attention. Ikshän met un instant à en identifier la source et à un autre à comprendre de quoi il retourne. Il jette un regard à Ebraheim, un de ceux qu’ils échangeaient à l’époque où ils se comprenaient encore d’un coup d’oeil, sans même se rendre compte de l’incongruité d’un tel geste après dix années de séparation. « Grand oncle ? » Il propose dans un murmure alors qu’ils se rapprochent déjà de la porte désertée par les gardes. Il attend un hochement de tête en réponse pour traverser le couloir de grandes enjambées supposées communiquer son inquiétude de petit neveux exemplaire. Il ne faut que quelques minutes pour qu’ils croisent un des deux gardes. Ils auraient mieux fait de bifurquer plus tôt, pour jouer les égarés, mais il est trop tard pour y songer. Il devance le garde qui ouvrait déjà la bouche pour les héler. « Notre grand-oncle ! On l’a vu s’effondrer. Est-ce qu’il va bien ? Il faut qu’on aille le voir, il risque de s’inquiéter s’il ne nous voit pas. Il oublie où il est parfois... » Ikshän espère vendre le personnage assez bien pour être crédible et qu’ils ne soient pas forcés de retourner aussitôt à la case départ de cette soirée.
the opal crown - our stories are not yet legends


résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
The Opal Mask
The Opal Mask

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 10/10/2019
✧ Orbes : 15
✧ Opales : 90
✧ Crédits : TOC.
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 A3d46e2c7dc81bec29d7c9d864d1ed2e

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Empty

Deuxième animation
- Énoncé 2 - Groupe 1-2 -
Il faut dire que le vieux Tel'Domiel n'avait pas prévu ce genre de retournement de situation. Les gardes étaient un peu hébétés devant ce malaise. On ne leur avait pas dit ce qu'il fallait faire dans une telle situation, juste de s'assurer que les invités ne s'égareraient pas dans les pièces adjacentes... Mais ils ne pouvaient pas laisser un vieillard en détresse s'effondrer devant tout le monde non plus... Ils convinrent rapidement de l'escorter dans une des pièces plus privées, une chambre qui se trouvait un peu plus loin dans le couloir qui s'ouvrait à l'ouest de la pièce.

Le second garde se hâtait vers son poste lorsqu'il croisa votre chemin, fronçant les sourcils devant vos explications, encore plus ahuri par les imprévus qui venaient se dresser sur son chemin. Les dés ont parlé, il décidé qu'il vaut mieux se débarrasser de vous rapidement pour reprendre sa position dans la salle de réception. Dans tous les cas, son collègue sera dans la pièce pour s'assurer que vous n'alliez pas plus loin.

« Venez avec moi, dépêchez-vous, vous presse-t-il en tournant les talons. Vous devriez mieux le surveiller, votre oncle. C'est plein de gens malintentionnés, même dans le Cercle Noble, v'savez. »

Il pousse la porte d'une grande chambre et s'efface pour vous laisser passer.

(le MDJ viendra faire un petit tour chaque fois que les trois participants auront posté)



@Grön Järnhand
@Ikshän Banerjee
@Ebraheim Garäye

PS : si vous tentez une attaque ou autre, n'hésitez pas à utiliser les dés pour sceller votre destin. Ça peut toujours être amusant.
the opal crown - our stories are not yet legends
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Ebraheim Garäye
Ebraheim Garäye

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 08/08/2019
✧ Orbes : 198
✧ Opales : 1058
✧ Faceclaim : Luke Evans
✧ Crédits : toothie (avatar) | doomdays + riddarii (ic.) | FRIMELDA (signa)
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 3e0f4f009372cdef60a127a04a01a930
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : palfrenier & cocher | voleur
✧ Idéologie : Il esquive la question, c'est plus simple. Bon pas toujours, mais passons.
✧ Guilde : Le Serment des Ombre | Une ombre parmi les autres.

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Empty

Manoir de l'étrange ▬ Animation 2 groupe 1.2
Son admiration pour les diverses peintures et sculptures s’amoindrit à mesure que le temps passe et il en vient à se demander s’il n’aurait pas mieux fait de rentrer chez lui, face à l’absence d’Aarbjörn. Il se tourne, sur le point de boire une gorgée quand il reconnaît avec une certaine surprise un visage qu’il n’aurait pas pensé croiser ici. Il n’empêche que son regard s’illumine et qu’il ne regrette plus de ne pas avoir fait demi-tour. « Rien qui ne pousse à faire des folies, je te l’accorde. Mais je crois qu’on est supposé avoir le rôle de gens du peuple facilement impressionnables. » Il lâche un reniflement amusé. « Ce sont des peintures. Certes de bonne factures, mais ça n’a rien d’exceptionnel. » Léger froncement de sourcil quand il repense à toutes les rumeurs qui courent sur leurs hôtes, ses richesses accumulées et objets de curiosité qui lui donne envie de s’échapper de cette pièce pour voir par lui-même si tout ceci n’a fait partie que d’une mauvaise publicité, ou s’il y a du vrai. Son intention est détournée au même moment où celle d’Ikshän, quand l’écho d’un verre se brisant attise sa curiosité. La soirée ayant à peine commencé, il doute que certains soient déjà pleins. Ou alors l’alcool emplissait déjà leur veine. Cependant, ce dont il est témoin offre une certaine opportunité, le regard qu’il jette au brun fait écho à de nombreux d’autres, partagés dans le passé et il est le premier à proposer une ébauche de plan et déjà avancent-ils en direction du « Grand oncle ? » de la soirée et il hoche la tête, une étincelle amusée dans le regard, avant d’être plus sérieux, un garde étant sur le point de les interpeler. « Notre grand-oncle ! On l’a vu s’effondrer. Est-ce qu’il va bien ? Il faut qu’on aille le voir, il risque de s’inquiéter s’il ne nous voit pas. Il oublie où il est parfois... » Il est sur le point d’ajouter quelque chose, mais le garde se montre étrangement à l’écoute.

« Venez avec moi, dépêchez-vous, » Il cligne des yeux devant la facilité avec laquelle cette histoire est acceptée, mais ne va pas s’en plaindre, alors il enjoint Ikshän à se mettre en route également et après quelques grandes enjambées, ils l’ont rattrapé, « Vous devriez mieux le surveiller, votre oncle. C'est plein de gens malintentionnés, même dans le Cercle Noble, v 'savez. » Une chance qu’il leur tourne le dos, parce qu’il roule des yeux, Ebraheim. C’est idiot, mais ce qu’il entend est d’une évidence peu commune, vraiment. « On peut compter sur vous pour nous protéger s’il le fallait, alors, pas vrai ? » Une chose est certaine, être un garde au sein de la noblesse ne doit pas être aussi reposant qu’il n’y paraît. Enfin, certains brillaient plus que d'autres, mais c’est le cas dans tous les cercles, ça. « Merci de votre compréhension en tout cas. » La reconnaissance qui perce sa voix n’est pas surjouée, puisqu’il l’est et jamais n'a-t-il pensé que ça pourrait être si simple de s’échapper de la salle de réception. Quand la porte s’ouvre, il n’aime pas vraiment laisser l’homme dans leur dos, mais ils n’ont pas vraiment le choix, il lance un regard dans la grande chambre, tentant de repérer la blanche chevelure « Grand oncle ? Tu es là ? » Il se maudit pour la stupidité de ses paroles, mais il faut bien tenter de le mettre au courant de ce qui se déroule, non ? Maintenant demeure un problème, est-ce qu’ils vont trouver leur si tendre aïeul dans cette pièce, ou bien en aura-t-il profité pour filer en l’absence de garde pour le surveiller ? D’ailleurs, on en parle, de ce manque de sécurité ? Une attaque cardiaque est si vite arrivée. Aucune pensées pour le bien-être des aînés. 
the opal crown - our stories are not yet legends
Revenir en haut Aller en bas
Grön Järnhand
Grön Järnhand

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 27/09/2019
✧ Orbes : 114
✧ Opales : 348
✧ Faceclaim : Mel Gibson
✧ Crédits : TAG
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 7w3y
✧ Peuple : Nain
✧ Profession : Forgeron refusant la retraite
✧ Idéologie : anti-couronne

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Empty

Manoir de l'étrange Animation 2 groupe 1.2
-
@"Ikshän Barnerjee" & @Ebraheim Garäye -
Bon, une bonne chose de faite, j'étais à présent dans une pièce adjacente à cette triste réception. Escorté par deux gardes, l'un étant déjà repartit en petite foulée en direction de la grande salle, tandis que l'autre restait près de moi, ne sachant pas quoi faire. Je me contentais pour l'instant de nourrir ma grande comédie, respirant très fort, les yeux fermés, gémissant même un peu parfois... Mais même les yeux fermés, je pouvais sentir que ce garde tournait en rond, à la limite de la panique, et comme il l'avait dit à son collègue, il allait tenter "d'improviser"... Je ne sais pas ce qu'il entendait par là, mais dans tous les cas, il ne valait mieux pas que je me mette à jouer l'arrêt cardiaque ! Auquel cas je me retrouverai avec du bouche à bouche... Enfin... Cet idiot n'avait même pas eu l'idée de m'apporter un verre d'eau alors je n'avais aucune idée de ce qui pouvait bien se passer dans sa tête actuellement. Il fallait que je trouve un moyen de me débarrasser de lui. S'il s'absentait, et que je me faufilait, il se mettrait à me chercher partout, et je ne serais pas tranquille... Il faudrait que je l'assomme, ce serait la meilleure solution.

Tandis que je cherchais à mettre en place la suite de mon plan, l'autre garde qui était repartit tout à l'heure revint dans la pièce. J'ouvrais un oeil face à ce rebondissement, pour le voir accompagné de deux autres hommes, qui n'était ni des gardes, ni des secouristes... Je ne compris pas ce qu'il se passait jusqu'à ce que j'entende un « Grand oncle ? Tu es là ? » Ils avaient approximativement le même âge que les deux gardes, ils ne pouvaient donc pas s'adresser à eux... Je mis quelques secondes à réaliser que ces deux jeunes hommes avaient sans doute profité de la confusion des gardes pour se hisser eux aussi hors de la réception morbide. Cela me rassura de voir que je n'étais pas le seul à me faire chier comme un nain mort dans ce genre d'endroits. Ces p'tits gars tombaient à point nommé, moi qui commençait à manquer de moyen pour quitter cette pièce, à trois, on en ferra déjà beaucoup plus ! Bon aller, on reprend, toussotement, voix tremblante, c'est partit : "Oooh mes neveux, mes chers petits, vous êtes venus aider votre vieil oncle, vous êtes vraiment de braves petits..."
Je pus déceler un regard entre les deux gardes, celui qui était resté vers moi se demandait pourquoi l'autre avait ramené ces deux hommes, tandis que le second lui lançait un regard l'air de dire "j'ai pas eu le choix !" mais il ne s'attarda pas, et celui-ci repartit aussitôt, sans doute une fois de plus en direction de la porte qu'il gardait, laissant encore le premier garde seul, cette fois-ci avec trois problèmes au lieu d'un...

Je promenait mon regard dans la pièce, continuant de m'interroger sur le comment faire disparaître ce garde... Trouver un objet, l'assommer, le cacher ? N'y avait-il pas une autre solution ? L'envoyer chercher quelque chose ? Mais il reviendrait sans doute vite avec la chose en question... Sauf si on l’envoie chercher quelque chose d'introuvable ? "Les enfants, c'est vous qui avez ma fiole d'alcool nain ? *tousse tousse* J'ai du la faire tomber dans la grande salle *tousse* il n'y a que ça qui me calmera..."

the opal crown - our stories are not yet legends


résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lepetitgraph.com
Ikshän Banerjee
Ikshän Banerjee

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 08/08/2019
✧ Orbes : 129
✧ Opales : 798
✧ Faceclaim : Oscar Isaac
✧ Crédits : Toothi
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Tumblr_o0gvfzkBgy1tnlixdo2_400
✧ Peuple : Humain
✧ Profession : Cocher et palefrennier
✧ Idéologie : Pas convaincu par la couronne, mais préfère éviter les ennuis.
✧ Guilde : Le Lys Blanc, où il cherche une ombre de sagesse

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Empty

Manoir de l'étrange ▬ Animation 2 groupe 1.2
Il devrait se rendre compte que c'est une mauvaise idée, Ikshän. C’est lui qui prêche que la raison doit l'emporter sur l'impulsion du moment et le voilà qui guide un voleur loin de l'animation de la salle bondée, dans les couloirs vides d’une belle demeure, des richesses au bout des doigts s'ils ne tombent pas sur les gardes. Il a toujours trop fait confiance à Ebraheim. Et s'il s'arrête deux secondes pour réfléchir à ce qu'il fait, ce qu'ils font, il verra plus loin que l’ennuie profond qu'il a ressenti dans cette réception qui n'a rien pour impressionner, plus loin que l’occasion qu'il a saisi au vol sans même y songer. Il plissera les yeux, secouera la tête et fera demi-tour en essayant de traîner son collègue avec lui. Parce qu'il tente de lutter contre sa nature. Ebraheim n'est plus son ami depuis longtemps et il lui a lui-même ouvert les yeux sur le fait qu'il n'est pas digne de la confiance qu'Ikshän a toujours eu à son égard. Ou peut-être est-ce Ikshän qui n'a jamais mérité toute la magie et l'aventure qu'il a apporté à sa vie ? Il n'a pas le temps de se poser toutes ces questions ; un garde est là.

C'est plus facile que de raison. Un mensonge bien tourné, un petit jeux d'acteur, neveu inquiet de la santé de son aîné, et on les conduit jusqu'à celui qui a rendu tout cela possible en premier lieu. « Vous devriez mieux le surveiller, votre oncle. C'est plein de gens malintentionnés, même dans le Cercle Noble, v 'savez. » Quelle bonté d’âme. Ça ferait presque culpabiliser Ikshän de prendre ainsi avantage. Presque. « On peut compter sur vous pour nous protéger s'il le fallait, alors, pas vrai ? Merci de votre compréhension en tout cas. » Ebraheim manie toujours aussi bien l'ironie. Qu'il se dégourdisse un peu les manières avant qu'il n’arrive jusqu'à leur tout nouvel grand-oncle parce que ce sera bien là le moment le plus délicat et risqué du plan. Cet inconnu jouera-t-il le jeu ? Ikshän laisse le voleur pénétrer en premier dans la salle, occupé qu'il est à remercier leur escorte armée et vérifier qu’il tourne bien les talons pour reprendre position dans la salle bondée. La toux qu'il entend ne le rassure pourtant pas le moins du monde : est-ce que le malade va s'insurger de ce qu'ils prétendent être sa famille et profitent de sa faiblesse pour passer outre les gardes ? "Oooh mes neveux, mes chers petits, vous êtes venus aider votre vieil oncle, vous êtes vraiment de braves petits..." Une inquiétude écartée aussi vite que ça. Soit le vieil homme est aussi sournois que bon acteur, soit il a perdu la tête. Les deux cas arrangent leurs affaires. « Voyons grand-oncle, bien sûr qu'on est là ! Oh, tu nous as fait une de ses peurs ! Si tu savais à quel point je m'en veux ! Je n'aurais pas dû te laisser le temps d’aller chercher de quoi boire, je suis désolé. » Il a accompagné assez de personnes âgées dans les fêtes de son village natal pour savoir donner le change, scénario bien trop près de la réalité et de la fois où la vieille Magda est tombée de sa chaise et s'est fait vilainement mal. Il a été puni pendant dix jours.

Loin de ce passé de fils de pêcheur sans histoire, il leur faut maintenant trouver comment fausser compagnie au deuxième garde, sans doute resté là pour surveiller le nain et, accessoirement, sa santé. Mais leur aîné est plein de ressource. "Les enfants, c'est vous qui avez ma fiole d'alcool nain ? *tousse tousse* J'ai du la faire tomber dans la grande salle *tousse* il n'y a que ça qui me calmera..." Ah bah oui, qui donc priverait ce pauvre vieil homme d'une bonne rasade ? S'il en a vraiment une fiole sur lui, Ikshän ne se privera pas de lui demander une bonne gorgée une fois qu'ils seront seuls et libres de déambuler à leur guise. Histoire de fêter ça. « Je ne l'ai pas vue. J'étais plus inquiet pour toi. » Il lance un regard désemparé à Ebraheim pour donner le change, demande silencieuse de fournir une réponse à son tour. Puis, face à la négative, il se tourne vers l'autre garde. Celui là est bien plus réticent que son collègue. « Est-ce que vous seriez assez bon pour- » Il ne lui laisse même pas le temps de finir sa question. « L'un de vous deux peut retourner dans la salle jeter un coup d’œil. » Ah, ce qu'il ne fait pas bon de tomber sur des gens compétents ! « Pouvez-vous m'escorter ? » Ikshän tente tout de même après avoir adressé un hochement de tête rassurant à celui qui est aujourd’hui son grand-oncle et un coup d’œil qu'il espère significatif à Ebraheim. Que ce grand ballot ne le laisse pas se faire reconduire ou il risque de le regretter quand ils se reverront. Il continue de parler alors qu'il se rapproche de la porte, faisant son possible pour maintenir l'attention du garde sur sa personne et espérant que l’un des deux autres hommes en profite. « Je n'ai pas fait attention au chemin, et avec tous ces couloirs qui se ressemblent, j'ai bien peur de me perdre. Et il faut agir vite, notre pauvre grand-oncle… Sa santé n'est plus ce qu'elle était. » Puis comme il n'a jamais été du genre à servir uniquement de distraction, il se ravise et joue la surprise, voire l'horreur. « Grand oncle ! » s'exclame-t-il avec angoisse. Dès que le garde, surpris, se tourne pour voir ce qui arrive au malade, Ikshän en profite pour l'attaquer. Le plus vite ils parviendront à s'en débarrasser, le plus ils pourront profiter de leur visite des lieux.
the opal crown - our stories are not yet legends


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
The Opal Mask
The Opal Mask

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 10/10/2019
✧ Orbes : 15
✧ Opales : 90
✧ Crédits : TOC.
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 A3d46e2c7dc81bec29d7c9d864d1ed2e

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Empty

Deuxième animation
- Énoncé 3 - Groupe 1-2 -
Un coup violent derrière la tête et le garde qui était demeuré dans la pièce s'effondre sur le sol au pied du lit qui se tient dans la pièce, mou comme de la guenille. Au même moment, des pas résonnent au loin dans le couloir. Deux sentinelles qui passent par là pour venir relayer des collègues dans le salon principal. Le destin a parlé en votre faveur, le bruit de la chute du garde est amorti par un tapis qui glisse légèrement, entraîné par le corps inerte de l'homme. Vous apercevez le coin de ce qui ressemble à une trappe qui était dissimulée sous le tapis. Y entrerez-vous ?

Quoi qu'il en soit, veillez à être discrets parce que les couloirs grouillent de sentinelles.

(le MDJ viendra faire un petit tour chaque fois que les trois participants auront posté)



@Grön Järnhand
@Ikshän Banerjee
@Ebraheim Garäye
the opal crown - our stories are not yet legends
Revenir en haut Aller en bas

Carnet de Route
✧ Inventaire:
✧ Relations:
✧ Répertoire RP:
Ebraheim Garäye
Ebraheim Garäye

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 08/08/2019
✧ Orbes : 198
✧ Opales : 1058
✧ Faceclaim : Luke Evans
✧ Crédits : toothie (avatar) | doomdays + riddarii (ic.) | FRIMELDA (signa)
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 3e0f4f009372cdef60a127a04a01a930
✧ Peuple : Sirène
✧ Profession : palfrenier & cocher | voleur
✧ Idéologie : Il esquive la question, c'est plus simple. Bon pas toujours, mais passons.
✧ Guilde : Le Serment des Ombre | Une ombre parmi les autres.

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Empty

Manoir de l'étrange ▬ Animation 2 groupe 1.2

Entrer dans la pièce est le moment de vérité. Si l’homme qu’ils recherchent, le faisant passer pour leur grand-oncle, ne joue pas le jeu, ils risquent de passer un mauvais quart d’heure. Mais ses craintes disparaissent au moment où il se met à parler. À grand peine, il retient un soupir de soulagement et il est ravi de voir Ikshän en rajouter une couche. Ça ne l’empêche d’arquer un sourcil, oh il se souvient lui aussi de ces longs dix jours, mais passons. Un problème demeure ; la présence inacceptable du garde avec eux et s’il réfléchit rapidement à un moyen pour qu’il quitte les lieux, il n’est pas le premier à tenter quelque chose. Ah, la patience légendaire de Shän. Les enfants, c'est vous qui avez ma fiole d'alcool nain ? *tousse tousse* J'ai du la faire tomber dans la grande salle *tousse* il n'y a que ça qui me calmera… " Quelle cruelle personne l’en priverait, de cet alcool ? « Je ne l’ai pas vue. J’étais plus inquiet pour toi. » Il sent le regard que lui lance l’autre brun, « Tu as disparu si vite, qu’on pensait juste à te retrouver. » Donc il secoue la tête en guise de négation. La suite, c’est un échange entre le garde et Ikshän, qui ne se laisse pas abattre par le professionnalisme – surprenant de surcroît, ou il est simplement mauvaise langue – du soldat. La tactique manque de subtilité, ou alors c’est parce qu’ils l’ont trop souvent utilisé dans leur jeunesse qu’il la voit venir. Il prend tout de même le temps d’avancer dans l’ombre du garde, calmement, sans gestes brusques, « Je n'ai pas fait attention au chemin, et avec tous ces couloirs qui se ressemblent, j'ai bien peur de me perdre. Et il faut agir vite, notre pauvre grand-oncle… Sa santé n'est plus ce qu'elle était. » Il lance un regard à leur oncle de la soirée, espérant le voir jouer le jeu jusqu’au bout. « Grand-oncle ! » Il regarde le corps du garde commencer à s’effondrer, l’exclamation servant de diversion. Pour le coup, il se sent un brin inutile, mais la patience d’Ikshän n’est présente uniquement quand il décide de faire un effort, apparemment.

Il lève la main, gestuelle universelle d’intimer le silence alors qu’il perçoit des bruits de l’autre côté de la pièce. Il n’y a pas grand-chose à faire, qu’attendre la fin de la chute du garde et il se peut qu’il arrête de respirer tout du long. Sauf que les voix se rapprochent et s’éloignent en même temps. De toute évidence, ils ne font que passer et le garde, maintenant endormit, le nez dans un tapis valant son pesant d’or. Ou d’organes au marché noir, mais ça devient un peu glauque. Il attend encore quelques secondes, avant de prendre la parole, « On devrait peut-être le bâillonner et l’attacher, histoire d’éviter qu’il se réveille et ne donne l’alerte trop rapidement ? » propose en s’accroupissant près dudit homme. Puis il fronce les sourcils, un pli sur le tapis attire son regard, alors il le soulève. « Hm.[/color] »[/i] Curieux comme pas deux, il le soulève encore plus. « Intéressant. » marmonne-t-il, il lance un regard à ses deux complices du soir – n’en déplaise à Ikshän – passant de l’un à l’autre, pointant la trappe qu’il vient de découvrir, « Dites-moi, ça vous tente, une visite privée ? » Après tout, c'est un peu pour ça qu'ils ont décidé de quitter la salle de réception, non ? Un sourire amusé flotte sur ses lèvres alors qu’il observe le nain à la chevelure blanche, « Avec de la chance, on pourrait retrouver ta fiole là-bas, grand-oncle. » D’accord, il est possible qu’il s’amuse un petit peu. En même temps, s’ils peuvent trouver une bibliothèque, ou autres objets mystérieux qu’on leur a vendu pour qu’ils se rendent ici, ce soir, il ne serait pas mécontent, Ebraheim.
the opal crown - our stories are not yet legends

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Grön Järnhand
Grön Järnhand

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 27/09/2019
✧ Orbes : 114
✧ Opales : 348
✧ Faceclaim : Mel Gibson
✧ Crédits : TAG
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 7w3y
✧ Peuple : Nain
✧ Profession : Forgeron refusant la retraite
✧ Idéologie : anti-couronne

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Empty

Manoir de l'étrange Animation 2 groupe 1.2

Pourquoi étais-je forgeron et non acteur ? Je vous le demande. Non la réponse est toute simple, acteur c'est un métier pour les elfes, mentir et faire croire qu'on est ce qu'on est pas, c'est un truc pour eux ça. Si le maître les lieux avait été un elfe, j'aurais pris un malin plaisir à casser un certain nombre de jolies babioles, ou a brûler quelques jolis tissus... Mais ce n'était qu'un humain, techniquement, son peuple ne m'a rien fait. Ce n'est pas pour autant que je vais me priver d'une petite visite improvisée. Je dois bien dire que ces deux jeunots tombaient à pic. Et même si j'aurais pu finir par m'en sortir tout seul, trois cerveaux valent mieux qu'un. Sauf si ce sont des cerveaux d'elfes bien sûr. Malgré l'insistance de mon... neveu... le garde refusait de se déplacer pour aller chercher la fiole. Je commençais à me dire que l'assommer allait devenir notre seule solution. A peine cette pensé vint à moi qu'un BONK raisonna pour venir mettre un point à cette discussion. Bon ben comme ça c'était fait. Heureusement le tapis magnifiquement manufacturé étouffa le bruit de toute la ferraille qu'il pouvait bien porter sur lui. Ce n'est pas comme si il portait une armure du moyen âge, mais quand même.

BON ! Ni une ni deux je sautais bien à plat sur mes deux pieds, tirais un peu sur ma veste pour la remettre en ordre, et regardais mes deux neveux d'adoption pour la soirée. "Merci bien les p'tits gars !" L'un d'eux fit remarquer qu'il valait mieux l'attacher et le bâillonner, ce qui me paraissait évident, plus déjà que de cacher le monsieur... C'est un cherchant vers le corps non sans vie mais inconscient du garde qu'il trouva une trappe bien cachée sous le beau tapis. J’arquais un sourcil, et un petit sourire. « Dites-moi, ça vous tente, une visite privée ? Avec de la chance, on pourrait retrouver ta fiole là-bas, grand-oncle. » Je laissais échapper un rire non dissimulé, et sortit une flasque d'alcool nain de l'intérieur de ma veste. "Si tu crois qu'il est vraiment possible de séparer un nain de sa flasque, tu as encore beaucoup à apprendre mon p'tit !" Dis-je en l’amenant à mes lèvres.
"Si c'est juste le cagibis ça m'intéresse pas. En revanche, si ça cache d'autres couloirs, et donnent accès à d'autres pièces, je suis pour. Dans tous les cas, on devrait mettre le garde là dedans, histoire qu'ils ne le retrouvent pas tout de suite. Je tirais le tapis un grand coup pour faire apparaître toute la trappe. Elle était bien assez large pour passer le garde ou mon postérieur, on ne devrait pas avoir de problèmes là dessus. J'attrapais l'anneau de fer et tirais pour ouvrir la trappe. l'intérieur était plutôt propre je ne m'y attendais pas, j'imaginais plutôt un truc en pierres pleines de mousse avec limite un sol en terre, mais c'était fait de pierres lisses et de bois, somme toutes classique, mais propre. Il y aurait sans doute des choses à voir effectivement.
"Vous êtes prêts les neveux ? Au fait, je m'appelle Grön." Dis-je en attrapant le garde par dessous les bras pour le traîner jusqu'à la trappe ouverte. Tentant tant bien que mal de le faire descendre sans le dénuquer. Il aurait certainement quelques bleus non prévus, mais il s'en remettra. Bon il sera peut-être viré, mais ça... Au final, n'était-ce pas mérité ? Il s'est quand même fait avoir comme un âne... Bref, le garde en bas, je descendais en premier, pour le tirer un peu plus loin et laisser le passage aux deux jeunots. "Rabattez bien le tapis avant de fermer la trappe, faudrait pas qu'on se fasse griller pour une erreur pareille !"

the opal crown - our stories are not yet legends



résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lepetitgraph.com
Ikshän Banerjee
Ikshän Banerjee

- our stories are not yet legends -
✧ Inscription : 08/08/2019
✧ Orbes : 129
✧ Opales : 798
✧ Faceclaim : Oscar Isaac
✧ Crédits : Toothi
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Tumblr_o0gvfzkBgy1tnlixdo2_400
✧ Peuple : Humain
✧ Profession : Cocher et palefrennier
✧ Idéologie : Pas convaincu par la couronne, mais préfère éviter les ennuis.
✧ Guilde : Le Lys Blanc, où il cherche une ombre de sagesse

+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Empty

Manoir de l'étrange ▬ Animation 2 groupe 1.2
Bien sûr qu’il y a un tapis pour amortir le bruit de la chute. Ikshän n’est pas un impulsif qui n’a pas pensé à ce détail et à qui la chance sourit, pas du tout, tout a été calculé, pour qui le prend-on ? Il y a un moment de tension alors que les trois égarés de la soirée gardent le silence. Il ne faudrait pas que d’autres gardes les prennent la main dans le sac si tôt. "Merci bien les p'tits gars !" Il hoche la tête avec un léger sourire amusé. C’est bien trop facile que de prendre plaisir à des travers qu’il a laissé de côté depuis si longtemps déjà, mais il n’a pas l’esprit à s’en préoccuper. « De rien, et merci pour l’excuse toute trouvée que vous nous avez fourni plus tôt. » Puis il dirige un regard blasé en direction de Ebraheim. « Tu vois, il y a des gens polis qui disent merci quand on assomme des gardes pour eux. Tu pourrais t’en inspirer. » Quel ingrat, vraiment, des fois. Ikshän hoche la tête à la participation suivante de son vieil ami : attaché et bâillonné, le garde sera moins un problème, surtout qu’ils ne savent pas combien de temps il va rester inconscient. Il se dirige tout de suite vers les lourds rideaux tirés aux fenêtres et se saisit des cordons qui servent à les tenir ouverts en journées. C’est mieux que rien et ça fera le job. Il ne sait pas ce que Ebraheim trouve intéressant parce qu’il récupère une taie d’oreiller pour faire office de bâillon improvisé ; il faut faire avec les moyens du bord. « Dites-moi, ça vous tente, une visite privée ? » C’est un peu le but de leur présence ici, loin des festivités, mais il comprend mieux quand il se tourne pour revenir près du corps inanimé et le ficeler comme il se doit en de telles circonstances. La trappe est une surprise agréable.

Il secoue la tête avec un petit rire quand il est question d’alcool. Il y en a qui ne perdent pas le nord, vraiment. "Si c'est juste le cagibis ça m'intéresse pas. En revanche, si ça cache d'autres couloirs, et donnent accès à d'autres pièces, je suis pour. Dans tous les cas, on devrait mettre le garde là dedans, histoire qu'ils ne le retrouvent pas tout de suite." Ikshän finit son travail et se redresse. « Il est tout emballé, prêt à partir. Quant à ce qui nous attend en bas, on verra bien en descendant, et il sera toujours temps de remonter si ce n’est qu’un accès aux réserves. » Ce qui est certain, c’est que le nain tient la forme et est prêt à porter sa part du poids, et même plus comme il le démontre en s’occupant de faire descendre le garde au sous sol. Bien, les choses avancent et le moins longtemps ils s’attarderont dans la pièce, le mieux ce sera. Ils ont quand même quelques secondes pour les politesses et les présentations. « Enchanté. Moi c’est Ikshän. » Il ferait surement mieux de donner un faux nom, mais ça ne lui vient pas à l’esprit. Quant à Ebraheim, il est assez grand pour se présenter tout seul et choisir s’il faut donner son vrai nom ou non. Ikshän emboîte le pas à Grön et laisse le voleur se charger de remettre le tapis et fermer la trappe derrière eux. Il regarde l’unique couloir qui s’étend devant eux et hausse les épaules. « Il n’y a plus qu’à. » Il ne leur faut pas longtemps pour tomber sur un embranchement. Il regarde ses deux compagnons puis s’engage à gauche : il faut bien choisir un chemin et aucun d’entre eux ne sait où ils sont ou où ils vont.. « Il faut que quelqu’un se charge de retenir toutes les directions qu’on prend. »
the opal crown - our stories are not yet legends


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
+ ANIMATION 2 # GROUPE 1.2
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Opal Crown :: Bois de Berdathiel :: Manoir de l'étrange-
Sauter vers: